Puy Story

Histoire d'une région.

Le carrosse

 

 

 

 

Cine1606020204

C'est un véhicule issu du coche, en général assez lourd, couvert, muni de suspensions et d'une direction par cheville ouvrière.
Les deux essieux sont réunis par une poutre centrale. Le terme "carrosse" apparait dans la langue française vers 1574, soit près de trente ans après le "coche".
Au début, la différence est peu probante, elle se précisera par la suite.
Le coche n'est fermé que jusqu'à la hauteur des accoudoirs et n'a pas de portières, tandis que le carrosse est entièrement fermé, avec des glaces qui permettent de voir tout en étant protégé des intempéries, et a une portière de chaque côté.
Le train avant a des roues nettement plus petites, qui facilitent la manœuvrabilité de la voiture.
Le carrosse a deux banquettes en vis-à-vis, l'une à l'avant, l'autre à l'arrière, ainsi que des strapontins devant les portières.

 

Ciné 18082012 - 0081

Le carrosse est suspendu par des soupentes de cuir réglables par un cric, qui sont fixées à des montants de bois, les moutons.
Une soupente qui casse entraine irrémédiablement le renversement du carrosse, avec les conséquences dramatiques qui peuvent en découler.
Ce problème ne sera résolu qu'avec l'invention de la berline.
Le siège du cocher n'est plus solidaire de la caisse, mais est fixé sur l'essieu avant.
A la fin du XVIIe siècle, apparaissent les ressorts à lames d'acier, qui remplacent les moutons en gardant sensiblement la même forme (ressorts à la Dalesme, inventés par André Dalesme, mort en 1727).
Puis les ressorts en C, dit ressorts à la Polignac.
Le terme de carrosse désigna aussi bien le véhicule utilisé par la noblesse fortunée pour ses déplacements ordinaires, que le véhicule d'apparat de la cour, extrêmement décoré et ne sortant qu'en des occasions particulières.

 

 

 

 

Posté par Puystory à 02:18 - Commentaires [0] -


Grandes eaux

Grandes Eaux 005

Un ballet baroque d’eau et de musique autour de la fontaine géante du Puy du Fou.
Un show aquatique où les spectateurs seront propulsés dans un ballet de fontaines.
Pas moins de 120 jets d'eau, de 20 mètres de haut, valseront sous les ordres de Jean-Baptiste Lully, réincarné en chef d'orchestre.
Puy du Fou 2011 - 9116

Posté par Puystory à 00:22 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

Dans la peau du petit jacques au Puy du fou.

Article réalisé sur l'idée de Richard Péloche.

PuyStory 2011 Aout 4134

Tout au long de votre visite, vous croiserez les "Jacques".
Jacques Maupillier, Jacques le grand-père, Jacques le conscrit, Jacques Lépouraille, Jacques le veilleur et Le petit Jacques.
"Jacques. Jacques le grand père, Jacques le conscrit, toi, le petit Jacques..."
(Texte extrait de la Cinéscénie du Puy du Fou).
L'évolution que le petit Jacques aura subit depuis son apparition sera donc basée sur la création d'un fil rouge autour de Jacques Maupilier et de la mère Maupilier.
Il tient un rôle essentiel à la Cinéscénie, car c'est à travers ses questions que les époques seront annoncées.
Le début de l'histoire Vendéenne :

PuyStory 2011 Aout 3990

 "Pourquoi, toujours le même prénom ?"
La renaissance :
"Le petit Jacques n'ose pas te demander pourquoi tu portes toujours, à la bretelle, une corne gravée...",
L'angélus avec la mère Maupilier et le petit Jacques.
La seconde guerre mondiale : "Maman, pourquoi les avions, la sirène ?...".
Depuis bien longtemps, la famille Maupilier résonne au Puy du Fou comme celle qui traverse le temps, décline les époques et nous les racontes.
("Chacun fais son temps, ceux qui reviennent, ceux qui s'en vont. On regarde le temps qu'il fait, on ne voit pas le temps passer...").
Le petit Jacques à fait son apparition en 1981 lors de la nouvelle mise en scène de la cinéscénie en devenant le fil conducteur de la famille Maupilier.

PuyStory 2011 Aout 4113

Petit fils de Jacques Maupilier et de la mère Maupilier, le petit Jacques s'est frayé un chemin à travers le spectacle, notamment depuis 2011, avec le nouveau dialogue entre la petite fille des Ardennes et le petit Jacques où son rôle c'est élevé à son apogée.

PuyStory 2011 Aout 3563

Dans le Grand Parc, il fera son entrée aux Bal des Oiseaux Fantômes, où il deviendra le frère et neveu de Céleste Maupilier.
Le frère, Jacques Maupilier, sera l’inventeur d'un gonfalon qui flottant dans les airs, appelée "La licorne volante...").
Le rôle du petit Jacques (neveu) sera donc d'aller révéler le sous-terrain afin de faire sortir le chevalier accompagné de son hibou.

Posté par Puystory à 00:31 - PUY DU FOU - Commentaires [1] -