Puy Story

Histoire d'une région.

l'Académie de fauconnerie *

PUY_3316

Au Puy du Fou, l'Académie de fauconnerie met en scène plus de 200 volatiles dans le spectacle du Bal des oiseaux fantômes.
Le fruit d'un travail de longue haleine.

PUY_4546

De la buse au milan, environ 200 oiseaux évoluent dans le "Bal des Oiseaux Fantômes", entre deux et cinq fois par jour.
L'Académie de fauconnerie du parc à thème vendéen orchestre le spectacle.

DSC_5485

Pour en arriver là, le ""dressage"" des oiseaux commence dès "l'enfance".
À peine sortis de l'œuf, les petits sont habitués à l'homme.

DSC_5537

Les animaux sont ensuite ""dressés"" à la vue et au geste.

PUY_6035

Les fauconniers les attirent avec des morceaux de viande.
"C'est comme pour les hommes : il faut une récompense pour que ça marche !" .
Créée en 1989, l'Académie de fauconnerie dirigée par Jean-Louis Liégeois s'occupe de 470 oiseaux.

Puy du Fou 2011 - 0743

Les spectacles ne sont pas la seule raison d'être des volatiles.

DSC_5525

L'académie développe aussi des activités d'élevage et de conservation des espèces.

Puy du Fou 2011 - 1130

Sans oublier les ateliers pédagogiques présenté dans le cadre scolaire.
Seule structure de formation de soigneurs de rapaces en France, elle est devenue l'une des références mondiales des centres spécialisés en rapaces.

**** ****
Retour vers PUYSTORY !
******

Posté par Puystory à 00:52 - ACADEMY - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur l'Académie de fauconnerie *

  • Sont très impressionnants ces oiseaux, j'ai vu sur ma terrasse, il y a quelques jours, un tout petit rapace, genre d'émouchet gris, s'en prendre à un grand héron qui tentait de lui échapper... la scène était surprenante ! Gilbert.

    Posté par AmiGilbertAhuy, 11 mai 2015 à 10:48 | | Répondre
  • Depuis l'âge de 12 ans et depuis que j'ai vu ce spectacle j'ai très très envie de faire partie de l'academie de fauconnerie pour voir et toucher ces oiseaux d'un peu plus près.

    Posté par hugo poli, 26 septembre 2015 à 19:49 | | Répondre
Nouveau commentaire