Puy Story

Histoire d'une région.

Le Rôle de l'église au moyen-âge.

Cité Médiévale 054

Au Moyen Âge, la plupart des habitants de la France sont des chrétiens.
Ils croient qu’il y a une autre vie après la mort et qu’ils seront jugés.
Les bons iront au paradis, les mauvais seront condamnés à l’enfer.
L’église est riche : elle possède de vastes domaines et le peuple lui verse un impôt, "la dîme" et reçoit également des dons des fidèles.

Cité Médiévale 034

L’église a un grand rôle dans la société : elle enseigne, soigne le peuple, accueille les pauvres et les voyageurs.
Un hospice destiné à l’accueil des patients et des pèlerins jouxte la chapelle.

Puy du Fou 2011 - 0927

Au Moyen-Âge, soigner les malades était en effet un acte de charité qui incombait à l’église.

DSC_1946

La porte, surmontée d’une tête de mort, rappelle aux hommes leur fin prochaine et aux malades l’incertitude de leur sort.

Posté par Puystory le 13 octobre 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -


La chapelle de la Cité Médiévale

SH101159

Posté par Puystory le 03 juillet 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

La Cité Médiévale

Puy du Fou 2011 - 5964

Posté par Puystory le 29 mai 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

Cité médiévale (01)

Puy du Fou 2011 - 3801

Cité 082012 - 23

CiteMed092012-17

Cité Médiévale 017

Puy du Fou 2011 - 3648

Posté par Puystory le 01 avril 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

L'Engoulant

Puy22060854_copie

En entrant dans la chapelle, on remarque, à l’extrémité des deux premières poutres en entrait (transversales), quatre engoulants monstrueux.
L’entrait, c’est la base du triangle d’une charpente.
Engoulant, provient de la racine "gueule" ou "goule", se référant à l'organe servant : "à parler, à crier, à manger".
Le verbe "engueuler" en est un dérivé.
Ce mot est conservé en héraldique et en architecture.
Au Moyen-âge engouler signifiait "avaler".
Caractéristiques de l’art médiéval, l'engoulant ou rageur est une tête de dragon qui orne souvent le coin des poutres maîtresses.

Puy du Fou 2011 - 0906

Mais pourquoi de telles représentations aux points stratégiques des églises ?

Dans le monde chrétien, l’engoulant représente les forces du mal, recevant en châtiment sur leur corps,… le poids de la voûte céleste.

DSC_1980

Mais, l'idée la plus couramment admise est que ces animaux représentent l'entrée du "Leviathan".
Le "Leviathan" ou "Rahab" provient de mythologie phénicienne représentant le monstre marin du chaos primitif.
Ce terme hébreu figure 6 fois dans la Bible et représente l'un des principaux démons de l'enfer.
Le Léviathan personnifie le Diable, les forces du Mal que seule l’épée de Dieu, dit-on, parviendra un jour à tuer.

Puy du Fou 2011 - 0884

Dans cette hypothèse, se sont les poutres qui bouchent la gueule des dragons (porte de l’enfer) par la croix symbole de la chrétienté.

Il est possible de trouver des engoulants sur les entraits, les sablières et également à la base des poinçons.
(Eléments de raccord de la charpente).

Posté par Puystory le 31 mars 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [2] -


L’art gothique

DSC_3495

L’art gothique (période 12ème - 15ème siècle) a succédé à l’art roman (période 950 - 1130).
Des innovations architecturales (la voûte sur croisée d’ogive et l’arc brisé) ont permis de révolutionner les édifices.
L’objectif de cette archi-tecture était de gagner en lumière, en finesse et en hauteur.
Les vitraux y sont très présents dans ces grandes ouvertures et apportent de la couleur.

On distingue quatre phases chronologiques :

  1. Le gothique de transition, juste après le roman, 1130-1230.
  2. Le gothique de base, 13ème siècle, calqué sur le modèle de Chartres.
  3. Le gothique rayonnant, 14ème siècle.
  4. Le gothique flamboyant, 15ème siècle.

La plupart des édifices ont en fait subi ces diverses influences, car leur construction s'est souvent étendue sur plusieurs siècles.

Posté par Puystory le 10 mars 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

Voyage en Cité médiévale

La Cité Médiévale est l’un des quatre villages reconstitués du Grand Parc, réalisée au cours de l’hiver 1994-1995.
Elle est composée d’un ensemble de constructions allant du XI ème au XV ème siècle.

Posté par Puystory le 27 janvier 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [1] -

Les runes

Puy22060796
Les runes trouvent leur origine en Europe du Nord.
Les Runes sont une forme d'écriture magique et sacrée dont il n'est pas aisé de dévoiler le mystère.
Elles dégagent toute une symbolique et une philosophie ouvrant une dimension magique avec les forces de l'univers, de la nature, du visible et de l'invisible.
Rune, (art sacré), signifie : secret, chuchotement ou murmure et mystère, signe magique.
Une rune, c’est une connaissance occulte que l’on transmet en chuchotant.
La divination par les runes et la magie runique ont longtemps appartenu à de petits groupes d'initiés.
Étymologiquement, on le retrouve dans d'autres langues tels que le gothique : "Runa", dans le vieil anglais "rûn", dans les langues celtiques tels que l'Irlandais ou l’ Écossais ou il garde le sens primaire de "secret".
Le mot "Runelore" veut dire "enseignement des runes ".
Chaque rune possède un nom et un son qui désigne un objet, un animal ou une qualité.

