Puy Story

13 octobre 2014

Le Rôle de l'église au moyen-âge.

Cité Médiévale 054

Au Moyen Âge, la plupart des habitants de la France sont des chrétiens.
Ils croient qu’il y a une autre vie après la mort et qu’ils seront jugés.
Les bons iront au paradis, les mauvais seront condamnés à l’enfer.
L’église est riche : elle possède de vastes domaines et le peuple lui verse un impôt, "la dîme" et reçoit également des dons des fidèles.

Cité Médiévale 034

L’église a un grand rôle dans la société : elle enseigne, soigne le peuple, accueille les pauvres et les voyageurs.
Un hospice destiné à l’accueil des patients et des pèlerins jouxte la chapelle.

Puy du Fou 2011 - 0927

Au Moyen-Âge, soigner les malades était en effet un acte de charité qui incombait à l’église.

DSC_1946

La porte, surmontée d’une tête de mort, rappelle aux hommes leur fin prochaine et aux malades l’incertitude de leur sort.

Posté par Puystory à 00:32 - -


18 août 2014

Le haut du pavé

 

DSC_0848

 Les Romains sont connus pour être de grands bâtisseurs (inspirés par le savoir des Étrusques) et l'on attribue les premières constructions d'égouts.

Les nouvelles villes, les villas romaines avaient des connexions directes aux égouts.
Les maisons modestes (insulae) disposaient seulement de grandes cuves posées sous l'escalier.
A la chute de l’Empire Romain, les barbares possesseurs des cités gallo-romaines n’entretiennent pas ce réseau d’égouts et les systèmes d'évacuation des eaux sales mis au point par les Romains, ne sont plus utilisés.
Cependant, les communautés religieuses n'ignorent pas les principes.

Puy21062080

Au Moyen-âge, les nouvelles villes au développement anarchiques, n’ont pas de réseau d’égouttage.
Dans les villes, avant l'apparition du tout-à-l'égout et des trottoirs, les rues et ruelles étaient pavées en double pente afin de ménager au centre un écoulement pour les eaux de pluie et des vidanges (Eaux sales, détritus, etc …) que les habitants jetaient par leurs fenêtres.

DSC_5030

Ceux qui marchaient au milieu de la chaussée se voyaient aspergés La partie du pavé qui était du côté des murailles s’appelait "le haut du pavé" et celle qui côtoyait le ruisseau "le bas du pavé".

Cité Médiévale 064

L’étiquette (la position sociale, l’âge, l'apparence ou la richesse des vêtements servant de repère) voulait alors que lorsque deux personnes parcouraient la même rue, dans un sens identique ou dans un sens contraire, la plus pauvre des deux se mette au milieu, laissant ainsi la plus riche marcher sur le "haut du pavé" pour qu’elle ne se salisse pas et reste bien au sec.
Cette expression a conservé son sens d’origine, faisant référence au statut social élevé.
Par extension, aujourd’hui, elle désigne également une personne qui se démarque des autres en société.

Posté par Puystory à 00:14 - -

28 mai 2014

Templiers de Cressac

La chapelle du Puy du Fou est-elle la réplique de la chapelle des Templiers de Cressac ?

SH109088

Austérité et sobriété définissent à merveille la chapelle des Templiers.

SH101163

A Cressac (au sud d'Angoulême) se trouve l’ancien siège d'une commanderie de Templiers.
La chapelle des Templiers est classée monument historique.
Trois ouvertures uniquement, représentant la Trinité, brisent la nudité des murs.
Seul ornement de tout l'édifice, les magistrales fresques murales du 12ème siècle fresques, illustrant un épisode de la deuxième croisade, décorent les murs intérieurs.

DSC_5273

Probablement exécutées entre 1170 et 1180, très endommagées sous la Révolution, elles relatent la bataille qui opposa en 1163 Guillaume IV Taillefer, comte d'Angoulême, Geoffroy Martel, Hugues VIII de Lusignan et les templiers de Gilbert de Larcy aux troupes de l'émir Nur el-Din, maître d'Alep et de Damas.
Pour mieux connaitre cette chapelle et l'ordre de Templiers Cliquez ICI et vous serez dirigés vers un site consacré à cette période.

