Puy Story

Histoire d'une région.

Bourg 1900 (01)

Puy20061783

Puy19060406

DSC_7480

DSC_9653

Puy180602214

Posté par Puystory à 00:20 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -


Les runes

Puy22060796
Les runes trouvent leur origine en Europe du Nord.
Les Runes sont une forme d'écriture magique et sacrée dont il n'est pas aisé de dévoiler le mystère.
Elles dégagent toute une symbolique et une philosophie ouvrant une dimension magique avec les forces de l'univers, de la nature, du visible et de l'invisible.
Rune, (art sacré), signifie : secret, chuchotement ou murmure et mystère, signe magique.
Une rune, c’est une connaissance occulte que l’on transmet en chuchotant.
La divination par les runes et la magie runique ont longtemps appartenu à de petits groupes d'initiés.
Étymologiquement, on le retrouve dans d'autres langues tels que le gothique : "Runa", dans le vieil anglais "rûn", dans les langues celtiques tels que l'Irlandais ou l’ Écossais ou il garde le sens primaire de "secret".
Le mot "Runelore" veut dire "enseignement des runes ".
Chaque rune possède un nom et un son qui désigne un objet, un animal ou une qualité.

Nade 026

 L’origine de l’alphabet Runique semble difficile a dater, mais il a été constaté qu'il s'est développé et répandu à partir du IIe siècle avant J.C. grâce au contact des peuples germaniques avec les populations méditerranéennes.

D'après la légende Scandinave, Odin dieu de la guerre, dieu borgne protégeant les grands hommes, resta accroché neuf jours et neuf nuits sans boire ni manger sur les branches d' Yggdrasil (l'arbre du monde) et reçut à travers cette méditation et cette souffrance le savoir sacré des runes.
L’Arbre du monde s’élèverait sur ses trois racines.
La première se trouvant aux enfers, la seconde au pays des Vikings, la troisième chez les Dieux, dans un lieu appelé Asgard.
Óðin lui-même aurait soufflé cet alphabet aux hommes.
Il existe deux alphabets runiques.
Le plus ancien, appelé le Vieux Futhark comportait 24 runes.

Puy22060804mod1

 Il fut remplacé autour du VIIIème siècle dans un esprit de simplification par le nouveau Futhark, de seulement 16 runes.

A l'origine les runes étaient gravées sur des galets de pierre, une rune peut revêtir plusieurs significations cela dépend de sa position et du sens dans lequel elle a été tirée.
Depuis quelques années les Runes connaissent un essor dans le monde des Arts Divinatoires.
On les retrouvent dans les magasins ésotériques, sous forme de petits galets qui doivent être piochés au hasard dans une petite bourse en étoffe de couleur rouge.
Les runes représentent toujours : hier, aujourd'hui et demain et illustrent nos espoirs ou nos peurs secrètes.
Les Runes peuvent aussi servir de talismans et sont encore utilisés dans certaines régions du nord de l'Europe.

Puy20061729

Dans la Cité médiévale du Puy du Fou, entre une bijouterie d'art (l’Emailleuse) et un atelier de calligraphie (Scribulorium), Nade (la portraitiste) vous propose un voyage un inattendu dans le monde magique des runes.
Un voyage dans le voyage, mais celui-ci vous projettera dans votre avenir et dans les recoins de vos souhaits

Posté par Puystory à 02:57 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

L'Académie Junior du Puy du Fou

DSC_5475

La passion, l'expérience et la transmission du savoir sont au cœur de la réussite et du modèle unique du Puy du Fou.

DSC_1697

C'est pourquoi en 1998, le Puy du Fou a créé sa propre école de formation interne, ouverte aux jeunes membres bénévoles de la Cinéscénie.

Découvrez aujourd'hui en images les 24 écoles qui composent l'Académie Junior.

Posté par Puystory à 00:24 - ACADEMY - Commentaires [4] -

Le tonneau

Puy du Fou 2011 - 3653

Protégés par les murs de la cité médiévale, les artisans vous ouvrent les portes de leurs ateliers.

