Puy Story

Histoire d'une région.

Les Grandes Eaux (01)

DSC_3703

DSC_3709

GrandesEaux16092012-0125

Puy du Fou 2011 - 9136

Posté par Puystory le 18 mars 2014 - GRAND PARC - Commentaires [0] -


Jules Hardouin-Mansart.

Lors du spectacle des Grandes Eaux, le nom de Jules Hardouin-Mansart, est mentionné.
Mais qui est-il ?

Jules Hardouin-Mansart

Jules Hardouin-Mansart, comte de Sagonne, né le 16 avril 1646 à Paris, mort le 11 mai 1708 à Marly-le-Roi, est un architecte français.
Premier architecte du roi Louis XIV, Inspecteur Général des Bâtiments et surintendant des bâtiments du roi, ïl inscrit son nom sur plusieurs monuments français.
Il marqua profondément l’architecture classique en alliant style et élégance.
Il eut un style assez proche du style de Le Vau. (Simplicité des constructions et l'élégance des décorations).
Il est anobli par Louis XIV en 1682 et arbore la croix de l'Ordre de Saint-Michel, destiné aux gentilshommes, et qui constitue une consécration pour un artiste.
Il est fait comte de Sagonne en 1702.

Puy du Fou 2011 - 9098

A Versailles, la réalisation de :

La galerie des Glaces,
Les ailes du Nord et du Midi,
Les Grande et Petite Ecuries,
L’Orangerie,
Le Grand Commun,
La Chapelle royale,
Les bosquets des Dômes et de la Colonnade,
Le Grand Trianon,
L’église Notre-Dame et le couvent des Récollets…

A Paris :

L’Hôtel des Invalides
Place des Victoires
Place Vendôme,

Châteaux de Saint-Cyr,
Château de de Maintenon,
Château de Saint-Cloud,
Château de Dampierre,
Château de Marly,
Les hôtels de ville de Lyon et d’Arles.

Posté par Puystory le 17 mars 2014 - GRAND PARC - Commentaires [2] -

Sculpteur sur Pierre

Puy du Fou 2011 - 3743

Le métier apparaît dès que l'homme désire bâtir des édifices imposants et conçus pour durer (temples, fortifications,...) donc dès l'Égypte antique et dans l'Antiquité grecque et romaine.
Au fil des siècles, le métier se poursuit en conservant les mêmes techniques et outils (certains types d'outillage utilisés par les tailleurs de pierre actuels n'ont pas changé en 2000 ans).
Le sculpteur choisit la pierre qu'il va tailler en fonction de sa dureté, de son aspect (Texture et couleur).

Artisans 092012-050

Au Puy du Fou, le sculpteur utilise principalement de la pierre calcaire (roche sédimentaire composée essentiellement de carbonate de calcium).
Sur les 138 jours d’ouverture de la saison, Alexandre Lamotte aura travaillé sur 6 sculptures.
Cela peut sembler peu mais selon la taille de l’œuvre, il faut compter de 3 à 50 jours de création.

Puy du Fou 2011 - 3749

 http://www.alexandre-lamotte.com/

Posté par Puystory le 12 mars 2014 - Artisans - Commentaires [0] -

Jets sauteurs (01)

PuyStory 2011 Aout 3373

Grand Parc 2012 - 060

Grand Parc 2012 - 053

Grand Parc 2012 - 096

Posté par Puystory le 11 mars 2014 - Divers - Commentaires [0] -

L’art gothique

DSC_3495

L’art gothique (période 12ème - 15ème siècle) a succédé à l’art roman (période 950 - 1130).
Des innovations architecturales (la voûte sur croisée d’ogive et l’arc brisé) ont permis de révolutionner les édifices.
L’objectif de cette archi-tecture était de gagner en lumière, en finesse et en hauteur.
Les vitraux y sont très présents dans ces grandes ouvertures et apportent de la couleur.

On distingue quatre phases chronologiques :

  1. Le gothique de transition, juste après le roman, 1130-1230.
  2. Le gothique de base, 13ème siècle, calqué sur le modèle de Chartres.
  3. Le gothique rayonnant, 14ème siècle.
  4. Le gothique flamboyant, 15ème siècle.

La plupart des édifices ont en fait subi ces diverses influences, car leur construction s'est souvent étendue sur plusieurs siècles.

Posté par Puystory le 10 mars 2014 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -


Le Bal des Oiseaux Fantômes

PUY_9049

Découvrez l'inoubliable ballet aérien des oiseaux de proie du Puy du Fou.

Vous n'oublierez jamais le grand ballet des milans, pélicans, cigognes et marabouts... un spectacle unique !

Posté par Puystory le 06 mars 2014 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [0] -

le trébuchet

SH100762

Le trébuchet fait partie des pièces d’artillerie  médiévales dites à contrepoids.
Il fait son apparition au Moyen Orient dans la première partie du XIIe siècle.
Introduit en France dans le courant du même siècle, son utilisation a perduré jusqu'au XVIe siècle.
Son nom vient de l’occitan (langue romaine d'Europe) trebucca qui signifie :

"Qui apporte des ennuis".

Il est fait d’un assemblage liant une verge à un contrepoids articulé appelé aussi huche.
Le trébuchet fonctionne comme une énorme fronde.
Le levier est tendu à l'aide d'un treuil.
On place ensuite la fronde dans une glissière.
Un boulet de pierre est disposé dans la poche.

PuyStory 2011 Aout 3088

Lorsque d'un coup de maillet on libère le levier, le contrepoids s'abaisse brusquement.
Le levier s'élève alors comme un bras gigantesque qui propulse la fronde et projette le boulet vers les remparts.
Ces énormes pierres qui frappent les murailles dans un bruit terrible finissent par ouvrir d'importantes brèches.
Il fallait plus de cent hommes pour manipuler une telle machine de guerre ... pour seulement 1 à 2 coups à l'heure.
Les boulets pouvaient aller jusqu'à 100 kg et être projetés à 200 mètres environ.
Il arrivait qu’au lieu des boulets, des cadavres soient également envoyés vers les assiégés.
Au repos, le trébuchet était en position vertical, le poids se trouvant au dessous.
Les hommes devaient, à l'aide de cordes et de treuil, ramener le trébuchet en position horizontal afin de permettre aux chargeurs de placer dans la poche le projectile.
Une fois fait, on faisait sauter la cheville de retenue du treuil et le poids, en redescendant, faisait basculer la verge vers l'avant et le projectile partait en direction de l'ennemi.
Ce type d'engin était aussi bien utilisé par les assiégeants que par les assiégés.

Posté par Puystory le 05 mars 2014 - DONJON - Commentaires [0] -

La Roseraie (01).

DSC_6993

DSC_7924

DSC_9618

Puy du Fou 2011 - 5865

Posté par Puystory le 04 mars 2014 - GRAND PARC - Commentaires [4] -

Les Fées

DSC_2051

Les fées sont des êtres imaginaires, de sexe féminin, douées d’un pouvoir surnaturel et intervenant pour le bien ou pour le mal dans la vie des hommes.
Ce sont des femmes remarquables par la grâce, l’esprit, la bonté, l’habilité.
Les bonnes fées, personnes qui procurent à quelqu'un un soulagement, amélioration, bien-être comme par magie.

DSC_2204

Les fées semblent bien appartenir au monde celtique.
C’est dans les cycles d’Arthur et de la Table ronde qu’apparaissent Mélusine, Viviane, Morgane.

DSC_8870

Sous l’influence des croyances chrétiennes, les fées, en dépit de leur origine païenne, se christianisent plus ou moins.
On les voit recommander aux chevaliers le respect des observances de l’Eglise.
Les croyances se rapportant à elles on durés de longs siècles.

Posté par Puystory le 03 mars 2014 - Chevalier de la Table Ronde - Commentaires [0] -

La Cinécsénie

DSC04960

La Cinéscénie (du grec "kine", qui signifie mouvement, et de "scène", qui exprime l'espace) est définie par son créateur comme "l'espace en mouvement".

C'est un grand film vivant qui se déroule en relief sur près de 23 hectares, associant les techniques les plus modernes (quadriphonie, laser, électronique, pyrotechnie, écrans d'eau ...) à l'émotion du direct.

DSC_5392

Le spectateur est plongé dans une atmosphère magique produite par la symbiose du texte, de la musique, des couleurs, du plein air, de la présence physique des acteurs.

Posté par Puystory le 02 mars 2014 - CINESCENIE - Commentaires [0] -