Puy Story

Histoire d'une région.

La Cinéscénie

Ci_142

Le jour tire son rideau... Une petite lumière troue la nuit qui vient de s'installer.
Soudain, une voix s'élève, profonde, vibrante.
La mémoire reprend la parole.

"Je n'ai jamais reçu de nom, il m'appelle le vieux galopin, ......."

Une histoire commence, l'histoire recommence.
Son souffle s'élève, envahit l'espace.
Quatorze mille cœurs communient et battent comme un seul homme.
Acteurs, spectateurs, tous passagers du temps.
Pour le plus beau voyage dans le passé.

Posté par Puystory le 16 mai 2011 - CINESCENIE - Commentaires [0] -


Le Nôtre (1613-1700)

Lors du spectacle des "Grandes Eaux", il est fait mention en début de spectacle de grands noms de l'architecture française et de leurs oeuvres.

M___76

Les jardins français de la Renaissance s'inspirèrent à la fois de la tradition moyenâgeuse et des créations italiennes, modèles pour toute l'Europe.
L'art des jardins, jusque-là peu développé en France, s'épanouit alors dans des créations aux formes variées, façonnant au cours du XVIe siècle un art proprement français, dans lequel les jardins du XVIIe siècle puisèrent les sources de leur classicisme.

Puy_2010___2097

Les "Grandes Eaux" sont un spectacle grandiose dont les acteurs sont des grands jets, des gerbes, des fontaines, des petites et grandes cascades conçu et mis en scène par Le Nôtre pour une clientèle privilégiée par le rang et la fortune, principalement, le roi Louis XIV et sa parentèle à Versailles, Marly, Saint Cloud, Sceaux, Meudon et … à Chantilly !

Andre_Le_Notre

Roi des jardiniers et jardinier du roi, Le Nôtre (1613-1700) donna ses lettres de noblesse au jardin à la française.
Il fut l’auteur des plus beaux jardins du XVIIe siècle et fit de Versailles son chef-d’œuvre absolu.
En 1661, Louis XIV charge André Le Nôtre de la création et de l’aménagement des jardins de Versailles qui, à ses yeux, sont aussi importants que le Château.
Les travaux sont entrepris en même temps que ceux du palais et durent une quarantaine d’années.
Il sera aidé par de grandes personnalités tel que : Jean-Baptiste Colbert, Charles Le Brun, Jules Hardouin-Mansart.

Posté par Puystory le 13 mai 2011 - GRAND PARC - Commentaires [1] -

Le bal des oiseaux fantômes

Baloiseaux221mod

Durant le spectacle, les oiseaux connaissent leur rôle par cœur.
Ils sont "timés" à la seconde près, mais sans oublier que ce sont des animaux sauvages et que des impondérables existent.
En effet, chez les rapaces, nous ne parlons pas de dressage.
Il n'y a jamais de réprimande entre l'homme et l'oiseau.
Mais nous parlons d'affaitage, mot tiré du vieux français signifiant "monter au faît", au sommet de ce que l'on peut attendre de l'oiseau.
Dans le cadre du spectacle, le but est de les faire revenir vers leur dresseur, de leur permettre surtout de se présenter sous leur plus bel atout ;

le vol.

Saviez-vous qu'au spectacle des "Oiseaux Fantômes", vous ne voyez que 5 % du travail des fauconniers.
Les 95 % restant sont répartit aux soins, reproduction, préservation des espèces, répétition et amour des oiseaux.
Je pense que nous devons aussi penser au 95 % de l'invisible spectacle.

Posté par Puystory le 12 mai 2011 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [2] -

la sauce Richelieu

richelieu_siege_rochelle

Richelieu a laissé son nom dans l'art culinaire sous forme de sauce.

Recette et ingrédients

½ litre de roux blond mouillé au jus de viande.
125 gr de champignons.
Truffes.
10 gr de beurre.
Préparation
Préparez un roux blond mouillé au jus de viande.
Incorporez-y les champignons émincés et les truffes coupées en tous petits morceaux.
Laissez mijoter pendant 5 minutes.
Ajoutez le beurre enfin de cuisson.

LES ROUX
50 g de beurre.
60 g de farine.
½ l d'eau de bouillon ou eau chaude. Sel, poivre.
La préparation de base d'un grand nombre de sauces est le roux (farine cuite dans son poids de beurre).
Il y a trois sortes de roux, selon la coloration que l'on fait prendre au mélange : le roux blanc, brun, blond.
Suivant le liquide utilisé pour mouiller le roux, eau, eau de cuisson de légumes, lait, vin, fumet, on obtient : la sauce blanche; la béchamel; la sauce brune; le velouté.
A leur tour, ces sauces sont modifiées si l'on y ajoute des champignons, de la crème, des herbes etc…

LES ROUX blond.
Il s'agit d'un mélange beurre-farine que l'on cuit à feu doux auquel on laisse prendre couleur tout en tournant avec une cuillère de bois.
Vous versez le liquide lorsque le mélange a la teinte d'une biscotte.

Bon apétit.

Posté par Puystory le 11 mai 2011 - ART CULINAIRE - Commentaires [0] -

L'historial de Vendée

L'Historial est un musée présentant les 7000 ans d'Histoire de la Vendée.
Il se trouve aux Lucs-sur-Boulogne à proximité du Mémorial de la Vendée.
Il a ouvert ses portes le 26 juin 2006.

Le musée se divise en 9 espaces muséographiques indépendants :

  1. La Préhistoire
  2. L'Antiquité
  3. Le Millénaire Médiéval
  4. L'Époque Moderne
  5. La Guerre de Vendée
  6. Le XIXème et le premier XXème
  7. À l'aube du IIIème Millénaire
  8. Le musée des enfants
  9. Une salle d'expositions temporaires

 

Posté par Puystory le 10 mai 2011 - VENDEE - Commentaires [0] -


Village des ouches

Puy_2010___0962

Lors de la Cinéscénie, le ciel s'embrase pour la fête ou pour la guerre, la féérie virevolte entre ciel, l'eau et la terre.

Sur le champs de batailles, le feu sculpte la nuit, dessinant une immense fresque vivante où l'Histoire éclate en de multiples tableaux.

Pages sanglantes remplies de larmes et de fureur, page de paix ou l'explosion de rires signe le retour des jours heureux et renforcé par des images fulgurantes.

Et soudain, ces moments sont les vôtres pour les avoir partagés pendant deux heures de spectacle total où l'on voit passer l'Histoire sans voir le temps passer.

Puy_2010___0992

Posté par Puystory le 04 mai 2011 - CINESCENIE - Commentaires [4] -

Le château de Tiffauge

Pano_Tiffauge_03

  • Le château de Tiffauges est la dot de Catherine de Thouars qui épouse Gilles de Rais en 1420.
  • A la fin du XVeme siècle la seigneurie de Tiffauges était rattachée à la vicomté de Thouars qui appartenait à la famille d'Amboise.
  • Après l'épopée aux côtés de Jeanne d'Arc Gilles de Rais se retire à Tiffauges.
  • Le château est incendié en 1569 et démantelé par ordonnance royale en 1626.
  • Le château joue encore un rôle dans la bataille de Torfou, dernière victoire vendéenne, le 19 septembre 1793.

Pano_Tiffauge_01

Gilles de Rais, fils de Guy de Montmorency-Laval, né en 1404 était un grand seigneur du 15ème siècle, a été surnommé par les populations de Bretagne et de Vendée ” Barbe Bleue “.

Gilles_de_Rais

  • Gilles participe aux côtés de Jeanne d'Arc aux victoires sur l'anglais lors de la guerre de 100 ans.
  • Il est présent en temps que noble vainqueur au sacre de Charles VII en la cathédrale de Reims où il est chargé de remettre la Sainte Ampoule du Sacre.
  • Au lendemain de ce couronnement le roi lui manifeste sa gratitude en le nommant Maréchal de France à vingt cinq ans.
  • Ce seigneur fut pendu et brûlé à Nantes, le 27 octobre 1440 pour crimes de trahison envers le duc de Bretagne et meurtres d'enfants.
  • Après la mort de Jeanne d'Arc, ce riche seigneur était devenu gênant pour le Roi de France et le Duc de Bretagne.
  • En 1992, une commission d'experts, réunis au Sénat, remit en cause sa culpabilité et organisa une révision du procès. Gilles de Rais fut réhabilité mais ce jugement reste indicatif.
  • Les nombreux ouvrages sur Gilles de Rais se partagent entre plaidoyer d'une grande figure militaire, dénonciation d'un procès qui fit de lui une victime de l'Inquisition ou biographie d'un assassin sanguinaire…
  • Criminel ayant côtoyé Jeanne d'Arc fait encore couler beaucoup d'encre.

DSC03395

Solidement accrochée à un éperon rocheux, cette forteresse composée d'un enceinte de 700 mètres vous fait découvrir d'extraordinnaires machines de guerre misent au point pour assièger les châteaux forts.

