Puy Story

11 juillet 2010

Le Grand Théâtre

Chateau_0025

Pour vous faire vivre ce beau spectacle de cape et d'épée,
le Puy du Fou a fait sortir de terre ce magnifique théâtre.
Impressionnant de par ses dimensions,
100 mètres de long, 16 mètres de haut, 6000 m² de superficie, 3000 places assises, une scène de 70 mètres et son imposant rideau de +/- 4 tonnes.
Que dire de la scène, elle est magique.
Pendant le spectacle, elle se transforme et pièce d'eau pour vous offrir un flamenco de toute beauté.

DSC02653

Posté par Puystory à 11:00 - -


10 juillet 2010

ichtus.*

ichtus

Symbole chrétien dessiné sur la spina dans le stadium.
Mais que veut dire ce poisson.
L'ichtus (poisson en grec ancien ΙΧΘΥΣ, ἰχθύς / ikhthús ; la transcription ichthus serait plus juste) est un symbole graphique représentant un poisson formé de deux arcs de cercle.
Les premiers chrétiens persécutés par les autorités romaines l'utilisaient comme code secret pour se reconnaître entre eux (en concurrence avec d'autres symboles, dont le carré magique et palindrome SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS).
Le poisson représente l'eau du baptême.
Par ailleurs, le mot forme, en grec ancien (langue véhiculaire davantage parlée dans l'empire romain que le latin), un jeu de mots puisque c'est aussi l'acronyme de noms attribués à Jésus :

* Ι (I) : ΙΗΣΟΥΣ (IÊSOUS) « Jésus » ;    
* Χ (KH, CH) : ΧΡΙΣΤΟΣ (KHRISTOS) « Christ » ;    
* Θ (TH) : ΘΕΟΥ (THEOU) « de Dieu » ;
* Υ (U) : ΥΙΟΣ (HUIOS) « fils » ;    
* Σ (S) : ΣΩΤΗΡ Sôter (SÔTÊR) « Sauveur ».

On peut résumer cette formule par "Jésus Christ le sauveur et le fils de Dieu".

Pour certains, il représente en même temps l'Eucharistie, c'est-à-dire le Corps, le Sang, l'Âme et la Divinité de Jésus-Christ.
Les pains et les poissons sont la manne du Christ unissant les fidèles dans une communion sacramentelle.
Surement peu de personne le savent, ce blog ne veut point vous apprendre l'histoire de France mais vous donner un maximum de connaissance sur ce que vous pouvez voir et entendre au Puy du Fou.

Posté par Puystory à 09:00 - -

06 juillet 2010

La Cinéscénie.*

D727_893_DSC_0156mod3_jpg

Petit à petit, la Cinéscénie, plonge le visiteur dans 700 ans d'histoire de Vendée.
Pour chaque époque, une atmosphère particulière.

D735_893_Puy_2010_0999_JPG

En un seul mot, CHAPEAU aux Puyfolaises et Puyfolais pour ce beau spectacle.

D736_893_Panorama_19_JPG

Une vue sur les 3200 Puyfolais bénévoles de la Cinéscénie.
Je crois que par les temps qui courent, il est de bon de rappeler que ces acteurs sont tous bénévoles.
Ils travaillent comme des professionnels, le tout au service de l'histoire, mais aussi pour venir en aide à des associations.
J'espère développer prochainement ce dernier point.

Posté par Puystory à 16:10 - -

05 juillet 2010

histoire et l'évolution

Panorama_3

L'histoire et l'évolution de la cité sont fortement liées au château du Puy du Fou, situé sur la commune des Epesses, terre d'accueil du spectacle cinéscénique mondialement connu.
A quelques centaines de mètres de l'actuel château Renaissance, les vestiges d'un premier château fort médiéval sont toujours bien visibles.
Très vite, il se forme au XII et XIII ème siècles, à proximité de ce château, une agglomération appelée Bourg-Bérard, composée de laboureurs, d'artisans, ainsi que de serviteurs et soldats du château.
Mais par la suite, les Seigneurs du Puy du Fou voulurent éloigner cette population et firent construire (vers l'an 1400), à l'emplacement de l'actuelle cité des Epesses, près de la chapelle Saint Jean et de l'église paroissiale en partie existante, un grand nombre d'habitations, pour y loger les habitants de Bourg-Bérard.
Après la destruction du château médiéval par les troupes anglaises pendant la guerre de Cent Ans, vint la construction de l'actuel château Renaissance, ainsi que de l'agrandissement de l'église des Epesses (1600-1620).

