Puy Story

Histoire d'une région.

Les faucons chaperonnés

BOF Fabi - 17082012 - 001

Le petit masque de cuir qui couvre la tête de nos faucons s’appelle chaperon.
Il ne gêne en aucun cas l’oiseau et sert aux fauconniers à transporter leurs oiseaux de la fauconnerie vers le terrain de chasse.
Il permet à l’oiseau d’attendre au calme le moment où vous le verrez en vol.

Puy du Fou 2011 - 0012

Posté par Puystory le 21 août 2013 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [0] -


Balise Argos

Puy23060587

Dans l’Odyssée d’Homère (poète grec, né en -800, mort en -740), Argos est le chien d’Ulysse, qui, fidèle à son maître le reconnut immédiatement, après vingt ans d’absence, à son retour de la guerre de Troie.
Le déguisement d’Ulysse en mendiant ne le trompa pas.
A peine le vit-il qu’il en mourut sur place.
Car il n’a jamais oublié son maître, Argos devient un symbole de fidélité animale.
Dans la mythologie grecque, Argos est le fils d'Arestor et de Mycène (ou du dieu fleuve Inachos, ou d'Argos), est un Géant.
"Avoir les yeux d'Argos" est une expression qui signifie "être lucide et vigilant".
Né en 1978, le système Argos permet la localisation mondiale d’une balise par satellite.
Une balise Argos (Alimentées par piles ou par énergie solaire) est un émetteur envoyant des informations vers les satellites permettent ensuite au centre de traitement de CLS de calculer la position de la balise et de traiter les données des capteurs (température, rythme cardiaque de l’animal, la durée de la migration, les étapes journalières, la vitesse de déplacement, les lieux d’hivernage, Etc….).
Argos a été créé dans le cadre d’une collaboration franco-américaine entre le Centre national d’études spatiales (CNES), la National Aeronautics and Space Administration (NASA) et la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).
La balise Argos miniaturisée (+/- 10 grammes) est une véritable révolution dans l'étude des grands voyageurs.
Elles permettent de suivre jour par jour le trajet des animaux (mouvements migratoires de certaines espèces comme les cigognes, les caribous, les thons ou encore les tortues).
Avec leur petite antenne profilée, elles sont placées sur le corps de l’animal grâce à un harnais ou de la colle.
Elles ont un impact minime sur les oiseaux, et ne nuisent que très peu à leur hydrodynamisme.
Elle contribue aussi à la protection de certaines espèces animales.
La restriction d’utilisation de cette technique est son coût élevé.
Une belle réussite spatiale française qui a toujours beaucoup d’avenir et qui mérite qu’on la fasse connaître et reconnaître.

Posté par Puystory le 15 juillet 2013 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [0] -

Le bas vol et le haut vol

BOF 17082012 - 005

Le bas vol

On nomme le vol de poing, également Autourserie en référence à l'autour, (oiseau de proie du genre épervier).
L'autourserie est un art et une manière d'affaiter et de dresser les oiseaux de proie pour la chasse.
L'oiseau est légèrement retenu sur le poing du fauconnier, nommé dans ce cas "Autoursier", jusqu’au départ du gibier.
L’oiseau s'élance à la poursuite de la proie, ensuite il revient au poing (d’où le nom d’oiseaux de poing donné aux oiseaux de bas vol).
Les différentes catégories d'oiseaux utilisées sont : aigles, autours des palombes, éperviers, ainsi que des oiseaux d'origine diverses comme la buse de Harris ou la buse à queue rousse.
Ces oiseaux ont la particularité d'avoir des ailes courtes et arrondies.
La queue, importante leur permet de brusques changements de direction.
Les proies d'un oiseau de bas vol sont multiples allant du chevreuil pour l'aigle royal au passereau pour l'épervier.