SH101171

Les fresques représentent des chevaliers francs et des Templiers, sous la conduite de Geoffroy Martel, frère du comte d'Angoulême, et d'Hugues VIII de Lusignan, comte de la Marche du Poitou, avaient à cette occasion vaincu le redoutable Nour el-Dîn, atâbeg (seigneur) de Mossoul.

Lusignan ????

Arriv_e_Templier

  • L'ordre des Templiers était une organisation de type religieuse et militaire.
  • Elle fut créée le 13 janvier 1129 par Hugues de Payns.
  • Elle fut reconnue par le pape Innocent II le 29 mars 1139 avec le Concile de Troyes.
  • Le Vendredi 13 octobre 1307, Philippe le Bel fait procéder à l'arrestation de Templiers sur son territoire.
  • Elle prit fin tragiquement le 22 mars 1312 avec le Concile de Vienne et suite au conflit entre Philippe Le Bel et le Pape Clément V.
  • La Règle religieuse à suivre était celle de Saint Benoît.
  • Jacques de Molay (Grand Maître) fut condamné à mort et peu de temps avant, il aurait maudit ses accusateurs. 
  • Légende ou réalité. Ce qui est certain, c'est qu'une série d'évenements tragiques se succéderont jusqu'en 1328 (nous sommes dans la période des Rois maudits).

Saviez-vous que les Templiers sont à l'origine des organismes bancaires !!! (Mais c'est une autre histoire).

 

Posté par Puystory à 00:00 - -

31 mars 2014

L'Engoulant.*

Puystory_02865

 

En entrant dans la chapelle, on remarque, à l’extrémité des deux premières poutres en entrait (transversales), quatre engoulants monstrueux.
L’entrait, c’est la base du triangle d’une charpente.
Engoulant, provient de la racine "gueule" ou "goule", se référant à l'organe servant : "à parler, à crier, à manger".
Le verbe "engueuler" en est un dérivé.
Ce mot est conservé en héraldique et en architecture.
Au Moyen-âge engouler signifiait "avaler".
Caractéristiques de l’art médiéval, l'engoulant ou rageur est une tête de dragon qui orne souvent le coin des poutres maîtresses.

Puy du Fou 2011 - 0906

Mais pourquoi de telles représentations aux points stratégiques des églises ?

Dans le monde chrétien, l’engoulant représente les forces du mal, recevant en châtiment sur leur corps,… le poids de la voûte céleste.

DSC_1980

Mais, l'idée la plus couramment admise est que ces animaux représentent l'entrée du "Leviathan".
Le "Leviathan" ou "Rahab" provient de mythologie phénicienne représentant le monstre marin du chaos primitif.
Ce terme hébreu figure 6 fois dans la Bible et représente l'un des principaux démons de l'enfer.
Le Léviathan personnifie le Diable, les forces du Mal que seule l’épée de Dieu, dit-on, parviendra un jour à tuer.

Puy du Fou 2011 - 0884

Dans cette hypothèse, se sont les poutres qui bouchent la gueule des dragons (porte de l’enfer) par la croix symbole de la chrétienté.

Il est possible de trouver des engoulants sur les entraits, les sablières et également à la base des poinçons.
(Eléments de raccord de la charpente).

Posté par Puystory à 00:09 - -

15 janvier 2014

Le tonneau

Puy du Fou 2011 - 3653

Protégés par les murs de la cité médiévale, les artisans vous ouvrent les portes de leurs ateliers.

Puy du Fou 2011 - 3665

Le tonneau est connu en Europe depuis 2000 ans et est une invention gauloise.
Il servait essentiellement à stocker des produits liquides (vin, bière, cidre, eau), mais également solides comme les grains, les salaisons et même les clous.
Son emploi se généralisa dans l'Empire romain à compter du IIIe siècle.
Les Romains l'empruntèrent aux Gaulois pour la conservation et le transport car il était plus résistant que les amphores grecques.
D'abord appelé "charpentier de tonneau" , les maitres tonneliers "tonloiers" ou "bariliers" étaient déjà réunis en corporation au IXe siècle.

