Puy Story

Histoire d'une région.

Les choux

PUY_4282 Puystory

Dans les brunes matinales et froides de novembre, avec mes compagnons de travail, il fallait "aller dans les choux".
Je m'en souviens….
Nous allions par les chemins creux impraticables, emportant sur notre dos les "rotes" (liens faits de branches) qui devaient servir à fagoter.
Avant de nous enfoncer dans les rangées de choux pour cueillir les feuilles, nous avions pris soin d'entourer nos jambes de pailles pour les garder sèches et chaudes.

PUY_0562

Un lourd et épais tablier, un sac de balle soutenu par des ficelles nous protégeait aussi de l'humidité.
Et puis avant "le repas de l'après-midi", l'un d'entre nous retournait à la ferme chercher la charrette pour rentrer les fagots laissée au bout des sillons.
Accompagnés d'un morceau de lard, les choux consistent un mets encore très apprécié.
Pour devenir centenaire, il fallait, paraît-il, manger des choux !

PUY_0300_DxO - Puystory

On raconte qu'une grande famine avait sévi vers 1680, au temps de Louis XIV (1638-1715), à cause des pluies abondantes.
Le seigle avait germé, les moissons étaient perdues.
A Paris, 150.000 personnes mourraient de faim.
L'ouest de la France avait moins souffert.
En effet, notre région avait été épargnée grâce aux "choux vert" et aux navets.
Jacques Maupillier (garde)

**** ****
Retour vers PUYSTORY !
******

Posté par Puystory à 00:02 - Parole de Jacques Maupillier - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Les choux

    C'est fou ce qu'on fait par temps de BRUNES
    Bon lundi

    Posté par HIL le Rhodan, 10 septembre 2018 à 10:03 | | Répondre
  • Et oui ! dur labeur des paysans dans une Société, à cette époque-là, qui était assez méprisés ! pourtant, c'est eux qui les nourrissaient ! le comble de la bêtise humaine !
    Gilbert

    Posté par AmiGilbertAhuy, 10 septembre 2018 à 12:58 | | Répondre
Nouveau commentaire