Puy Story

Histoire d'une région.

valeurs symboliques

DSC00291

La Cinéscénie vient de fêter ses 30 ans, le Grand Parc fête ses 20 ans.
Les années de mariage sont aussi représentées par des valeurs symboliques tel que :

01 an – Coton

02 ans – Cuir

03 ans –Froment

04 ans – Cire

05 ans – Bois

06 ans – Chypre

07 ans – Laine

08 ans – Coquelicot

09 ans – Faïence

10 ans – Etain

11 ans – Corail

12 ans – Soie

13 ans – Muguet

14 ans – Plomb

15 ans – Cristal

16 ans – Saphir

20 ans – Porcelaine

25 ans – Argent

30 ans – Perle

35 ans – Rubis

40 ans – Emeraude

45 ans – Vermeil

50 ans – Or

55 ans – Aigue Marine

60 ans – Diamant

70 Ans – Platine

75 ans – Albâtre

80 ans - Chêne

Posté par Puystory le 22 décembre 2010 - Divers - Commentaires [0] -


Pas d'histoire

PanoHivers_11

Aujourd'hui, pas d'histoire sur le Puy du Fou, ni sur la Vendée,
mais juste quelques photos de ma région (Banneux-Notre-Dame "Belgique").

PanoHivers_09

C'est dans cette vallée qu'est né "PuyStory".
Sans le soutien de mes amis Puyfolais, des internautes et des Vendéens, le blog serait loin déjà dans les Abysses du Web.
Si le blog parcours le monde afin de faire connaître le Puy du Fou, la Vendée et la gentillesse de ses habitants, aujourd'hui je voulais mettre ma région à l'honneur.

PanoBanneuxJan01

Posté par Puystory le 18 décembre 2010 - Divers - Commentaires [1] -

Terroirs Vendéens

58860293

Les personnes étrangères à la Vendée s'y perdent parfois à la lecture de certains noms de lieux : les Mauges, le Loroux, le Marais…
Voici quelques éclaircissements pour localiser ces différentes régions.

Anjou : Le Haut-Anjou désignait autrefois la région de Saumur et de la Vallée, tandis que le Bas-Anjou regroupait les terres plus ingrates de l'ouest de la douce province.

Aujourd'hui l'appellation Haut-Anjou a glissé vers le bocage Segréen, formant l'angle nord-ouest du département de Maine-et-Loire, pays de chouannerie.

Bocage : Région de champs clos de haies qui s'étend sur une grande partie de l'Ouest de la France.
On distingue, dans le département de la Vendée, le Haut-Bocage qui couvre les collines le long de la Sèvre nantaise, et le Bas-Bocage qui s'étend en contrebas jusqu'à l'Océan.

Bressuirais : Région de Bressuire au nord des Deux-Sèvres.

Châtillonnais : Région de Mauléon (dont l'ancien nom était Châtillon-sur-Sèvre), formant l'angle nord-ouest des Deux-Sèvres.

Choletais : Région de Cholet en Maine-et-Loire, aujourd'hui étendue aux Mauges jusqu'à la Loire.

Gâtine (vendéenne) : Région de Parthenay au centre des Deux-Sèvres.

Layon : Région de transition au sud du Maine-et-Loire, entre les Mauges (insurgées en 1793) et le Saumurois (républicain).

Loroux : Région de Loire-Atlantique enclavée entre la Loire au nord, la Divatte à l'est, les marais de Goulaine à l'ouest et la vallée de la Sèvre nantaise au sud.

Marais : On distingue, dans le département de la Vendée, le Marais breton (aujourd'hui breton-vendéen) au nord-ouest entre Challans et la côte, et le Marais poitevin au sud, qui déborde sur les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime.

Mauges : Région de bocage au sud-ouest du Maine-et-Loire, bordée par la Loire au nord, le Layon à l'est et la Divatte à l'ouest.
Historiquement, les environs de Cholet n'en font pas partie, même si le Choletais est parfois devenu synonyme de Mauges.

Pays de Retz : Région au sud-ouest de la Loire-Atlantique, formant une presqu'île entre l'estuaire de la Loire et la baie de Bourgneuf.

Pays de Pareds : Région de collines au sud du Haut-Bocage vendéen.

Plaine : Région située entre le Bocage vendéen et le Marais poitevin.

Poitou : L'ancien Bas-Poitou couvrait l'actuel département de la Vendée et la région de Mauléon (Deux-Sèvres).
Le Haut-Poitou s'étendait  plus ou moins sur le reste des Deux-Sèvres et de la Vienne.

