Puy Story

Histoire d'une région.

Village 18ème.

Entre deux spectacles, le Village XVIIIème et les artisans d'art du Puy du Fou offrent une pause insolite aux visiteurs amoureux de vieilles pierres.

DSC_5619

Selon vos humeurs, vous pourrez flâner dans les ruelles entre les vieilles bâtisses, rencontrer les animaux de la ferme ou apprécier le travail des artisans qui révèlent leur savoir-faire dans les maisons d’époque !

DSC04576

Ici, le temps semble suspendu...

Posté par Puystory le 05 septembre 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -


Le Bourg 1900

À l’entrée du Puy du Fou, le "Bourg 1900", véritable village "Belle Epoque", vous transporte 100 ans en arrière avec ses boutiques alléchantes et ses bâtiments Art Nouveau !

273

La Halle "Eiffel", les "Automates Musiciens" et les verrières du Bistrot donnent toute son authenticité à cette grande place de village à la charnière de deux siècles.

Puystory_01128

Posté par Puystory le 22 août 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -

Au Bourg 1900 du Puy du Fou

PUY_2082

PUY_4956

PUY_5102

PUY_6731

PUY_9426

Posté par Puystory le 05 août 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -

Au Houblon de Barboteau (Nouveauté 2020).

PUY_2394

PUY_2393

PUY_2953

IMG_9980

Posté par Puystory le 21 juillet 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -

L'influence de l'Art Nouveau au Puy du Fou

DSC_4402

L’Art Nouveau (+/- 1890-1915) est un mouvement artistique européen qui concerne en premier lieu l’architecture et les arts appliqués.
Il se caractérise par la liberté des lignes (courbes, volutes), la fusion de la structure et du décor, la prédominance de motifs végétaux.
Le Bourg 1900 offre plusieurs témoignages de ce nouveau vocabulaire architectural.

PUY_8019_01668

La typographie Art Nouveau
- de l’enseigne du magasin de Sciences Naturelles
- du monogramme "SN" suspendu au mur de cette même boutique
- du panneau signalant le magasin de nouveautés.

Bourg 006

L’usage du verre coloré pour la réalisation des luminaires (galerie marchande et boutique de mode) et des arcades vitrées du magasin "Le Cerf-Volant".

PUY_1485

L’immense devanture du bistrot, ornée de danseuses orientales dont les chevelures flottantes se mêlent aux végétaux du décor, rappelle les vitraux de l’Ecole de Nancy et les œuvres d’Alfons Mucha (1860-1939), dont le graphisme exacerbé privilégie les lignes sinueuses et les motifs floraux.

PUY_9227

Les volutes du garde-corps du pont et celles de la balustrade au premier étage du bistrot évoquent les réalisations en fonte d’Hector Guimard (1867-1942) pour le métro parisien.

Posté par Puystory le 15 juillet 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -


Le carrousel du Bourg 1900.

Puystory_01373

Les carrousels étaient des tournois de chevaliers caractérisés par la diversité des livrées et des habits et organisés à l’occasion d’une fête. 
Par analogie, on a nommé carrousel les manèges de chevaux de bois.
Un carrousel (ka-rou-zèl) est une attraction de type manège consistant en une plateforme tournante avec des sièges pour des passagers.
Un système mécanique donne souvent l'illusion du galop à ces chevaux.
La plupart des manèges rotatifs peuvent être appelés carrousel tant que les éléments ne peuvent pas changer de position les uns par rapports aux autres.

Puy19060367

On peut noter que certains carrousels sont sur deux étages.
Naguère, on ne les remarquait pas.
Ils étaient le décor familier des foires qui enchantaient nos Jeunesses.
Les sièges des carrousels des premières périodes possédaient une grande variété d'animaux, dont lions rugissants, chevaux caracolant, girafes solennelles des chiens, des chats, des lapins, des cochons ou de cerfs.
Ces monstres insolites, tournoyaient devant nous au son d'une valse qui semblait éternelle.

Puystory_1604

Les frontons suspendus sur nos têtes étaient rutilants de couleur et racontaient des scènes de vie.
Et puis, un beau jour, ce décor qui nous plaisait tant.... disparut.
Il n'était plus au goût du moment.
Il exigeait, paraît-il, pour être remonté et démonté, une main-d'œuvre trop importante.
Après la Seconde Guerre mondiale, disparurent pour toujours les grandes machines baroques de la Belle Epoque.

IMG_4297_01628

Aujourd'hui, le chaland qui flâne dans les fêtes foraines découvre, en revanche, des machines ultramodernes, hurlantes, trépidantes, tournoyantes.
Certes, ces nouveaux manèges ont leurs qualités.
Ils sont l'expression d'une haute technicité.
Les ingénieurs qui les ont conçus, l'ont fait avec intelligence, mais le plus souvent avec bien peu de sens esthétique.

1208

Où sont les étonnants manèges du début du siècle qui tournaient avec la lenteur d'un sénateur, mais présentaient au badaud ébloui la complexité de leurs décorations et le chatoiement de leurs couleurs ?
C'est sous des hangars de fortune que l'on redécouvre aujourd'hui les épaves de ce que furent les grands manèges d'autrefois.
Les orgues de foire qui accompagnaient de leur musique trépidante le mouvement des manèges n'ont pas été beaucoup mieux traités.

IMG_0532

Le plus grand nombre a été détruit après la Seconde Guerre mondiale, le restant est parti par bateaux entiers aux États-Unis et la plupart de ces carrousels modernes comprennent principalement des chevaux.
Quelques épaves ont été recueillies par des ferrailleurs.

