Puy Story

Histoire d'une région.

Le Premier Royaume

CO2019_paysage_brut

On pouvait déjà dormir dans "Les Iles de Clovis", hébergement thématique de 50 huttes "mérovingiennes" sur pilotis, au cœur du Grand Parc.
Cette fois, le roi des Francs fait son entrée sur la carte des spectacles vivants du Puy du Fou.
"Le Premier Royaume", la nouvelle création originale du Puy du Fou, s'installera au cœur du Grand Parc pour plonger les spectateurs sur les traces de Clovis.
Produit par les équipes du Puy du Fou, le spectacle proposera grâce à de fastueux décors et des effets spéciaux inédits, une immersion totale.

 

Au Vème siècle, en pleine chute de l’Empire Romain, ravagé par les hordes d’Attila, les visiteurs suivront le destin hors du commun de Clovis, roi des Francs.
Ils vont revivre les conquêtes de Clovis, mais aussi les doutes de ce grand stratège partagé entre les traditions ancestrales de son peuple et la voie nouvelle qu’il pourrait choisir pour fonder le Premier Royaume.

PUY_1947

A travers une mise en scène éblouissante, des décors d’une grande richesse et des effets spéciaux inédits, ce spectacle nourrit tous les sens et offre une expérience totalement immersive, au cœur des premiers temps de la France.
13 millions d’euros ont été investis pour concevoir "Le Premier Royaume".

Le Premier Royaume en quelques chiffres :
2200 m2 de spectacle
20 minutes de déambulation
14 univers oniriques
80 costumes
13 millions d’euros d’investissement

PUY_1983

L’objectif est que le public évolue au cœur des tribulations du roi des Francs, dans un Ve siècle où se côtoient notamment les hordes d’Attila et un chaos généralisé.
C’est aussi une époque où les croyances s’y entrechoquent avec la chrétienté et le Valhalla, paradis guerrier des dieux de la mythologie nordique : bref, une période de l’histoire mouvementée.
"A travers une mise en scène éblouissante, des décors d’une grande richesse et des effets spéciaux inédits, ce spectacle nourrit tous les sens et offre une expérience totalement immersive, au cœur des premiers temps de la France", promet Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou.

PUY_3345

Décors quasi fantastiques, animés d’effets spéciaux inédits.
"Le Premier Royaume" résume ainsi l’incroyable destin de Clovis, fin guerrier et politique, jeune premier roi chrétien converti du royaume des Francs jusqu’en 511, que les manuels scolaires "réduisent" encore parfois à un Mérovingien barbare devenu l’une des figures de l’histoire de France, après son baptême par l’évêque de Reims Rémi avec 3.000 de ses soldats.
Et à l’histoire du vase de Soissons.

Posté par Puystory le 02 avril 2019 - Clovis - Commentaires [1] -


La grande création originale 2019

PDF_T_TO_T_GRADE_20181031_PLAN_LONG_4K_0000009

En 2019, une nouvelle création originale voit le jour au cœur du Grand Parc :
"Le Premier Royaume !"
Ce spectacle immersif, intégralement conçu et produit par les équipes du Puy du Fou, s’inspire d’une période charnière de l’Histoire de France, encore jamais abordée dans les spectacles du Grand Parc.
Au Vème siècle, en pleine chute de l’Empire Romain, ravagé par les hordes d’Attila, les visiteurs suivront le destin de Clovis, roi des Francs.
Ils vont revivre les conquêtes de Clovis, mais aussi les doutes de ce grand stratège partagé entre les traditions ancestrales de son peuple et la voie nouvelle qu’il pourrait choisir pour fonder le Premier Royaume.
Avec "Le Premier Royaume", le Puy du Fou invite ses visiteurs à plonger au cœur de 14 univers oniriques pour suivre les pas de Clovis pendant près de 20 minutes.
Après avoir traversé le scriptorium cerné par les hordes d’Attila, l’armurerie royale en pleine effervescence, et le palais Mérovingien où trône le célèbre vase de Soissons.
Les visiteurs gagneront progressivement le Valhalla, le monde des mythes et croyances anciennes, pour comprendre les incertitudes de cette époque troublée.
Pour concevoir cette nouvelle création originale, le Puy du Fou a imaginé un spectacle en immersion totale avec des décors d’une grande richesse et des effets spéciaux inédits.

Posté par Puystory le 09 novembre 2018 - Clovis - Commentaires [0] -