Puy Story

Histoire d'une région.

Décoration de Noël (Grand Parc du Puy du Fou)

PUY_2979

PUY_3639

PUY_3637

PUY_2980

Posté par Puystory le 13 novembre 2015 - NOËL - Commentaires [1] -


Artisans de Noël au Puy du Fou

DSC_0198

La Joaillerie

PUY_2794

 L'atelier Cuir

PUY_2934

 L'Ebéniste

PUY_3252

 L'atelier Miniature

PUY_3664

 La Santonnière

PUY_3714

 Le Forgeron

DSC_0286

 La Faïencière

DSC_0222

 L'Enluminure.

Pour plus d'informations sur ces artisans, allez sur www.puystory.net (partie Artisans)

Posté par Puystory le 14 octobre 2015 - NOËL - Commentaires [0] -

Entrée du Puy du Fou (Noël)

PUY_2297

PUY_2295

PUY_2367

PUY_3484

PUY_3493

Posté par Puystory le 09 octobre 2015 - NOËL - Commentaires [0] -

La bonne année

Que vos vœux se réalisent.
Je vous souhaite de passer une bonne année en compagnie de ce blog.

Cine2306030149

La tradition du Nouvel An remonte à Babylone, 2000 avant J.-C.
Cette fête avait lieu au printemps pour honorer le dieu Mardouk qui protégeait les récoltes.
A Rome, en 46 avant J.-C., Jules César reporte le nouvel an au 1er janvier et pour cela il créa une année de 445 jours puis cette tradition disparut et reprit au Moyen Âge à des dates différentes selon les pays.

Ciné 18082012 - 0524

Les Anglais fêtaient le nouvel an en mars, les Français le fêtaient le dimanche de Pâques et les Italiens le fêtaient à Noël.
De nos jours, en Europe occidentale, il est de coutume de fêter le nouvel an par le banquet du 31 décembre.
C'est le réveillon de la Saint-Sylvestre.

Posté par Puystory le 31 décembre 2014 - NOËL - Commentaires [0] -

Mystère de Noël 2014 -02

PUY_3902

PUY_3957

PUY_4004

PUY_4019

PUY_4013

Posté par Puystory le 25 décembre 2014 - NOËL - Commentaires [0] -


La crèche - Terre de Lumière (au Puy du Fou)

PUY_3664

Vivre Noël dans la sérénité avec cette crèche universelle en faïence blanche peinte à la main.

PUY_2870

L'idée d'une crèche universelle qui rassemblerait les êtres humains est apparue comme une évidence, autour de la nativité.

PUY_2872

Chaque année des personnages de pays lointains ou très proches trouveront leurs places en symbole d'ouverture et d'amour.

(Article publié avec l'accord de "Terre de Lumière").

Posté par Puystory le 16 décembre 2014 - NOËL - Commentaires [0] -

Le sapin de noël

On trouve souvent à côté de la crèche le traditionnel sapin de Noël, une tradition elle-aussi très ancienne, qui exalte la vie.
En hiver, le sapin toujours vert devient la marque de la vie qui ne meurt pas.
C'est habituellement au pied de l'arbre de Noël décoré que sont déposés les cadeaux.
Ce symbole est tout aussi parlant en clef de lecture chrétienne car il rappelle l'Arbre de la Vie, image du Christ, don suprême de Dieu à l'humanité.
Pape Jean-Paul II (Angélus dominical du dimanche 19 décembre 2004).

DSC_0716

Le moment de la décoration du sapin de Noël avec des boules, des sujets et des guirlandes est toujours un très grand moment pour les enfants car cela accompagne la magie de Noël.
Le sapin de Noël fait partie depuis bien longtemps des nombreuses légendes et traditions qui accompagnent la fête de Noël.
La tradition du sapin de Noël est issue de la fusion d'idées chrétiennes avec des traditions païennes plus anciennes qui veut que les arbres à feuilles persistantes représentent le renouveau de la vie.

DSC_7338

Sur des mosaïques romaines en Tunisie, on peut voir le dieu grec Dionysos portant un conifère.
Etre 2000 et 1200 avant JC, on parlait déjà d'un arbre (L'épicéa, arbre de l'enfantement).
Le 24 décembre était déjà considéré par les Celtes comme le jour de la renaissance du Soleil.
Pour le rite païen du solstice d'hiver, un arbre symbole de vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé.
On le pensait doter de pouvoirs magiques, car en hiver, il ne perdait pas sa parure.
Cependant, les légendes médiévales se concentrent plutôt sur une miraculeuse "floraison" des arbres à Noël.

DSC_0050

En 354, l'Eglise institue la célébration de la naissance du Christ, le 25 décembre, pour rivaliser avec cette fête païenne.
Initialement la célébration de Noël se résumait à la messe de la nativité.
C’est vers 1521 que l’on le mentionne pour la première fois la présence d’un "arbre de noël" en Alsace à Sélestat.
Dans cette région, les habitants sont autorisés à couper les arbres encore verts lors de la Saint Thomas (21 décembre).
Ces derniers sont décorés de roses, de pommes (faisant référence à Adam et Eve), de confiseries et de petits gâteaux.
Martin Luther (1483-1546) eu l’idée de décorer le sapin avec des bougies, symbolisant la lumière du Christ et au sommet, une étoile symbolisant l’étoile de Bethléem qui conduit les rois mages jusqu’au lieu de naissance de Jésus.

DSC_0027

La coutume du sapin de Noël est née.
Ce sont les protestants en 1560 qui développèrent la tradition du sapin de Noël pour se démarquer des catholiques.
Vers 1730, Marie Leszczynska, femme de Louis XV introduit un sapin au château de Versailles.
En 1837, la duchesse d’Orléans décore le sapin de Noël du palais des Tuileries.
En 1841, Londres est touchée par la tradition et installe un sapin dans le château de Windsor.
En 1858, suite d'un hiver particulièrement rigoureux qui avait eu pour conséquence d'affecter les récoltes qu'un artisan verrier a eu l'idée de créer la boule de Noël telle que nous la connaissons aujourd'hui.

DSC_0223

Après la guerre franco-prussienne de 1870 (avec la perte de l'Alsace-Lorraine), les familles alsaciennes fuyant leur région font connaître la tradition de l'arbre de Noël dans toute la France.

PUY_1986

À partir de 1920, cette pratique commence à se généraliser dans les grands centres urbains.
Il faudra attendre 1930, le sapin décoré ne devint une réalité familiale.

Posté par Puystory le 08 décembre 2014 - NOËL - Commentaires [0] -

Sur le chemin des Santons (Puy du Fou).

PUY_3918

PUY_3913

PUY_3834

PUY_3841

PUY_3833

Posté par Puystory le 06 décembre 2014 - NOËL - Commentaires [0] -

Galette

IMG_6199 v2

Aujourd'hui, nous vous offrons cette recette de galette dénommée MELCHIOR.
Ce roi mage venait de Mésopotamie, pays de l'amande.
Galette Melchior
500g de pâte feuilletée du boulanger ou deux pâtes feuilletée du commerce
12 noisettes entières
12 amandes entières
12 pistaches entières
1 fève
Pour la crème Melchior
30 g de pâte de pistaches
500 g de crème d'amandes :
75 g de beurre.
75 g de sucre semoule.
75 g de poudre d'amandes.
1 cuillère à soupe de maïzena.
2 œufs moyen.
2 cuillières à soupe de rhum ou de liqueur de pistache pour moi pour dorer.
1 œuf.
1 pincée de sel et de sucre.
Faites torréfier noisettes et amandes et laissez refroidir.

****
Dans un saladier travaillez le beurre mou à la spatule, incorporez sucre,amandes, liqueur ,Maïzena.
Mélangez cette crème d'amandes avec la pâte de pistaches + pistache broyée ou réduite en poudre.
Étalez la pâte bien froide et faites 2 disques de 28 cm de diamètre.
Préparez la dorure en fouettant l'œuf avec 1 c à soupe d'eau, le sel et le sucre.
Étalez la crème Melchior à 4 cm du bord du disque de pâte.
Placez la fève et parsemez des fruits secs (pistaches, noisettes et amandes grillées).
Avec un pinceau trempé dans la dorure, mouillez le bord de la galette, pour mieux souder les 2 disques de pâte.
Superposez le 2ème disque de pâte sur le premier, bord à bord.
Soudez les en pinçant les bords délicatement.

*****
Festonnez la galette : avec l'envers d'une lame de couteau, soulevez et entaillez légèrement le bord de la pâte pour créer une vague.
Laissez-la reposer 1 h au réfrigérateur pour que la pâte soit bien froide quand vous la mettrez dans un four chaud à 200°C.
Badigeonnez la galette à l'œuf sans couler sur les bords.
Avec la lame du couteau, dessinez des motifs dessus et piquez-la à plusieurs endroits.
Cuire 45 mn . Dès qu'elle commence à dorer, ramenez le th à 6 (180 degrés C).

Posté par Puystory le 07 novembre 2014 - NOËL - Commentaires [0] -

Sur la Route des rois

47158594

Les Rois Mages représentent les trois âges de la vie:
Gaspard étant le premier âge, le plus jeune, il n'a pas de barbe.
Melchior est adulte, il est moustachu.
Balthazar est le plus vieux, il est représenté portant une barbe symbole de sagesse.
Le texte de l'Évangile ne mentionne pas le nombre de ces mages mais énumère trois cadeaux apportés par eux (or, encens et myrrhe).
Selon une interprétation théologique traditionnelle, ils se rapportent à trois aspects de Jésus,
qui est roi (l'or), qui est Dieu (l'encens, utilisé pour le culte),
mais qui est aussi véritablement homme, et donc mortel (la myrrhe servait à embaumer les morts).
D'après une légende, comme les mousquetaires, ils auraient été quatre.
Ce quatrième se nommerait le père Noël.

Posté par Puystory le 18 novembre 2012 - NOËL - Commentaires [1] -