Puy Story

Histoire d'une région.

Vœux.

Noel01

Posté par Puystory le 23 décembre 2019 - Divers - Commentaires [0] -


Au Passage obligé

DSC_4110

DSC04625

PUY_8446

PUY_9296

Puystory_4980

Posté par Puystory le 23 décembre 2019 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

La crèche à travers le temps.

Puystory_01760

Connaissez-vous l'histoire de la crèche ?
Elle remonte à bien longtemps et célèbre la joie de la Nativité, devenue au fil des siècles une merveilleuse expression de foi populaire.
La première représentation de la crèche a suivi de peu la naissance de l'enfant Jésus.
Dès le deuxième siècle, à Rome, un artiste peignait, sur les murs des catacombes de Priscille, une fresque de la Nativité.
Puis, dans le même lieu, les mages firent leur apparition.
Au quatrième siècle, on vit apparaître l'âne et le boeuf.

Puy Noël 2017_00808

Mais c'est incontestablement à Saint François d'Assise que l'on doit la première crèche vivante.
Depuis, dans le monde entier, on commémore la naissance de Jésus.
A Creccio, dans la nuit du 14 au 15 décembre 1223, François fit préparer au château, une crèche avec du foin, un âne et un boeuf.
Il pensait qu'il était plus facile, grâce à cette représentation vivante, de s'imaginer la vie du Christ dès sa plus tendre enfance et les souffrances qu'il avait dû endurer dès sa venue au monde.
L'office de Noël fut donc célébré avec les frères de l'ermitage voisin et les gens du pays.
François, qui n'était que diacre, servait la messe.
A l'époque, il semble que cette crèche ait été une nouveauté dans la liturgie.

Puystory_00834

Elle aurait été approuvée par le pape dont Saint François avait sollicité l'autorisation.
Pendant deux siècles au moins, les crèches furent aménagées uniquement dans les églises, pour l'édification des fidèles.
Puis elles entrèrent dans les maisons et les palais.
Les artisans et artistes mirent à l'épreuve leur habileté et les crèches rivalisèrent d'ingéniosité.
Certaines d'entre elles, fabriquées durant l'ère baroque, étaient même munies de mécanismes compliqués permettant aux personnages de se mouvoir comme les petits acteurs d'une pièce de théâtre.
Depuis, la crèche n'a cessé de conquérir le cœur des hommes du monde entier.
La crèche est devenue ainsi l'expression d'un art spontané et chacune d'elles est unique.
Placée sous le majestueux sapin, la crèche évoque la naissance du Christ et transmet un message d'amour et de paix.

Puy Noël 2017_00818

C'est autour d'elle que se réunissent familles et amis.
A l'origine, le mot crèche désignait la mangeoire des bestiaux où fut déposé Jésus par la Vierge.

Posté par Puystory le 20 décembre 2019 - Mystère de Noël - Commentaires [0] -

Animaux au Puy du Fou

Puystory_00754

Village 18ème 092012-07

DSC_0309

PUY_2890

Puystory_00737

Posté par Puystory le 18 décembre 2019 - Animalibus - Commentaires [0] -

Les huîtres

IMG_6142

Les huîtres apportent toujours une touche élégante à la fête.
Accompagnées de bulles, le goût rafraîchissant de ces mollusques vous mettra d'emblée dans le bon état d'esprit.
Le goût riche des creuses ne tombe pas du ciel.

IMG_6148

Tout comme pour le vin, il est influencé par le sol dans lequel elles évoluent.
La tourbe légère dans le sol ainsi que le plancton animal que ces eaux abritent, confèrent aux huîtres leurs accents fruités et leur arrière-goût saumâtre.

IMG_3050

Pendant la pêche, les bivalves se referment en gardant un peu de sable prisonnier.
Les ostréiculteurs les laissent dans de grands bassins ou puits à huîtres où elles peuvent se reposer pendant quelques jours et enfin se rouvrir.

PUY_0316

Et elles y resteront encore trois à quatre mois !
Pendant ce temps, elles se régalent de plancton végétal et profitent d'un bon bain de soleil pour développer leur goût raffiné.