Puy du Fou 2011 - 3670

Vers 1650, ce récipient fut associé à une expérience célèbre : le crève tonneau.
Il permit d'écrire le Principe de Pascal.
Le bois du tonneau apporte des tannins aux liquides qu'il contient.
Cette dernière caractéristique est utilisée pour fabriquer le vinaigre balsamique.

Posté par Puystory à 00:39 - -


13 janvier 2014

Le modillon.*

Puy21062066

Le patrimoine ne se résume pas aux architectures d’édifices majestueux, mais aussi dans la richesse des détails qu’il faut prendre le temps de découvrir, d’admirer et de décrypter.
Le mot modillon vient de l'italien "modiglione" , du latin dérivé de "mutulus" qui signifie "corbeau"
C'est un ornement sculpté (finement ou grossièrement) disposé régulièrement servant de support mineur (illusion d'optique) à une corniche, un avant-toit, un balcon.
Ces motifs sculptés partir de blocs de pierres sombres et dures de type granitique ou volcanique (plus résistant à l'usure du temps et des intempéries), représentent généralement des têtes d’hommes, d’animaux.
On y retrouve aussi l’âme d’une époque avec des figurations fantaisistes, pittoresques ou monstrueuses, délicates ou rudimentaires révélant l’inspiration, les convictions, l’humour ou le mécontentement du sculpteur.

Puy21062065

Les commanditaires de grands édifices (les souverains, les religieux, les architectes) ont toujours voulu laisser une traces dans le temps, Les sculptures et modillons constituent une preuve leur passage.
Cependant, à cette époque, les ouvriers sculpteurs étaient payés à la pièce avec beaucoup de retard.
Les ouvriers utilisaient ces pierres pour exprimer leur rancœur.
Une fois la pierre posée à 15 ou 20 m de hauteur, il était difficile de la retirer ou de la détruire.

Riche document d'histoire, le modillon est un langage (nombreux au Moyen-Age, ne savent pas lire), véritable art populaire, témoignant aussi bien des préoccupations de la vie courante que de la recherche du chemin du salut.

Posté par Puystory à 02:39 - -

09 septembre 2013

L’architecture romane et la chapelle.*

Cité Médiévale 056

L’architecture romane est caractérisée essentiellement par des constructions massives, de petite hauteur, avec la présence de voûtes en pierre, ouvertures étroites et arrondies (partie supérieure en demi-cercle).

Puy du Fou 2011 - 0855

Les clochers sont souvent carrés ou polygonaux et peu pointus.

Puy21062060

On y trouve de nombreuses sculptures (sur les chapitaux, tympans....).
Le tympan est la surface verticale d'un fronton remplissant le carré délimité par les corniches.
C’est aussi la partie verticale d'un portail, comprise entre le linteau et un arc ou une voûte d'ogive.

Puy21062063

Il est surmonté par des archivoltes (Ensemble des ornements, sculptures soulignant les contours supérieurs et inférieurs des voussoirs (pierre de taille en forme de coin ou de pyramide tronquée formant l’arc, ou le cintre d'une voûte)).
La partie la plus ancienne de la Cité Médiévale est la crypte de la chapelle, dont les éléments datent du VIème ou VIIIème siècle.

Puy du Fou 2011 - 0914

Construite sur une source, elle est supposée être un lieu de culte païen qui aurait ensuite été christianisé.
Dans cette chapelle, on trouve différents éléments caractéristiques de l’époque médiévale.

La façade datant du début du XIIème siècle.

Les peintures de la nef (datant de 1147) relatent les prêches pour la croisade de Saint Bernard.
Ces peintures ont été réalisées par les templiers des "Halâtes" à Apremont.

