Puy Story

Histoire d'une région.

L'ébéniste

PuyStory 2011 Aout 0988

Ebéniste vient du mot ébène.
C’est un artisan qui travaille l’ébène et d’autres bois précieux, ou qui fait des ouvrages de marqueterie.

DSC_0052

L’art et technique de l'ébéniste sont caractérisés par l'utilisation d'essences de bois diverses, et des oppositions de couleurs sur des surfaces planes.

DSC_0239

Les plus anciennes techniques relevant de l'ébénisterie remontent au moyen-âge avec l'apparition du parquetage en damier appelé Point de Hongrie, et appliqué à de grandes surfaces et sur certains meubles précieux.

Puy du Fou 2011 - 1908

C'est en 1732 que le mot ébénisterie apparaît pour la première fois dans le dictionnaire de l'Académie, pour le différencier du terme menuiserie.
La différence entre menuiserie et ébénisterie tient à la destination de l'ouvrage réalisé par l'artisan.

Puy20061331

On parlera de menuiserie lorsque l'ouvrage est destiné au bâtiment (escaliers, fenêtres, portes, placards, parquets...) et d'ébénisterie lorsqu'il s'agit de mobilier.
Les meubles d'ébénistes peuvent être de style ancien ou de création contemporaine.

Puy du Fou 2011 - 1910

Dans le Village, vous pourrez visiter l'atelier de CHAILLOU-HERMOUET.
C'est l'amour de l'ébénisterie d'art.

DSC_5632

Tout est mis en oeuvre pour produire des meubles de qualité à la finition parfaite.
Un meuble estampillé CHAILLOU-HERMOUET, vous apportera la satisfaction de posséder un mobilier de grande valeur.

 http://www.tapissier-ebeniste.fr/

Posté par Puystory à 00:41 - Artisans - Commentaires [0] -


L'émail

PuyStory 2011 Aout 1773

L'histoire de l'émail commence en Egypte et en Grèce au 6ème siècle avant J.C et connaît un essor important au cours du 2ème siècle av. J.-C.
Le secret de fabrication de l’émail viendrait des Scythes peuples nomades, d'origine indo-européenne.
Cet art fut introduit en Chine et fut transmis aux Phéniciens et aux Assyriens.
Les Byzantins tirèrent les techniques qu’ils transmirent en Europe vers le XI° siècle Les musées et les églises conservent un nombre considérable d'émaux byzantins, ottoniens et carolingiens.
On retrouve parmi les plus belles œuvres, l'aiguière de l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune (Suisse), la reliure de l'Évangéliaire de Metz (Paris, Bibliothèque nationale) et le Paliotto de Saint-Ambroise (Milan).
L'émail s'impose en Occident au XIIe siècle et de véritables corporations se forment, avec des règlements bien particuliers.
A partir des XVIIe et XVIIIe siècles, la production des émaux commence à décliner.
Les émaux ne sont plus utilisés à des œuvres de grande taille, mais réservés à la décoration d'objets familiers comme dans l'ornement des bijoux et des fibules (broches).
L'émail, substance cristalline poudreuse, vitrifiable au feu, et composée d'un mélange complexe d'oxyde de plomb et de sable quartzeux se combinent avec une base (soude ou potasse) grâce à des liants comme la magnésie, le nitre ou le salpêtre.

Artisans 107

Le travail se fait sur une base de métal généralement en cuivre, L’artisan peut aussi utiliser de l’or, argent ou du fer.
Dès que la plaque ou l'objet métallique est prête à recevoir l'émail, il procède à la pose des poudres ensuite c’est la cuisson.
La cuisson se situe entre 850 et 900° et révèle les couleurs définitives de l'émail, ainsi que l'intensité de son éclat.
Plusieurs passages au four sont nécessaires pour la création.
Le procédé est travailler les poudre d’émail les plus dures (Haute température) vers les plus tendres (basse température).
Certaines pièces peuvent subir jusqu'à 10 cuissons différentes.

DSC_9902

L'émail a occupé une place importante dans l'histoire de l'art et est aujourd'hui en voie de disparition.
Bien souvent imité et banalisé, l'émaillerie artisanale essaie de survivre avec la minutie et la patience qu'elle exige.
Le savoir-faire de l’artisan fait que chaque pièce est unique et originale.

