Puy Story

Histoire d'une région.

Le tournoi.

PUY_0996

Le chevalier est un soldat professionnel de la guerre au service d’un seigneur.
Propriétaire d'armes offensives et défensives, il doit souvent remplacer après un combat.
Il doit donc gagner de l'argent.
Au Moyen-âge, on ne se bat pas en hiver et pendant les périodes saintes (Avent, Carême).
L'Église ayant défini depuis la fin du Xe siècle des paix de Dieu et des trêves de Dieu pour limiter les guerres.

PUY_8038

Les tournois (combats simulés) sont devenus une manière de gagner de l'argent, de confisquer des chevaux et des armes aux chevaliers vaincus, mais aussi une façon de montrer sa bravoure, son courage et de ne pas perdre la main pendant les périodes sans combat.

PUY_5037

Pendant les tournois, qui duraient plusieurs jours, beaucoup de chevaliers périrent car tous les coups étaient permis et les combats étaient aussi violents qu'une bataille (une guerre).
Il existait trois sortes de tournoi :

1. Le premier est le "Pas d'arme".
Tournoi où s'affrontaient des chevaliers à pied dans un enclos appelé la Lice.
Ils combattaient épée et tentait de gagner le prix , en or ou en nature (objet).

DSC_9487

2. Le deuxième est la "Joute".

Pratiquée à cheval et avec une lance, les chevaliers s'élançaient l'un contre l'autre avec leur monture afin de désarçonner (mettre bas de la selle) leur adversaire.

PUY_9226

3. Le troisième le "Tournoi".
Affrontement entre deux camps, tout au long de la journée comprenant plusieurs épreuves dont notamment une mêlée.
*****
Bien que les lances étaient épointés et les épées privées de tranchant, les accidents était fréquents.
A Nuys, près de Cologne, en 1240, un tournoi coûta le vie à soixante chevaliers ou écuyers.
En 1559, au cours d'un double mariage se produisit un spectacle de bien funeste mémoire.
Pour clôturer les festivités, un tournoi eu lieu à Paris.
Le roi de France Henri II décida de participer pour affronter le comte de Montgomery (fine lame de l'époque).
Au cours de la troisième passe, la lance de Montgomery, déviée par l'écu d'Henri pénétra sous la visière du casque du roi et lui traversa l'œil.
Le roi agonisa dix jours, puis mourut.
La reine Catherine de Médicis interdit alors les tournois et les joutes sur le sol français.

Posté par Puystory le 29 juin 2015 - Secret de la lance - Commentaires [2] -


Le Bal des Oiseaux Fantômes du Puy du Fou

PUY_4695

PUY_6865

PUY_6959

PUY_7018

Posté par Puystory le 26 juin 2015 - BAL DES OISEAUX - Commentaires [3] -

Visitez le village 18ème du Puy du Fou

PUY_0325

Posté par Puystory le 24 juin 2015 - XVIII EME SIECLE - Commentaires [0] -

La guerre de cent ans *

PUY_5053

A partir des années 1340, la guerre impose régulièrement sa présence.
La longue suite de conflits que l’on appelle la Guerre de Cent ans débute à la Toussaint 1337.
La lutte ouverte entre Philippe VI de Valois et Edouard III d’Angleterre ne sera pas continue mais la peur des gens d’armes et la hantise des dévastations s’installent.

PUY_0901

Après la défaite française (1340-1360) et l’occupation anglaise (1360-1372), la reconquête du Poitou est entreprise par Du Guesclin en 1372-1373 (siège de Mortagne en août).
Après une accalmie, la guerre reprend vers 1412 entre les Armagnac et les Bourguignon.

DSC_5237

Jeanne d’Arc aide Charles VII à prendre le dessus et le roi peut rentrer à Paris en 1436.
A partir des premiers combats, les habitants n’ont dû le plus souvent compter que sur leurs propres forces pour résister.

Puy21060146

Rapidement, le pays se couvre de fortifications de toutes sortes.
Les villages s’entourent de palissades, les paroissiens transforment leurs églises en tours de défense.
La plupart des églises fortifiées de Vendée datent de la Guerre de Cent ans (Le Boupère, Réaumur…).

Posté par Puystory le 22 juin 2015 - Secret de la lance - Commentaires [0] -

Les chevaux au Puy du Fou.

PUY_3609

Publié en accord avec "Hélène et les Animaux".

PUY_5164

 

 

Posté par Puystory le 19 juin 2015 - Secret de la lance - Commentaires [0] -


Visitez la Cité médiévale

PUY_2105

Posté par Puystory le 17 juin 2015 - Cité Médiévale - Commentaires [0] -

Le drapeau français.

PUY_0221

Le drapeau tricolore bleu-blanc-rouge (adopté par décret du 27 pluviôse an II - 15 février 1794) est l’emblème de la République française associé à la notion de liberté.

En 1812, il sera le drapeau officiel de l'armée.
Dessiné par le peintre Jacques-Louis David (1748-1825) à la demande de la Convention, il est formé des trois couleurs disposées en trois bandes égales, le bleu soit attaché à la garde du pavillon, le blanc au milieu et le rouge flottant.