DSC03430

Posté par Puystory le 02 mai 2011 - VENDEE - Commentaires [0] -

Les Highlands

Puy_2010___0499

Les Highlands sont originaires du nord de Écosse.
Son origine remonte au 18éme siècle avec pour base des vaches blanches.
Avant 1800 cette race était constituée en deux familles distinctes, une à la robe noire vivait dans les îles de la côte nord-ouest de l'Écosse, l'autre plus grande à la robe brun rouge vivant dans les Highlands.
Ces deux origines ont donné la race que l’on connait maintenant.
Les poils sont longs (35 cm) et forment un manteau fournis et épais doublé par un duvet.
Malgré ces cornes impressionnantes, ce sont des animaux tranquilles et très dociles.
Cette race très ancienne s’est adaptée aux régions où le climat est très rude.
Elle est très rustique, demandant peu de soins, elle est capable de vivre dans les conditions des plus dures comme sur les climats plus chauds.
Elle a une longévité remarquable, les vaches pouvant vêler jusqu'à 20 ans et plus.

Puy_2010___0497

Posté par Puystory le 22 avril 2011 - VIKINGS - Commentaires [0] -

Le tonnelier du Puy du Fou

Pano_M_di_vale_04

Contribuant à la bonne marche de l'entreprise :
- Maxime, le fils, fort de sa formation d'ébéniste ( CAP, BEP, BAC PRO ) suivi d'un apprentissage de Tonnelier au CFA de Cognac ( CAP ) travaille de manière passionnelle, à la création de nouveaux produits.
- Jean Yves, le père, avec sa formation et son expérience dans l'ébénisterie apporte un savoir faire inégalable.
La force de l'entreprise se nourrit de la complémentarité des hommes et d'un large choix d'articles.
Elle sait aussi répondre aux demandes "spéciales".
http://www.tonnellerie-manceau.fr/

Posté par Puystory le 12 avril 2011 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

PRIMATICE - l'architecte du château du puy du Fou

Primatice___Autoportrait

Primatice part à 22 ans pour Mantoue, la cité de Frédéric II de Gonzague.
Il y devient l’assistant de Giulio Romano, l’un des plus puissants héritiers de Raphaël. En 1532, Primatice arrive comme substitut de Guilio Romano auprès de François Ier, à qui il présente les modèles de son maître pour la Tenture de Scipion l’Africain.
Le roi de France envoie alors Primatice à Bruxelles superviser la transcription de ces petits patrons à l’échelle définitive.
La destinée du peintre bolognais est dès lors liée à celle des derniers Valois.
Il retrouve à la cour de France un autre italien, Rosso Fiorentino, arrivé en 1530 sur la recommandation de l’Arétin. Fontainebleau est alors un centre artistique en pleine effervescence.
Sous la direction du Florentin, une vaste équipe d’artistes œuvre à la décoration de la galerie François Ier, tandis que Primatice est en charge de celle des appartements royaux.
La mort soudaine de Rosso en 1540 laisse le champ libre pour trente ans à Primatice. Primatice est un des maîtres incontestés de l’École de Fontainebleau, le premier à mettre en scène la Cour.
Il imagine fêtes et mascarades, multiplie les décors intérieurs (la Galerie Basse, l’Appartement des Bains, la chambre de la duchesse d'Étampes, le cabinet du roi, etc.) mais aussi dans le jardin du château de Fontainebleau (pavillon de Pomone, fontaine d'Hercule, grotte des Pins).
Le chantier de la galerie d’Ulysse s’ouvre dans les années 1540 et se poursuit au-delà de la mort de son concepteur, en 1570.
Au cours de séjours réguliers en Italie, il fait venir des œuvres antiques ou leurs moulages et importe les dernières inventions du maniérisme italien.
Sous le règne d’Henri II, les réalisations se multiplient dans le domaine de la sculpture funéraire (tombeau des Guise, urne du cœur de François Ier…), à Fontainebleau, il dirige Nicolò dell’Abate, dans la décoration de la Salle de Bal. Nommé surintendant des bâtiments, il consacre principalement ses dernières années au monument funéraire d’Henri II et à la rotonde des Valois à Saint-Denis.
Peintre du roi, à la fois dessinateur, sculpteur, architecte, Primatice fait évoluer l’art en introduisant en France le raffinement et le maniérisme italien, l'héroïsme épique (en référence permanente à la mythologie, dieux et héros) créant ainsi un style personnel, un style primaticien, dont l'influence va gagner toute l'Europe.

Posté par Puystory le 08 avril 2011 - Histoire de château - Commentaires [0] -