IMG_3047

Pour les fêtes, savourez et allez-y, en une seule bouchée !
Mieux vaut consommer les huîtres te plus rapidement possible, car elles se conservent au maximum 10 jours.

PUY_0300

Veillez à les tenir bien droites lorsque vous les ouvrez, pour éviter de perdre leur jus délicieux !

Posté par Puystory le 16 décembre 2019 - Divers - Commentaires [0] -


Une idée de cadeau à placer sous le sapin.

img023

Un ouvrage très bien réalisé, facile à lire et très bien illustré.
Le tout couronné d'une mise en page originale et d'un format hors du commun..

Les éditions Beaufort remercient Nicolas de Villiers et le Puy du Fou, Olivier du Boucheron et le Souvenir Vendéen, le Conseil départemental de la Vendée et notamment Xavier de Moulins et Jean-Daniel Ménard, Claude de Puystory, et Nicolas Delahaye pour leur précieux soutien dans la réalisation de cet ouvrage.
Grâce à eux, l'Histoire vendéenne rayonne aujourd'hui en France et par-delà nos frontières.

img024

© Éditions-Beaufort, Paris, 2019
Responsables édition: Alexis Robin et Aymeric de Rougé
www.editions-beaufort.com
Textes: Paul Bridier
Conception graphique & réalisation: David Cosson - dazibaocom.com
Traduction: Nathalie Findlay
Relecture: Iris Bridier
Impression: Nouvelle Imprimerie Laballery - Clamecy
Dépôt légal: septembre 2019
ISBN: 978-2-490471-03-4
Toute reproduction, intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, de la présente publication, faite sans l'autorisation de l'éditeur est illicite (article L/122.4 du Code de la propriété intellectuelle) et constitue une contrefaçon.
L'autorisation d'effectuer des reproductions par reprographie doit être obtenue auprès du Centre français d'exploitation du droit de copie (C.F.C.) - 20, rue des Grands-Augustins - 75006 Paris - Tél. : 01 440747 70.

Posté par Puystory le 13 décembre 2019 - Divers - Commentaires [0] -

Bientôt le temps de Noel.

PUY_3347

PUY_3915

PUY_4164

Puystory_01194

Puystory_01233

Posté par Puystory le 13 décembre 2019 - NOËL - Commentaires [0] -

L'eau à bord

PUY_9399

L'eau douce est conservée dans des barriques qui prennent place dans la cale.
Au bout de quelques jours, cette eau commence à "se faire" en devenant rousse et glaireuse.
Son odeur et son goût repoussant ne rebutent pas les gros vers qui y pullulent.
Par la suite, l'eau reprend un aspect à peu près normal, mais son pourrissement se renouvelle peu de temps après.

PUY_9544_06249

Il faut, dit-on, trois cycles pour que l'eau redevienne potable et, comme elle ne le redevient en fait jamais, elle est à l'origine des "fièvres putrides" qui déciment les équipages.
La conservation était difficile.

IMG_3777_07272

Elle avait parfois si mauvaise odeur qu'il fallait :
"fermer les yeux et se boucher les narines"
pour la boire.

Posté par Puystory le 11 décembre 2019 - Mystère de La Pérouse - Commentaires [0] -

Mousquetaire de Richelieu du Puy du Fou.

PUY_3670

PUY_2650

PUY_2731

PUY_2154

PUY_2250

PUY_2720

PUY_2697

Posté par Puystory le 09 décembre 2019 - MOUSQUETAIRES - Commentaires [0] -

Saint-Nicolas

PUY_1984

En Allemagne, en Autriche et en Hollande, c'est Saint-Nicolas qui "descend du ciel".
La charmante tradition, si chère aux enfants, qui veut que le Père Noël remplisse de présents les chaussures laissées devant la cheminée, trouve ses origines dans la générosité légendaire de Saint-Nicolas.
Certes, le saint homme a été délaissé par la plupart des enfants du monde au profit de son "collègue" américain.
Mais, nos voisins allemands, autrichiens et hollandais lui sont restés fidèles.
Saint-Nicolas était évêque de Myre, en Asie Mineure, où il mourut le 6 Décembre 342.
Il s'illustra en distribuant toute sa fortune aux miséreux.
Mais Saint-Nicolas serait resté un saint "local" si sa réputation n'avait été répandue par les Croisés au-delà de la Méditerranée.
Lorsque ses restes furent ramenés à Bari, en Italie, une terrible tempête se déchaîna...
Le seul bateau du convoi à être épargné fut celui où reposaient les pieuses reliques.

