Puy Story

Histoire d'une région.

Vie laborieuse.

PUY_9996

Il y a plusieurs siècles, la multitude des bâtisseurs de cathédrale nous avait déjà montré l'exemple de la qualité du travail.

PUY_5540 Puystory

En admirant leurs chef-d'œuvre, vous êtes-vous imaginé parfois de patient labeur, la persévérance de ces maçons, de ces tailleurs de pierre et surtout de ces sculpteurs qui, après plusieurs dizaine d'années dressaient leur construction avec une façade magnifiquement sculptée de statues, véritable grand livre d'images.

Puy21062078

Le peuple pendant cette longue période offrait ses bras…
A travers une "journée au village", vous allez revivre le dur labeur de ceux qui sont passé chez nous il y a plus de cent ans.

PUY_9088 Puystory

Vous comprendrez aussi que pendant des siècles, notre peuple a vécu difficilement, trop souvent dans la misère.
Mais ces artisans honnêtes accomplissaient un travail bien fait.
Je me souviens.

PUY_9170

J'aimais aller voir le forgeron frappé son enclume, le potier façonner une cruche.

PUY_8252

Le sabotier, le cordier, le tisserand ne pouvaient fournir à l'ouvrage.
Les femmes n'étaient pas moins actives.

DSC_7683

Je regardais les lingères toujours affairées, les lavandières penchées toute la journée sur la rivière et les fileuses, les cardeuses de laine qu'il ne fallait pas déranger.

PUY_7765 Puystory

Il nous arrivait certains jours d'oublier nos fatigues pour nous retrouver au village.
Et c'était la fête !

DSC_6393

Les femmes amenaient les enfants.

PUY_4325

Jusqu'au soir, a des croisées de chemins, des musiciens nous accompagnaient dans des danses de chez nous.

PUY_5806 Puystory

J'étais jeune.
J'aimais la vie et je ne manquais jamais une fête.

PUY_5943 Puystory

Amis Puyfolais, comme moi, vous danserez cet été "Un soir en Vendée".
Jacques Maupillier (Garde)

Posté par Puystory à 00:01 - Parole de Jacques Maupillier - Commentaires [1] -


Animaux du Puy du Fou

PUY_0160

PUY_2929

PUY_6770

FortAnMil092012-55

PUY_7283

Posté par Puystory à 00:07 - Animalibus - Commentaires [1] -

L'aigle chez les Amérindiens

DSC_1034

L'aigle chez les Amérindiens représente la grande sagesse, l'autorité et le pouvoir, le courage.
Ses plumes sont souvent utilisées dans des rituels sacrés.
Il aide à prendre du recul pour analyser notre vie.
Il offre l'objectivité et la clarté d'esprit nécessaires aux prises de décisions et à la recherche des priorités.
Il représente l'Esprit, l'habileté de vivre dans le domaine de l'esprit tout en restant branché et équilibré dans le domaine terrestre.

PUY_9653

L'Aigle apporte l'éveil et l'illumination.
Il enseigne à regarder vers les hautes sphères pour que votre coeur atteigne le Soleil et que vous appreniez à aimer l'ombre aussi bien que la lumière.
L'aigle incarne la force divine.
Il peut aller très haut dans le ciel, plus haut que n'importe quel être vivant et, il est assimilé au Grand Esprit.
Il domine du regard l'ensemble de la vie.

DSC_7443

L'aigle enseigne qu'il est nécessaire de considérer aussi bien les événements positifs que les événements négatifs, les faces d'ombres et de lumière, ce qui aide à poursuivre le développement de son "moi propre".
C'est par la mise à l'épreuve de sa force d'âme qu'une personne peut acquérir la force de l'aigle.
Les plumes d'aigle sont utilisées par les chamans pour guérir l'aura des personnes malades.

DSC_4621

Venez au bout de vos peurs, regardez au-delà de votre horizon, reliez-vous à l'élément aérien et volez !
C'est ce à quoi exhorte l'aigle.

