Puy Story

Histoire d'une région.

LES OUTILS DU MARÉCHAL - FERRANT

Le boutoir : outils servant à nettoyer le sabot du cheval.
Le cautère : permet de cautériser une plaie.
Le coupe-queue: nommé aussi pince à surcoué sert à couper la queue du cheval.
Un davier : tenaille pour arracher les dents.
Un dérivoir : tord les clous de l'ancien fer.
Un émouchet en crin de cheval : un chasse mouche et taon.
Un ferretier : marteau pour forger le fer.
Une flamme : acier utilisé pour saigner le cheval.
Tricoise : serre à arracher les vieux-fers.

(à suivre)

DSC_8957

Comme le cheval, le chevalier a aussi besoin du maréchal ferrand.

Le maréchal "ferrant" ou "fevre" ou favre" ferre les chevaux, les mules et les vaches, répare tout matériel agricole, forge les armes pour combattre armure, épée. 
Son emblême, une enclume ou le bouquet de saint ÉLOI.
Son travail est payé seulement en trébuchante monnaie le jour de la Saint ÉLOI 
ou à NOËL sinon c'est du troc.
Qui y a t il à l'envers du tablier du forgeron ? 
A vous de me le dire ... 
Réponse avec la suite du reportage mardi prochain .

Posté par keyouest à 00:00 - Divers - Commentaires [0] -


l'automate (3)

DSC04873

A la fin du XIXè siècle, l’industrie du jouet connu un développement considérable grâce aux progrès techniques et à la multiplication des expositions universelles.
Les fabricants d’automates, installés au cœur de Paris, purent en proposer une production plus importante à des prix enfin raisonnables.
En même temps, les familles aisées s’en éprises.

Puy du Fou 2011 - 8747

Par son aspect "objet d’art", l’automate devint un objet de collection et il connut une mode sans pareille.
Ces jouets mécaniques étaient plus destinés au plaisir des yeux qu’à celui des enfants.

PuyStory 2011 Aout 3014

Aujourd’hui de nombreux collectionneurs perpétuent cette tradition et donnent par-là même, toute leur importance à de nombreuses pièces uniques et rares.

Posté par Puystory à 00:19 - Commentaires [0] -

l'alambic

DSC_3381

On trouve des traces de l'invention de l'alambic par les Égyptiens et en Mésopotamie vers 3500 ans avant JC.
Un alambic simple comprend un premier récipient comprenant le moût (liquide à distiller) lequel est chauffé (bain-marie, gaz, feu de bois...).

DSC_0760

Les vapeurs d'alcools qui se forment sont dirigées dans un tuyau où elles seront refroidies.

DSC_3390

Condensées et refroidies, ces vapeurs se transformeront en liquide et seront récupérées dans un récipient.

alambic

Posté par Puystory à 00:57 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

LA TRANCHÉE DES BAÏONNETTES

Le 11 juin 1916, 2 compagnies du 137ème régiment d'infanterie de Fontenay-le comte (vendée),
relève le 337 ième RI à Thiaumont près de Verdun.
Position violemment bombardée.
Le lendemain, les soldats attendent baïonnettes au poing.
Des obus tombent à bonne cadence devant et derrière la tranchée.
Horrifiés, tétanisés, ils prient, pensent à leur famille.
L'espoir diminue d'heure en heure.
Le coeur serré, les entrailles rejetant la peur en eux,n'attendant plus que la mort pour les libérer de la haine de l'ennemi. 
Tout se recouvre de terre laissant les 57 baïonnettes s'élançant vers le ciel pointant vers chaque étoile de ses soldats enterrés vivant.

98569712

LA VÉRITÉ :

 Ces hommes à bout de force se rendent, l'officier salue une dernière fois les soldats morts.

Le régiment laisse debout leurs baïonnettes contre le parapet de la tranchée, avant de se livrer à l'ennemi.
L'abbé Ratier vient quelque temps plus tard se recueillir.

Verdun 021

Le temps à refermer l'endroit : glissement de terrain et intempérie.

Verdun 022

Ne reste plus que les pointes des baïonnettes en signe de souvenirs.