PUY_9377_06101

De ce fait les marins l'invoquaient pour se protéger des naufrages.
Plus tard, l'imagination populaire en fit le protecteur des enfants en détresse.
N'avait-il pas ressuscité trois petits enfants, qui s'en allaient glaner aux champs et qu'un boucher sadique avait égorgés, puis mis au saloir ?
Ainsi au fil des siècles, Saint-Nicolas devint-il le saint patron des pauvres, des marins et des enfants.
Au XIIe siècle, les villes commerçantes du Nord de l'Europe, se mirent sous la protection de ce Saint-Nicolas qui sauvegardait si bien les navires.
En l'honneur de leur saint patron, les villes prirent l'habitude, le 6 Décembre, de donner aux enfants de chœur un jour de congé et quelques piécettes de monnaie.
Puis, peu à peu, ces largesses s'étendirent à tous les enfants.
Enfin, la coutume s'établit que Saint-Nicolas distribue lui-même des présents aux petits.
Le 5 Décembre au soir, les enfants déposent devant la cheminée leurs souliers (bien cirés !) ou leurs chaussettes (les plus grandes !).
Ils n'oublient pas le compagnon favori du bon évêque : son âne.
Une belle carotte l'attend pour le récompenser de porter la lourde hotte.
Ensuite, il faut se mettre au lit.

PUY_2067

Dans la nuit du 5 au 6 Décembre, Saint-Nicolas arrive par les airs et commence sa "tournée".
Mais, attention, l'âne qui le suit transporte deux paniers.
L'un chargé de jouets et l'autre de martinets.
Gare aux petits diables !
Souvent, Saint-Nicolas qui n'aime vraiment pas sévir, confie la distribution des pénitences" à Pietr son serviteur maure.
Celui que l'on appelle aussi le "Père Fouettard".
Le 6 Décembre, la fête s'installe.
On découvre des trésors devant la cheminée, on chante, on rit et on festoie.
On mange traditionnellement le lapin qui a mijoté des heures et surtout de nombreuses sucreries.
Notamment des brioches fourrées aux fruits confits en forme de Saint-Nicolas, bien-entendu !
Fruits secs, raisins et pommes sont sur toutes les tables.
Les pommes, semble-t-il, pour que chacun se souvienne bien de la faute d'Eve, qui priva les hommes des délices du Paradis (Mais était-elle la seule responsable !) .
A peine le bon évêque est-il retourné dans le monde bleu des rêves que chacun prépare fébrilement la fête de la Nativité.
Dans toutes les maisons, c'est alors une extraordinaire floraison de crèches en bois sculpté et de sapins illuminés.
Des couronnes de houx ornent les portes d'entrée pour souhaiter la bienvenue aux étrangers.
Ne dit-on pas que toutes les mauvaises pensées restent accrochées dans les épines de la plante ?

Puy Noël 2017_00995

Puis Noël passe avec son cortège de joies et de repas.
Une autre tradition enfantine clôt, enfin, cette période de fêtes.
La veille de l'Epiphanie, les enfants vont, de maison en maison, offrir le gui, symbolisant ainsi la longue marche de l'Etoile des Rois Mages.
Dans chaque demeure, ils chantent le lied traditionnel.
"Que Gaspard, Melchior et Balthazar vous gardent et vous bénissent..."
Après leur départ, le maître des lieux inscrit, à la craie, sur la porte, les initiales des trois Rois avec le millésime de l'année.
Une année nouvelle peut alors commencer sous le signe de la protection divine...

Posté par Puystory le 06 décembre 2019 - Divers - Commentaires [0] -