Puy du Fou 2011 - 0876

Le chœur reconstruit au XIIIème siècle, voûte angevine ou dite "Plantagenêt".
Les vitraux du XIIIème siècle, reprenant la scène de la passion.
Les peintures du Chœur au XIVème siècle, représentant les quatre évangélistes sous leur forme symbolique (l’ange, l’aigle, le bœuf et le lion).
Le meuble d’Obazine (en référence Saint Étienne d’Obazine né vers l'an 1085 fondateur et premier abbé de l’abbaye d’Obazine) situé dans la sacristie, compte parmi les plus anciens meubles français.

Puy22060871

Posté par Puystory à 02:34 - -

01 septembre 2013

la Maladerie.*

Puy du Fou 2011 - 0919

Une léproserie (ladrerie, maladrerie ou maladière) est un lieu d'isolement et de prise en charge des malades de la lèpre.
C’était aussi un lieu le contrôle sanitaire des arrivants d'un pays susceptibles d'être atteints de quelque maladie.

Puy22060859

Les premières maisons de refuges (hôpital) semblent venir d’orient (monde Musulman) et ne sont pas (pour la plupart) rattachées à une religion ou à un ordre religieux.
A la fin du XIème siècle on assiste en Occident à une multiplication des institutions charitables en particulier des institutions des léproseries.

Puy22060865

Ce mouvement de création est lié, non pas comme on l’a cru longtemps à une extension de la lèpre due aux croisades, mais au développement économique, à la croissance urbaine et surtout à une évolution des mentalités religieuses qui voient dans le pauvre et le malade une image du Christ souffrant.

Puy du Fou 2011 - 0947

On les trouvait au bord des routes et leurs chapelles étaient souvent dédiées à Saint Lazare ou à Marie-Madeleine.

Posté par Puystory à 02:53 - -

26 août 2013

les 12 apôtres.*

Puy21062657_Correction des lignes

Jésus a appelé des disciples.
12 d’entre eux sont devenus ses Apôtres pour marquer les 12 tribus d'Israël.
*****
1. Simon De Jonas devenu PIERRE Premier pape, crucifié à Rome.
On le reconnaît à la clé parce que Jésus lui dira "Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise"
*****
2. André (Frère de Pierre) : voyagea en Arménie, Asie Mineure et en Macédoine.
Il fut arrêté et crucifié à Patras en Achaie.
On le reconnaît à la croix, dite croix de St André.
Il est de Bethsaïde en Galilée sur les bords du lac deTibériade.
Avec son frère Pierre, il vit de la pêche.
*****
3. Jacques fils de Zébédée ou Jacques le majeur et frère de Jean.
Hérode Agrippa le fit périr par l'épée.
Il est pêcheur sur le lac de Tibériade.
Avec Pierre et Jean, il est témoin de la transfiguration de Jésus ainsi que de son agonie.
Evangélisateur de l’Espagne, les pèlerins vers Compostelle marchent à sa suite.
C’est pourquoi on le reconnaît au bâton de marche et à la coquille.
*****
4. Jean l'Évangéliste fils de Zébédée frère de Jacques le Majeur dit aussi le disciple que Jésus aimait.
Il mourut de mort naturelle à Ephèse en l'an 103 âgé de 101 ans.
On le reconnaît à la coupe.
Souvenir d'un poison mortel qu'il but sans dommage.
A la mort du Christ, il prit chez lui Marie (mère de Jésus).
Lorsqu'il est vieux, il répète sans cesse l'essentiel de ce que le Christ lui a enseigné et donné de découvrir.
"Dieu est amour. Aimez-vous les uns les autres".
*****

Vendée 004

(Photo hors Puy du Fou)

5. Philippe sera crucifié pour sa Foi est enterré à Hiérapolis.
Philippe est de Bethsaïde, au bord du lac de Tibériade, comme André et son frère Pierre.
On le reconnaît à la croix latine qu’il porte.
*****
6. Matthieu : mourut en Thrace à Lysimachie suite à une conspiration des juifs et des romains.
A Capharnaüm, Matthieu (dit aussi Lévi) tient le poste de douane.
Un matin, Jésus l'appelle : Matthieu laisse tes registres de collecteur d’impôts (d’où le coffre au pied des sculptures) et suit-moi.
Le fonctionnaire méticuleux devient missionnaire et aussi le premier évangéliste.
*****
7. SIMON LE ZELOTE ami de Lazare de Béthanie.
Il mourut vieux et fut enterré au coeur de l'Afrique, où il prêcha aussi la "Bonne Nouvelle".
Appartient au groupe des Zélotes qui refuse l’occupation romaine.
On reconnaît Simon à la scie.
*****
8. JACQUES D'ALPHEE ou Jacques le Mineur.
Après la crucifixion, ils retournent dans leur famille et meurent conscients d'avoir été honorés et bénis par le Seigneur.
On le reconnaît au foulon pour battre les draps ou la massue.
Parmi les Apôtres, on l’appelle "le Mineur" pour le distinguer de l’autre Jacques, dit le "Majeur".
******
9. Thomas : fut mis à mort par les agents du gouvernement romain à Malte.
Surnommé "Le Jumeau" se reconnaît à la lance.
C'est grâce à ses questions et à ses doutes que Thomas doit sa célébrité.
*****
10. Barthélémy ou Nathanaël, prêcha la "Bonne Nouvelle" jusqu'aux confins des Indes et est enterré là.
On le reconnaît au port du couteau, devenu le patron des métiers ayant rapport au cuir.
Il est originaire de Cana en Galilée.
*****
11. Jude, encore appelé Thaddée, frère de Jacques d'Alphée.
*****
xx. JUDAS DE KERIOT remplacé plus tard par MATHIAS.
Judas Iscariot, après avoir vendu Jésus aux soldats romains se suicida de désespoir.
*****
12. Matthias, sera le successeur pour compléter le chiffre de 12 apôtres.
Parmi les témoins de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus, on tira au sort.
Et le sort tomba sur Matthias qui fut dès lors associé aux onze Apôtres.
On le reconnaît à sa hallebarde.
**********

Puy du Fou 2011 - 0902

Les 4 évangélistes sont :

1. Jean accompagné ou représenté par un aigle.
***
2. Luc accompagné ou représenté par un taureau ailé (compagnon de l'apôtre Paul).
***
3. Marc accompagné ou représenté par un lion ailé - devenu le symbole de Venise où sont conservées ses reliques (premiers convertis au christianisme et à l'évangélisation de l'Empire romain par l'apôtre Pierre).
***
4. Matthieu accompagné ou représenté par un ange.

Posté par Puystory à 02:44 - -

17 juin 2013

La croix hosannière.*

Puy21062658mod1

Dans la Cité médiévale, à proximité de la maladrerie, on découvre une croix hosannière.
Le mot "hosannière" viendrait de "hosanne", buis sacré qui était déposé sur les croix (rituel aujourd'hui oublié).
Il pourrait venir aussi de l’exclamation "hosanna" (hymne qui se chante le dimanche des rameaux (Dominica Hosanna)).
"Hosanna filio David ; benedictus qui venit in nomine Domini. Rex Israel ; Hosanna in excelsis"
A l’origine, elle se trouvait au milieu d’un cimetière veillant sur leur troupeau de tombes qui entourait traditionnellement l’église.
Elle est constituée d’un soubassement en pierre sur lequel est une colonne surmontée d’une croix (ne dépassant pas la largeur de la colonne).
Elle comporte un servant de messe tenant un pupitre afin de supporter le livre des chants (Hosanna), une Vierge de Piété et le reste d’une croix de Malte ou croix de saint Jean (symbole des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem).
Construites entre le Xe et le XVe siècle, les croix hosannières (propre à la Vendée et au Poitou-Charentes) sont des monuments funéraires qui surmontaient souvent une fosse commune ou un ossuaire.
Eléments remarquables du patrimoine local, ces croix méritent un regard attentif et vénérable.

Puy du Fou 2011 - 0941

Posté par Puystory à 02:20 - -