Puy Story

Histoire d'une région.

La petite fille des Ardennes (Cinéscénie)

PUY_6603

La nuit finit par venir.
Et les nouvelles ne sont pas bonnes.

PUY_8162

La femme éteint le poste à la veillée et revient à ses travaux de couvre-feu.
Son mari est parti : c'est encore un autre MAUPILLIER.

PUY_1123

Le petit Jacques, dont le père est en fait prisonnier, rencontre, sur son chemin, la petite fille des Ardennes.

PUY_5997 Puystory

Les enfants jouent et découvrent ce que les soldats en déroute ont laissé derrière eux.

Puystory_4184

Ils écoutent, saisis, la petite fille des Ardennes, dont "la Mère est restée sur la route".

13913978_10210309785250274_9027611872681021426_o

A la veillée, la mère MAUPILLTER rallume le poste.
C'est la victoire.

Puystory_3181

Immense contrejour tricolore.

PUY_6023 Puystory

Posté par Puystory le 12 août 2016 - CINESCENIE - Commentaires [0] -


Les adieux (Cinéscénie)

PUY_5611 Puystory

Oh mon Jacques, je ne veux pas que tu t'en ailles.

PUY_5613 Puystory

Tu entends là-bas.... les tambours.

PUY_6540 Puystory

PUY_7854 Puystory

Tiens, voici le bouquet des petits Maupillier.

PUY_8524

Cueilli dans les bruyères et les genêts en fleurs !

Posté par Puystory le 03 août 2016 - CINESCENIE - Commentaires [1] -

Les fêtes

Ciné 17082012 - 0655

Les fêtes avaient leur raison d'être.
Rendez-vous religieux où s'effectuaient les échanges commerciaux.
Contacts administratifs et sociaux.
C'était aussi un moment de détente dans la vie rude de nos "Ancêtres".
Ces assemblées s'appelaient parfois FRAIRIE, mais plus couramment "préveils" (Assemblées - Foires).
Tous ces noms avaient une signification commune : FETE AU PAYS.
Parmi les marchands forains, merciers, fouaciers, marchands d'échaudés ou de tortillons ...
On parle encore des échaudés (galette ronde et pleine, sorte de gâteau sec mêlé d'œufs et de beurre).
Lorsque sa forme lui est donnée, on le plonge quelques instants dans, l'eau bouillante, d'où son NOM.
La cuisson se fait à four très chaud.
L'échaudé serait antérieur au XIIIe siècle et la "Vendée "en fournissait à tous les départements voisins.
La FOUACE se confectionne encore.
C'est un gâteau ou plutôt une galette de fleur de farine beurrée et sucrée (Les premières fouaces remontent au néolithique).
C'était l'époque des migrations de journaliers, cherchant du travail saisonniers.

PUY_6556

Après leur nomade solitude, ils aimaient le vin et les chansons.
De mémoire populaire, ils passaient pour être gais mais sans doute aussi cherchaient-ils ainsi l'oubli.
Moissonneurs et valets se louaient lors de ces Assemblées.
On s'y mariait même.
Quant à la noblesse, dont on parle bien peu, elle existait cependant sous deux aspects.
La Haute Noblesse, rare et partiellement attirée par la Cour, à Versailles.
Et la Petite Noblesse, très nombreuse et souvent très pauvre qui vivait au Pays.
Elle traînait à sa suite les valets du Pays les plus buveurs et les plus chanteurs, faisant même parfois les quatre cents coups.
C'est la Fête au Pays, c'est la fête au Puy du Fou où cette année, nous chanterons tous, la chanson du Puy du Fou.
Avec un air bien de chez nous, des paroles originales... où...

PUY_6823

"Peut-être les enfants, seront-ils deviner
Dans les humeurs du jour, et porté le vent
Tout là haut, la voix d’autre enfant
Qui se souviennent et chantent en foulant
Cette terre de géant et de genêt en fleur
Cette terre de Vendée et de France".

Posté par Puystory le 01 août 2016 - CINESCENIE - Commentaires [2] -

Vers la Quintaine.

DSC_5402

Obscure, profonde, l'histoire du Puy du Fou échappe à la mémoire.
Sans doute a-t-elle commencé sur ces hauteurs, là où l'on pouvait épier et surprendre l'horizon hostile.
C'était dans le haut moyen-âge, en ces temps de frayeur moins avancés pour les arts de la paix que pour ceux de la guerre.

