Puy Story

Histoire d'une région.

Le Fort de l'An Mil (Puy du fou).

DSC_3599_DxO - Puystory

FortAnMil092012-41_DxO - Puystory

Puy du Fou 2011 - 4423_DxO - Puystory

PUY_4886_DxO - Puystory

PuyStory 2011 Aout 1766_DxO - Puystory

Posté par Puystory à 00:46 - Fort de l'An Mil - Commentaires [1] -


La charte du Puyfolais (Puy du Fou)

PUY_8079 Puystory

Le Puy du fou c'est une manière de vivre, un acte de charité au sens fort du terme.

PUY_7173 Puystory

Le Puy du Fou a été fait pour faire le bien, pour le beau, pour faire vivre le Vrai, c'est-à-dire :
l'Histoire.

PUY_7987 Puystory

1. On est bien au Puy du Fou parce que l'on sent que l'on fait le bien.
2. On est bien au Puy du Fou parce que l'on se sent bien avec son histoire.
3. On est bien au Puy du Fou parce que l'Art vous porte au-dessus de vous-même et vous sublime.
4. On est bien au Puy du Fou parce que c'est un acte de foi, un acte d'amour.

PUY_8347 Puystory

Un Puyfolais qui vit intensément ces quatre dimensions de la charte du Puyfolais est Puyfolais pour longtemps.
Philippe de Villiers

Posté par Puystory à 23:38 - Divers - Commentaires [1] -

Les colonnes romaines (construction)

En 146, avec la prise de Corinthe et la destruction de Carthage, le monde méditerranéen s'ouvre aux romains.

img171

Ils découvrent l'art grec et assimilent les traditions architecturales de ces régions en commençant par copier les temples grecs.
Les Romains utilisaient, seuls ou en association, la pierre, la brique cuite ou crue, le mortier, le béton.

PUY_9958

A partir du 2e siècle av JC, le marbre fait une apparition timide dans la décoration des édifices, mais ensuite sous Auguste, il connait une forte progression sous l'Empire principalement pour les frises et les colonnes et chapiteaux et les marbres précieux seront pour les placages et certains revêtements.

PUY_9944

La dureté de cette pierre permet de la travailler avec précision et d'en obtenir une grande pureté de lignes et de détails.

DSC_5574

Une colonne peut être comparée à un tronc d'arbre sur lequel s'appuierait un toit.
On retrouve des colonnes en marbre, en pierre, mais aussi en briques.

PUY_0017

Plus rapide et moins chère, les colonnes de briques ou de pierres seront très rependues dans l'habitat romain.
Composée d’un empilement de briques, assemblées entre elles autour d’un noyau cylindrique, elles sont bloquées par un mortier à base de chaux.
Ensuite, elles sont recouvertes d'une épaisse couche d’enduit soulignant l’esthétique de la colonne avec, par exemple, des cannelures ou des moulures.

Puy du Fou 2011 - 0988

L’argile est l’élément de base des briques de colonnes, qui peuvent être des quarts, des sixièmes ou des huitièmes de cercle.
Le mortier romain était composé à base de chaux, de sable fin ou fin gravier et d'eau.
Grâce à la chaux et au processus chimique de carbonatation, le mortier romain durcit en vieillissant, ce qui explique son extraordinaire conservation pendant des siècles.
Appréciée par les Romains, la brique présentait de nombreux avantages (plasticité, résistance à l’eau et au feu) et aussi un faible coût de production grâce à l’abondance de l’argile.

Posté par Puystory à 00:34 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [1] -