Ci_081

 

1789, nous en sommes à la période révolutionnaire qui comme partout dans le bocage, exactions, pillages, massacres surtout en 1793/1794 avec le déferlement des colonnes infernales notamment la quatrième commandée de Turreau.
Le 26 janvier 1793 une colonne vint spécialement de Cholet pour "révolutionner" la commune des Epesses.
Le château fut incendié cette année là, et seule l'aile gauche fut épargnée par le feu.

Panorama_2

Le château qui y est encore visible a été classé monument historique en 1974.
Entre-temps, il a été mis aux oubliettes jusqu’au jour où le conseil général de la Vendée l’achète et le transforme en un écomusée.
Par manque de place et pour des raisons techniques et artistiques, cet écomusée a été reconstruit et s'appelle maintenant "L'historial de la Vendée".

Posté par Puystory à 18:00 - -

30 juin 2010

200 m

SH109555

Le ballon gonflé à l'hélium culminent à 200m et les trappes, permettant l'envol des aigles, sont télécommandées depuis le sol. 

SH109869

L'académie de fauconnerie compte environ 400 rapaces de 55 espèces différentes.
Il a fallut à l'équipe des fauconniers de la patience et de la rigueur pour faire évoluer simultanément 110 oiseaux d'espèces différentes (Buses, chouettes, faucons, aigles, vautours, milans, pélicans et cigognes).

Baloiseaux276

Posté par Puystory à 18:00 - -


23 juin 2010

HIBOU GRAND DUC.*

800px_Grand_duc_Puy_du_Fou__1_

 

Avec ses 70 cm de haut, le grand-duc est le plus grand des rapaces nocturnes d'Europe.

Poids : 2 à 2,5 kg pour le mâle, et 2,5 à 3,3 kg pour la femelle ;

Longueur : 65 à 70 cm ;

Envergure : 160 à 180 cm

Longévité : plus de 20 ans en liberté.

Il fait le double de son congénère le hibou moyen duc.

Aristocratique, sa silhouette est massive, sa tête, piquée de deux gros yeux rouge-orangé est surmontée d'aigrettes de 8 cm environ (normalement horizontales et un peu repliées vers l'arrière),

que l'oiseau dresse verticalement s'il est excité ou dérangé. Rappelons que ces aigrettes n'ayant aucun rôle dans l'audition.

Mimétique aux branchages, son plumage est brun-roussâtre dessus, taché et rayé de brun noir.

Le dessous est plus clair, fauve avec des stries longitudinales et des zébrures transversales de couleur brun foncé.

Son célèbre son : un « bouhou » ou un « ouhouhou-ou-ouhouhouhouhou » (d'où son nom latin, Bubo bubo) audible de loin, ainsi que toutes sortes d'autres bruits.

Ce bel oiseau vous pouvez le rencontrer au Bal des Oiseaux Fantômes.

Posté par FULGENT à 18:00 - -

Les PUYFOLAIS

Ci_042

Le mot "puyfolais" a été créé dans les premières années de la Cinéscenie®.
Ce mot désigne tous les bénévoles qui font avancer le spectacle.

Ce mot fait évidemment référence aux acteurs, mais aussi aux techniciens de la régie, aux personnes de l'accueil, aux vendeurs de confiseries, aux conducteurs des bus qui emmènent les visiteurs âgés et handicapés au pieds des tribunes, les secouristes, le personnel d'encadrement, etc ...

N'oublions pas les personnes qui sont à votre écoute lors de vos réservations, et la direction.

Pour la Cinéscénie, ils sont 3200 à se consacrer à ce spectacle, et ils donnent tout leur cœur pour narrer le patrimoine qu'ils ont en commun,

sur cette terre de géant, et de genêts en fleur ...


vlcsnap_61138

Posté par Puystory à 09:00 - -

21 juin 2010

LAPIN CHEVRE

800px_Lapin_ch_vre__4_

Le GRAND PARC est aussi outre ces spectacles,

un conservatoire d'animaux anciens.

Ici, le lapin chèvre.

Le Lapin-Chèvre, cet animal est depuis un siècle, le lapin fermier par excellence.

Lla croupe n'est pas parfaite, une des dernières populations de lapins authentiques.

