Puy Story

Histoire d'une région.

Le Bal des Oiseaux Famtômes

Balois

Construit vers 1100 et détruit en 1430 par les anglais, les ruines du vieux château offre un décor mystérieux.
Aurore, la princesse endormie, s'éveille et retrouve ses buses, faucons, milans noirs...
Des dizaines de rapaces s'envolent formant un ballet céleste unique.
L'Académie de Fauconnerie du Puy du Fou vous présente "Le Bal des Oiseaux Fantômes".
La fauconnerie est devenue l'un des fleurons mondiaux des centres spécialisés en rapaces.
L'Académie abrite 350 oiseaux, allant du Hibou Grand Duc à l'Aigle Royal, en passant par le Condor des Andes ou les vautours.
L'Académie de Fauconnerie participe à de nombreux programmes européens d'élevage et de conservation de la nature.
Ces programmes, tant nationaux qu'internationaux, aboutissent pour certains à la réintroduction d'oiseaux dans leur milieu naturel, contribuant ainsi à la préservation d'espèces menacées ou en voie de disparition.

Posté par Puystory à 02:12 - Présentation - Commentaires [0] -


Les Esclaves

Puy du Fou 2011 - 2538mod1

L’esclavage fait partie intégrante de la société romaine et on un rôle important au point de vue économique, politique ou autre.
Les esclaves romains sont des prisonniers de guerre (généralement des femmes et des enfants car les hommes sont tués), des criminels, des débiteurs ou membre de leurs familles pour rembourser leurs dettes.

On retrouve des esclaves dans divers métiers :

- gladiateurs au service du secrétariat privé du princeps (Titre porté par les empereurs romains).
- Les plus instruits pouvaient être : pédagogues, secrétaires, médecins ou lecteurs.

On retrouve plusieurs catégories (famille - Familia) d’esclaves.

  1. 1. La rustica : Vivant et travaillant dans les campagnes au service d’une petite ou moyenne exploitation et domaine.
  2. Les impériaux : Travaillant pour l’Empereur (Service des Villas, mineurs de plombs, ouvrier dans les carrières de marbre, gestionnaires à la ville etc….)
  3. L’Urbana : Vivant et travaillant dans les villes et destiné aux travaux ingrats et pénibles imposés par un maître (Ménage, entretien de maison, soins du maître etc….).
  4. Les publics : Ils sont la propriété de l’état et sont employés aux services municipaux dont la réparation des voiries.

Les esclaves ne portaient pas de toge, ils portaient une simple tunique en tissus épais et grossier de couleur sombre tenue par une corde à la taille.
Le vêtement était plus court que celui des citoyens, de façon à ne pas les gêner dans les travaux manuels ou physiques qu’ils avaient à accomplir.
La fuite était hasardeuse et sévèrement punie par le maître, mais les punitions étaient rarement mortelles.
La mort d’un esclave représentait pour le maître une perte sèche.

Posté par Puystory à 02:14 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -

Authenticité

Cité

Au Puy du Fou, le naturel et l’authenticité sont le fil rouge pour la construction des décors (spectacles et bâtiments).
Ainsi les huttes aux toits de chaume du Fort de l’an Mil ou bien encore la chapelle de la cité Médiévale sont bien réels.
Pour parfaire l’authenticité, le Puy du Fou s’entoure des meilleurs spécialistes, artisans et historiens. Les matériaux utilisés pour les constructions sont naturels (terre, pierre, bois, sable, etc.).
Pour chaque nouveau spectacle, le puy du Fou recherche des partenaires techniques ou les technologies les plus avancée en termes de développement durable sont appliquées.

Village18ème

Dans les différents villages, le visiteur peut rencontrer les artisans d’art (enlumineurs, sculpteurs, maître verrier, etc.) qui travaillent dans leur échoppe, avec les outils d’autrefois.

Posté par Puystory à 02:45 - Présentation - Commentaires [2] -

Le Signe du Triomphe

Signe Triomphe

En l’an 300, une dizaine de prisonniers gaulois sont condamnés à remporter les Jeux du Cirque pour sauver leurs vies.
Dans les tribunes survoltées du Stadium Gallo-Romain, l’apparition du cruel gouverneur romain assombrit le ciel et un gigantesque velum de toile rouge se referme lentement sur les spectateurs.
Les Jeux du Cirque peuvent commencer !

Posté par Puystory à 08:10 - Présentation - Commentaires [1] -

Les chevaux du Puy du Fou

Mousquetaires 15092012-368

Au Puy du Fou, nous trouvons des chevaux de races espagnoles et portugaises (Le Lusitanien) avec des de robes différentes.
(Robe : ensemble des poils du cheval).
Anciennement Andalou.
La plupart des PRE (Pure Race Espagnol et Portuguais) descendent des chevaux élevés au VII ème par des moines chartreux.
Ces moines appelés Cartujos ont donné à leurs chevaux le nom de Cartujanos.
Aujourd'hui, la plupart des chevaux inscrit au stud-book (livre des origines) des PRE descendent de ces Cartujanos.

Signe Triomphe 17082012 - 052

Les types de chevaux sont :
Les chevaux gris.
Ce sont les plus visibles pour les spectacles de nuit.
Le gris est une couleur sans pigmentation et l'alezan était autrefois considéré comme un défaut.
Les chevaux bais.
Ils ont une robe marron. La crinière, tour des oreilles, nez, bas des membres et la queue sont noirs.
Ils sont utilisés (principalement) pour la course des chars afin d’avoir des chevaux de couleurs identiques sur chaque char.
(4 chevaux de même robe forment un quadrige et ils sont guidés par un aurige).
Les chevaux Isabel.
La robe est crème, la queue et la crinière sont noires.
Isabelle la Catholique aurait fait le vœu, au siège de Grenade en 1491, de ne changer de chemise qu'à la fin du siège.
La couleur viendrait donc de celle qu'avait le vêtement à la fin du siège.

