Puy Story

Histoire d'une région.

LA COLLINE DU HÊTRE

puy_de_come

En réponse à ma photo JEU.

Le mot puy a des équivalents différents selon les régions.

Ainsi, on dit poët dans le dauphiné,

puech, puèg, pioch ou puòg en Occitanie,

Puig en  Catalogne...

Tout simplement puy en vendée : un mont , une colline.

fg_hetre_grandes_feuilles

Le mot "hêtre" est un nom germanique apparu au XIIIe siècle.

"Fayard" vient du latin "fagus",

donnant Fau, Fou, Le Faouet, La Fage, fouet, fouine.

Le Hêtre était inconnu des Grecs.

La forêt de hêtres est une hêtraie.

Son fruit est la faîne.

En vendéen le hêtre se dit FOU.

En bref : le Puy du Fou est une colline couverte d'hêtres,

n'allez pas chercher d'autres explications.

Posté par FULGENT à 15:00 - GRAND PARC - Commentaires [1] -


LE CONDOR

condor119

 

La taille moyenne du condor des Andes est de 105 cm, pour une masse de 11 kg (mâle) à 13 kg (femelle).

Son envergure peut atteindre 3,50 mètres.

Le condor peut vivre 90 ans.

Il atteint sa maturité sexuelle vers 6-7 ans, et la femelle ne pond qu'un œuf tous les deux ans.

Iil atteint parfois les 6 000 mètres d'altitude.

Comportement  

Les condors sont sociables, et vivent en groupe,le mâle dominant est l'apu, qui donne le signal de la curée.

Dans la croyance populaire,  Selon la croyance populaire, ses ailes larges et ses serres fortes lui permettent de s'envoler avec une proie d'un poids significatif.

On dit qu'il réussit même à prendre son envol avec de jeunes enfants, ou de petits animaux de ferme
Le condor inspire le respect des peuples d'Amérique du sud et nourrit nombre de légendes.

En réalité, le condor ne peut pas s'envoler avec une proie, ses serres ne le lui permettent pas.

Il se nourrit exclusivement de proies mortes au sol. 

Alimentation 

C'est un charognard se nourrissant de cadavres d'espèces diverses, notamment de vigognes ,d'alpaga et lamas.

Sur les côtes, son alimentation est complétée par des charognes de phoques et de poissons morts, d'œufs d'oiseaux de mer, etc.

En effet, son  orteil postérieur est situé beaucoup trop haut pour pouvoir se refermer, ce qui l'empêche d'attaquer, de maintenir au sol ou bien encore de déchiqueter une éventuelle proie.

Si cet oiseau mange trop, il ne pourra pas s'envoler et il devra digérer à terre.

Comme la plupart des oiseaux charognards, il ne porte pas de plume sur la tête, pour ne pas se salir.

En moyenne, il se nourrit de 900 g de viande par jour.

Chasse  

La chasse au condor est une tradition dans les ANDES.

La technique de chasse est originale : on amène une vache, un âne ou un cheval en altitude, et on l'abat dans une cuvette géologique assez profonde et pentue.

Après plusieurs jours de guet, le condor est attiré par la cadavre , et approche.

Il se pose au fond de la cuvette pour son repas. Les chasseurs le laissent se gaver pour l'alourdir, puis sortent de leur position de guet en criant et courant vers le fond de la cuvette.

Quand les chasseurs sont assez proches, ils jettent un filet sur le condor et l'emportent comme trophée.

Cette technique exploite le fait que le condor utilise un vol plané plutôt qu'un vol battu.

Lorsqu'il est au fond de la cuvette, il doit faire des efforts énormes pour réussir à décoller et monter plus fort que la pente de la cuvette qui l'entoure.

Il est obligé de se poser plusieurs fois, ce qui laisse aux chasseurs du temps pour approcher.

Le vengeur des INCAS 

Chaque année, au Pérou, le condor, oiseau-roi de la cordillère des Andes, livre contre le taureau un combat rituel.

Le taureau, qui incarne l'Espagnol, a toujours le dessous, car la fête du YAWAR symbolise la revanche des Indiens sur les CONQUISTADOR.

Posté par FULGENT à 15:00 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [1] -