DSC03189

Sur les vestiges de je ne sais quel ouvrage gallo-romain, un château-fort se dressait en ces lieux.
Chef-d'œuvre d'architecture militaire, conçu par des soldats, on le sentait né pour la guerre, à la fois forteresse, refuge et magasin.
Faisons revivre en son enceinte ces vaillants seigneurs du Puy du Fou.

PUY_8199

Aimery et Renaud célèbres dans toutes les provinces du Poitou, pour les jeux passionnants et périlleux qu'ils proposaient à leurs invités afin de les délasser en temps de paix.
Cela s'appelait alors la "Quintaine".
On fichait sur des poteaux des mannequins vêtus en guerriers figurant les traitres et les païens.

PUY_9667

Soudain, sur eux, se précipitaient, lance au poing, les meilleurs écuyers du pays, rivalisant de prouesses et d'adresse.

Posté par Puystory le 22 juillet 2016 - CINESCENIE - Commentaires [2] -

L'annonce de la Guerre (Cinéscénie)

PUY_9806

Mais pourquoi on-t-il fait taire les cloches ? 

PUY_9814

PUY_5583 Puystory

Aux 4 coins de la Vendée, des hommes parcours les villages pour enflammer les cœurs et l’insurrection foudroyante sur propage dans un incontrôlable bouillonnement...

PUY_4341 Puystory

PUY_9825

Posté par Puystory le 20 juillet 2016 - CINESCENIE - Commentaires [2] -


Calo et Luno (Puy du Fou)

PUY_3846

L'homme a commencé à atteler des bœufs à des araires (ancêtre de la charrue) ou des véhicules à roues, au cours du IV' millénaire av. J.-C.
Les animaux ont été utilisés pour tirer des charrettes ou travailler les sols dans une vaste partie de l'Europe, mais également en Asie et en Égypte.
Cette pratique était encore largement répandue en Europe jusqu'au XIXe siècle, le bœuf demeurant le principal animal de trait, même si l'utilisation du cheval se développait.
Dans les pays industrialisés, la mécanisation a emboîté le pas à la traction bovine et celle-ci n'est plus guère utilisée aujourd'hui.
Pendant le spectacle de la "Cinéscénie", on entend :
"Allons les enfants, allez, Calo - Luno, allez iiii, allez Calo – Luno"
Deux bœufs, attelés à une charrette de foin, font leur entrée sur l'avant-scène.

img007

Mais qui sont Caro-Luno en 1979 ?
Ils étaient deux, et n'allaient jamais l'un sans l'autre.
Il habitait à Bellevue de Fougeré.
A la ferme, ils aidaient le maître Auguste à rentrer les choux et betteraves à la grange, trois ou quatre fois la semaine, pour nos voisines d'étable.
Pendant 10 ans, ils viendront au Puy du Fou tirer la charrette de foin, pour la réalité du Spectacle.
Ils aimaient le grand air et préféraient l'herbe fraîche des prés ensoleillés à la boue des chemins creux.
Ils étaient alertes et toujours courageux.
De 1978 à 1988, CALO et LUNO (ce sont les noms de ces braves bêtes) participaient chaque année au spectacle du Puy du Fou.

img004

L'aiguillon n'est pas indispensable car ils connaissent le trajet qu'ils ont à parcourir.
En 1988 Calo et Luno , après 10 années de bons et loyaux services, nous ont quittés à l'automne.
Le joug de l'histoire, le poids du passé mais aussi de la charrette à foin a eu raison d'eux.
Ces deux bœufs à la démarche rythmée que rien, pas même les applaudissements du public, ne pouvait déranger resteront sans aucun doute dans les mémoires.
Depuis, le départ de Calo-Luno, 18 paires de bœufs (Puyfolais) ont prit le relais de ces deux acteurs hors du commun.

DSC_0538

Actuellement, 6 paires de bœufs assurent les spectacles (Cinéscénie et Signe du Triomphe).
Dociles, disciplinés, sereins... de la graine d'acteurs dont nous pourrions, pourquoi pas, nous inspirer.

img002

A mes enfants.
Je laisse mon vieil attelage.
Mes boeufs fidèles avaient des noms de labour.
Je veux que mes enfants mes appellent désormais du nom de mes blessures : Mortagne, Cholet......

