Puy Story

Histoire d'une région.

La bouteille de 75 cl ?

Bourg Fab 2012i - 0107

Les bouteilles de vin sont généralement de 750 ml (75 cl) et non d'un litre (1.000 ml), mais d'où vient cette spécification ?
La capacité d'une bouteille de vin s'est normalisée au XIXe siècle et les explications les plus folles de ce fait sont apparues, qui correspondaient souvent à ces hypothèses :
- La capacité pulmonaire limitée d’un souffleur de verre.
- Consommation moyenne en un repas ;
- La meilleure capacité à conserver le vin ;
- Facilité de transport
Eh bien ce n'est rien de tout ça.
Ces légendes se révèlent fausses, et notamment dans la législation européenne en vigueur normalisant l’embouteillement (qui, depuis la Directive 2007, approuve huit variétés de contenance, allant de 100 millilitres jusqu’à 1,5 litre). 
Les vins français sont exportés à travers toute l’Europe et notamment chez nos voisins britanniques très friands de ce breuvage.
Si la bouteille de vin moderne date du XVIIeme siècle, les premières fioles ont vu le jour durant l’antiquité, et surtout pendant la Rome antique (sous le nom d'ampulla).

PUY_2041

Pour la capacité de la bouteille, il s'agit simplement d'une organisation pratique avec une base historique.
A l'époque, les principaux clients des producteurs français de vin étaient les Anglais.
Les liens entre la France et l’Angleterre datent de bien longtemps.
C’est le cas pour la politique, pour l’économie en général mais cela l’est aussi pour le vin.
Tout commença réellement en 1154, lorsqu’Aliénor, Duchesse d´Aquitaine, épouse d´Henri Plantagenet (Henri II, futur roi d´Angleterre).
Les Anglais qui ont pris goût à notre nectar national. Ils importent du vin de Bordeaux et les échanges commerciaux débutent.
Les expéditions de vins se font par voie maritime, permettant ainsi l´essor des vignobles et du port de Bordeaux.
Les vins étaient donc transportés par tonneaux de 900 litres (soit l´équivalent de 4 barriques bordelaises de 225 litres).
La barrique représentait 50 gallons impériaux.
L'unité de volume des Anglais était le "galon impérial"′ équivalent à 4.54609 litres.

PUY_6885

Pour simplifier les comptes de conversion lors de l'achat, les commerçants anglais installés dans le Bordelais ont transporté du vin de Bordeaux dans des tonneaux de 225 litres, soit exactement 50 gallons correspondant à 300 bouteilles de 750 ml. (75 centilitres).
Le calcul étant plus facile, ils ont adopté un baril = 50 gallons = 300 bouteilles.
Le tonneau devint par la suite l’unité de volume internationale.
Ainsi, un gallon correspondait à 6 bouteilles.
En fait, c'est pourquoi aujourd'hui encore, les boîtes de vin ont souvent 6 ou 12 bouteilles.
Astucieux non ?
Mais dans l’ensemble, on peut dire que les Anglais ont encore joué un rôle majeur dans nos pratiques habituelles….
On pourra toujours rétorquer que nous les avons aussi influencés puisqu’ils boivent du vin grâce à nous les Français ! 
C’est de bien bonne guerre…
Si ce contenant ne fait que 75 cl c’est surtout pour avoir l’occasion d’en ouvrir une deuxième.

PUY_9325

Avec le temps on a vu également apparaître de nouvelles contenances de bouteille afin de transporter des gros volumes.
Magnum soit 1,5 L et l’équivalent de 2 bouteilles de vin de 75 cl. Les magnums sont utilisés depuis le 18ème siècle.
Jéroboam de contenance 3 L soit l’équivalent de 4 bouteilles de vin de 75 cl.
Plus rarement dans le Bordelais nous pouvons trouver des Jéroboams de 5 L soit 6,66 bouteilles.
Réhoboam de contenance 4,5 L soit l’équivalent de 6 bouteilles de vin ou un gallon impérial.
Mathusalem de contenance 6 L soit l’équivalent de 8 bouteilles de vin. 
Salmanazar contenance de 9 L soit 12 bouteilles de vin ou 2 gallons impériaux. 
Balthazar contenance de 12 L soit 16 bouteilles de vin 
Nabuchodonosor contenance de 15 L soit 20 bouteilles de vin 
Salomon ou Melchior contenance de 18 L soit 24 bouteilles de vin ou 4 gallons impériaux
Souverain utilisé pour la première fois en 1988 c’est une bouteille de 26,25 L soit 36 bouteilles de vin ou 6 gallons impériaux
Primat utilisé pour la première fois en 1999 c’est une bouteille de vin de 27 L soit 36 bouteilles de 75 cl
Melchizedec utilisé depuis 2002 est une bouteille de vin de 30 L soit l’équivalent de 40 bouteilles de vin.
Ça y est ! Maintenant vous en savez plus sur l’origine des bouteilles de vin et pourquoi les bouteilles de vin font 75 cl.

PUY_9230_05980

Pour ce qui est du fond creux ou concave de la bouteille de vin, il remonte au IVe siècle.
Tout d’abord, il faut savoir que ce "creux" a un nom dans le monde de la bouteille : la "piqûre".
Le cercle sur lequel va poser la bouteille se nomme quand à lui le "jable".
Avec leurs techniques rudimentaires, les souffleurs de verre de l’époque peinaient en effet à réaliser des bouteilles au fond parfaitement plat. 
Elles étaient donc difficiles à faire tenir droites et à caler. 
Grâce à la création de ce qu’on appelle "piqûre", les souffleurs sont enfin arrivés à stabiliser la bouteille.
Le renforcement du culot des bouteilles de vin (qui est appelé "la piqûre" par les professionnels) avait donc pour but originel de renforcer la stabilité de la bouteille lorsqu'elle était posée debout, droite, notamment sur des tables non plates.
Une forme qui s’est ensuite généralisée sur tous les types de bouteilles de vin.
Elle permet également pour les vins pétillants comme le Champagne contenant une très forte pression, de rendre la bouteille plus solide.

PUY_8439

Cette structure permet en effet de mieux répartir la pression du gaz carbonique (CO2), ce qui réduit les risques que la bouteille n'explose.
Aujourd'hui, les techniques se sont améliorées et il serait possible de fabriquer des bouteilles différemment, sans cette piqûre.
Mais avec le temps, le design est resté et toutes les bouteilles ont continué à adopter cette forme.
La piqûre est utilisée au service par les sommeliers.
Le style veut que le vin soit servi en tenant la bouteille par son culot, le pouce dans la piqûre.
A noter que les bouteilles de champagne possèdent un creux plus profond, qui permet de mieux répartir la pression du CO2 issu de ce vin pétillant.
Sauf sur la cuvée Cristal de Champagne Louis Roederer dont le fond plat était exigé par le tsar de Russie Alexandre II (1818-1831), se méfiant des explosifs cachés dans la piqûre.
Maintenant, vous êtes incollables sur les bouteilles de vin.

PUY_4009

Le vin est aussi de la culture !

Posté le 13 juillet 2021 - GRAND PARC -