Puy du Fou 2011 - 3665

Le tonneau est connu en Europe depuis 2000 ans et est une invention gauloise.
Il servait essentiellement à stocker des produits liquides (vin, bière, cidre, eau), mais également solides comme les grains, les salaisons et même les clous.
Son emploi se généralisa dans l'Empire romain à compter du IIIe siècle.
Les Romains l'empruntèrent aux Gaulois pour la conservation et le transport car il était plus résistant que les amphores grecques.
D'abord appelé "charpentier de tonneau" , les maitres tonneliers "tonloiers" ou "bariliers" étaient déjà réunis en corporation au IXe siècle.

Puy du Fou 2011 - 3670

Vers 1650, ce récipient fut associé à une expérience célèbre : le crève tonneau.
Il permit d'écrire le Principe de Pascal.
Le bois du tonneau apporte des tannins aux liquides qu'il contient.
Cette dernière caractéristique est utilisée pour fabriquer le vinaigre balsamique.

Posté par Puystory à 00:39 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

Le modillon

Puy21062066

Le patrimoine ne se résume pas aux architectures d’édifices majestueux, mais aussi dans la richesse des détails qu’il faut prendre le temps de découvrir, d’admirer et de décrypter.
Le mot modillon vient de l'italien "modiglione" , du latin dérivé de "mutulus" qui signifie "corbeau"
C'est un ornement sculpté (finement ou grossièrement) disposé régulièrement servant de support mineur (illusion d'optique) à une corniche, un avant-toit, un balcon.
Ces motifs sculptés partir de blocs de pierres sombres et dures de type granitique ou volcanique (plus résistant à l'usure du temps et des intempéries), représentent généralement des têtes d’hommes, d’animaux.
On y retrouve aussi l’âme d’une époque avec des figurations fantaisistes, pittoresques ou monstrueuses, délicates ou rudimentaires révélant l’inspiration, les convictions, l’humour ou le mécontentement du sculpteur.

Puy21062065

Les commanditaires de grands édifices (les souverains, les religieux, les architectes) ont toujours voulu laisser une traces dans le temps, Les sculptures et modillons constituent une preuve leur passage.
Cependant, à cette époque, les ouvriers sculpteurs étaient payés à la pièce avec beaucoup de retard.
Les ouvriers utilisaient ces pierres pour exprimer leur rancœur.
Une fois la pierre posée à 15 ou 20 m de hauteur, il était difficile de la retirer ou de la détruire.

Riche document d'histoire, le modillon est un langage (nombreux au Moyen-Age, ne savent pas lire), véritable art populaire, témoignant aussi bien des préoccupations de la vie courante que de la recherche du chemin du salut.

Posté par Puystory à 02:39 - Cité Médiévale - Commentaires [1] -


L'orgue de barbarie

DSC_6460

est une tradition d'Europe centrale remontant au 17° siècle.
L'orgue de Barbarie est un instrument de musique mécanique à vent classé dans les orgues puisqu'il comporte des tuyaux et des jeux.
Il fait partie des "automatophones", terme qui englobe tous les instruments destinés à produire de la musique par des procédés mécaniques.
L'orgue de Barbarie est un instrument de musique populaire mécanique portatif et sa décoration est toujours gracieuse.
Les plus petites orgues de Barbarie (Serinettes) se portent en bandoulière.
L’orgue de Barbarie n'a pas la majesté de l'orgue liturgique mais il incarne une tradition de musique populaire conviviale.
Le 19° siècle fut période de gloire pour l'orgue de barbarie.
Bien que l'orgue de barbarie ne disparut jamais complètement des rues, leur nombre chuta à partir de 1920 pour quasi disparaître dans les années 1960.

Posté par Puystory à 00:13 - Instrumentarium - Commentaires [0] -

Parkings (01)

Divers092012-26

Arrivée vers l'entrée prinipale.