PUY_0549mod1

Avant la prise de la Bastille, une milice se constitue et porte un signe distinctif, une cocarde bicolore composée des couleurs de la ville de Paris (bleu et rouge depuis la révolte bourgeoise d’Etienne Marcel (1302-1358) en 1358).
Le 14 juillet 1789, la bastille est prise d'assaut par les révolutionnaires qui arborant la cocarde bicolore.
Le 17 juillet 1789, le maire de Paris, Pierre Bailly (1736-1793) accrocha cette cocarde (rouge et bleu), représentative de la prise de la Bastille.
Le 17 juillet 1789, Louis XVI (1754-1793) se rend à l'hôtel de ville de Paris avec une cocarde rouge et bleu pour reconnaître la nouvelle Garde Nationale.

PUY_9543

La Fayette ajoutera, à la cocarde de Louis XVI, le blanc entre le rouge et le bleu (représentation la monarchie) pour montrer que le peuple exercera le pouvoir avec le roi.
Le 26 aout 1789 voit le jour de la "déclaration des droits de l'homme et du citoyen" posant les bases juridiques de la nouvelle société française.

PUY_9953

Le bleu, le blanc et le rouge remontent très loin dans l'histoire de la France.


Mais d'où viennent ces couleurs ?
Voici quelques explications….
Le bleu et le rouge de la ville de Paris signifie "l'alliance solennel et éternelle entre le monarque et le peuple".
Le Bleu :

  • Fait référence au manteau que Saint Martin (+ 400), le Saint patron des Français qui l'a coupé en deux pour recouvrir un pauvre mendiant mourant de froid.
  • Couleur de la robe (vêtement royal) ornée de lys dorés que portait Charlemagne (742-814) lors de son sacre à Reims en 800.
  • Couleur des Capétiens (987-1328) et Valois (1328-1589) et aux armoiries de France.
  • Couleur longtemps considérée comme un symbole de grandeur spirituelle.
  • Associé au lys d'or, représente le symbole de loyauté et de fidélité.

Le Blanc :

  • Couleur que l'on retrouve lors des croisades et pendant de la Guerre de Cent Ans.
  • Au XVe siècle, Jeanne d'Arc (1412-1431) le mit à l'honneur (signification religieuse) et devint la couleur des rois de France au XVIIe siècle.
  • Couleur de la dynastie des Bourbons (1589 – 1830), les fleurs de lys, le blanc et le bleu sont les emblèmes du roi.
  • En 1589, en référence aux guerres de religion ou le blanc est la couleur des protestants, Henri IV (1553-1610) choisit le port du panache blanc par les armées souveraines et l'impose comme signe de commandement après son accession au trône (Symbolisation de l'autorité royale).
  • La couleur blanche symbole de la pureté et de la lumière est liée à la royauté française.
  • Aux XVIIème et XVIIIème siècle, le drapeau royal était blanc avec une fleur de lys.

Le Rouge :

  • Couleur de la dynastie des Carolingiens (751-987).
  • Couleur de l'oriflamme de Charlemagne (742-814) aussi sous le règne d'Hugues Capet (940-996) qui brandissait la bannière de Saint Denis.
  • Entre les XIIe et XVe siècles, c'est la couleur adoptée par les rois de France et symbolise aussi la présence du roi dans les batailles.
  • Symbole protecteur du peuple, l'oriflamme rouge est un petit étendard symbole de ralliement lors des batailles médiévales.
  • Couleur du sang versé pour libérer le peuple.

PUY_6793

Conclusion possible sur le drapeau.
Le drapeau français né sous la révolution est le symbole des 3 dynasties qui ont fait l'histoire de France.

Posté par Puystory le 15 juin 2015 - Bourg 1900 - Commentaires [4] -

La Cinéscènie du Puy du Fou.

PUY_4406

DSC_7643

Posté par Puystory le 11 juin 2015 - CINESCENIE - Commentaires [2] -

Le Fort Boyard et ses tigres !

Fort Boyard 17092012-157

Fort Boyard 17092012-049

Fort Boyard 17092012-103

Fort Boyard 17092012-104

Fort Boyard 17092012-078

Fort Boyard 17092012-087

 D'autres photos sur :
http://puystory.magix.net/album/tous-les-albums/!/oa/6641822/

Posté par Puystory le 10 juin 2015 - VENDEE - Commentaires [3] -

LES AMPHITHÉÂTRES *

PUY_9940

Symbole par excellence de la grandeur de Rome, les amphithéâtres romains sont des constructions impressionnantes par leur grandeur et la complexité de leur conception.

PUY_2050

Dans le grand Empire, de l’Est de l’Europe jusqu’à l’Anatolie, en passant par le Nord de l’Afrique, plus de deux-cents de ces amphithéâtres ont été construits entre le IIe siècle avant J.-C. et le IIIe siècle après J.-C.

PUY_0438

Leur rôle était principalement de divertir le peuple romain, qui prenait goût aux spectacles violents et sanglants.

PUY_0337

Les différents amphithéâtres pouvaient accueillir des combats navals, des courses de char, des combats de gladiateurs, des combats d’animaux, et plusieurs autres divertissements.

PUY_9344

Posté par Puystory le 08 juin 2015 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [1] -