Posté par Puystory à 00:49 - Artisans - Commentaires [0] -

l'Atelier du relieur (Village 18ème).

Puy20061243

Le relieur est un artisan qui intervient après le travail du Scribe et de l’Enlumineur.
La reliure était déjà classée comme un art chez les Romains.
Pendant le Moyen Âge, les reliures furent quelquefois splendides, mais le plus souvent sobres et peu ornées.
Après la découverte de l’imprimerie et à l’époque de la Renaissance, cet art prit un grand essor.

Artisans 092012-011

Il donne la forme finale au livre en assemblant les différentes pages le composant.
La fonction du relieur est de :
Créer, embellir, restaurer, protéger des ouvrages ou d'autres documents papier, augmenter la durée de vie et de faciliter la consultation, en réalisant leur reliure de manière artisanale en appliquant :
1) les techniques traditionnelles (débrocher, préparer et coudre les cahiers).
2) de la reliure (encoller, emboîter la couverture).
3) de la couverture (recouvrir le livre).

Puy20061264

Il existe trois grands types de reliure en fonction de son usage futur.
La reliure courante : la plus pratiquée pour les bibliothèques, les archives...
La reliure d'art ou de création, pour les collectionneurs et les particuliers.
La restauration de reliure.

Artisans 092012-014

Créativité, patience, minutie... et connaissance de l'histoire du livre sont les qualités demandées.

Posté par Puystory à 00:02 - Artisans - Commentaires [0] -

Tresseur de blé

 Puy du Fou 2011 - 3722

L'origine des tressages de paille serait très ancienne, elle remonterait à plus de 5000 ans.
Les bouquets de céréales faisaient partie des traditions paysannes.
Chaque été, la moisson était un moment capital de la vie rurale.
A la fin des moissons, il était de coutume de tresser un bouquet avec les derniers épis restés dans les champs et de grandes fêtes et cérémonies avaient lieu à ce moment là.

PuyStory 2011 Aout 2228

Cérès, (déesse de la moisson), était incarnée dans ces petites figurines de paille qui étaient conservées à l’intérieur pendant l’hiver en guise de porte-bonheur, pour assurer la protection de la déesse jusqu'à la moisson suivante.

Puy22060815

Au printemps, les figurines étaient répandues dans les champs pour que la déesse favorise la germination des semences.
Vénérées en tant qu'objets rituels, la signification de ces figurines à varié au fil du temps.
A une certaine époque, un tressage plat à 7 épis, symbole de fécondité était donné en cadeau aux jeunes mariés.
Un autre tressage en forme de cône et contenant 7 grains de maïs, était offert aux nouveaux nés en guise de bienvenue.

Puy22060813

Au fil du temps, la tradition a disparu et les bouquets tressés ont évolués pour devenir des objets décoratifs.
Ils sont parfois associés à un ruban de couleur (Vert-Espoir, Rouge-Amour, Bleu-Sagesse, Rose-Amitié, Jaune-Richesse, etc….).
Néanmoins, ils sont toujours considérés comme des porte-bonheur.

PuyStory 2011 Aout 2231

"Avoir du blé dans sa maison, c’est du bonheur toute l’année".
N’oubliez pas de cueillir vos 7 épis de blé le 7 juillet (7 épis le 7e jour du 7e mois) pour ne rien manquer les 7 Jours de la semaine.
Le chiffre 7 est aussi un chiffre mythique.
On se souviendra des 7 :
- Sept jours de la semaine
- Merveilles du monde
- Péchés capitaux
etc... Mais on en reparlera un peu plus tard.

Posté par Puystory à 16:31 - Artisans - Commentaires [2] -

L'atelier du potier

Puy du Fou 2011 - 2350

L'industrie du potier de terre existe depuis plusieurs siècles.
Les réalisations en céramique, faïence, grès et porcelaine sont tous réalisés dans des poteries.
Les différentes régions du monde ont produit différents types d'argile.
De nos jours, les potiers combinent souvent différents argiles et minerais et chaque artisan potier ou céramiste cultive sa propre particularité (poterie culinaire, décorative, artistique ou horticole).
La plus ancienne poterie connue a été produit 25 à 29.000 ans avant Jésus Christ.
N’oublions pas que les mains sont l'outil le plus fondamental du potier.