Puy du Fou 2011 - 2168

Votre guide.

DSC_9632

DSC_3249

Votre emplacement balisé.

Cine1606010026

Posté par Puystory à 01:00 - GRAND PARC - Commentaires [1] -

Les 14 et 15 juin 2014, la cité médiévale de PROVINS

Les 14 et 15 juin 2014, la cité médiévale, classée depuis 2001 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, célébrera la 31ème édition des Médiévales de Provins.

DSC_8156

Aux XIIe et XIIIe siècles, les très célèbres Foires de Champagne battaient leur plein, permettant ainsi à la cité médiévale de Provins d’atteindre la renommée dont elle jouit aujourd’hui.
Au mois de juin, la cité entière replonge à l’époque du Moyen Âge, le temps d’un week-end, lors des Médiévales de Provins !
Des artisans et marchands se retrouveront à Provins pour vous faire découvrir les métiers et produits d’autrefois : travail du cuir et de la pierre, objets d’art, étoffes, épices, armures, calligraphie, instruments de musique, etc.

DSC_8238

Au pied des remparts, retrouvez des campements plus vrais que nature et découvrez ce qu’était la vie quotidienne de l’époque !
Petits et grands pourront se divertir grâce aux activités et jeux médiévaux comme les jeux de palets, de quilles, d’épées en bois et bien d’autres encore…
Découvrez les nombreuses animations et profitez des grands classiques : bal, défilé, spectacles de feu et ripailles.
Aujourd’hui, les Médiévales de Provins sont connues et reconnues en dehors de nos frontières et la fête attire musiciens, saltimbanques, et amuseurs de foule de toute l’Europe.

DSC_8274

Les Médiévales de Provins, c’est aussi l’occasion unique de rencontrer à tous les coins de rue des visiteurs en costumes d’époque.
En effet, 40 % du public est costumé lors de ce week-end, un chiffre qui va en augmentant d’années en années !

Programme des animations et informations sur la fête sur :

www.provins-medieval.com
Tél : 01 64 00 39 39
Mail : contact@provins-medieval.com
Contact Presse : Soeraja VAN RIEL
Tél : 01 64 60 26 23
Mail : svanriel@provins.net

Posté par Puystory à 00:36 - Commentaires [0] -

Gloria 2013

Posté par Puystory à 19:43 - Commentaires [0] -

La buche de noël

Buche

La coutume d'allumer une bûche dans l'âtre, la veille de Noël, existait à travers toute l'Europe.
En France, la coutume dit qu'on doit placer dans l'âtre autant de bûches qu'il y a d'habitants dans la maison.
Ce geste cérémoniel dérivé des diverses célébrations païennes associées au solstice d'hiver, subsiste dans les campagnes.
Après l'avoir décorée de verdure on la met en place avec cérémonie en l'allumant avec un morceau de la bûche de l'année précédente qui a protégé la maison des incendies et de la foudre.
Elle doit brûler pendant 12 heures.
Allumé dans la pièce à vivre, il apporte chaleur et lumière à la veillée.
Le bois brûlé la veille de Noël revêt une signification particulière.
Son feu est un hommage solennel au soleil.
Le feu ne doit pas s'éteindre volontairement sous peine de catastrophes, aussi laisse t'on tout le temps quelqu'un à l'heure de la messe de minuit.
On s'occupe des bûches avec les doigts, aucun instrument de fer ne doit approcher le feu.
Si le feu fait beaucoup d'étincelles la moisson sera bonne l'été suivant.
Les cendres doivent être précieusement conservées.
Elles protègent de l'orage, guérissent des maladies et fertilisent la terre.
C'est pour continuer à célébrer ce rituel, que la bûche de Noël a vu le jour sous la forme d'un délicieux dessert qui aurait été inventé par un pâtissier en 1945.

Posté par Puystory à 00:39 - Mystère de Noël - Commentaires [0] -