Puy Story

Histoire d'une région.

Le maroilles

Le maroilles fut inventé au VIIéme siècle par des moines, mais ne fut baptisé "Merveille de Maroilles" aux alentours de l’An Mil par l’abbaye de Maroilles.
Fromage à forte personnalité et au goût unique, il a traversé les âges et fut introduit dans les cours seigneuriales.

Ciné 17082012 - 0190

Il devint un mets royal prisé par de nombreuses têtes couronnées de l’Histoire de France tel que : Charles Quint, Philippe Auguste, Louis VI et également François 1er.
En 1955 le maroilles obtient l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).
Sa région d'origine est la Thiérache, située près de la frontière belge entre Hainaut et les Ardennes.

Posté par Puystory le 19 mai 2014 - CINESCENIE - Commentaires [2] -


La Cinécsénie

DSC04960

La Cinéscénie (du grec "kine", qui signifie mouvement, et de "scène", qui exprime l'espace) est définie par son créateur comme "l'espace en mouvement".

C'est un grand film vivant qui se déroule en relief sur près de 23 hectares, associant les techniques les plus modernes (quadriphonie, laser, électronique, pyrotechnie, écrans d'eau ...) à l'émotion du direct.

DSC_5392

Le spectateur est plongé dans une atmosphère magique produite par la symbiose du texte, de la musique, des couleurs, du plein air, de la présence physique des acteurs.

Posté par Puystory le 02 mars 2014 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Cinéscénie - Puy du Fou 2013

Par ACTlightingdesin.

Première Cinéscénie : le 7 juin 2014.
Pour les autres dates (marquage bleu), consultez la brochure.
Dernier spectacle de la saison : le 13 septembre 2014.

Posté par Puystory le 11 février 2014 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

La Métairie (Voyage en Vendée)

SH100674

La métairie est une exploitation agricole dans l'Ouest de la France. 
Dans l'ouest de la France, il existe deux sortes d'exploitations agricoles : les grandes sont les métairies (elles font de 20 à 60 ha selon les régions), les petites qui font moins de 15 ha et souvent moins de 10 s'appellent soit closeries soit borderies ou bordages. 
La métairie est donc exploitée par le laboureur, le bordage est exploité par le bordager.
Ils sont tous les deux locataires. 
Le laboureur a souvent un niveau de vie plus aisé que le bordager. 
D'ailleurs certains laboureurs sont parfois propriétaires d'un bordage. 
Le métayer payait en nature ou en argent un pourcentage selon le bail signé ou la parole donnée (souvent 50 % dans l'ouest de la France) et un fermier payait une somme fixe : il payait à ferme. 
Une bonne année pouvait lui être bénéfique, une année mauvaise pouvait l'entrainer dans de graves difficultés : il fallait payer la somme prévue. 
Dans l'ensemble, les fermiers étaient plus à l'aise que les métayers. 
Les métayers voyaient aussi beaucoup plus souvent leurs propriétaires ou leurs "régisseurs" qui contrôlaient les fraudes ou dissimulations.

Posté par Puystory le 13 novembre 2013 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Le chapelet

Ciné 17082012 - 0415_Copie

Lors de la Cinéscénie, on peut remarquer la présence du chapelet sur Jacques Maupillier, Vendéens au combat et au moment de la mort de Charles de Bonchamps.
Il est le symbole de l’attachement des Vendéens à la foi catholique pendant la révolution française.
Mais que représente-t-il ?

PuyStory 2011 Aout 3999_Copie

Dès les premiers temps de l'Eglise, Marie est unie à son Fils Jésus dans l'amour des chrétiens et la prière des fidèles.
L'origine de la prière du Rosaire est très ancienne et remonte à plusieurs siècles.
La récitation du chapelet est une prière d'oraison adressée à Marie, mère de Jésus.
On ne connaît pas l'origine du chapelet catholique dans l'Église, mais son usage existait déjà au XII ème siècle.
A l’époque, les fidèles utilisaient des fils (cordelettes) avec des nœuds, ou des colliers de grains, appelés patenôtres (servant à compter le nombre de Notre Père ou Pater Noster), origine de nos actuels chapelets.
Son nom est un dérivé de chapeau (anciennement chapel) qui désignait une coiffe, une guirlande, une couronne de fleurs offerte aux nobles personnages.