Ce lapin a l'avantage d'être résistant aux maladies courantes (coccidiose, coryza).

La principale caractéristique de ce lapin est sa fourrure noire, avec des extrémités blanc-crème,

du roux de feu faisant le lien entre les deux, semblable à celle des chèvres béarnaises d'ou son nom.

Le lapin chèvre est d'une souche fermière, très rare et en voie de disparition.

Posté par FULGENT à 09:36 - -

16 juin 2010

LE CONDOR.*

condor119

 

La taille moyenne du condor des Andes est de 105 cm, pour une masse de 11 kg (mâle) à 13 kg (femelle).

Son envergure peut atteindre 3,50 mètres.

Le condor peut vivre 90 ans.

Il atteint sa maturité sexuelle vers 6-7 ans, et la femelle ne pond qu'un œuf tous les deux ans.

Iil atteint parfois les 6 000 mètres d'altitude.

Comportement  

Les condors sont sociables, et vivent en groupe,le mâle dominant est l'apu, qui donne le signal de la curée.

Dans la croyance populaire,  Selon la croyance populaire, ses ailes larges et ses serres fortes lui permettent de s'envoler avec une proie d'un poids significatif.

On dit qu'il réussit même à prendre son envol avec de jeunes enfants, ou de petits animaux de ferme
Le condor inspire le respect des peuples d'Amérique du sud et nourrit nombre de légendes.

En réalité, le condor ne peut pas s'envoler avec une proie, ses serres ne le lui permettent pas.

Il se nourrit exclusivement de proies mortes au sol. 

Alimentation 

C'est un charognard se nourrissant de cadavres d'espèces diverses, notamment de vigognes ,d'alpaga et lamas.

Sur les côtes, son alimentation est complétée par des charognes de phoques et de poissons morts, d'œufs d'oiseaux de mer, etc.

En effet, son  orteil postérieur est situé beaucoup trop haut pour pouvoir se refermer, ce qui l'empêche d'attaquer, de maintenir au sol ou bien encore de déchiqueter une éventuelle proie.

Si cet oiseau mange trop, il ne pourra pas s'envoler et il devra digérer à terre.

Comme la plupart des oiseaux charognards, il ne porte pas de plume sur la tête, pour ne pas se salir.

En moyenne, il se nourrit de 900 g de viande par jour.

Chasse  

La chasse au condor est une tradition dans les ANDES.

La technique de chasse est originale : on amène une vache, un âne ou un cheval en altitude, et on l'abat dans une cuvette géologique assez profonde et pentue.

Après plusieurs jours de guet, le condor est attiré par la cadavre , et approche.

Il se pose au fond de la cuvette pour son repas. Les chasseurs le laissent se gaver pour l'alourdir, puis sortent de leur position de guet en criant et courant vers le fond de la cuvette.

Quand les chasseurs sont assez proches, ils jettent un filet sur le condor et l'emportent comme trophée.

Cette technique exploite le fait que le condor utilise un vol plané plutôt qu'un vol battu.

Lorsqu'il est au fond de la cuvette, il doit faire des efforts énormes pour réussir à décoller et monter plus fort que la pente de la cuvette qui l'entoure.

Il est obligé de se poser plusieurs fois, ce qui laisse aux chasseurs du temps pour approcher.

Le vengeur des INCAS 

Chaque année, au Pérou, le condor, oiseau-roi de la cordillère des Andes, livre contre le taureau un combat rituel.

Le taureau, qui incarne l'Espagnol, a toujours le dessous, car la fête du YAWAR symbolise la revanche des Indiens sur les CONQUISTADOR.

Posté par FULGENT à 15:00 - -

04 juin 2010

Les 160 chevaux du Puy du fou

Donjon___510

Pure race espagnol ou cheval Andalou est issu d’une vieille lignée du IVe millénaire avant J.-C.
La race a été principalement stabilisée par des moines chartreux en Andalousie.
Élégant, fier et intelligent, c’est un cheval gentil et docile qui apprend vite.
D’abord très recherché comme cheval de guerre, aux XVIIe et XVIIIe siècles, il tenait la vedette des divertissements dans les cours royales par son élégance et ses allures relevées.
C’est un cheval polyvalent, excellent au dressage et particulièrement apte à l’art équestre et à la haute école.

Posté par Puystory à 17:55 - -