Puystory_02196

La mode a viré de bord et ce qui était méprisé autrefois est redevenu aujourd'hui très recherché.
Les antiquaires ont découvert de nouveaux débouchés.
Les chevaux de bois qui, naguère, n'enchantaient que les enfants, trônent en plein milieu des salons du XVIe arrondissement en guise d'ornement et les instruments mécaniques se négocient à prix d'or.

PUY_4944

Heureusement, des collectionneurs avisés et éclairés rachètent eux aussi les pièces inestimables et s'emploient à créer de nouveaux musées.
Devant la beauté et la rareté de ces instruments dont certains sont d'une étonnante qualité technique, on se prend à rêver.
Fallait-il tant de disparitions et de saccages pour qu'on en voie enfin la valeur de ces chefs-d'œuvre ?

PUY_4736

Posté par Puystory le 29 mai 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -

Automates Musiciens

DSC_0009

DSC_0012

PUY_0939

PUY_0940

PUY_2040

Posté par Puystory le 15 avril 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -

Une Architecture Lumineuse

PUY_4713 Puystory

Au XIXème siècle, l’essor du commerce nécessita la création de vastes devantures dont le but principal était de présenter les marchandises et de séduire les chalands.
Les grands vitrages, qui offraient davantage de transparence, se généralisèrent.
À partir de 1850, les coffrages dits en applique furent agrémentés de décorations originales qui apportèrent fantaisie et gaieté aux rues commerçantes.
Le magasin de nouveautés, la boutique de poupées et l’atelier du photographe témoignent de cette tendance,

PUY_2077

avec leurs vitrines colorées aux coffrages chantournés.
La boutique "Le Cerf-volant" (à droite du pont), présente un autre mode de réalisation.

DSC04419

Il s’agit d’une devanture, dite en feuille.
Un angle rentrant est ménagé pour insérer une huisserie.
À la différence des autres magasins, celui-ci laisse apparaître sa structure composée d’arcades et de piliers en pierre dans lesquels s’encastrent de grandes surfaces vitrées

Posté par Puystory le 10 janvier 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -

Le café

PUY_5879

Café ... Le caféier est originaire de la région éthiopienne de Kaffa (d'où son nom !).
La légende veut qu'un berger d'Arabie découvrît ses vertus excitantes en remarquant le comportement de ses chèvres qui mangeaient les baies d'un petit arbuste.
Cette infusion servit d'abord de remède, avant de devenir d'un usage courant au Moyen-Orient.
Ce fut l'ambassadeur de Turquie qui fit découvrir le café à la France lors d'une visite officielle à Louis XIV en 1669.

PUY_6567

"Le café au lait", tant prisé des Français, semble être une idée des Viennois qui trouvaient la boisson trop âpre à leur goût.
A noter que ces mêmes Viennois nous ont aussi transmis le "croissant" fabriqué par un boulanger local pour rappeler la victoire autrichienne de 1683 sur les Turcs musulmans dont l'emblème était le "croissant" ... !

Posté par Puystory le 01 janvier 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -

Découvrir le Bourg 1900.

Puy19060392

Le XIXe siècle est marqué par un retour à une simplicité architecturale dont les façades commerciales sont le reflet.
Sous l’Empire, l’essor des commerces et leur distinction marquée avec les ateliers d’artisanat mèneront à créer des devantures dont le but principal sera de présenter les marchandises et de séduire les chalands.
Les coffrages menuisés qui sont apparus dès le tout début du XIXe forment un décor effaçant la banalité des rez-de-chaussée.
Les grands vitrages qui offrent davantage de transparence sont généralisés.

108

A partir du milieu du XIXe siècle, les coffrages de bois s’ornementent de décorations originales et travaillées qui apportent fantaisie et gaieté aux rues commerçantes.
Avec l’arrivée du style Art Nouveau en 1900 apparaîtront les courbes et contre-courbes qui témoigneront d’une nouvelle tendance architecturale.
Rattaché à ce contexte historique, le Bourg 1900 illustre l’ensemble de ces évolutions architecturales.
La Boutique "le Cerf-volant" construite aux alentours des années 1850 témoigne d’un autre mode de réalisation des devantures dites en feuillures.

Puystory_1646

A contrario des autres échoppes, celle-ci laisse apparaître la structure primitive composée d’une arcade et de piliers de pierres.
La confiserie pour sa part, témoigne des tendances observées au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, les coffrages de bois sont épurés et les panneaux latéraux sont ornés de devantures peintes influencées pour celle-ci par le style Art Nouveau du début du XXe siècle.

PUY_9228

L’architecture n’est jamais figée dans l’histoire mais le fruit des évolutions techniques et esthétiques que peuvent subir les bâtiments au cours de leur vie.
Dans le "Bourg 1900", il est important de comprendre que l’ensemble de cette composition est le témoignage de constructions s’échelonnant du début du XIXe jusqu’aux années 1920.

PUY_2022

D’un point de vue technique le bistrot illustre l’arrivée, dans l’art de construire, de nouveaux matériaux comme le métal et le verre de grandes dimensions, qui influenceront dans leur production de nombreux architectes comme Baltard dont le goût personnel l’aurait porté à réaliser des halles de marché de pierres et non des pavillons métalliques.

PUY_2041

Le bistrot reflète cette hésitation architecturale entre le classicisme pur et l’arrivée d’un style plus léger où la structure métallique devient porteuse, la halle Michelin en étant l’éblouissement esthétique et technique.

PUY_8574

Nous retrouvons plusieurs traces d’un nouveau vocabulaire architectural qu’est l’Art Nouveau.
Les garde-corps du pont, la boutique du photographe, les décorations de panneau de la confiserie seront autant de clins d’œil à ce style audacieux qui marque le début du XXe siècle.

Posté par Puystory le 16 octobre 2019 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -