Puy Story

Histoire d'une région.

Citroën

Cinéscénie15082012-394

Le modèle du présenté au Puy du Fou est un 11B datant de 1954.
La Citroën Traction Avant a été produite entre les années 1934 et 1957.
Présentée le 18 avril 1934, elle s'appelle Citroën 7, pour 7 chevaux fiscaux, mais la population et l’histoire finiront par la rebaptisée traction avant.
Traction vient de son mode de motricité.
Tirée par les roues avant, contrairement aux autres automobiles qui étaient propulsées (roues arrière).
Son histoire est étroitement liée à celle de la France et tout particulièrement lors de la Seconde Guerre mondiale.
Son excellente tenue de route et ses qualités de routière feront que la traction est adoptée par l'armée française.
En 1940, elle sera réquisitionnée par l'armée allemande, qui la fera aller dans les chaleurs du désert africain ou dans le froid de l'hiver russe, sans avoir de problèmes.
Voiture fétiche des résistants pendant la guerre, elle reflète l’image patriotique.
Ce nouveau modèle se singularise esthétiquement par sa ligne entièrement aérodynamique.
De plus, c’est la première voiture à disposer d’un châssis monocoque, freins à tambour hydraulique, roues indépendantes, suspensions par barre de torsion et des pneumatiques Michelin Super confort.
Au fil des années, sa mécanique évoluera de 7 Cv au 11 Cv pour un 4 cylindre à 15 cv pour un 6 cylindres.
Un V8 de 22 cv ne sera jamais produit en série.
Grâce aux nouveautés technologiques, son poids de 1120 kg peut atteindre la vitesse de 120 Km/h.
Sa couleur sera noir jusqu’en 1953.
Au salon de Paris 1952, la voiture recevra une malle arrière rectangulaire.
La 15 sera équipée en 1954 d’une suspension hydropneumatique sur l’essieu arrière (modèle 15 H), innovation montée l’année suivante sur la DS (sur les quatre roues).
Ce véhicule sauvera l’entreprise Citroën de la faillite.

Posté par Puystory à 02:00 - CINESCENIE - Commentaires [0] -


Le Signe du Triomphe

Au 3ème siècle après J-C, la colère gronde, le peuple gaulois se rebelle contre l’occupant romain.
Dans le magnifique stadium gallo-romain du Puy du Fou, réplique du colisée de rome, l’ambiance est électrique.
Face à la tribune du gouverneur, le peuple de gaule bouillonne.
Les altercations s’enchaînent et le public est pris à parti, les cris et les huées fusent dans l’arène : le gouverneur est conspué.
Au cœur de l’arène, quelques prisonniers sont condamnés à remporter les jeux du cirque pour sauver leurs vies.
Le gouverneur va tout faire pour les en empêcher.
Sans le soutien des spectateurs, ils ne pourront pas gagner !!!

Posté par Puystory à 02:04 - Présentation - Commentaires [0] -

Les croisades

Puy du Fou 2011 - 4283

 Entre 1095 et 1270, huit croisades se succèdent pour la terre sainte.
La religion chrétienne est née en Palestine et c'est à Jérusalem que se trouve le tombeau du Christ (Le Saint-Sépulcre).
Le 27 novembre 1095, dans son discours "L'appel de Clermont", le pape Urbain II (1042-1099) demande aux chevaliers de délivrer la Terre Sainte pour permettre aux chrétiens d'effectuer leur pèlerinage.
Certains paysans veulent participer à la libération de Jérusalem.
En 1096, la première croisade populaire emmenée par Pierre l'Ermite (1053-1115) et Gautier Sans-Avoir (****-1096) est mal organisée et sera écrasée par les Turcs.

Puy20061429

 Le 15 Juillet 1099, des chevaliers armés et obéissant entre autres à Godefroy de Bouillon (1058-1100), s'emparent de la ville sainte.
En 1187, les musulmans (appelés infidèles puisque non-chrétiens) reprennent Jérusalem.
Le roi d'Angleterre, Richard Cœur de Lion (1157-1199) et le roi de France Philippe Auguste (1165-1223) mènent une nouvelle croisade, mais échouent à reconquérir la ville.
D'autres croisades suivirent, qui se solderont par des défaites.
En 1270, les croisés abandonnent définitivement la Terre Sainte.
Ces deux siècles d'affrontements ont creusé un énorme fossé entre Chrétiens et Musulmans.

Puy17060240

Posté par Puystory à 02:25 - ODYSSEE - Commentaires [1] -

La cité nocturne

Puy22060644

(Découvrez la Villa Gallo-Romaine en cliqaunt sur la photo)

Depuis 2007, le visiteur est propulsé dans l'ambiance de la Rome Antique à quelques pas du stadium Gallo-romain.
Le personnel est en toge (costume d'époque), l'architecture s'inspire des villa-romaines avec des façades ocres, des colonnes corinthiennes et des bas-reliefs.
Les 100 chambres familiales (jusqu'à 5 personnes par chambre) de standing trois étoiles sont habillées de pilums et de mobilier en marbre.
Tout est conçu pour transporter le visiteur dans un autre univers.
Les lits sont très confortables, la décoration est digne d'un palais d'empereur, proche du parc, la nuit est calme et couronnée par excellent petit déjeuner.

Puy du Fou 2011 - 4205

(Découvrez les Îles de Clovis en cliqaunt sur la photo).

Les Îles de Clovis plongent le visiteur au début du Moyen Âge à l'époque Mérovingienne (l'époque de Clovis !).
Les huttes bâties sur pilotis (cité lacustre de 7 hectares avec 10 bassins), recouvertes par des toits de chaume et de colombages ont été conçues pour restituer l'ambiance des villages du 1er millénaire.
Véritable havre de paix et de verdure avec ses 80 000 plantes, où les animaux évoluent aux alentours en toute liberté.
La décoration allie l'authenticité au confort optimal trois étoiles.
Enfin, pour se restaurer, le "Banquet de Mérovée" propose une formule buffet ainsi qu'un bar.

Puy du Fou 2011 - 3930

Face à la beauté de ce bâtiment du XVIIIème siècle, le Logis de Lescure offre quatre suites en duplex (standing quatre étoiles) dans une authentique bâtisse vendéenne.
L'hôtel est vraiment très discret, de dimension modeste mais très luxueux. 4 suites (qui peut accueillir 4 à 6 personnes) très bien décorées :
- miroirs d'époque et exemplaires uniques dans "La Salle des Miroirs",
- globe monumental traversant les deux niveaux de la suite "Le Planétarium" ;
- objets zoologiques insolites dans "Le Cabinet de Curiosités",
- instruments anciens dans "Le Salon de Musique.
Chaque suite dispose d'une terrasse privative et offre la possibilité de se restaurer dans le salon, pour le petit-déjeuner et pour le dîner.
Cet hôtel thématisé ne possède pas d'équivalent.
Ce lieu hors du commun réinterprète la maison où vécu un jeune érudit du nom de "Lescure" qui a marqué l'histoire de la Vendée.

Hôtels

Posté par Puystory à 02:39 - Présentation - Commentaires [0] -

Le bas vol et le haut vol

BOF 17082012 - 005

Le bas vol

On nomme le vol de poing, également Autourserie en référence à l'autour, (oiseau de proie du genre épervier).
L'autourserie est un art et une manière d'affaiter et de dresser les oiseaux de proie pour la chasse.
L'oiseau est légèrement retenu sur le poing du fauconnier, nommé dans ce cas "Autoursier", jusqu’au départ du gibier.
L’oiseau s'élance à la poursuite de la proie, ensuite il revient au poing (d’où le nom d’oiseaux de poing donné aux oiseaux de bas vol).
Les différentes catégories d'oiseaux utilisées sont : aigles, autours des palombes, éperviers, ainsi que des oiseaux d'origine diverses comme la buse de Harris ou la buse à queue rousse.
Ces oiseaux ont la particularité d'avoir des ailes courtes et arrondies.
La queue, importante leur permet de brusques changements de direction.
Les proies d'un oiseau de bas vol sont multiples allant du chevreuil pour l'aigle royal au passereau pour l'épervier.

PuyStory 2011 Aout 3872

Le haut vol
Nommé aussi vol aux leurres.
Dans ce type de vol, le rapace "monte d’amont" est déjà en vol et plane jusqu’à ce que la proie apparaisse.
Quand le faucon a atteint un point suffisamment haut, le fauconnier fait partir la proie sur laquelle le faucon "fond" et s’abat à très grande vitesse.
Les proies d'un oiseau de haut vol sont des proies en vol.
La très grande vitesse de l'attaque et de l'impact rendent extrêmement dangereux la proximité du sol ou d'un obstacle quelconque.
Les faucons sont dressés pour revenir au leurre (d’où le terme d’oiseaux de leurre donné autrefois aux faucons).
On utilise pour ce vol différentes espèces de faucons (pèlerins, sacres, gerfauts, lanier, etc.).
Mais, le plus noble est le faucon pèlerin, lui même appelé "Le Faucon", celui qui a donné son nom à la fauconnerie, terme élargi à l’ensemble de la chasse au vol.