Cinéscénie 14092012-0503_Copie

Le fidèle, en priant le chapelet, offre à Marie l’hommage qui lui est dû. Au Moyen Age, chaque maison possédait une statue de la Vierge Marie et il était de tradition de la coiffer, (lors de réceptions solennelles et les processions), de couronnes de roses, chaque rose symbolisant une prière.
A la prière du soir, il était de coutume de réciter une prière sur chaque fleur (le chapel de la Vierge devint un véritable objet de piété).
Les chrétiens et les religieux qui ne savaient ni lire ni écrire et qui ne pouvaient pas chanter les psaumes comme les moines, ont eu l'idée de remplacer les 150 psaumes (de l’hébreu, signifiant "louanges") de la Bible par 150 "Je vous salue Marie", créant ainsi une sorte de "psautier marial".
C’est au 15ème siècle, pour faciliter la mémorisation du comptage, que l’on regroupe les Ave en quinze dizaines, toutes introduites par un Pater.
On réduit ainsi le nombre de clausules qui passe de 150 à 15.
Le Rosaire est né.

PuyStory 2011 Aout 4367_Copie

A travers le monde il existe plusieurs types de chapelet et depuis l’antiquité, le chapelet est utilisé partout dans le monde comme procédé mnémonique.
C'est un moyen de prière utilisé dans différentes religions.

  1. Le chapelet catholique
  2. le tchotki, chapelet utilisé par les orthodoxes et les Catholiques orientaux.
  3. Le lestovka, chapelet utilisé par les orthodoxes vieux-croyants.
  4. Le sabha ou "misbaha", chapelet musulman.
  5. Le tesbih (tespi) chapelet musulman turc 'tespi'.
  6. Le mâlâ, chapelet utilisé dans le bouddhisme et l'hindouisme, appelé également "nenju juzu" ou "yu-dsu" en Extrême-Orient.
  7. Le sikhisme utilise également une forme de mâlâ.

Les fabricants de chapelet sont des "Patenotriers".
Mais le plus surprenant, c’est que pendant des siècles, le chapelet était aussi utilisé en cuisine.
Le secret de la cuisine médiévale réside dans la sécurité alimentaire et la fraîcheur des aliments et aussi dans la succession des cuissons (mets ébouillantés puis grillés, fris ou rôtis), la multiplicité des ingrédients et la préparation de sauces toujours légères, aux saveurs multiples. Pour les temps de cuisson, à défaut de sablier, on utilise un chapelet.
La durée est ainsi calculée en temps de prière !

Posté par Puystory le 22 juillet 2013 - CINESCENIE - Commentaires [2] -


Cinéscénie - Puy du Fou 2013

Venez vivre un moment inoubliable sous les étoiles et vibrez en découvrant cette incroyable expérience émouvante et grandiose qui bat tous les records :
1H40 de grand spectacle, 1200 acteurs et danseurs, 120 cavaliers sur une scène de 23 hectares et plus de 24 000 costumes.
Son habit de lumière est composé de 1000 pièces d’artifice par soir et par 3000 projecteurs dont 400 ILD (Led).

Posté par Puystory le 16 juillet 2013 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

La tribune

DSC04960

La saison de la Cinéscénie recommence bientôt (le 08 juin 2013).
Après votre réservation, vous avez reçu votre (vos) billet(s).
Mais où serez-vous placé pour apprécier le spectacle ?

Je vous propose aujourd’hui un petit descriptif de la tribune.
Mais commençons le voyage dans le temps depuis le parking jusqu’à votre place.

Pour des raisons de sécurité, il est possible qu'un contrôle de votre bagage à main soit demandé par un agent de la sécurité.

Cinéscénie 215

Passage au contrôle de votre billet.
(Gardez votre billet à portée de mains, il vous sera demandé à 3 reprises).

Ci 071

Passage par un portique de sécurité.
(1er contrôle de billet).
L'accés vers la tribune se fait soit via un escalateur ou des escaliers.
Pour l'escalateur, des agents de sécurité sont présents et réglent le flux des visiteurs
(Suivez leurs instructions).

Ci 075

Après votre petite ascension, vous entrez dans le déambulatoire de la tribune.
Sur votre billet, il est mentionné la lettre d’une porte.
Une série de panneau vous indique l’emplacement de la porte qui vous est attribuée.
(Préparez votre billet, il vous sera demandé par un contrôleur).

Puy du Fou 2011 - 8669

A présent, vous découvrez l’espace scénique.
Votre rang est indiqué sur le sol.
Votre billet sera demandé afin de vous aider à vous placer (fin du contrôle).
Vous êtes bien installé !

Cine1606010159

Le spectacle peut commencer.

