Puy Story

Histoire d'une région.

Pourquoi le 1er Janvier est-il le début de l'année ??

calendrier_2011_13

En 46 avant J.C., Jules César décide de remplacer le calendrier lunaire jusque-là en vigueur par un calendrier solaire, dit "julien" (du nom de l'empereur).
Tout comme notre calendrier actuel, il est divisé en 12 mois et 365 jours, une journée supplémentaire étant ajoutée tous les quatre ans (année bissextile).
Seule différence : le premier jour de l'année est fixé au 1er mars, mois très important à Rome car associé au dieu de la guerre. Cette répartition a laissé des traces aujourd'hui : nos derniers mois de l'année actuels s'appellent ainsi octobre (de "octo", le huitième), novembre (de "novo" le neuvième) et décembre ( de "decem" le dixième) alors qu'ils sont désormais les dixième, onzième et douzième mois de l'année.
En 532, l'Église décide de faire commencer l'année au 1er janvier, mois qui suit immédiatement la naissance du Christ fixée au 25 décembre 753 de l'an de Rome (la fondation de la ville éternelle servant de point de départ au calendrier romain) par le Pape Libère.
Pour autant, le 1er janvier n'est pas le premier jour de l'année pour tous.
Dans certaines régions de France, c'est Pâques, date anniversaire de la résurrection du Christ, qui fait office de nouvel an. Mais cela pose quelques problèmes : Pâques est une date mobile qui correspond au premier dimanche après la pleine lune de printemps (21 mars).
On peut donc se retrouver aussi bien avec des années de longueur variable… ce qui s'avère bien compliqué à l'usage.
Dans d'autres pays ou régions, c'est Noël qui est choisi comme début de l'année : ainsi, à Lyon, dans le Poitou, en Normandie ou en Anjou...

images

En 1582, un nouveau calendrier naît : le calendrier dit grégorien, du nom du pape Grégoire XIII (pape de 1572 à 1582).
La structure du calendrier grégorien est analogue à celle du calendrier julien.
Le calendrier grégorien donne un temps moyen de l'an de 365,2425 jours.
Pour assurer un nombre entier de jours par année et pour correspondre à la réalité solaire, on y ajoute régulièrement (tous les 4 ans en principe) un jour bissextile, le 29 février.
Quand les catholiques européens se réveillent le lendemain du jeudi 4 octobre, ils sont en réalité le vendredi 15 octobre selon le nouveau calendrier.
L'année 1582 compte dix jours de moins pour rattraper le décalage avec le soleil.
Le calendrier julien n'était en effet pas en accord avec l'année solaire, il avançait d'environ 11 minutes.
C'est pour rétablir ce décalage que la réforme du Pape est entrée en vigueur.
En revanche, pas de modification de la date du nouvel an.
C'est ce calendrier qui est toujours en vigueur aujourd'hui.
Pour plus d'informations sur l'histoire des calendrier, je vous propose de visiter le site suivant :
http://infocomnet.perso.sfr.fr/calendriers/histoire_calendrier.htm

Merci à Fanny T, pour l'idée d'article.

Posté par Puystory le 01 janvier 2012 - Commentaires [0] -


Jan Kucera au Puy du Fou

DSC_7786

Issu de l’Académie des Arts Musicaux de Prague, Jan Kucera mène à la baguette l’un des orchestres les plus prestigieux d’Europe, le Prague Concert Philharmonic Orchestra, qui enregistre toutes les musiques originales du Puy du Fou et participe en direct au Mystère de Noël.

PanoNoël021

Afin de mieux découvrir le Chef, cliquez sur la photo.

Posté par Puystory le 27 décembre 2011 - Mystère de Noël - Commentaires [0] -

Bonnes fêtes

Posté par Puystory le 24 décembre 2011 - Divers - Commentaires [1] -

Le vieux galopin

PuyStory 2011 Aout 4378

Dans le spectacle de la Cinéscénie, on fait référence au "Vieux Galopin".
En référence à l'histoire proposée, s'il fallait en donner une définition, je dirais que :
C'est une Personne traversant le temps et qui colporte des souvenirs, des émotions (chemins de la mémoire).
Mais les définitions officielles sont :

1) Petit garçon qu'on emploie à faire des commissions.

2) Particulièrement et dans les grandes maisons royales, nom de petits marmitons qui tournent les broches et courent çà et là pour les besoins de la cuisine.

3) Populairement et par mépris. Petit polisson, petit garçon quelconque.
Une foule de violons suivie des galopins de la ville.

4) Galopin s'est dit autrefois à Paris pour une mesure d'un demi-septier.