Posté par Puystory le 11 juillet 2016 - CINESCENIE - Commentaires [2] -

La journée au Village 1880 (Cinéscénie du Puy du Fou)

PUY_4618 Puystory

Le MAUPILLIER de 93 est mort.
Ses fils vont reprendre le quotidien et faire la paix avec leur temps.
Les charrues changent de mains et les bœufs changent de noms.
Les hommes et les femmes, falots et paniers à la main, partent au marché dans la nuit, pour une journée qui va durer un siècle.

PUY_8107 Puystory

Le matin se lève sur les ateliers d'artisans, le labour, le coq qui réveille, l'Angélus qui rappelle, l'enclume qui rythme les heures.
Immense scène du marché, du battage, des meuniers.
Les carrioles du château arrivent pour la fête.
Le curé passe.

PUY_6498

Les conscrits s'égosillent.
C'est déjà la soirée.
Et la soirée tourne à la fête : le mât de cocagne, le jeu du baquet, les danses de la brioche, du tabouret et de la guimbarde.
Soudain, comme fauchée dans son mouvement, la fête s'arrête et se fige.
Trou noir.

PUY_6533

Un ballet d'éclairs et de feu : "On les appellera Verdun".

Posté par Puystory le 08 juillet 2016 - CINESCENIE - Commentaires [2] -

L'hiver et les semeuses (Cinéscénie)

PUY_7625

PUY_6453 Puystory

PUY_8413

PUY_0603

PUY_9795

PUY_4324 Puystory

PUY_2661

PUY_3908

Posté par Puystory le 06 juillet 2016 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Les Neopters du Puy du Fou

Puystory_3936

Les Neopters, créés par le Puy du Fou, se dotent d’une nouvelle évolution !
Depuis le 4 juin 2016, 15 drones Neopters font flotter des décors lumineux géants dans le ciel de la Cinéscénie, prolongeant la scène du spectacle dans le ciel.
Une performance exceptionnelle puisque ce sont les seuls drones capables de présenter, de jour comme de nuit, une chorégraphie aérienne en vol synchronisé devant un public.
Ces drones, uniques au monde, ouvrent de nouvelles possibilités artistiques dans une course mondiale pour révolutionner l’avenir du spectacle vivant.

Posté par Puystory le 04 juillet 2016 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Farfadet*

PUY_4438

Pendant la Cinéscénie on entends :
"un filet de légende et qui s’enroule, et qui danse avec les mélodies légères des rêves d’altitudes et des visions fulgurante de farfadet glissant sur l’eau profonde, dernière parole de famille".

800px_Tulilautta3

Mais c'est quoi un "Farfadet" ?

Le farfadet ou parfois le fadet ou follet (ou esprit follet) est une petite créature légendaire du folklore français, souvent espiègle. 
Le farfadet est présent dans le folklore du sud-ouest de la France, la Vendée et le Poitou. 
Origine inconnue. 
Ménage le tire du bas-latin fadus, sorte de démon ; mais d'où viendrait la syllabe far ?
Il y a dans l'italien farfalla, papillon, homme volage ; pays de Come, farfátola, homme volage. 
Il serait possible que farfadet eût des analogies avec ces mots. 
Farfadet est un mot emprunté au provençal farfadet ("lutin") du XVIe siècle, probablement forme renforcée de fadet, dérivé lui-même de fada, fado signifiant "fée". 

PUY_4879 Puystory

Il apparait sous la forme d’une lueur pâle bleutée (voire parfois jaunâtre ou rougeâtre) en forme de flammèche suspendue dans l’air à une faible hauteur au-dessus du sol ou de l’eau, plus ou moins diffuse, vacillante et brève (certains feux follets pourraient persister dix à trente secondes voire - exceptionnellement - plusieurs minutes)
Selon ses témoins, il ne produit pas de fumée ni n’enflamme les objets, ni ne brule les herbes avec lesquelles il est en contact. 
Il est observé dans ou autour des marais et dans les cimetières. 
Avec le drainage, la régression des zones humides et des forêts inondées, et l’enterrement des morts dans des cercueils, il est probable que les feux-follets soient devenus plus rares.

PUY_4421

Posté par Puystory le 04 juillet 2016 - CINESCENIE - Commentaires [0] -