Posté par Puystory à 11:51 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [1] -

Le feu d'artifice

DSC_3204

Les origines des feux d'artifice remontent à la conception des premiers explosifs chinois et des produits militaire (étude de la poudre).
De cette inspiration reste aujourd’hui les noms des dispositifs d’artifice actuel comme : bombes, mortiers, fusées…

  • En 950, on voit apparaître les premiers mortiers à poudre (siège de Tunis).
  • En 1232, la première apparition historique de fusées (siège de la ville chinoise de KaiFeng par les Mongols).
  • En 1288, Les fusées-bombes volantes (les Arabes attaquent les armées Espagnoles à Valence).
  • En 1324, Les premiers mortiers en cuivre ou canons à boulets (siège de Metz).
  • En 1346, des bombardes et des canons (bataille de Grécy)

DSC_6462_DxO - Puystory

Mais revenons sur l'histoire……..

Au Vème siècle avant notre ère, les mélanges incendiaires étaient déjà utilisés.
Au 2ème siècle avant Jésus Christ, de petites bombes formées de morceaux de bambou séchés étaient jetées dans le feu et éclataient sous l'effet de la chaleur.
Entre 600 et 900, les chinois découvrent accidentellement la poudre noire, mélange explosif composé de salpêtre, de soufre et de charbon de bois.

PUY_8410_00955_DxO - Puystory

Du 7e au 10ème siècle, les Chinois améliorent leur technique de propulsion en fabriquant de petites fusées remplies d'une substance liquide concoctée à partir de résine, de soufre, de bitume et de salpêtre.
Au IXème siècle, les chinois ont eu l’idée d’utiliser la poudre noire dans un autre but que la "guerre".
Au XIIIème siècle, suite aux invasions et mouvements des peuples, on retrouve la poudre noire dans les pays arabes et est connue sous la dénomination de "neige chinoise".

img148

En 1242, l'histoire veut que l’explorateur Marco Polo (1254-1324) a introduit la poudre noire en Europe lors de son retour de Chine.
En 1242, on attribue la première formule de la poudre noire au philosophe anglais Roger Bacon (1214-1294).
Au XVème siècle, en Russie, pour les besoins de l’armée d’Ivan le Terrible (1530-1584), on produit pour la première fois une poudre noire de "bonne qualité" à grande échelle.
En 1540, c'est en Italie que les premières fusées colorées sont conçues et le feu d'artifice devient populaire en Europe.

Cinéscénie15082012-516

La pyrotechnie arrive en France, Versailles et Paris deviennent pour les rois, les lieux privilégiés de la pyrotechnie et les fêtes s’y multiplient et ne cessent de rivaliser de beauté.
En 1615 est tiré un feu d’artifice pour le mariage de Louis XIII (1602-1643) avec Anne d’Autriche (1601-1666).
En 1706, De Lully (1632-1687) propose un feu d’artifice majestueux à des milliers de spectateurs au château de Fontainebleau.
Les premiers feux d’artifice ne possédaient que deux couleurs : l’or (jaune orangé) et l’argent (blanc).

PUY_4403

Au début du XIXe siècle, les feux d'artifice prennent des teintes de plus en plus riches grâce à l'ajout de sels minéraux.
La chimie contemporaine a participé à ce progrès sur les effets et les couleurs en particulier.

  • Le magnésium donne un blanc éclatant.
  • Le Potassium (K) pour le violet.
  • Le Cuivre (Cu) pour le le bleu.
  • Le Nitrate de baryum Chlorure ou Chlorate de baryum pour le vert.
  • Le Sodium pour le jaune.
  • Le Calcium pour l'orangé .
  • Le Strontium pour le rouge.
  • Le Magnesium - Aluminium pour le blanc.
  • Le Titane - Aluminium pour l'argenté.
  • L'Aluminium pour les étincelles.

PUY_4509_DxO - Puystory

Les feux d'artifice éclatent à une altitude variant entre 50 et 350 m du sol.
Lors de la mise à feu, la mèche fusante est allumée à l’aide d’un bout de feu ou d’une allumette électrique.
Le feu est communiqué à la poudre noire de chasse, propulsant l’effet pyrotechnique (bombe) contenu dans la coquille.
Au même moment, une mèche-retard s’enflamme.
Elle brûlera pendant quelques secondes le temps que l’effet pyrotechnique atteigne une altitude prédéterminée.

PUY_8387_00932_DxO - Puystory

Ensuite, son feu est transmit à la charge d’éclatement qui en explosant, disperse les étoiles dans le ciel, créant un effet pyrotechnique des plus spectaculaires.
En deux millénaires, beaucoup de progrès sont réalisés pour la manipulation de la poudre noire des feux d artifices et la pyrotechnie.

Posté par Puystory à 00:47 - CINESCENIE - Commentaires [1] -