Puy Story

Histoire d'une région.

Le chaume *

DSC04380

Du latin classique calamus ("roseau" puis "tige d'une plante") lui-même emprunté au grec ancien κάλαμος, kalamos, de même sens.

PUY_0370

Le chaume sert à couvrir les habitations de nos campagnes. 
Les anciens utilisaient les matériaux disponibles localement pour fabriquer les toitures. 

PUY_1737

Le chaume désigne la tige (souvent creusée aux entrenœuds et aux feuilles parfois coupantes) de Poacées (anciennement appelées graminées), à la fin de l'été ou au début de l'automne, lorsqu'elle sèche et s'éclaircit. 

PUY_1803

Le matériau utilisé est soit de la paille longue, de seigle ou de blé soit du roseau.
Après le battage, la paille sélectionnée est peignée pour être débarrassée des herbes de pied, puis liée en bottes. 

DSC_8518

Ainsi préparée et prête à l'emploi, elle prend le nom de glu, gavelle (nom variable selon les régions)
Cet usage était très répandu jusqu'à la fin du Moyen Âge. 

PUY_1165

Il connait un renouveau grâce à ses grandes qualités : isolation thermique et phonique, ressource renouvelable.

SH109202

Posté par Puystory à 00:02 - VIKINGS - Commentaires [2] -


La Cinéscénie

PUY_7451

Parti de rien en 1977, la cinéscénie est le plus beau spectacle alliant les hommes, l'eau, le feu, la lumière et les animaux.

PUY_6816

Les hommes, + de 3500 bénévoles racontant l'histoire de la Vendée depuis le moyen-âge à nos jours.

PUY_3266

L'eau, des jets montant à plus de 30 mètres sous une musique de Nick Glennie-Smith.

PUY_4402

Le Feu, de grands artificiers vous faisant vibrer sous le plus beau spectacle pyrotechnique.

PUY_8152_00697

Les jeux de lumière de la Cinéscénie ont entièrement été revus par un spécialiste : Koert Vermeulen.
Un belge maître de l'illumination.

PUY_7807_00352

Enfin, les animaux, qui du plus petit au plus grand, vous feront admirer les heures de dressages et la patience de leurs maîtres.

PUY_5749

A chaque représentation, 14.000 visiteurs passent ce portique et ce depuis 30 ans.

DSC03213

Ensuite la nuit tombée, que le spectacle commence !!!!

Posté par Puystory à 00:15 - CINESCENIE - Commentaires [1] -

Les amoureux de verdun

Plongez au coeur de l’hiver 1916, dans une tranchée enneigée, à la rencontre de soldats héroïques.

PUY_8334

PUY_8391

PUY_9275

PUY_1228

PUY_1246

D'autres photos sur l'album de Puystory.

http://puystory.magix.net/album/tous-les-albums/!/oa/7236779/

Posté par Puystory à 11:42 - Commentaires [1] -

Le scapulaire.

Pendant le sepctacle de la Cinéscénie, il est dit : 

- Où partent-ils ?
- Scapulaire sur le cœur et fourche à la main.

Mais d'où vient le scapulaire ??

PUY_5153

Le terme scapulaire vient du latin "scapula" et désigne tout ce qui est en rapport avec l'épaule.
Médicalement, la ceinture scapulaire est composée des os et des muscles qui relient les membres supérieurs à la colonne vertébrale et permet leur mouvement.
En chirurgie, c'est une bande de toile qui soutient les bandages du corps.
Dans la vie quotidienne, c'est une pièce d'étoffe, qui recouvre l'habit dans les travaux manuels, une sorte de grand tablier protégeant l'avant et l'arrière du corps.
Dans le cadre religieux.
Porté par certains ordres religieux, c'est une pièce d'étoffe passée sur les épaules descendant sur le dos et sur la poitrine, mais il existe aussi des scapulaires (objet de dévotion) de dimension réduite faits de petits morceaux d’étoffe bénite qui s'attachent autour du cou.

Son histoire.

PUY_1570

Le 16 juillet 1251, la Vierge apparait à Simon Stock, supérieur général de l’Ordre des Carmes (canonisé depuis), dont l’ordre, en proie à de grandes difficultés, est menacé d’extinction.
Notre Dame lui remet le scapulaire (grande bande d’étoffe brune avec un trou pour le cou), en lui promettant que :
"celui qui mourra revêtu de cet habit, signe de salut, sauvegarde dans les dangers, gage de paix et d’éternelle alliance, ne souffrira jamais des feus éternels et sera sauvé".
Depuis sept siècles, le scapulaire est un signe de la tradition (manière d'être et de vivre) approuvé par l'Eglise et accepté par l'Ordre du Carmel comme manifestation extérieure de l'amour pour Marie, de la confiance filiale en elle et de l'engagement à imiter sa vie.
Le scapulaire du Sacré-Cœur est l'emblème distinctif des Vendéens.

PUY_1559

C'est à l'initiative du Père de Montfort que l'on doit attribuer la dévotion au Sacré-Cœur parmi les Vendéens. Le Bienheureux Montfort avait prêché la dévotion du Rosaire et s'était appliqué à populariser celle du Sacré-Cœur.
Il avait aussi installé ses disciples chargés de continuer son œuvre et de populariser sa doctrine.
Saint Louis-Marie Grignion de Montfort recommandait beaucoup le "Scapulaire du Mont-Carmel" et insistait sur la droiture nécessaire aux personnes qui le recevaient.

10365359_10205802088720678_1198231564263210708_o

Le port du Scapulaire nécessite "que la personne soit dans la résolution de sortir de son péché", sinon "on se rendrait du nombre des faux dévots de la Sainte Vierge."
Lors de l'insurrection du mois de mars 1793, les pieux insurgés, restés fidèles à la double tradition de Montfort, adoptèrent comme insigne (en même temps que le chapelet) le scapulaire du Sacré-Cœur.
Toutes les armées de la Vendée militaire s'empressèrent de l'emprunter.

PUY_4056

Tous les descendants (héritiers) des héros de la "Grande Guerre" auraient également le droit de revendiquer de porter officiellement le nom de "Vendéens" et ce comme une décoration de famille.

Posté par Puystory à 00:02 - CINESCENIE - Commentaires [1] -

Orgues de feu (Puy du Fou).

PUY_8645

PUY_9991

PUY_1480

PUY_1433

 

Posté par Puystory à 00:14 - Orgues de feu - Commentaires [2] -


Le feu grégeois *

PUY_4948

En 674 le calife Mouraïra met le siège devant Constantinople.
C’est alors qu’un Syrien, Callinicus, profite de l’occasion pour offrir ses services à l’empereur byzantin en lui proposant un ‘‘feu’’ miraculeux. 
Il s’agissait d’un mélange de naphte, de goudron, de soufre, de résine et de salpêtre.
C'était l'ancêtre du napalm moderne.

PUY_4980

Le feu grégeois a permis à la marine byzantine de remporter des victoires notables et notamment de pouvoir résister aux Arabes de la fin du VIIe siècle à la moitié du VIIIe.
Le feu grégeois s'est perdu au profit de la poudre à canon.
Mélange particulièrement inflammable, il possédait la propriété stupéfiante de brûler même au contact de l’eau.
Les Grecs l’appelaient le feu "liquide" ou "maritime".

Posté par Puystory à 00:02 - Secret de la lance - Commentaires [0] -

De la Villa-Gallo Romaine (Puy du Fou).

PUY_4432_DxO - Puystory

PUY_7243_DxO - Puystory

Puy22060631_DxO - Puystory

Posté par Puystory à 00:40 - Villa Gallo Romaine - Commentaires [0] -

Efteling Stoomtrein Maatschappij - De Magische Klok - Efteling

PUY_0842

Posté par Puystory à 09:48 - Efteling - Commentaires [1] -

La table au Moyen-âge.

PUY_3844

Il est coutume, au moyen âge, de manger copieusement deux fois par jour.

Au lever, entre 6h et 8h selon les saisons, avec le "disjejunium" (rupture du jeûne nocturne) constitué d'un morceau de fromage et d'un verre de vin.
Rarement de l'eau car les puits et sources d'eau étaient soumissent aux caprices du temps et pouvaient provoquer des coliques et flux de ventre.
Entre 11h et 13h, le "prandium", repas rapide se prenant après la première moitié du travail.
Entre 16h à 19h, la "cena" repas principal précoce afin de ne pas avoir recours aux chandelles.
Avant les repas, les convives étaient invités á se laver les doigts dans une sorte de rince-doigts et á s’y rincer la bouche.

PUY_0265

La table est constituée d'une planche de bois montée sur tréteaux, que l'on dresse lorsqu'on en a besoin pour la retirer ensuite.
Une nappe placée sur la table, était recouverte d'une pièce de tissu pliée en deux, appelée "doublier", destinée à s'essuyer les mains et la bouche.

DSC_2618

On mange donc attablé, assis sur des tabourets, ou des bancs.
L'utilisation du banc lors les grands festins aristocratiques a d'ailleurs donné le verbe "banqueter".
Au centre de cette table, une grande coupe sur pied où se trouve le plat principal.

DSC_1239

Les céréales sont la base de l'alimentation, le plus souvent sous forme de pain.
La ration de pain se situe entre 500 g et un kilo par jour et par personne.
Les viandes, poissons, légumes, fruits, graisses et fromages ne forment que l'accompagnement du pain.

Puy du Fou 2011 - 7535

Le chou en particulier, mais aussi, carottes, poireaux, navets, épinards, panais et les légumes secs (pois chiches, fèves, lentilles).

Au fil des siècles, on verra arriver l'ail, les oignons, le cresson, les laitues, les artichauts, les concombres, les épinards, les asperges...

PUY_9601

Dans les villes, des marchands ambulants vendent les légumes verts (épinards, poireaux ou choux) qui serviront à confectionner purée et soupe.
Les aliments ne sont pas posés sur des assiettes mais sur des "tailloirs" ou "tranchoirs", larges et épaisses tranches de pain, qui absorbent le jus.

PUY_7208

Elle évoluera avec les temps en plaque de bois, de métal ou d'or.
Les gens mangent avec leurs doigts.
Le couteau est le principal couvert que l'on utilise pour manger.
La cuillère, servant de louche, est réservée au service du plat central.

DSC_4138

La fourchette individuelle n'existe pas à cette époque (introduite sous Henri III).
C'est un grand ustensile à deux dents, utilisé pour servir les viandes ou piquer des fruits à la fin du repas.
La nourriture est hachée (on a de mauvaises dents) et très épicée (elle se conserve mal).
Les carafes, pour l'eau et pour le vin, et différentes sortes de cruches et de pichets sont utilisées dans chaque maison.

Atelier Costume 082012 - 23

Le vin est sur toutes les tables.
La teneur en alcool ne dépasse pas 7 à 10 degrés.
Le volume consommé est de un à trois litres par jour et par personne, femmes et moines compris.
La bière est attestée dès le XIII°s.
L'écuelle, la coupe ou gobelet n'était pas d'usage individuel et les partager son était le symbole d’une grande convivialité.
Les jours de fête, la table est généralement recouverte d'une nappe blanche.

Posté par Puystory à 00:01 - Cité Médiévale - Commentaires [1] -

Aurélie et le conservatoire des races anciennes

DSC_5661

Publié en accord avec "Hélène et les Animaux".

Posté par Puystory à 00:54 - Animalibus - Commentaires [1] -