Posté par Puystory à 02:43 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [1] -


Bienvenue

Le Puy du Fou est une destination atypique.
Tout y est imaginé pour créer des spectacles uniques où l’alchimie s’opère entre émotion, voyage dans le temps et nature.
Avec un programme de spectacles adapté quotidiennement, il est le seul parc sans aucune file d’attente.
Le Puy du Fou offre ainsi une parenthèse pour toute la famille, séjourner dans l’un des trois hôtels du parc et se ressourcer, s’évader au cœur d’une forêt centenaire, loin du rythme fou de la vie quotidienne.
Le Puy du Fou, c’est une expérience rare, un moment de dépaysement total, une plongée dans l’histoire à travers des spectacles grandioses, comme nulle part ailleurs.

Posté par Puystory à 22:32 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

Robespierre : bourreau de la Vendée ?

 PuyStory 2011 Aout 4266

Entre 1793 et 1796, la Vendée fut le théâtre d'affrontements d'une rare violence entre des paysans insurgés et le pouvoir révolutionnaire dirigé par Robespierre.
170 000 Vendéens furent massacrés par les armées de la République, au point que certains historiens n'hésitent pas à employer aujourd'hui le terme de génocide.
La population Vendéenne a-t-elle fait l'objet d'une élimination méthodique et programmée ?

Posté par Puystory à 02:10 - CINESCENIE - Commentaires [2] -

Musiques traditionnelles, """Késako""" ?

Amis visiteurs, je vous conseille à l’occasion de votre passage d’aller faire un petit tour à la grand place du Village XVIIIème !
Différents groupes et formations musicales se succèdent toute la saison pour vous faire découvrir les musiques et danses traditionnelles de Vendée.

Puy17060189

Musiques traditionnelles, """Késako""" ?
Pour faire simple, il s’agit d’un ensemble de musiques (bien souvent à danser) et de chansons, propres à un territoire géographique, et qui se transmettent à travers le temps de façon orale.

Des vieilleries !
A bas les préjugés !

Si ces musiciens portent ici un habit d’époque cela n’est que mise en scène !
Leur musique n’en est pas moins dynamique, à la fois fidèle à la tradition et profondément actuelle.
Les musiques et chansons traditionnelles vivent avec leur temps, elles sont marquées par l’empreinte de celles et ceux qui les interprètent.
Il me parait important de faire la distinction entre "musiques trads" et "musiques folkloriques", ces dernières étant présentées dans un contexte définitivement passé.
Et si vous pensez encore que ce ne sont que des vieilleries, il vous suffit de quelques clics sur la toile pour vous apercevoir que de plus en plus de jeunes continuent à faire vivre leurs traditions partout dans le monde, mais aussi en Europe, en France bien sûr, dans nos régions (je pense notamment à la Bretagne, au Centre France, à l’Auvergne…) et sûrement même à côté de chez vous !
A chaque région ses danses, ses musiques, ses chansons, ses contes, ses histoires…
A l’heure du cinéma 3D et autres nouvelles technologies cela ne parait pas être grand chose et pourtant cela constitue un patrimoine immatériel hors du commun, une part de nos racines.

Cet article vous a plu ou au contraire déplu ?
Vous avez des questions ?
Cela vous intéresse ?

Faites nous partager vos réactions mais aussi connaissances et découvertes.
Sachez qu’il vous sera en tout cas facile de retrouver ces musiciens en bals ou concerts en dehors du Grand Parc.
Et comme ils savent si bien le dire, les paroles des Anciens sont précieuses alors n’hésitez pas à les écouter et même à les enregistrer.

Article de Grenadine.

Posté par Puystory à 02:16 - Musiques Trads - Commentaires [3] -

Le Chêne et le Roseau (Monde Imaginaire de La Fontaine).