PUY_8005

 Chaque soir de cinéscènie ces baïonnettes sont présentes pour que jamais plus oublions ces soldats debout pour l'éternité.

Posté par keyouest à 00:01 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Armistice

Verdun 052

Le 11 novembre est le 315e jour de l'année (316e en cas d'année bissextile).
Le lundi 11 novembre 1918, à 11 heures, dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.

PUY_4297

Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le "Cessez-le-Feu", "Levez-vous", "Au Drapeau".
La "Marseillaise" jaillit à pleins poumons des tranchées.
Même soulagement en face, dans le camp allemand.

Ciné 17082012 - 0488

Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s'entretuer.
Un armistice a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes.

Puy 008

Il laisse derrière lui huit millions de morts et six millions de mutilés.
Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.
Plus tard en 1919, à Versailles, ils signeront le traité de Versailles.

Verdun 046

Or, cet évènement tragique de l'histoire ne devait pas servir de leçon.
En effet, 20 ans plus tard, un nouveau conflit, plus terrible encore, plus total, avec un bilan ahurissant de 60 à 80 millions de victimes, se déclarait.

PUY_5921

Aujourd'hui, heureusement, nous sommes en paix et ce matin, nous nous trouvons face à une liste de noms que le temps efface.
Mais n'oublions jamais que ces hommes et femmes, nos semblables, furent des victimes innocentes âgées de 18 à 40 ans.

Cine2306030002

Ceux-ci avaient une vie à accomplir, des bonheurs à saisir, une richesse à partager.
Afin que cette cérémonie ne soit pas un rituel un peu vain, tentons en ce début de 3e millénaire d'anticiper les dissensions qui s'établissent insidieusement au sein de nos communautés plus ou moins élargies: le racisme et la xénophobie, l'indifférence, l'intolérance ainsi que l'individualisme forcené issu de notre société matérialiste.
Ces plaies d'aujourd'hui sont des ferments de haine pour demain.

Ciné 17082012 - 0549

Posté par Puystory à 00:01 - CINESCENIE - Commentaires [0] -


Galette

IMG_6199 v2

Aujourd'hui, nous vous offrons cette recette de galette dénommée MELCHIOR.
Ce roi mage venait de Mésopotamie, pays de l'amande.
Galette Melchior
500g de pâte feuilletée du boulanger ou deux pâtes feuilletée du commerce
12 noisettes entières
12 amandes entières
12 pistaches entières
1 fève
Pour la crème Melchior
30 g de pâte de pistaches
500 g de crème d'amandes :
75 g de beurre.
75 g de sucre semoule.
75 g de poudre d'amandes.
1 cuillère à soupe de maïzena.
2 œufs moyen.
2 cuillières à soupe de rhum ou de liqueur de pistache pour moi pour dorer.
1 œuf.
1 pincée de sel et de sucre.
Faites torréfier noisettes et amandes et laissez refroidir.

****
Dans un saladier travaillez le beurre mou à la spatule, incorporez sucre,amandes, liqueur ,Maïzena.
Mélangez cette crème d'amandes avec la pâte de pistaches + pistache broyée ou réduite en poudre.
Étalez la pâte bien froide et faites 2 disques de 28 cm de diamètre.
Préparez la dorure en fouettant l'œuf avec 1 c à soupe d'eau, le sel et le sucre.
Étalez la crème Melchior à 4 cm du bord du disque de pâte.
Placez la fève et parsemez des fruits secs (pistaches, noisettes et amandes grillées).
Avec un pinceau trempé dans la dorure, mouillez le bord de la galette, pour mieux souder les 2 disques de pâte.
Superposez le 2ème disque de pâte sur le premier, bord à bord.
Soudez les en pinçant les bords délicatement.

*****
Festonnez la galette : avec l'envers d'une lame de couteau, soulevez et entaillez légèrement le bord de la pâte pour créer une vague.
Laissez-la reposer 1 h au réfrigérateur pour que la pâte soit bien froide quand vous la mettrez dans un four chaud à 200°C.
Badigeonnez la galette à l'œuf sans couler sur les bords.
Avec la lame du couteau, dessinez des motifs dessus et piquez-la à plusieurs endroits.
Cuire 45 mn . Dès qu'elle commence à dorer, ramenez le th à 6 (180 degrés C).