Puy17060151

Entre 4000 et 6500 avant J.-C., voit l'invention de la roue de potier en Mésopotamie, (aujourd’hui l'Irak), des outils de coupe ainsi que les premiers fours clos offrant une cuisson plus élevée et régulière que dans les foyers à feu découvert.

SH109004

Vers le VIIIème siècle avant J.C. les Etrusques créent une poterie rouge et décorée qui sera exportée vers tout le monde romain.
Au Moyen-Age, l'art de la poterie, devient universel et ne cesse de gagner en finesse.
La méthode de fabrication a des millénaires d'existence et sa technique ne s'est jamais démodée.

Puy17060166

Les étapes de préparation de la terre, malaxage et préparation des boules pour le tournage, sont les plus longues.
L'argile varie selon la région et produit des poteries avec des caractéristiques variées.
La fabrication d'une poterie commence par le mélange des terres (argile, marne, silice).
Les matériaux sont malaxés, soit manuellement (foulage), soit mécaniquement.
La pâte obtenue est conservée au repos (pourrissage) durant une période qui varie de quelques semaines à quelques mois.

Artisans 092012-056

Il existe 6 techniques différentes pour donner au matériau la forme définitive désirée :
1. Modelage 2. Estampage et calibrage 3. Montage au colombin 4. Montage à la plaque 5. Tournage 6. Moulage ou coulage
Les pièces en terre cuites sont tournées sur un tour de poterie.
Elles sont ensuite mises à sécher pendant deux à trois jours, tout dépend du temps extérieur.
Pour les finitions, les pièces à cuire doivent être intégralement sèche avant de repasser au four de poterie.
La cuisson dure 8 heures et monte à 1000°C.

Puy du Fou 2011 - 8036

Avant d'ouvrir le four, un temps d’attente doit être respecté afin d’éviter un choc thermique.
Ensuite vient l'émaillage, un mélange de minéraux et d'oxydes qui permet aux pièces une fois cuites d'être culinaires.

Puy17060155

Une deuxième cuisson est nécessaire avec le four monté entre 900-950°C pendant 9 heures.
Pour la couleur, différents pigments sont passés par superposition et font ressortir la texture de la terre.
Finalement, un vernis vient protéger les objets et les faire briller.

Posté par Puystory à 02:31 - Artisans - Commentaires [0] -

l'atelier de bougie (Village 18ème)

Puy20061318

Dans l’atelier de bougies, on fabrique devant les visiteurs en moyenne 36 bougies par jour.
C’est un travail long et minutieux.
On part d’une mèche qu’on trempe dans un mélange de cire végétale et de paraffine.
A chaque passage une couche se fixe autour de la mèche.
Petit à petit, la bougie s’épaissit.
Il faut un peu plus d’une heure pour que la bougie prenne sa forme finale.

Puy du Fou 2011 - 1826

Ensuite, il faut la décorer.
Chaque bougie est unique.
Cela paraît simple à réaliser, mais ça ne l’est pas du tout.
Du colorant jusqu’au parfum, tout est dosé précisément.
Si les dosages ne sont pas respectés, la bougie ne brûle pas bien.

Artisans 092012-029

Mais dans cet atelier, toutes les bougies sont réussies et on en compte 46 sortes, de 6 couleurs différentes aux multiples senteurs mais aussi de multiples créations.

Puy du Fou 2011 - 1833

Remarquez les détails.

Bougie 01

La croix et le coeur, symbole d'appartenance Vendéen pendant la révolution française.
Retrouvez la collection sur :
http://www.forge-cuir-esnault.com/bougie.php

Puy22060895

De la bougie en cire d'abeille moulée à la bougie en paraffine enrobée, du parfum du miel aux senteurs de nos jardins, l'atelier vous invitent à retrouver, à travers leurs bougies, le goût de l'authentique.

Artisans 021

Posté par Puystory à 02:01 - Artisans - Commentaires [1] -