Puy Story

Histoire d'une région.

L’histoire du vase de Soissons

PUY_1912

Clovis, roi d'une tribu de Francs Saliens depuis 481, étend sa domination sur la Gaule.
Avant d'attaquer les Alamans, les Burgondes, les Wisigoths, Clovis fait la conquête du royaume gallo-romain de Syagrius, situé entre la Somme, la Meuse et la Loire, dont la capitale est Soissons.
Du combat, on sait peu de chose, sinon qu'il est remporté par le roi franc, allié pour la circonstance à deux autres princes francs, Ragnacaire et Cararic.
Ce dernier se serait tenu prudemment à l'écart de la bataille.
Voyant ses troupes se disperser, Syagrius s'enfuit à Toulouse chez le roi wisigoth Alaric II, qui s'empresse de le livrer.
Clovis le fait égorger et annexe son royaume "sans frapper de coup", qu'il faut comprendre comme "sans combattre".

PUY_1952

La bataille est connue pour l'épisode du vase de Soissons.
En ce temps, l’armée de Clovis pilla beaucoup d’églises.
Un jour, les soldats prirent un vase remarquable.
Après la bataille de Soissons en 486, la ville est pillée et les trésors sont rassemblés pour le grand partage du butin.
L'évêque de Reims (Rémi), envoie un messager auprès du roi des Francs.
Il y a parmi le butin un vase sacré qui lui est très précieux et qu'il aimerait récupérer.

PUY_3308

La règle des Francs est de tirer au sort la part de chacun parmi le butin.
Avant que le tirage ne commence, Clovis demande à ses hommes s’il peut récupérer le fameux vase pour le rendre à l'évêque.
Clovis prit la parole :
"Braves guerriers, je vous demande de m’accorder, outre ma part, ce vase que voici."

PUY_1950

La plupart des guerriers sont d'accord en disant :
"Glorieux roi, fais à ton gré !
Tout ce que nous voyons est à toi !".
Mais un guerrier "jaloux" crie au roi :
"Tu n'auras que ta part"
et frappe le vase de sa francisque (hache à un tranchant).
Clovis reste calme et fait donner à l'envoyé de l’évêque ce qui reste du vase.

PUY_3334

Un an après, Clovis, lors d'un passage en revue de son armée, se retrouve face au soldat qui avait brisé le vase.
Clovis lui fait des reproches sur sa tenue et son armement.
Il saisit la hache du soldat et la jette à terre.

PUY_3289

Alors que le guerrier se baisse pour les ramasser, Clovis lève sa hache et lui fracasse la tête en disant :
"C’est ainsi que tu as fait au vase de Soissons !".
Par la suite, le vase sera rendu à Rémi (Evêque de Reims).

PUY_3312

Posté par Puystory à 23:00 - Clovis - Commentaires [1] -