Puy Story

Histoire d'une région.

Le Lion et le Rat

PUY_4943

Il faut, autant qu’on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d’un plus petit que soi.
De cette vérité deux Fables feront foi,
Tant la chose en preuves abonde.

PUY_6304

Entre les pattes d’un Lion,
Un Rat sortit de terre assez à l’étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu’il était, et lui donna la vie.

PUY_4898

Ce bienfait ne fut pas perdu.
Quelqu’un aurait-il jamais cru
Qu’un Lion d’un Rat eût affaire ?

Puy19060742

Cependant il advint qu’au sortir des forêts
Ce Lion fut pris dans des rets,
Dont ses rugissements ne le purent défaire.

PUY_4464

Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu’une maille rongée emporta tout l’ouvrage.
Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage.

Posté par Puystory le 15 janvier 2018 - La Fontaine - Commentaires [1] -


le petit poisson et le pêcheur

PUY_4942

Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.
Mais le lâcher en attendant,
Je tiens pour moi que c'est folie ;

PUY_7135

Car de le rattraper il n'est pas trop certain.
Un Carpeau qui n'était encore que fretin Fut pris par un Pêcheur au bord d'une rivière.
Tout fait nombre, dit l'homme en voyant son butin ;
Voilà commencement de chère et de festin :
Mettons-le en notre gibecière.
Le pauvre Carpillon lui dit en sa manière :
Que ferez-vous de moi ? Je ne saurais fournir.
Au plus qu'une demi-bouchée ;
Laissez-moi Carpe devenir :

PUY_7327

Je serai par vous repêchée.
Quelque gros Partisan m'achètera bien cher,
Au lieu qu'il vous en faut chercher Peut-être encore cent de ma taille
Pour faire un plat. Quel plat ? Croyez-moi ; rien qui vaille.
- Rien qui vaille ? Eh bien soit, repartit le Pêcheur ;
Poisson, mon bel ami, qui faites le Prêcheur,
Vous irez dans la poêle ;et vous avez beau dire,
Dès ce soir on vous fera frire.
Un tien vaut, ce dit-on, mieux que deux tu l'auras :
L'un est sûr, l'autre ne l'est pas.

Pour comprendre la morale... allez sur : 
La Grande Foire aux Questions

Posté par Puystory le 22 février 2015 - La Fontaine - Commentaires [1] -

Le Corbeau et le Renard - au Puy du Fou

Puy17060023

Maître Corbeau, sur un arbre perché, tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l'odeur alléché, Lui tint à peu près ce langage :

Puy19060734

"Hé ! Bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli !
Que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois". 

MIF 082012 - 07

A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix, il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.

MIF 082012 - 06

Le Renard s'en saisit, et dit :
"Mon bon Monsieur, apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute ;
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute".
Le Corbeau, honteux et confus, jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

Posté par Puystory le 05 novembre 2012 - La Fontaine - Commentaires [0] -

Revoyons les classiques présentés au Puy du Fou (1).

La grenouille et le boeuf.

Puy22060693

Une Grenouille vit un Bœuf
Qui lui sembla de belle taille.

Puy15061027

Elle qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf.
Envieuse s'étend, et s'enfle, et se travaille.

Puy22060714

Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant :
Regardez bien, ma sœur, est-ce assez ?
dites-moi.
N'y suis-je point encore ?
Nenni
M'y voici donc ?
Point du tout. 
M'y voilà ?
Vous n'en approchez point.
La chétive pécore s'enfla si bien qu'elle creva.

Puy22060724

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.
Tout Bourgeois veut bâtir comme les grands Seigneurs.
Tout petit Prince a des Ambassadeurs.
Tout Marquis veut avoir des Pages.

Posté par Puystory le 23 octobre 2012 - La Fontaine - Commentaires [1] -

Jean de la Fontaine au Puy du Fou

 P1070671

Bercé par la musique, enivré par le bruit, cédant au poids des ans, je m'étais endormi.
Grâce à votre regard et saluant ses amis, mon buste se réveille, retrouvant ses esprits.
Sur le sentier des fables et des senteurs sauvages, parmi les plantes rares et les bois du boccage, voici que ma statue fait dire aux visiteurs :
Ah ! Jean de La Fontaine !
C'est lui l'inspirateur de ces morceaux de vie qu'il a écrits en vers.
Oui, grâce à mes histoires, je reste bien vivant.
Je connais vos travers, je suis de votre temps.
Je parle à tous les hommes, parce que mon bestiaire contient des vérités qui servent de leçons.
Tout parle en mon ouvrage, et même les poissons.
Ce qu'ils disent s'adresse à tous tant que nous sommes.
Je me sers d'animaux pour instruire les hommes.
J'ai souvent dessiné, souvent imaginé le jardin de mes rêves, au fil de mes pensées.
Avec des treillages et des fleurs à parfums, des plantes à proverbes semées sur les chemins, des animaux-fontaines et des bustes fantômes, des arbres animés.
Un vrai petit royaume, remontant des enfances, dédiées à la nature, en chantant la romance et la littérature.
J'ai longtemps recherché, mais sans jamais trouver un endroit idéal pour mon jardin rêvé.
Et puis vint le moment où je fus invité, Ici au Puy du Fou pour le réaliser.
Les plantes nous enseignent, nous tous, tant que nous sommes.
Je me sers d'un jardin pour instruire les hommes.

 

Posté par Puystory le 30 avril 2012 - La Fontaine - Commentaires [0] -