Nade 026

 L’origine de l’alphabet Runique semble difficile a dater, mais il a été constaté qu'il s'est développé et répandu à partir du IIe siècle avant J.C. grâce au contact des peuples germaniques avec les populations méditerranéennes.

D'après la légende Scandinave, Odin dieu de la guerre, dieu borgne protégeant les grands hommes, resta accroché neuf jours et neuf nuits sans boire ni manger sur les branches d' Yggdrasil (l'arbre du monde) et reçut à travers cette méditation et cette souffrance le savoir sacré des runes.
L’Arbre du monde s’élèverait sur ses trois racines.
La première se trouvant aux enfers, la seconde au pays des Vikings, la troisième chez les Dieux, dans un lieu appelé Asgard.
Óðin lui-même aurait soufflé cet alphabet aux hommes.
Il existe deux alphabets runiques.
Le plus ancien, appelé le Vieux Futhark comportait 24 runes.

Puy22060804mod1

 Il fut remplacé autour du VIIIème siècle dans un esprit de simplification par le nouveau Futhark, de seulement 16 runes.

A l'origine les runes étaient gravées sur des galets de pierre, une rune peut revêtir plusieurs significations cela dépend de sa position et du sens dans lequel elle a été tirée.
Depuis quelques années les Runes connaissent un essor dans le monde des Arts Divinatoires.
On les retrouvent dans les magasins ésotériques, sous forme de petits galets qui doivent être piochés au hasard dans une petite bourse en étoffe de couleur rouge.
Les runes représentent toujours : hier, aujourd'hui et demain et illustrent nos espoirs ou nos peurs secrètes.
Les Runes peuvent aussi servir de talismans et sont encore utilisés dans certaines régions du nord de l'Europe.

Puy20061729

Dans la Cité médiévale du Puy du Fou, entre une bijouterie d'art (l’Emailleuse) et un atelier de calligraphie (Scribulorium), Nade (la portraitiste) vous propose un voyage un inattendu dans le monde magique des runes.
Un voyage dans le voyage, mais celui-ci vous projettera dans votre avenir et dans les recoins de vos souhaits

Posté par Puystory le 20 janvier 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

Le tonneau

Puy du Fou 2011 - 3653

Protégés par les murs de la cité médiévale, les artisans vous ouvrent les portes de leurs ateliers.

Puy du Fou 2011 - 3665

Le tonneau est connu en Europe depuis 2000 ans et est une invention gauloise.
Il servait essentiellement à stocker des produits liquides (vin, bière, cidre, eau), mais également solides comme les grains, les salaisons et même les clous.
Son emploi se généralisa dans l'Empire romain à compter du IIIe siècle.
Les Romains l'empruntèrent aux Gaulois pour la conservation et le transport car il était plus résistant que les amphores grecques.
D'abord appelé "charpentier de tonneau" , les maitres tonneliers "tonloiers" ou "bariliers" étaient déjà réunis en corporation au IXe siècle.

Puy du Fou 2011 - 3670

Vers 1650, ce récipient fut associé à une expérience célèbre : le crève tonneau.
Il permit d'écrire le Principe de Pascal.
Le bois du tonneau apporte des tannins aux liquides qu'il contient.
Cette dernière caractéristique est utilisée pour fabriquer le vinaigre balsamique.

Posté par Puystory le 15 janvier 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

Le modillon

Puy21062066

Le patrimoine ne se résume pas aux architectures d’édifices majestueux, mais aussi dans la richesse des détails qu’il faut prendre le temps de découvrir, d’admirer et de décrypter.
Le mot modillon vient de l'italien "modiglione" , du latin dérivé de "mutulus" qui signifie "corbeau"
C'est un ornement sculpté (finement ou grossièrement) disposé régulièrement servant de support mineur (illusion d'optique) à une corniche, un avant-toit, un balcon.
Ces motifs sculptés partir de blocs de pierres sombres et dures de type granitique ou volcanique (plus résistant à l'usure du temps et des intempéries), représentent généralement des têtes d’hommes, d’animaux.
On y retrouve aussi l’âme d’une époque avec des figurations fantaisistes, pittoresques ou monstrueuses, délicates ou rudimentaires révélant l’inspiration, les convictions, l’humour ou le mécontentement du sculpteur.

Puy21062065

Les commanditaires de grands édifices (les souverains, les religieux, les architectes) ont toujours voulu laisser une traces dans le temps, Les sculptures et modillons constituent une preuve leur passage.
Cependant, à cette époque, les ouvriers sculpteurs étaient payés à la pièce avec beaucoup de retard.
Les ouvriers utilisaient ces pierres pour exprimer leur rancœur.
Une fois la pierre posée à 15 ou 20 m de hauteur, il était difficile de la retirer ou de la détruire.

Riche document d'histoire, le modillon est un langage (nombreux au Moyen-Age, ne savent pas lire), véritable art populaire, témoignant aussi bien des préoccupations de la vie courante que de la recherche du chemin du salut.

Posté par Puystory le 13 janvier 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [1] -