Puy17060095

Le Chêne un jour dit au Roseau :

Puy17060096

"Vous avez bien sujet d’accuser la Nature ;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau ;
Le moindre vent, qui d’aventure Fait rider la face de l’eau, vous oblige à baisser la tête ;
Cependant que mon front, au Caucase pareil ;
Non content d’arrêter les rayons du soleil ;
Brave l’effort de la tempête.

Puy17060098

Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr ;
Encore si vous naissiez à l’abri du feuillage ;
Dont je couvre le voisinage ;
Vous n’auriez pas tant à souffrir ;
Je vous défendrais de l’orage ;
Mais vous naissez le plus souvent sur les humides bords des Royaumes du vent.
La nature envers vous me semble bien injuste".

 Puy17060093

Votre compassion, lui répondit l’Arbuste,
Part d’un bon naturel ;
mais quittez ce souci.
Les vents me sont moins qu’à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas.
Vous avez jusqu’ici contre leurs coups épouvantables ; 
Résisté sans courber le dos ;
Mais attendons la fin.

Puy19060821

"Comme il disait ces mots",
Du bout de l’horizon accourt avec furie ;
Le plus terrible des enfants ;
Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
L’Arbre tient bon ;
le Roseau plie ;
Le vent redouble ses efforts ;

 Puy19060797

Et fait si bien qu’il déracine ;
Celui de qui la tête au ciel était voisine, et dont les pieds touchaient à l’Empire des Morts. 

Posté par Puystory à 02:52 - Monde Imaginaire de la fontaine - Commentaires [2] -

Le Drakkar

Puy180600719

Le terme "viking" correspond à une activité et non à un nom de peuple (Le concept de nation n’existait pas).
C’était des clans ayant chacun leur chef.
Les jeunes affamés d’aventures décidèrent de partir en "viking" c’est-à-dire d’organiser des raids.
Le drakkar (pluriel de dreki  "dragon") était le symbole de l’épopée viking et représentait l’équipement militaire le plus redoutable.
Il y en avait de toutes dimensions en fonction des besoins (Commerce long courrier, pêche, commerce côtier, guerre, etc…..).
La période de construction et d’utilisation du drakkar se situe entre 300 à 1066 (croissance du Christianisme marque la fin de l’ère viking).
Robustes et rapides, capables de résister aux houles de l’Atlantique et de la mer du Nord, remontant les cours d’eau grâce à leur structure si particulière, les drakkars étaient de véritables outils tactiques.
Attardons-nous au vaisseau de guerre (le Snekkar).

DSC02735

Rappelons-nous que c’était la rapidité d’attaque le principal atout des vikings.
Long (30m), étroit (4m), léger et peu profond et avec sa structure ouverte, il pouvait embarquer jusqu’à 80 hommes (1 par rame).
Lors d'abordage ou de pillages, il était possible de transporter jusqu'à 160 hommes de plus.
Grâce à sa propulsion, constituée de rame, une voile de 120 m² et son faible tirant d’eau (1m), il était très rapide (6 min nœuds avec un max de 20).
Sa symétrie fait que la manœuvre à rame le rend très agile et il était capable de partir à reculons rapidement dans d’étroites rivières.
Ils remontaient fleuves et rivières pour frapper au cœur même des villes et villages.
Ils attaquaient souvent la nuit ou les dimanches lors de la célébration des offices religieux lorsque l’ennemi était catholique.

Puy17061252

Les Drakkars n'arboraient pas systématiquement une tête de Dragon en proue et en poupe, mais souvent une spirale, (motif sacré utilisé par les peuples celtiques et Scandinaves).

Vikings 17082012 - 144

Dans les mœurs vikings, les chefs étaient enterrés avec ce qu'ils connaissaient : leur navire, leurs armes et leur épouse préférée.
Après le sacrifice de la femme, le feu était bouté au navire.

Vikings 17082012 - 139

Dans leur croyance, le guerrier qui mourrait au combat, était emmené par les Walkyries, (celles qui choisissent les morts, des vierges guerrières) à la salle de banquet d’Asgardr où Odin (Seigneur de la Lance) recevait les rois et les guerriers morts.
Les autres, qui ne mourraient pas au combat étaient condamnés à une triste existence dans les ombres du royaume de Hel
Hel, fille de Loki et de la géante Angerboda qui règne sur les neuf mondes (endroit froid, brumeux, inquiétant, où tous ceux qui y pénètrent attendent de recommencer une nouvelle vie ou ne repartent jamais).

Posté par Puystory à 03:21 - VIKINGS - Commentaires [0] -