Puy Story
Newsletter
10 novembre 2023

la Piéta du Puy du Fou.

PUY_5856

Avec la Corse, la Vendée est le département qui a donné le plus lourd tribu au conflit.
Sur les 70 000 soldats partis sur le front, 21 000 n'en sont pas revenus.
Que reste-t-il de ces héros ?
Rien.

PUY_2234

Ceux qui sont revenus, figés dans l'horreur, parlaient peu.
Il ne reste que des souvenirs de familles, des lettres.

PUY_4342

Ceux qui sont morts dans les tranchées étaient les arrière-petits-fils des insurgés de 1793 tombés dans les chemins creux.

PUY_5450

Une statue, inspirée de La Pietà de Michel-Ange, représentant une femme portant un soldat mort, a été dévoilée pendant ce temps de recueillement.
Ainsi qu'une stèle comportant les 144 noms des aïeux des Puyfolais disparus lors de la Grande Guerre.

PUY_5451

Le Puy du Fou s'est donné pour mission de faire vivre l'Histoire de France.
Ces deux symboles sont installés près de la gare du Bourg 1900, dans le Grand parc.
Sans oublier le parcours des "Amoureux de Verdun" retraçant la vie des soldats dans les tranchées du 137 Régiment d'Infantrie pendant la guerre 1914-1918.

Pieta001

La Pietà de Michel-Ange (1475-1564) est une œuvre majeure de la Renaissance italienne.
Statue en marbre réalisée par Michel Ange à l’âge de 24 ans.
Sa réalisation prit moins d’une année entre 1498 et 1499 et a été sculptée dans un seul morceau de marbre blanc et bleu provenant des célèbres grottes de Carrare, en Toscane.
Commandée par le cardinal français Jean Bilhères de Lagraulas (1434-1499), ambassadeur de France à Rome, l’œuvre était destinée au sanctuaire des Rois de France.
Œuvre d’une grande virtuosité, d’une beauté à la fois païenne et religieuse caractéristique des œuvres de Michel Ange, représentant le corps de Jésus après sa mort sur la croix dans les bras de la Vierge.
Ce thème biblique de la "Vierge douloureuse" (Mater dolorosa ou Pietà), tenant sur ses genoux le corps du Christ est très répandu dans l’iconographie chrétienne.
Pendant ses 200 premières années d’existence, la Pietà avait pour demeure la chapelle Sainte-Pétronille, un mausolée situé près de Saint-Pierre, choisi par le cardinal de Bilhères comme lieu de repos final.

img876

En 1699, elle a été déplacée à son emplacement actuel, à l’intérieur de la basilique Saint-Pierre.

Commentaires
Puy Story
Archives