Puy Story

Histoire d'une région.

le carrousel du Puy du fou

Puy20061018

Un carrousel (ka-rou-zèl) est une attraction de type manège consistant en une plateforme tournante avec des sièges pour des passagers.
Ces "sièges" prennent traditionnellement la forme de chevaux en bois (ou autres matériaux) et/ou d'autres animaux.
Un système mécanique donne souvent l'illusion du galop à ces chevaux.
La plupart des manèges rotatifs peuvent être appelés carrousel tant que les éléments ne peuvent pas changer de position les uns par rapports aux autres.
On peut noter que certains carrousels sont sur deux étages.
Bien que la plupart des carrousels modernes (particulièrement aux États-Unis) comprennent principalement des chevaux, les carrousels des premières périodes possédaient une grande variété d'animaux, dont des chiens, des chats, des lapins, des cochons ou de cerfs.

Posté par Puystory à 02:55 - GRAND PARC - Commentaires [0] -


Attila

Dans l'Odyssée du Puy du Fou, on mentionne les nons de ATTILA et de Sainte Geneviève.

ATTILA

800px_MorThanFeastofAttila

Attila né en 395, fut le roi des tribus Huns jusqu'à sa mort, en 453.
Après avoir ravagé l'Empire Byzantin à plusieurs reprises, sans réussir à prendre Constantinople, Attila se tourna vers l'Empire d'Occident.
Attila échoua devant Lutèce (Paris), défendue par Sainte Geneviève et se heurta aux armées romaines, en fait composées essentiellement de mercenaires, dont les Wisigoth de Théodoric Ier.
Attila fut surnommé le "fléau de Dieu".
La rapidité et les méthodes impitoyables du roi des Huns ont contribué à lui forger une légende sanguinaire, immortalisée par la phrase qui lui est attribuée :
"Là où mon cheval passe, l'herbe ne repousse pas".


SAINTE GENEVIÈVE

150px_Ste_genevieve_st_etienne

Geneviève (née à Nanterre en 423, morte à Paris 512 à près de 90 ans) est une sainte catholique française, patronne de la ville de Paris et des gendarmes.
Selon la tradition, en 451, grâce à sa force de caractère, Geneviève, qui n’a que 28 ans, convainc les habitants de Paris de ne pas abandonner leur cité aux Huns.
Elle encourage les Parisiens à résister à l’invasion par les paroles célèbres :

"Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos supplications."

Une autre hypothèse controversée prétend qu'elle aurait averti l'envahisseur d'une épidémie de choléra sévissant dans la région.
De fait, Attila épargnera Paris.
En 512,  son corps est transporté en 845 à Marizy par crainte des Normands et rapporté à Paris en 890.
A partir du XIIe siècle, la châsse contenant ses reliques est portée en procession à travers Paris.
Des miracles ont lieu sur son passage.
Ses reliques sont brulées par les révolutionnaires en 1793, mais son tombeau vide, transporté dans l'église Saint-Étienne-du-Mont continue d'être vénéré.

Posté par Puystory à 02:46 - ODYSSEE - Commentaires [0] -