Saumurois : Région de Saumur en Maine-et-Loire, à cheval sur les deux rives de la Loire.

Vallée : Nom donné aux bords de la Loire en Anjou, plus étendue sur la rive droite entre Angers et Saumur.

Vendée : La Sèvre nantaise sépare la Haute-Vendée à l'est (Mauges, Choletais, Bressuirais) de la Basse-Vendée à l'ouest (sud de la Loire-Atlantique et Bocage vendéen).

Vendée Angevine : Nom donné à la partie du Maine-et-Loire qui participa aux Guerres de Vendée.
Elle comprend les Mauges, la région de Cholet, et la basse vallée du Layon.

Vendée Militaire : Territoire où se déroulèrent les Guerres de Vendée, en partie sur quatre départements : Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, Vendée et Deux-Sèvres.

Articles provenant de http://guerredevendee.canalblog.com

Posté par Puystory le 15 décembre 2010 - VENDEE - Commentaires [0] -

le phénomène romain

Gladiateurs145

La Civilisation Romaine est le phénomène le plus marquant de l'histoire de l'humanité.
Pendant plus d'un millénaire (-500 avant J-C à +500 après J-C) elle a rayonné sur une étendue géographique de plus en plus vaste jusqu'à embrasser tout le pourtour de la Méditerranée.
Pendant un autre millénaire (+500 à 1500) elle a subsisté autour de la ville de Constantinople (Byzance et Empire Byzantin). Pendant les premiers siècles de notre ère, le niveau de vie et de culture dans l'étendue du Monde Romain a été élevé.
Il faudra bien plus de mille ans, après la chute de l'Empire Romain d'Occident, pour que des pays comme la France, l'Italie, l'Allemagne, l'Angleterre retrouvent une qualité de vie du même ordre que celle de l'Empire Romain.
On a d'ailleurs beaucoup de peine à comprendre comment cette société a pu, au final, s'effondrer face aux Invasions Barbares. Une grande leçon de l'histoire à méditer.

Posté par Puystory le 13 décembre 2010 - Gladiateurs - Commentaires [0] -

La Fée Mélusine

Panorama_32

Un jour, j'ai fait une drôle de photo et peut-être que j'ai eu le privilège de rencontré la Fée Mélusine.
Mais qui est Mélusine et qu'elle rapport avec le Puy du Fou ???.
C'est ce que vous vous demandez et allons-y doucement dans les tentatives explications...

DSC04863

La théorie veut que la Fée Méluzine est l'intermédiaire entre les mortels et les immortels, matière et esprit.
Dans le mythe, elle est inspiratrice de Raymondin, le conduisant de sa vie ordinaire à une vie initiatique pour l'accomplissement de sa noblesse intérieure.
Elle est l'âme en chacun de nous qui appelle à porter notre regard au plus profond de nous-même.
Bien..., mais quoi encore ?????
Mélusine est une femme légendaire, souvent vue comme fée, et issue des contes populaires et chevaleresques du Moyen Âge.
Dans la mythologie on l'a comme la "mater lucina" romaine qui présidait aux naissances, ou une divinité celte, protectrice de la Font-de-Sé (fontaine de la soif).
Pour les Grecs, il s'agit de la Milouziena des Scythes, dont le peuple serait issu d'Héraclès et d'Echidna, elle-même à queue de serpent.
Les Scythes dit "Taïfales" auraient en effet pris pied avec l'armée romaine dans le Poitou où ils auraient fondé la ville de Tiffauges (N'y a t'il pas un château chargé d'histoire ??).
Mélusine signifie "merveille" ou "brouillard de la mer".
Pour les Lusignan, on l'appelle "Mère Lusigne" (la mère des Lusignans), fondatrice de leur lignée.
On arrive doucement au Puy du Fou !!!
A la fin du XIIe siècle, Renaud du Puy du Fou, fils d'un autre Renaud a épousé Adèle de Thouars. Mais pourquoi parler de cette Adèle de Thouars ?
Car tout simplement cette alliance unit la famille des Puy du Fou à celle de Lusignan !
Mais oui bien sûr !
Voici qu'avec cette alliance, les Puy du Fou se trouvent liés à la légende de la fée Mélusine, qui aurait maudit les Lusignan dont elle était de la famille par alliance lorsque son mari a découvert sa malédiction, envoyée par sa fée de mère et la transformant tous les samedis en serpent volant.
Aujourd'hui, l'ombre de Mélusine peut être encore aperçue autour de la Tour qui porte son nom à Vouvant dans le Sud-Vendée. Dès lors, suite à cette alliance, les Puy du Fou reprennent la figure de la "Merlusine", timbrant leurs armoiries d'un casque dont le cimier s'ornait de cette "Merlusine".
C'est ainsi qu'au Bal des oiseaux fantômes, dans la scène du Caracara, le personnage du chevalier Tancrède porte au sommet de son heaume un aigle volant.

Baloiseaux081

Les armoiries du Puy du Fou possédaient également des supports qui furent tour à tour des aigles, parfois des léopards mais le plus souvent des anges, portant la cotte d'armes aux armoiries des Puy du Fou pour marquer la dévotion et la confiance que les Puy du Fou ont en leur protection.

M___69

M___57mod

On retrouve de tels anges soutenant le blason des Puy du Fou dans le Grand Carrousel où se joue le spectacle Mousquetaire de Richelieu !
En plus du blason et du reste, les Puy du Fou avaient également une devise :
"C'est à jamais !".

Photos et article C. SERVAIS (Puystory) inspiré suite à la lecture de l'historique de Mr.Eugène Deriez publié sur Puyfolonaute.

Posté par Puystory le 12 décembre 2010 - GRAND PARC - Commentaires [1] -


La fauconnerie

Un hiver à la Fauconnerie du Puy du Fou.

Posté par Puystory le 03 décembre 2010 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [1] -

calendrier révolutionnaire

Sur le blog, on a abordé les "Guillotinés de la Révolution (Article du 30 septembre 2008).

Sur le site en référence, on y voit des dates correspondant au calendrier révolutionnaire.

Une explication de ce calendrier était, me semble-t'il, nécessaire.

dep_06

Pour les vrais révolutionnaires, l'Ancien Régime ne pouvait disparaitre qu'avec l'abolition de l'ancienne ère.
Un nouveau calendrier s'imposait
Le 20 septembre 1793, le mathématicien Romme, député du Puy-de-Dôme, présenta à la Convention un projet de décret modifiant le vieux calendrier grégorien et donna à l'année une "division plus scientifique et plus en accord avec les mouvements célestes, les saisons et les traditions". Romme s'était chargé de l'étude scientifique du problème.
Fabre d'Eglantine, un poète, se réserva la partie pittoresque en choisissant pour les mois, des noms aux résonances harmonieuses, évocatrices des beautés de la nature.
L'année révolutionnaire ne débutait plus le 1er janvier, mais le jour de l'équinoxe d'automne, correspondant à l'anniversaire du premier jour de la République.
Pour l'automne : Vendémiaire (Mois des vendanges), Brumaire (Mois des Brumes), Frimaire (Mois des Frimas).
Pour l'hiver: Nivôse (Mois des Neiges), Pluviôse (Mois des Pluies), Ventôse (Mois des Vents).
Pour le printemps : Germinal (Mois des Germination), Floréal (Mois des Fleurs), Prairial (Mois des Prairies),
Pour l'été : Messidor (Mois des Moissons), Thermidor (Mois des Chaleurs et des Bains), Fructidor (Mois des Fruits).
Chaque mois comptant uniformément trente jours, il restait cinq jours pour compléter l'année.
Ces cinq journées supplémentaires, situées entre le 16 et le 22 septembre, furent consacrées à la célébration de cinq fêtes laïques et républicaines.
Les fêtes de la Vertu, du Génie, du Travail, de l'Opinion, des Récompenses.
En cas d'année bissextile, on ajoutait la fête de la Révolution.
Ces journées furent appelées sans-culottides.
Chaque mois était divisé en trois décades de dix jours nommés :
Primidi, Duodi, Tridi, Quartidi, Quintidi, Sextidi, Septidi, Octidi, Nonidi, Décadi.
Le décadi était le jour de repos des travailleurs.
Chaque journée était placée sous le signe d'un objet ou d'un animal symbolique, comme le raisin, la carotte, l'âne ou la cheval, etc...
La Convention vota, le 5 octobre 1793, le décret instituant le nouveau calendrier.
Rétrospectivement, l'ère révolutionnaire fut comptée à partir du 22 septembre 1792.
La nomenclature de Fabre ne fut adoptée que le 4 frimaire ( 24 novembre 1793).
Les citoyens s'adaptèrent difficilement à la nouvelle datation : ils regrettaient le bon vieux dimanche. Bonaparte le rétablit après Brumaire, puis le calendrier révolutionnaire céda la place au calendrier grégorien le 1er janvier 1806.

Pour conversion des date, cliquez ICI.

calendrier_republicain

Posté par Puystory le 30 novembre 2010 - CINESCENIE - Commentaires [3] -

Spectacle

M___01

Sous le Grand Carrousel, immense manège équestre couvert, ce spectacle de cape et d'épée façon 17e s. résonne du son des cavalcades et des combats à l'épée.
Chevaux andalous et flamenco sont au programme, ainsi qu'une aquatique évocation des cascades de Grenade en guise de surprise finale.

mo01

Posté par Puystory le 28 novembre 2010 - MOUSQUETAIRES - Commentaires [1] -

Destruction du Château du Puy du Fou

Réédition de l'article

Puy_2010___0976

Le 17 janvier 1794, le général Turreau s'adresse au comité comme suit :
"Mon intention est bien de tout incendier, de réserver que les points nécessaires à établir les cantonnements propres à l'anéantissement des rebelles.
Mais cette grande mesure doit être prescrite par vous.
Je ne suis que l'agent passif des volontés du corps législatif...
Vous devez également prononcer d'avance sur le sort des femmes et des enfants que je rencontrerai dans ce pays révolté.
S'il faut les passer tous au fil de l'épée, je ne puis exécuter une pareille mesure sans un arrêté qui mette à couvert ma responsabilité...
En huit jours, la Vendée doit être battue, tous les rebelles pressés entre moi, Haxo et Dutry, et si j'avais adopté une autre marche, j'aurais manqué mon but, ..."

 

En regardant la partie consacrée à ce fait, lors du spectacle de la Cinéscénie, je m'imagine comment ce château a subit les assauts de ces colonnes.
Je pense aussi aux Vendéens qui ont perdus la vie pour leur foi et conviction.
Je leurs dédient ce petit montage.
Ce montage présentant en arrière plan, la destruction du château est le fruit de mon imaginaire.

Posté par Puystory le 27 novembre 2010 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

La vie de château

Réédition de l'article du 20 mars 2010

Panorama_7

Assis sur la tribune du spectacle "Le Bal des Oiseaux Fantômes", j'observe les ruines du vieux château et la tête me tourne, les ruines me parlent, me racontent l'histoire des lieux.
Au XIe siècle, les descendants des vicomtes de Thouars, la famille du Puy du Fou édifient un premier château sur les lieux même du spectacle.
Agrandi et modifié jusqu'au XIVe, le château est incendié durant les guerres de Cent Ans par les Anglais.
L’acte des Anglais est la conséquence de l’alliance entre le seigneur des lieux Guy II du Puy du Fou (1375-1453) et le roi de France Charles VII.
Aussitôt je me souviens du spectacle du "Donjon" et........

Panorama_Donjon_15

et que non loin, se dressent les deux tours du château des Essarts.

essarts_20012

Et je m'imagine comment se dressait le château avant l'arrivée des Anglais.

Donjon_Imaginaire_14web
(Photo modifiée et sortie de mon imaginaire)

En 1432 et suite à la destruction du vieux château, Guy du Puy du Fou entreprend, avec le soutien de Charles VII, la construction d'un nouveau château en bordure de l'étang du Puy du Fou.

Un siècle plus tard et avec l’aide du célèbre architecte PRIMATICE, François II du Puy du Fou (1495-1548), modifie le château dans le style renaissance italienne.

R_alisation_pour_blog

(Photo modifiée et sortie de mon imaginaire).

Il fait notamment édifier un corps de logis de 64m de long dont la façade extérieure surplombe l'étang du domaine.
Son fils René (1528-1570) et la veuve de ce dernier Catherine de la Rochefoucauld poursuivent les travaux par la construction de l'aile nord et la grande loggia.

PanoChateau

Les guerres de religions interrompent définitivement les travaux.

SH101216

En 1794 les colonnes infernales du général Turreau incendient une partie du château.
Les Belboeuf et leurs descendants essayeront de sauver le château mais cela n'empêche pas l'effondrement du 1er étage du logis au début du XXe.

DSC03204

Depuis 1977, sous la plume de Mr. Philippe De Villiers, le château est devenu la toile de fond de 700 ans d'histoire de Vendée.

Posté par Puystory le 25 novembre 2010 - Divers - Commentaires [1] -