PuyStory 2011 Aout 3872

Le haut vol
Nommé aussi vol aux leurres.
Dans ce type de vol, le rapace "monte d’amont" est déjà en vol et plane jusqu’à ce que la proie apparaisse.
Quand le faucon a atteint un point suffisamment haut, le fauconnier fait partir la proie sur laquelle le faucon "fond" et s’abat à très grande vitesse.
Les proies d'un oiseau de haut vol sont des proies en vol.
La très grande vitesse de l'attaque et de l'impact rendent extrêmement dangereux la proximité du sol ou d'un obstacle quelconque.
Les faucons sont dressés pour revenir au leurre (d’où le terme d’oiseaux de leurre donné autrefois aux faucons).
On utilise pour ce vol différentes espèces de faucons (pèlerins, sacres, gerfauts, lanier, etc.).
Mais, le plus noble est le faucon pèlerin, lui même appelé "Le Faucon", celui qui a donné son nom à la fauconnerie, terme élargi à l’ensemble de la chasse au vol.

Posté par Puystory le 11 mars 2013 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [1] -

Le Colombier (Puy du Fou)

Puy du Fou 2011 - 5407mod1

Bâtiment destiné à contenir des pigeons et à leur permettre de pondre et de couver leurs œufs à l'abri des intempéries.
Le colombier était une construction en maçonnerie et le pigeonnier est une construction en bois.
Le type de réalisation dépendait de la richesse du propriétaire.
Pendant le moyen âge, le colombier était un privilège réservé à la féodalité qui pouvait tirer un produit.
La construction d'un colombier était une affaire importante et ceux qui avaient le privilège de les entretenir cherchaient tous les moyens propres à en rendre l'exploitation productive.
Tous les châteaux possédaient un ou plusieurs colombiers.
Pendant les XIVe et XVe siècles, ils sont parfois divisés en deux étages.
Le rez-de-chaussée destiné au bétail ou poulailler et l'étage étant réservé aux pigeons. Puy180600967

Mais revenons sur la construction du colombier circulaire !!
Bâtis en forme de tour cylindrique avec toit conique, ils sont bien fermés par de murs épais.
Les murs sont aménagés de "boulins" (niches destinées à la ponte des œufs).
Au centre, un axe pivotant équipé de 3 potences désaxées sur lesquelles est posée une échelle (parfois 2).
Le fait de désaxer les potences, incline l'échelle et donne un confort de travail aux gens de ferme qui pouvaient facilement visiter et nettoyer les boulins.
Au sol, on retrouve un trou donnant vers l'extérieur permettant l'extraction du "guano".
Engrais fabriqué avec des excréments d'oiseaux.
Les seules ouvertures qui laissent pénétrer le jour et l'air dans l'intérieur de la tour sont une fenêtre et une lucarne (entrée aux pigeons).

Posté par Puystory le 27 novembre 2012 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [0] -

Le faucon : le meilleur des oiseaux de proie

IMGP5878

Rapide comme un avion de chasse, maniable comme un avion de voltige, le faucon rassemble à lui seul les qualités du pilote et la technicité de l’appareil.
Pour ne pas diminuer la vitesse de l'animal, ses ailes sont longues et pointues, et sa queue, contrairement à celle des autres rapaces, reste fermée et allongée, parallèlement aux ailes, elles même rabattues vers le corps.
En vol le corps du faucon est fuselé, et lors de l’attaque, tel un projectile, le faucon se lance en piqué sur sa proie et la buffète (frapper violemment).
Sa vitesse maximale peut alors atteindre 250 km/h.

Posté par Puystory le 30 octobre 2012 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [1] -


La Fauconnerie

Puy du Fou 2011 - 0176

Avec 470 rapaces de 55 espèces différentes, l’Académie de Fauconnerie du Puy du Fou est l’un des plus grands centre de rapaces en Europe.
Elle participe à des programmes de protection des espèces rares pouvant aller jusqu’à la réintroduction d’oiseaux dans la nature.
La fauconnerie est un art pratiqué en Orient et Extrême-Orient.
Elle serait originaire des plateaux d'Asie Centrale. Les Mongols, Kazakhs et Kirghizes, furent certainement les premiers à dresser des oiseaux de proies.
Il y a 3500 ans, la chasse au vol se pratiquait déjà en Chine et dans les pays d'Orient, mais aussi en Inde et en Perse.
Au VIIème siècle et suite aux grandes invasions, la fauconnerie est introduite dans les régions d’Europe.
Au XIIIème siècle apparaissent les premiers traités de fauconnerie.
Le premier, et le plus célèbre, est le "De arte venandi cum avibus", écrit entre 1244 et 1250 par Frédéric II de Hohenstaufen (Empereur du Saint-empire germanique), détaille entre autre la capture et le dressage des oiseaux de proie.
Le second est le "De Falconibus" du religieux Albert le Grand (1200-1280).
La chasse au faucon connaît son apogée sous le règne de Louis XIII, et la fauconnerie française est la première dans le monde.

Puy du Fou 2011 - 5165
En Europe, ce mode de chasse reste la distraction des rois et un divertissement réservé à la noblesse.
Le développement des armes à feu provoquera le déclin de la fauconnerie.
De plus, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI préfère la pratique de la chasse à courre (vénerie) que la chasse au vol (volerie).
Pendant la Révolution, la Convention va supprimer les charges royales de la fauconnerie ainsi que sa pratique et fait figurer les rapaces sur la liste des animaux dits "nuisibles".
Dans les cours européennes épargnées par la Révolution Française, quelques maîtres fauconniers perpétuent cet art.
En France, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la renaissance de la fauconnerie est due à la fondation de l'Association Nationale des Fauconniers et Autoursiers Français, qui obtient en 1954, la légalisation de la chasse au vol et propage les techniques de ce mode de chasse.

Posté par Puystory le 29 mai 2012 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [0] -

Le Bal des Oiseaux Fantômes au Puy du Fou

Posté par Puystory le 27 mai 2012 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [1] -

Le Bal des oiseaux Fantômes

Posté par Puystory le 20 février 2012 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [2] -

L'aigle Royal

PuyStory 2011 Aout 0274

Symbole de la victoire, les Assyriens, les Perses et les Romains le plaçaient, les ailes déployées, au dessus des étendards.
C'est parce que l'aigle s'élevait à des hauteurs considérables que les Romains en avaient fait l'oiseau de Jupiter et le considéraient comme messager des dieux.
Après la retraite de sa fille Hébé, Zeus descendit sur terre, pour chercher un autre échanson (sommelier), il se transforma en aigle, et c'est sous cette forme qu'il enleva Ganymède fille de Tros.
Certains indiens d'Amérique ornaient leurs coiffes de guerres de plumes d'aigles.
Pour les Aztèques, il représentait la course du soleil.

Puy du Fou 2011 - 7984

Habitant de l'Europe, l'aigle royal est un rapace habituellement sédentaire qui vit dans les montagnes, les pentes avec éboulis mais aussi les milieux ouverts, tels que les plaines, tourbières, etc.
Son territoire, peut s'étendre sur une surface de 90 km² sur une longueur de 250 km.
Sa répartition en France couvre le massif alpin, les Pyrénées, le Massif Central, la bordure méditerranéenne et le Languedoc-Roussillon, la Corse.

Aigle_Royal

Posté par Puystory le 18 septembre 2011 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [4] -

L'imprégnation !!!

PuyStory 2011 Aout 3609

L'imprégnation est la conséquence d'une fréquentation assidue, au moment de l'élevage, pendant que le bébé grandit et apprend, de la personne ou de l'animal qui l'élève.
Elle exerce une empreinte sur le bébé pendant tout le temps de l'élevage.
Si c'est un chien qui élève le faucon seul, celui ci sera fixé sur le chien éleveur....
Ceci est valable pour les buses, les faucons, les vautours mais avec les aigles attention !!!
Une imprégnation forte chez un aigle lui fait perdre la politesse qui nous permet de le manipuler.
S'il est dans des mains expertes pas de problème.
Le malheur c'est que maintenant, les jeunes croient pouvoir faire voler un aigle quand ils le désirent.
Choisir cet oiseau est un acte sacerdotal...
On prend un aigle pour quinze ou vingt ans minimum.
La Fauconnerie n'est pas un sport ni un jeu, c'est un art qui ne peut pas être pour tous.
Seule la passion peut vous permettre de vous livrer à cet art fort prenant.
Ici, nous pratiquons la double empreinte ce qui permet d'avoir des oiseaux sociabilisés et connaissant l'homme.

Puy du Fou 2011 - 7821

Article posté avec l'autorisation de J-L LIEGEOIS (Directeur de la Fauconnerie du Puy du Fou).

Voir ausi son blog http://jeanlouisliegeois.blogspot.com/

IMGP3530

Posté par Puystory le 13 septembre 2011 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [3] -