Posté par Puystory le 20 décembre 2011 - CINESCENIE - Commentaires [1] -

Meurtrières

SH108946

Ces ouvertures apparaissent dans les fortifications du commencement du XIIe siècle.
Assez rares alors, elles se multiplient pendant le XIIIe siècle, participant aux moyens de défense.
Vers le milieu du XIVe siècle, ces ouvertures deviennent de plus en plus rares dans les parties inférieures de défense et se multiplient à leur sommet.
Elles ne reparaissent qu'au moment où l'artillerie à feu remplace les anciens engins de défense.
Les meurtrières, ou archères, percées au niveau du sol intérieur des remparts et des planchers des tours, permettaient non seulement de lancer des traits d'arbalète ou des flèches, mais aussi de voir, sans se découvrir, les travaux que les assiégeants pouvaient tenter pour battre ou saper les ouvrages.
Si au Moyen Âge elles étaient très étroites et verticales pour permettre le tir à l'arc sur les assaillants sans s'exposer, leurs forme et dimension n'ont cessé d'évoluer en même temps que l'armement défensif.
Ainsi, l'ouverture verticale a reçu une entaille horizontale pour permettre un tir selon un angle horizontal plus important, puis a pris la forme d'un entonnoir aplati avec l'apparition des armes à feu.

SH108854

Posté par Puystory le 18 décembre 2011 - Secret de la lance - Commentaires [0] -


Instrumentarium (Info Flash)

Laurent Tixier

Cette partie, consacrée aux instruments anciens, a été possible grâce à la participation de Monsieur Laurent Tixier.
L’instrumentarium que nous vous présentons fait référence aux instruments de musique d’avant la Révolution Française et aussi ceux présents aux Puy du Fou..
En effet, jusqu'à cette date, la facture instrumentale était étroitement liée aux Corporations.

Lire la suite de l'Instumentarium sur  :

http://www.puystory.net

Posté par Puystory le 15 décembre 2011 - MUSIQUE - Commentaires [0] -

Le Puits

Bourg_26

Sur le site du Bourg 1900, on aperçoit un détail de l'histoire (un puits d'eau).
Cette représentation m'interpelle et me rappelle que nos anciens allaient puiser au puits du village et que notre mode de vie à bien changé.
Aujourd'hui, il suffit d'ouvrir le robinet et l'eau coule à flot.
En ce temps, le gaspillage se portait à bout de bras.
Mais ce qualificatif existait-il à cette époque ?????

Posté par Puystory le 11 décembre 2011 - Commentaires [0] -

Un artiste Vendéén à découvrir (info flash)

Maxime DAVID est passionné par la musique dès son plus jeune âge.
Il fera 10 ans de synthé avant de se lancer dans la chanson, en 2001.
Depuis 2 ans, Maxime privilégie sa carrière solo avec un répertoire fait de reprises de la variété française.
Maxime est un artiste au grand cœur et qui aime faire partager sa passion et s’investit pour des concerts de solidarité : Action’Handicap, Xynthia, Resto du cœur, Trisomie 21, Téléthon …..

Posté par Puystory le 10 décembre 2011 - MUSIQUE - Commentaires [1] -

Guerre de Vendée

PuyStory 2011 Aout 4355

Les colonnes infernales de TURREAU
La Vendée a été particulièrement marquée par le passage de ces colonnes.
Le portrait du Général TURREAU étant déjà présenté sur le blog, revenons sur son action en Vendée.
Hiver 1794, exécutions massives et destruction massive de la la Vendée.
Les deux armées commandées par le général Turreau sont divisées en colonnes ayant chacune un itinéraire précis.
La mission de ces colonnes infernales est d'exterminer les combattants.
Les femmes et les enfants n'y échapperont pas (sillons reproducteurs de Vendéens et futurs résistants).
Les maisons et les cultures subiront le même sort.
Mais la Vendée résiste encore et mène une guerre d'usure.
A sa tête des noms comme STOFFLET, CHARETTE, BONCHAMPS, La ROCHEJAQUELEIN, D'ELBEE, CATHELINEAU, LESCURE (Voir dans le blog).

PuyStory 2011 Aout 4243

Posté par Puystory le 04 décembre 2011 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

CNEA

logo_cnea

La Vendée est une région chargée d'histoire.
Aujourd'hui, petite présentation du CNEA.
Le Conservatoire National d'Escrime Ancienne (CNEA) est une structure qui, basée sur des recherches sur l'escrime ancienne, forme des amateurs ou des professionnels à l'escrime artistique.

Outre l'enseignement, Le CNEA est un centre de recherche et de documentation historique.
Son équipe collecte et étudie des documents propres à approfondir la connaissance des pratiques anciennes de l'escrime aux différentes armes .
Ces ressources, à terme, seront mises à la disposition de ses adhérents .

Posté par Puystory le 01 décembre 2011 - VENDEE - Commentaires [0] -