Puy Story

Histoire d'une région.

Coups de coeur de Vendée.

Sonia Lestienne est fait partie des 3 dresseuse d'ours de France.

 

Posté par Puystory à 02:15 - Commentaires [0] -


Le Saarloos

Pendant le spectacle des Vikings, il est dit que :
Pour la noce du Puy du Fou, chacun apporte son présent.
A Cybèle, les premiers loups dressés par le jeune Gontran.

Les loups sont en réalité des Saarloos.

Vikings 057

Le Saarloos Wolfhond, originaire des Pays-Bas, est aussi appelé chien loup de Saarloos ou bien Saarloos Wolfdog.
Le Saarloos est une jeune race et tient son nom de son créateur Monsieur Lendeert Saarloos (1884-1969).

Saarlooz

Cet aventurier vouait une passion aux animaux de tout genre et en possédait un grand nombre.
Il était tenu par une réputation d’original au vu de sa ménagerie.
Curieux, il entreprit diverses expériences de croisement dont celui d’une louve et d’un chien.
Cette race est très proche du chien loup tchèque de manière générale, mais leur physique est pourtant assez différent.
Original dans le monde canin, c’est un chien de compagnie attentif, prudent et qui s'attache beaucoup à son maître.
Il se montre réservé devant des personnes étrangères ou dans des circonstances inhabituelles, mais sans se montrer nerveux.

N’ayant aucun instinct d'attaque, il n'est d'aucune utilité pour la chasse ou la défense.
Son comportement est une des caractéristiques qui lui confèrent une grande aptitude au rôle de chien de conduite.
Sa taille varie de 65 à 75 cm pour les mâles et de 60 à 70 cm pour les femelles.
Le chien loup de Saarloos est un chien puissant, lupoïde (morphologie proche du loup), au poil dur et droit (en forme de bâton).
Son ossature ovale est puissante, mais pas lourde.
Il est bâti harmonieusement et possède de longues pattes, sans pour autant donner l'impression d'être haut sur pattes.
Les mâles et les femelles se distinguent aisément par leur apparence et leur allure.
Espérance de vie moyenne : environ 11 ans.
En 1975, la race est reconnue et officialisée sous le nom de Saarloos Wolfhond.
En 1977, elle est reconnue par la Fédération Cynophile Internationale.

420957_10150554766403682_647308681_9268104_1654121500_n

Je vous présente une future star du Puy du Fou.

SL

Je remercie Sonia Lestienne, dresseuse animalier pour les informations.
Retrouvez-la sur https://www.facebook.com/sonia.lestienne

Posté par Puystory à 10:55 - Animalibus - Commentaires [1] -

Le Relais de poste (Puy du Fou)

Puy du Fou 2011 - 1811mod1

Le système de chevaux et relais apparait en Chine sous la dynastie des Han (IIe siècle av. au IIe siècle ap. J.-C.)
Ce système est repris par Auguste en 27 ap. J.-C. pour son Cursus publicus.
C’est sous la période romaine que fut organisé le premier service officiel des messagers, les "cursus publicus".
Il disparaitra avec l'effondrement de l'Empire romain d'Occident.
Au Moyen Age, la poste impériale romaine centralisée disparait pour laisser place à une multitude de petites liaisons non reliées entre elles.
Les ordres religieux, les villes et les seigneurs ont leurs propre service de messagers, appelés aussi des "Chevaucheurs".
Après la guerre de Cent Ans, le royaume de France doit se réorganiser, en particulier dans le domaine des transports.
C'est ainsi qu'en 1464 – par l'édit de Luxies de Louis XI – sont créés des "Relais de Poste".

Puy du Fou 2011 - 6389

Ils sont dirigés par des tenants-poste, ancêtres des maîtres de poste.
Petit à petit, les relais de poste se transforment en écuries, permettant la poursuite de l'acheminement du courrier avec des chevaux frais, en auberges pour la restauration du personnel des Postes et des voyageurs, et en gîtes pour leur hébergement.

Puy du Fou 2011 - 1776

 Les relais de "Poste à chevaux" sont des établissements, équipés d'une écurie, d'un atelier de maréchal-ferrant et d'une auberge où l'on boit le "coup de l'étrier".
Ils sont installés le long des itinéraires et qui mettent à disposition des chevaux pour parcourir la distance jusqu'au prochain relais. Une poste c'est aussi une unité de distance équivalent environ 9 kilomètres et qui doit être parcourue, par règlement, en une heure maximum.
Au 16ème siècle, le conducteur des chevaux était un employé des postes, c’était le postillon. Il avait priorité sur les chemins comme aujourd’hui les pompiers ou l’ambulance.
Arrivé au village, il annonçait sa présence en soufflant dans un cor.

Voilà pourquoi, cet instrument est devenu l’insigne de la poste.

Posté par Puystory à 02:16 - Restauration - Commentaires [1] -