Puy Story

Histoire d'une région.

de 1577 à 1642

Chateau_0021

En 1577, Catherine de la Rochefoucauld n'est plus de ce monde, son fils Gilbert n'a que 15 ans et est sous la tutelle de Euzèbe du Puy du Fou grand-oncle paternel.
Nous sommes dans une période des guerres de religion et l'intérêt pour le château Renaissance est remis à plus tard.
Devenu majeur, Gilbert passe son temps, avec ses troupes, à la guerre contre les protestants et contre les ennemis du roi et ce fait, il n'a plus un sous à consacrer au château.
En 1581 il épouse Philippe de Champagne et de Chasteaubriant, qui quitte définitivement le Puy du Fou en 1589 pour s'installer au château de Pescheseul. Château construit sur le modèle de celui du Puy du Fou.

Ouvrons ici une parenthèse.
Le château de Pescheseul est toujours habité de nos jours.
Mais de grâce ne déranger pas le châtelain, ce château  a subit de profondes transformations et ne ressemble plus à ce qu'il était en 1540.
De plus il n'est pas classé et donc pas visitable.
Fermons la parenthèse.

En 1597 Gilbert quitte ce monde en laissant son fils de 10 ans : René 2
En 1609, René 2 revient vivre au château de Puy du Fou.
Ayant été écarté de la Cour par le cardinal de Richelieu et devant faire face aux créanciers, il prend la décision d'abandonner définitivement les travaux.
Seuls des aménagements seront opérés sur le côté médiéval restant du château. 
Disparition  du pont-levis et le comblement des fossés.
Mais alors que faire des matériaux excédentaire ???
On va agrandir l'église des Epesses.
En 1642 et René II du Puy du Fou meurt et fut le dernier des Puy du Fou à habiter en ce château.

Photos et synthèse par C. SERVAIS. Sur base de l'historique d'Eugène Deriez. Publication complète sur www.Puyfolonaute.com

Posté par Puystory à 07:27 - Histoire de château - Commentaires [0] -


l’échauguette

Secret_de_la_Lance_2010___161

Au XIVe au XVIe siècle, l’échauguette (ou eschauguette, eschargaite ou escharguettes, escargaite, eschelgaite, esgaritte, garite, pionnelle, maisoncelle, centinelle, hobette) désignait la sentinelle.
Le terme désigne aussi une petite construction destinée à abriter, dans un château fort, le veilleur.
Cette petite tourelle qui couronne le décrochement d’un mur de fortification ou les coins d’une tour carrée et permettant de surveiller les abords.
Elles sont couvertes et munies d’une saillie sur un angle, le long d’une courtine, de manière à offrir un flanquement (Angle de tir ou de vue) destiné à faciliter la surveillance.
La base s’appelle "Cul-de-lampe" et possédait un mâchicoulis. Les défenseurs pouvaient ainsi laisser tomber des pierres verticalement.

Posté par Puystory à 07:37 - Histoire de château - Commentaires [0] -