Posté par Puystory à 00:07 - NOËL - Commentaires [0] -

L'aqueduc de Maintenon

DSC_0281

Le chantier de l'aqueduc débuta en 1685 avec Vauban comme directeur des travaux et la Hire comme directeur des térrassements.
Le projet est ambitieux ,l'aqueduc devra conduire les eaux de l'Eure de Pontgoin jusqu'à Versailles sur 80 km.
Le plan de l'aqueduc est dessiné par le célèbre architecte Blondel (1618-1686) qui s'inspire du pont du Gard.
Le projet primitif  comporte 3 étages d'arcades sur une hauteur de 73m.

10685653_855652557801685_697392565_o

Mais les travaux ont un coût  alors on se limite à une seule rangée d'arcades encadrées par deux siphons.
En  1688,le roi, pour dédommager Madame de Maintenon  des travaux  qui abimaient le parc, lui donne le titre de marquise.
Survient la guerre de la ligue d'Ausbourg qui ralentit le chantier.

10800380_855652451135029_1025722207_o

En 1695, les caisses sont vides, les travaux cessent définitivement.
Il restait 29 km  et quelques travaux  annexes pour que les eaux de l'Eure arrivent aux cascades de Versailles.
Le roi fit don de l'aqueduc inachevé à Madame de Maintenon.
L'aqueduc de Maintenon est l'un des rares témoins conservés des réflexions hydroliques de Vauban.

DSC_0127

Posté par josse 28 à 00:01 - Divers - Commentaires [0] -

LES GLADIATEURS

PUY DU FOU 2012 2012-05-26 361

Le nom des gladiateurs se différencie par leur équipement :

EQUITE 
Vétu d'une armure métallique ,un bouclier rond et un glaive.
Son adversaire un autre équite.

LAQUEARIUS
Il possède un grand lacet étrangleur ainsi qu'un poignard.
Son ennemi tout les autres gladiateurs.

MIRMILLON
Il porte un casque orné d'une tête de poisson ,une épée courte et un bouclier long.
Le mirmillon combattait uniquement les gladiateurs venant de thrace (Balkan).
Le sécator est un mirmillon avec un glaive court.

RÉTIAIRE 
Possède un filet et un trident orné de motif.
Les rétiaires se battaient contre le mirmillon.

LE PROVOCATOR
Légionnaires portant un plastron,épée courte et bouclier rectangulaire.
Il combattait seulement un autre provocator.

Posté par keyouest à 00:01 - Commentaires [0] -

Le fusil Lebel.

Cinéscénie 14092012-0756

En 1886, sous l’impulsion du Général Boulanger qui tient à une politique agressive et revancharde vis-à-vis de l’Allemagne (Guerre franco-allemande 1870-1871), l’armée française se dote d’une nouvelle arme "le fusil Lebel".
Il était impératif de remplacer le Fusil Gras modèle 1874 dépassé depuis l'apparition dans l'Empire Allemand du nouveau modèle de Mauser Modèle 1871-84.

PUY_8005

En effet, le Fusil Gras modèle 1874 était à un coup et utilisait de la poudre noire et des balles en plomb, tandis que le Mauser 1871-84 était à répétition 8 coups de calibre de 11 mm (balle en plomb).
Avec l'humidité, la poudre noir dégage énormément de fumée et sa très mauvaise combustion entraîne des résidus qui encrassent les armes.
En raison de ces inconvénients, les armes utilisant la poudre noire sont de gros calibre pour augmenter la tolérance et réduire la fréquence des nettoyages.

PUY_4316

Depuis 1883 une commission d'armement planchait sur le remplaçant du fusil Gras 1874.
En 1884 le chimiste français Paul Vieille invente la poudre sans fumée.
Le "Fusil Modèle 1886M93", est baptisé du nom d’un des membres de la commission qui a contribué à sa création et au essai de tir : le colonel Nicolas Lebel.
Le colonel Nicolas Lebel était aussi en charge d'apprendre aux recrues comment se servir de cette arme au Camp de Châlons.

PUY_4289

C'est en 1886 que l'armée française adopte le Lebel modèle 1886, premier fusil règlementaire à 10 coups utilisant la poudre pyroxylée (substance explosive à base de nitrocellulose (coton-poudre gélatinisé)) connue sous poudre sans fumée nommée poudre "B" offrant un tir plus discret et trois fois plus puissante, à poids égal, que la poudre noire.
Il adopte aussi des balles chemisées en maillechort (ou cuivre) inventées par le capitaine Eduard Rubin de l'Armée Suisse en 1882.

PUY_3042

Sa capacité est de 10 cartouches réparties dans un magasin de 8 cartouches faible calibre (8mm), 1 dans le transporteur et 1 dans la chambre.
Cette arme était robuste, fiable et précise est considéré par beaucoup comme le 1er véritable fusil moderne mais pouvait avoir des enrayements si elle était mal utilisée.

PUY_7994

Enfin le fusil Lebel pouvait être équipé de lunettes de tir réglementaires permettant le tir de précision jusqu'a 800 mètres.
Le fusil Lebel modèle 1886 sera modifié en 1893 et avec l'utilisation de la cordite, sa portée maximale passera de 2000m de 2400 mètres.

DSC_1159

La balle est meurtrière à toutes les distances et à 2400 mètres, elle a encore une force suffisante pour traverser un homme dans les parties molles et, le plus souvent, casser un os.
C’est le fusil de la grande guerre du poilu.
Apprécié toutefois de nos soldats par sa précision et son confort de tir, ce fusil est très long (1,30m) ce qui est une gène dans les combats de tranchées.

PUY_7980

Quand il est équipé de sa baïonnette (Rosalie) l’arme atteint 1,82 m entraînant de la part du poilu son surnom de "canne à pêche".

La baïonnette est connue pour le combat au corps à corps, mais avec son poids (470gr), elle a aussi la fonction d'équilibrer le fusil lors du tir (gain de précision).
En 1914, le fusil Lebel est l’arme de dotation de toute l’infanterie et le restera longtemps même après la guerre.

PUY_4315

Le Lebel sera encore utilisé en 1945 avec les FFI puis il retournera dans les dépôts.

Il en ressortira peu de temps après pour équiper certaines troupes complémentaires en Algérie et en Indochine.

Posté par Puystory à 00:45 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

LE CAMP DU DRAP D'OR

LES OUBLIÉS :

Aresgner - arrêter un cheval par les rênes.

Appasteler - donne de l'aliment aux oiseaux ,aux animaux.

Archerot - petit archer

DSC_0544 (2)

Le camp du drap d'or. 
La rencontre : du 7 juin au 24 juin 1520 entre François Ier et Henri VIII.
Le but : contrer charles Quint et l'empire romain germanique par une alliance politique et militaire.
L'endroit : entre Guînes (anglais) et Ardres (français) dans le Pas de Calais.
Le luxe : plusieur mois de construction, 6000 seigneurs de chaque côté, le palais drapé coûta 10 000 livres. les draperies ornées de fil d'or recouvraient les tentes.
Le coût français fut de 400 000 livres (tentes, animation, personnels etc...).
Le 11 juin fût le jour ou chaque camp montrait ses richesses.
Une livre égale à 409 g d'argent en valeur actuelle.
Le camp côté français a couté environ 71 166 000 euros, une somme démente à l'époque.
Les faits : une joute eut lieu entre les 2 rois ,François Ier le Remporta.
la messe de clôture fut dites par le cardinal Wolsey conseillé du roi anglais .
Le résultat : cela ne déboucha sur aucun traité.
En l'an 1521, Henri VIII s'allia à Charles Quint pour guerroyer contre la France.
La première femme d'Henri VIII, la reine Catherine était la tante de Charles Quint.

 Celle là même accompagnant François Ier à la cinéscènie.

Posté par keyouest à 00:01 - Divers - Commentaires [0] -