Puy Story

Histoire d'une région.

Prise de conscience ?

Puy du Fou 2011 - 5006

Lors d'un article précédent, je vous relate les quelques grandes dates du Puy du Fou.
Dans cet article, j'évoque la première conférence de presse suivie du premier essai de la représentation du 03 décembre 1977.
Dans mes archives, je viens de retrouver le courrier d'un visiteur…..
On remarquera le scepticisme des visiteurs sur le spectacle présenté et l'enthousiasme des futurs "Puyfolais". 
Le voici.

Puystory_4658

…//…
3 décembre 1977.
C’est un samedi.
Il fait un froid sec.
Beaucoup de monde pour cette présentation à la Presse de ce qui va devenir le spectacle.
ART ET HISTOIRE DU PUY DU FOU.
J’y suis venu par curiosité.
Le journal annonçait des nouveautés.
Je n’y croyais guère.
D’autres n’y croyaient pas non plus d’ailleurs.
Pensez donc, vouloir faire un spectacle de dimension européenne dans notre coin.
Dans ce trou perdu ?
C’était à rire, mais oui, à rire, parce que vraiment… Parce que vraiment ?
J’en ai parlé à quelqu’un.
Et ce quelqu’un m’a assené quelques vérités.
En quelques mots, il m’a dit ce que je représentais.
Sur le coup, je l’ai mal pris, c’est sûr…
Mais, à la réflexion, je dis à présent qu’il avait raison, cet homme de chez nous, quand il m’a dit que nous devrions regarder mieux notre Vendée…
Que nous devrions nous souvenir que nous avons été des géants…
Et qu’aujourd’hui nous ne sommes plus rien, parce que nous ne voulons plus être quelque chose.

PUY_0562

Nous sommes des " ventres à choux".
C’est ce qu’on dit.
Mais il y a du talent chez nous, et de l’ambition…
Pour tous ceux qui se contentent de prendre le train en marche…
Ah oui, il m’a remis à ma place, le bougre…
J’ai donc assisté à cette conférence de presse.
D’abord, ça m’a surpris.
Les mots m’ont apportés des explications et des preuves de ce que peuvent des gens "qui y croient".
Des Vendéens, pourtant…
Et surtout, un.
Un tout jeune homme…
Mais quelle classe !
Et puis j’ai vu.
Par un chemin ouvert dans la nuit, par des gestes de lucioles, j’ai suivi la foule de l’autre côté de l’étang.
J’ai vu, et cela m’est difficile à dire.
Cela m’a pénétré.
Cela m’a ébloui.
Cela m’a convaincu.
C’était comme une apparition, un château embrasé, une montée de flammes rouges, des soldats de l’An II…
Hier bondissait dans aujourd’hui et c’était évident, indéniable.
C’était vrai.
C’est donc vrai, nous avons eu et nous avons de grands hommes chez nous, des paysages d’explorations et d’aventures.
C’est vrai que nous habitons un merveilleux pays.
Le mien, et je ne m’en souvenais plus. Rien que pour ça, il faut participer à l’aventure du Puy du Fou…
Parce qu’au-delà du spectacle, au-delà de la magie du son et lumière, il y a au fond de moi, au fond de nous, le miracle vendéen que je suis devenu…

Jean Le BOCAIN

Puystory_2661

Posté par Puystory le 17 mars 2017 - CINESCENIE - Commentaires [3] -


Monde imaginaire de La Fontaine

PUY_5448

DSC_5664

PUY_4945

PUY_7154

Puystory_02020

Posté par Puystory le 15 mars 2017 - Monde Imaginaire de la fontaine - Commentaires [2] -

Oyez..Oyez braves gens !!

PUY_9933_DxO - Puystory

"Oyez braves gens !
Venez tous ! ...
Approchez !

Cité Médiévale 001

Venez admirer ce bel ensemble qui hier encore n'existait pas (avant 1995).
Tout droit sorti de terre, comme dans un rêve la Cité évoque si bien notre lointain passé médiéval !"
Autrefois, les tailleurs de pierres étaient très recherchés pour les grands chantiers de construction : cathédrales, châteaux-forts, remparts de ville etc ...
On leur apportait la matière première sous forme de blocs et ils taillaient sur place, au pied du monument, sans relâche et dès que le bloc avait pris forme il était immédiatement positionné dans l'ensemble auquel il était destiné.

Puy du Fou 2011 - 3645

Pour la construction de la Cité Médiévale, les tailleurs de pierres ont comme autrefois, retrouvé les gestes d'antan pour façonner et sculpter le granit soit dans des blocs tous neufs arrivés de Bretagne, soit parmi le millier de pierres taillées anciennes récupérées ça et là.
Les matériaux proviennent principalement de démolitions de granges ou écuries de la proche région, d'un stockage de la Grainetière, reliquat des fouilles du Vieux Château et de blocs venant du Château du Puy du Fou.
Vous les reconnaîtrez peut-être en flânant dans les ruelles de la Cité Médiéval.

Puy du Fou 2011 - 3804

Les gestes des tailleurs de pierres, au crépuscule de notre XXème siècle n'ont pas changé depuis le Moyen âge et même l'Antiquité.
Tout a été dans l'œil du compagnon qui sait apprécier le grain, sait trouver le fil et y placer son ciseau (burin plat).
L'inclinaison de l'outil, la netteté de la frappe font sauter l'éclat juste où il faut.
On prend ses marques, on se recule, on tourne sa pierre, et on continue à inciser.

Puy21062065

Petit à petit, le bloc de granit se personnifie, qu'il soit chaînage d'angle, claveau de plein cintre ou base de colonnette au porche d'entrée de la chapelle.
Regardez la qualité des matériaux et les détails soignés.

Posté par Puystory le 13 mars 2017 - Commentaires [2] -