Le jour tire son rideau...
Une petite lumière troue la nuit qui vient de s'installer.
Soudain, une voix s'élève, profonde, vibrante.
La mémoire reprend la parole.
Une histoire commence, l'histoire recommence.
Son souffle s'élève, envahit l'espace.
Treize mille cœurs communient et battent comme un seul homme.
Acteurs, spectateurs, tous passagers du temps.
Pour un voyage dont on ne revient jamais tout à fait.

DSC_2787

En fin de spectacle, vérifiez de n’avoir rien oublié.
Bon retour.

Posté par Puystory le 15 mai 2013 - CINESCENIE - Commentaires [2] -

Renaissance

Château 2012 - 003

L’histoire nous replonge aux origines du château dont les parties du XVe siècle sont toujours visibles dès l'entrée.
1432 voit sous Seigneur Guy II du Puy du Fou entreprend la construction de son nouveau château.
Le vieux château ayant été totalement détruit par les anglais en 1430 (Ruines du Bal des Oiseaux Fantômes).

Chateau - 240

1540-1577, le château médiéval est transformé en château renaissance.

Chateau - 230

1577, suite au décès de Catherine de Larochefoucauld, les travaux s’arrêtent et laissant dans le paysage un château inachevé.

 Cine1606010157

Le château du Puy du Fou (unissant le granit et la brique) a faillit pourtant disparaître sous la Révolution, lorsque les Colonnes infernales le saccagèrent et l'incendièrent, le 24 janvier 1794.

Cinéscénie 2010 - 111

Laissé à l'abandon, le château devint une ferme tout au long du XIXe siècle.
Il faut attendre l'année 1977 (année de mise en vente du château), pour qu'il soit remarqué par un architecte des Bâtiments de France qui en signala l'intérêt au Conseil général de Vendée.

Cine1606030230

C'est à ce moment qu'intervint un jeune homme, Philippe de Villiers, qui rêvait de promouvoir l'histoire de la Vendée par un spectacle nocturne (Ce soir, la Vendée, qui deviendra la Cinéscénie).

Posté par Puystory le 08 avril 2013 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Citroën

Cinéscénie15082012-394

Le modèle du présenté au Puy du Fou est un 11B datant de 1954.
La Citroën Traction Avant a été produite entre les années 1934 et 1957.
Présentée le 18 avril 1934, elle s'appelle Citroën 7, pour 7 chevaux fiscaux, mais la population et l’histoire finiront par la rebaptisée traction avant.
Traction vient de son mode de motricité.
Tirée par les roues avant, contrairement aux autres automobiles qui étaient propulsées (roues arrière).
Son histoire est étroitement liée à celle de la France et tout particulièrement lors de la Seconde Guerre mondiale.
Son excellente tenue de route et ses qualités de routière feront que la traction est adoptée par l'armée française.
En 1940, elle sera réquisitionnée par l'armée allemande, qui la fera aller dans les chaleurs du désert africain ou dans le froid de l'hiver russe, sans avoir de problèmes.
Voiture fétiche des résistants pendant la guerre, elle reflète l’image patriotique.
Ce nouveau modèle se singularise esthétiquement par sa ligne entièrement aérodynamique.
De plus, c’est la première voiture à disposer d’un châssis monocoque, freins à tambour hydraulique, roues indépendantes, suspensions par barre de torsion et des pneumatiques Michelin Super confort.
Au fil des années, sa mécanique évoluera de 7 Cv au 11 Cv pour un 4 cylindre à 15 cv pour un 6 cylindres.
Un V8 de 22 cv ne sera jamais produit en série.
Grâce aux nouveautés technologiques, son poids de 1120 kg peut atteindre la vitesse de 120 Km/h.
Sa couleur sera noir jusqu’en 1953.
Au salon de Paris 1952, la voiture recevra une malle arrière rectangulaire.
La 15 sera équipée en 1954 d’une suspension hydropneumatique sur l’essieu arrière (modèle 15 H), innovation montée l’année suivante sur la DS (sur les quatre roues).
Ce véhicule sauvera l’entreprise Citroën de la faillite.

Posté par Puystory le 25 mars 2013 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Robespierre : bourreau de la Vendée ?

 PuyStory 2011 Aout 4266

Entre 1793 et 1796, la Vendée fut le théâtre d'affrontements d'une rare violence entre des paysans insurgés et le pouvoir révolutionnaire dirigé par Robespierre.
170 000 Vendéens furent massacrés par les armées de la République, au point que certains historiens n'hésitent pas à employer aujourd'hui le terme de génocide.
La population Vendéenne a-t-elle fait l'objet d'une élimination méthodique et programmée ?

Posté par Puystory le 04 mars 2013 - CINESCENIE - Commentaires [2] -