Puy23060006

Les chevaux ont un véritable programme de formation.
Ils arrivent au Puy du Fou à l’âge de 3 ou 4 ans.
Au bout d’1 ou 2 ans (selon la discipline travaillée), ils commencent les représentations.

Ciné 18082012 - 0068

Le cheval travaille environ 10 ans pour les spectacles du Puy du Fou.
Un bon équilibre de vie permet au cheval d’apprendre différentes disciplines pour pouvoir participer aux spectacles.

Puy23060233

Le lusitanien possède un caractère volontaire, équilibré, doux, généreux, avec mental exceptionnel, et très stable.
C'est un cheval joueur et polyvalent qui adore apprendre.

Posté par Puystory à 02:43 - Divers - Commentaires [0] -


La rose de Charette

La_Rose_de_Charette_mod3

Avant de devenir un chef vendéens, François-Athanase de Charette de La Contrie entre à l’école des Gardes de la Marine en 1779.
Il sert sous les ordres du comte de La Motte-Picquet et de l'amiral de Guichen
Il obtient le grade de lieutenant de vaisseau en 1787 et compte en 1790, onze campagnes à son actif, dont quelques-unes en Amérique.
Afin de mettre à l'honneur cette partie de vie, j'ai réalisé la "Rose de Charette".
Pour les inscriptions, les chiffres représentent des distances (vol direct) à partir du château du Puy du Fou, on y retrouve  :
En noir quelques capitales.
En rouge, les villages cités lors de la Cinéscénie.
En bleu, quelques lieux cités lors des spectacles du Grand Parc.
En vert, quelques villes autours du Puy du Fou.
Pour un agrandissement du dessin cliquez ici : www.puystory.net.

Posté par Puystory à 02:16 - Divers - Commentaires [1] -

Les Orgues de Feu

Orgues de feu

Dans un univers fantasmagorique, la nuit entraîne les spectateurs dans l’histoire d’un amour absolu entre deux êtres fantastiques, un pianiste au regard de cristal et une muse violoniste.
Pendant 30 minutes, ce spectacle romantique, porté par Mozart ou Delerue, Bach ou Bizet, est un hymne à la poésie de la nuit.
Ballerines et farfadets, nymphes et musiciens glissent autour d’un piano "aqueux" lustral, d’une harpe d’or, et d’un orgue gigantesque crachant l’eau et le feu.

Posté par Puystory à 02:19 - Présentation - Commentaires [0] -

Repas au Puy du Fou

A l'heure des repas, le voyage dans le temps continue.
Pour les grandes faims ou les petits creux, plusieurs points de restauration vous accueillent.
Plusieurs choix s'ouvrent à vous.
25 points de restauration accueillent les visiteurs, de l’en-cas rapide au dîner spectacle en passant par le restaurant classique ou les buffets à volonté.
Une offre pour tous les goûts et tous les appétits.
Les restaurants sont conçus pour prolonger le dépaysement à l’heure des repas.
En choisissant son époque, le visiteur décide aussi de sa gastronomie. 
Aujourd'hui, je vous propose un petit montage avec les noms des différents endroits en bannières défilantes.

Retrouvez-les aussi sur :

http://www.puystory.net/Restauration

Posté par Puystory à 02:13 - Présentation - Commentaires [7] -

Le Relais de Poste

Puy du Fou 2011 - 1776

Partagez les aventures d'un couple d'aubergistes au cours d'un repas très convivial.

Village 18 - 040

Au Menu.....(Exemple)

Puy22060689mod1

Réservation et tarif auprès du point Info Restauration "Hall Renaissance" ou au "Relais de Poste" dès votre arrivée au Grand Parc.

Personnel 082012 - 089

L'aventure sera accompagnée avec les mélodies des musiciens traditionnels et de.... l'incontournable histoire du sabot.... (à découvrir).

Posté par Puystory à 22:13 - Commentaires [0] -

La croix hosannière

Puy21062658mod1

Dans la Cité médiévale, à proximité de la maladrerie, on découvre une croix hosannière.
Le mot "hosannière" viendrait de "hosanne", buis sacré qui était déposé sur les croix (rituel aujourd'hui oublié).
Il pourrait venir aussi de l’exclamation "hosanna" (hymne qui se chante le dimanche des rameaux (Dominica Hosanna)).
"Hosanna filio David ; benedictus qui venit in nomine Domini. Rex Israel ; Hosanna in excelsis"
A l’origine, elle se trouvait au milieu d’un cimetière veillant sur leur troupeau de tombes qui entourait traditionnellement l’église.
Elle est constituée d’un soubassement en pierre sur lequel est une colonne surmontée d’une croix (ne dépassant pas la largeur de la colonne).
Elle comporte un servant de messe tenant un pupitre afin de supporter le livre des chants (Hosanna), une Vierge de Piété et le reste d’une croix de Malte ou croix de saint Jean (symbole des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem).
Construites entre le Xe et le XVe siècle, les croix hosannières (propre à la Vendée et au Poitou-Charentes) sont des monuments funéraires qui surmontaient souvent une fosse commune ou un ossuaire.
Eléments remarquables du patrimoine local, ces croix méritent un regard attentif et vénérable.

Puy du Fou 2011 - 0941

Posté par Puystory à 02:20 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -