Puy Story

Histoire d'une région.

La tribune

DSC04960

La saison de la Cinéscénie recommence bientôt (le 08 juin 2013).
Après votre réservation, vous avez reçu votre (vos) billet(s).
Mais où serez-vous placé pour apprécier le spectacle ?

Je vous propose aujourd’hui un petit descriptif de la tribune.
Mais commençons le voyage dans le temps depuis le parking jusqu’à votre place.

Pour des raisons de sécurité, il est possible qu'un contrôle de votre bagage à main soit demandé par un agent de la sécurité.

Cinéscénie 215

Passage au contrôle de votre billet.
(Gardez votre billet à portée de mains, il vous sera demandé à 3 reprises).

Ci 071

Passage par un portique de sécurité.
(1er contrôle de billet).
L'accés vers la tribune se fait soit via un escalateur ou des escaliers.
Pour l'escalateur, des agents de sécurité sont présents et réglent le flux des visiteurs
(Suivez leurs instructions).

Ci 075

Après votre petite ascension, vous entrez dans le déambulatoire de la tribune.
Sur votre billet, il est mentionné la lettre d’une porte.
Une série de panneau vous indique l’emplacement de la porte qui vous est attribuée.
(Préparez votre billet, il vous sera demandé par un contrôleur).

Puy du Fou 2011 - 8669

A présent, vous découvrez l’espace scénique.
Votre rang est indiqué sur le sol.
Votre billet sera demandé afin de vous aider à vous placer (fin du contrôle).
Vous êtes bien installé !

Cine1606010159

Le spectacle peut commencer.

Le jour tire son rideau...
Une petite lumière troue la nuit qui vient de s'installer.
Soudain, une voix s'élève, profonde, vibrante.
La mémoire reprend la parole.
Une histoire commence, l'histoire recommence.
Son souffle s'élève, envahit l'espace.
Treize mille cœurs communient et battent comme un seul homme.
Acteurs, spectateurs, tous passagers du temps.
Pour un voyage dont on ne revient jamais tout à fait.

DSC_2787

En fin de spectacle, vérifiez de n’avoir rien oublié.
Bon retour.

Posté le 15 mai 2013 - CINESCENIE *


Vikings

Viking 01

L’action se déroule en l’An mil, au pied de la motte féodale.
Au cœur d’un hameau aux toits de chaume, les villageois s’apprêtent à célébrer les noces d’Aldéric et Cybèle quand les guerriers vikings surgissent de l’eau avec leurs drakkars pour piller le village.
Le spectacle met en scène des drakkars longs de 20 mètres et hauts de 10 mètres, 50 animaux, 30 acteurs et des visiteurs invités à y participer.

Posté le 15 mai 2013 - VIKINGS *

La Reine grenouille

A Efteling (Hollande) et au Puy du Fou, on retrouve la Grenouille.

Puy du Fou 2011 - 8142

Au Puy du Fou ???
Et oui, avant le début de la cinéscénie, on peut entendre le coassement de la grenouille.
Il s’agit d’un test afin de contrôler le bon fonctionnement des enceintes et procurer une bonne sonorisation lors du spectacle.

DSC_0017

Il existe au monde de Féérie de nombreux Esprits aquatiques.
L'eau est un élément très important dans le monde des fées, puisqu'elle aide à la vie mais peut aussi causer la mort.
Les Esprits aquatiques, qui maîtrisent très bien l'eau, sont donc des fées très puissantes.

DSC_1769

Parmi ceux-ci, on retrouve la Dame du lac, les Ondines et les Glésines et la Reine Grenouille.

La Reine grenouille (Efteling).

DSC_6731

Cette fée a emprunté l’aspect d'une grenouille, l'un des animaux les plus vénérés de Féérie.
Elle se cache au fond d'un puits, d'où elle réalise les vœux de ceux qui viennent à sa rencontre.

DSC_7247

Demandez-lui ce que vous désirez le plus au monde et elle vous donnera une balle dorée que vous tiendrez près de votre cœur.
Vous ressentirez alors un bonheur intense et pur.
Remercier la Fée grenouille et elle vous dira que vous pouvez revenir la voir au puits quand vous le voudrez.

Posté le 13 mai 2013 - Z. Efteling - Ravelijn (Puy du Fou) *

La Cavea

Stadium 13092012-362

Dans la Rome antique, la cavea (creux comme sens premier en latin), désigne la partie d'un théâtre romain ou d'un amphithéâtre où se trouvent les gradins sur lesquels s'assoient les spectateurs.
La cavea est formée de l'ensemble des rangées concentriques de gradins organisés de façon à distinguer les classes sociales.
Le premier niveau était réservé à l'empereur et au Sénat, le second aux aristocrates et le troisième, lui même divisé accueillait la population.
Le recours à la technique de la voute permet cependant d'alléger la maçonnerie de la superstructure.
Selon l'importance de l'édifice, les rangées de gradins sont partagées en plusieurs étages distincts.
Parmi les gradins, on distingue notamment :
cavea prima : le premier rang.
cavea ultima : le dernier rang.
Les accès aux gradins se font par en dessous, en utilisant le réseau de galeries couvertes appelé vomitoire (Vomitorium).

Posté le 12 mai 2013 - Stadium Gallo-Romain *

La toge

 Puy19061139

La toge (d’origine étrusque, descendant de l'himation grecque) vient du verbe "Tegere" (recouvrir).
C’était le vêtement le plus important de la parure vestimentaire des Romains et était le moyen d’identifier le citoyen.
Elle était taillée en demi-cercle et avait un diamètre d'environ 6, 5 mètres sur 2,5 mètres.
Jusqu’au 2éme siècle avant JC, la toge a été portée par les deux sexes et ne portait aucune distinction de rang.
Par la suite, une femme vêtue d'une toge était considérée comme une prostituée.
Pour se distinguer, les femmes portaient la "Stola", longue robe couvrant les pieds (parfois brodées dans le bas), portée par-dessus la tunique (Tunica) et fixée aux épaules par des fibules.
La "Stola" avait des plis et était serrée à la taille.
La toge était un vêtement interdit aux étrangers et aux esclaves et portaient la "Paenula" (pèlerine à capuchon).
La qualité des matières et des couleurs dépendait de la classe sociale (riche ou pauvre).

Puy180601441

Il existait plusieurs toges, de qualités, de couleurs et de noms différents :

  1. La Toga Pura ou Toga Virilise, (la toge pure (blanche)) était portée à partir de 16 ans (maturité politique) par le citoyen et le tribun.
  2. La Toga Praetextata, (la toge prétexte) était blanc cassé avec une bordure pourpre ou rouge (la largeur de la bande indique le rang du porteur), était portée par les magistrats, sénateurs, prêtes et chevaliers lors des cérémonies officielles.
  3. La Toga Candida, (Toge des élections) portée par les candidats qui se présentaient à une élection.
    Cette toge était blanchie à la craie pour être d'un blanc éclatant : candida.
    Ce mot donnera le nom français "candidat".
    Cette toge était aussi appelée "Togam Candidam", quant elle était portée par des jeunes mariés le jour des nôces, et pendant les fêtes des réjouissances de leur mariage.
  4. La Toga Lutea. (La toge des augures et prêtresses) était une toge couleur safran.
  5. La Toga Picta ou Toga Palmata, (La toge du triomphe) de couleur pourpre richement brodée d’or et d’argent était portée par les généraux triomphateurs.
    Elle fut aussi adoptée par les empereurs lors de grande cérémonie.
    La toge (entièrement) rouge était uniquement réservée à l'Empereur.
  6. La Toga Pulla (la toge du deuil) était une toge noire ou brune portée strictement en période de deuil.
  7. Toga Trabea (toge violette et blanc rayé), était portée par des statues de divinités et des empereurs.

Posté le 08 mai 2013 - Stadium Gallo-Romain *


Les amphithéâtres

SH109022

Les combats de gladiateurs ont été inventés par les Etrusques.
Il s'agissait à l'origine de remplacer par des combats, le sacrifice de prisonniers de guerre.
Au début, les combats de gladiateurs se déroulaient au Forum.
Il n'y avait pas de places assises.
Les premiers amphithéâtres furent construits en bois.
Ils étaient démontables.
Plus tard, les Romains construisent des amphithéâtres en pierre, dont le plus célèbre, le Colisée, mesure 188 métres sur 150, avec une hauteur de 52 métres.
Il peut accueillir de 50.000 à 60.000 spectateurs.

Signe triomphe 18082012 - 046

Au Puy du Fou, le Stadium Gallo-Romain a une dimesnion de 107 m sur 79m.

Puy19061201

Posté le 06 mai 2013 - Stadium Gallo-Romain *

Raveleijn

DSC_5872

Voor onze Nederlandse vrienden, het album Raveleijn "foto's 30 april 2013" is beschikbaar door te klikken op de foto.
Dank u voor uw gastvrijheid en vriendelijkheid.
Puystory had een zeer goede dag in je park.
De acteurs waren erg ontroerd door uw sympathie en uw applaus.
******
L'album photo est disponible en cliquant sur la photo.
*****
Ce spectacle, inauguré en avril 2011 est basé sur un livre de 246 pages, l’histoire de "Raveleijn", écrite par Efteling et Paul Van Loon (auteur de livres pour enfants à succès), raconte l’histoire de cinq enfants : 

DSC_6131

Thomas (le rouge),
Joost (le brun),
Maurits (le vert),
Emma (la violette)
 Lisa (la bleu)

qui se transforment en chevaliers aux pouvoirs et au courage hors norme pour affronter le cruel Olaf et libérer la cité médiévale de Raveleijn.

(Raveleijn signifie 'ravelin' en vieux néerlandais, c'est-à-dire un élément de fortification de forme triangulaire).

Sur 1450 m² et pour 1200 spectateurs, pendant 20 minutes, les acteurs, chevaux, oiseaux, joutes équestres, cascades, effets spéciaux d’eau et de feu, font la renommée des spectacles créés par le Puy du Fou.

Posté le 02 mai 2013 - Z. Efteling - Ravelijn (Puy du Fou) *

Musiciens traditionnels

Musiciens Tradi01

Tendez l’oreille vers le Village 18ème et venez écouter les musiciens traditionnels du Grand Parc.
Les groupes de Arbadétorne et Faryvol sont venus agrémenter votre visite.
De l'aubade à la sérénade, les instruments un peu oubliés vous feront danser dans la joyeuse ambiance d'une fête de village.

Posté le 01 mai 2013 - Y. Musiciens Traditionnels (+) *

La glaneuse

Village 18ème 092012-90

Le verbe "glaner", provient de l’ancien français "glener", du bas-latin "glenāre", et du celte "do-glinn".
"cueillir, ramasser".
Le glanage est donc un très vieil usage, d'avant le Moyen âge.
Une glaneuse est une personne qui glane, recueille des épis (mangeables) de restés dans les champs après la moisson.
Dans notre société moderne et par nécessité, on retrouve aussi des glaneurs dans les champs de pomme de terre et autres nourritures (fruits et légumes tombés après la récolte afin de ne pas gaspiller de nourriture).

Glaneuse01

Au Puy du Fou, on est bien loin des glaneuses d'autrefois qui ramassaient les épis de blé.
La Glaneuse, le petit train du Grand Parc (gratuit) transporte, sur un chemin sécurisé, 70 visiteurs de gare en gare (Boug 1900, Le Village 18ème, Les Vikings, Cité Médiévale).
Pas très rapide, ses wagons épargnent vos jambes et parcourent les 1,250 km en +/- 25 minutes (arrêts compris).
Sur les 3 wagons, 1 est aménagé pour accueillir les fauteuils roulants.
Chaque jour, deux Glaneuses sont en services et les conducteurs (Rochette, Mimie, Jojo, Stéphane et Christophe) donnent une priorité absolue aux personnes âgées et à mobilités réduites.
Respecter les conseils de sécurités (rester assis, laisser la sécurité d’accès) et votre voyage sera agréable.

Glaneuse 072

Posté le 29 avril 2013 - Glaneuse *

Marie-Madeleine

Sainte_Marie_Madeleine

Dans les différents châteaux du Puy du Fou, une chapelle était consacrée à Marie-Madeleine.
Marie-Madeleine serait née en l'an 3 de notre ère et aurait été la fille de l'archiprêtre Syrus le Yaïrite, prêtre de David.
Marie Madeleine, soeur de Marthe et de Lazare, était d'une famille distinguée de Béthanie.
Marie avait reçu en héritage le château de Magdala, en Galilée, d'où lui vint le surnom de Madeleine (Marie de Magdala), et elle y vivait dans le luxe et les plaisirs au point qu'elle devint le scandale de toute la Galilée.
On ne la connut bientôt que sous le nom de la Pécheresse.
En punition de ses débordements, elle fut possédée du démon jusqu'au jour où le Sauveur l’a délivre des sept démons de Satan.
Comme d'autres disciples, Marie-Madeleine assiste au supplice de la crucifixion de Jésus et à sa mise au tombeau.
Peu de temps après, elle reçoit l'une des premières visites du Christ ressuscité.

PUY_0644


Un texte apocryphe du codex de Berlin, écrit en copte à la fin du II° s., porte le nom de : Évangile de Marie.
Il s'agit d'un texte à caractère religieux comprenant un dialogue entre le Christ et Marie de Magdala et les autres disciples.
Selon les Questions de Marie, qui date de la fin du III° s., Marie-Madeleine est la partenaire privilégiée de Jésus.
Marie-Madeleine a été et est considérée par certains comme une incarnation du Féminin Sacré, représentant d'une certaine manière la Déesse-Mère, dont le culte s'étendait au Moyen-Orient dans l'Antiquité.
Au travers de mythes, de légendes et de symboles, un conte romanesque s'est élaboré autour d'elle et s'est répandu en Europe.

Posté le 28 avril 2013 - Histoire de château *