Puy Story

Histoire d'une région.

A méditer

81529168_10221111181518430_9098499079654080512_o

81930698_10221111787773586_6971207052165120000_o

Les livres ne se détruisent qu'avec l'inconscience des incrédules !!!
Derrière ce décors, des femmes, des hommes, des artisans ont travaillés pendant des mois afin de nous faire revivre toutes ces aventures...
Alors touchez pas.....
D'autres visiteurs seront contents et auront aussi le droit de voir ces chef-d'oeuvre en bon état.....!!

Posté par Puystory le 09 janvier 2020 - Divers - Commentaires [0] -


Orgues de Feu

PUY_7222

PUY_7230

PUY_7251

PUY_7293

PUY_7334

Posté par Puystory le 08 janvier 2020 - Orgues de feu - Commentaires [0] -

Nous sommes vers l'an 970

PUY_3821

Partout dans le royaume de Francia occidentalis, où Hugues Capet s'apprête à détrôner la dynastie déclinante des Carolingiens, commencent à s'élever, sur des mottes de terre surélevées à dessein, de hautes tours en bois, ancêtres des "forts châteaux".
Avant de parler plus en détail, dans de prochains numéros, de ces châteaux et des gens qui les habitent, peut-être est-il bon de rappeler dans quelles circonstances ils ont été construits.

PUY_3898

En effet, même si l'approche de l'An Mil ne provoque sans doute pas la frayeur souvent décrite, nous sommes à l'une des époques les plus troublées (mais surtout la plus mal connue) de notre histoire.
Depuis plus d'un siècle déjà, l'Empire de Charlemagne n'existe plus.
Plusieurs royaumes l'ont remplacé, dont les principaux sont la Francie et la Germanie.
Or, en ces IXème et Xème siècles, ces royaumes sont la proie de peuples pillards.
Au siècle précédent et au début de ce siècle, les Normands, les hommes du nord, ont régulièrement remonté la Seine et la Loire, pillé de nombreuses villes, dont Paris et Nantes.

PUY_4843

A partir de l'île batailleuse, face au Mont-Glonne, qui ne s'appelle pas encore St-Florent-Ie­Vieil, ils ont lancé de nombreuses expéditions vers les terres alentour.
Dans le midi, les Sarrasins, depuis longtemps maîtres de l'Afrique et de l'Espagne, conquérants récents de la Sicile, exercent leurs activités de pirates sur les côtes de la Provence.
Enfin, depuis quelques années, les Hongrois, descendants des Huns, ravagent à leur tour les campagnes de l'est de la France.
Contre ces attaques, le pouvoir royal, en Francie, ne tente pas grand chose.
Les rois carolingiens préfèrent guerroyer en Lorraine ou en Italie, jadis tentés par le rêve chimérique de la restauration de l'empire de Charlemagne, aujourd'hui réduits à défendre leur royaume contre le roi de Germanie.

Puystory_08130

En 888 déjà, pendant que le comte de Paris, Eudes, s'acharnait à défendre sa ville contre les Normands, le roi Charles le Gros s'était contenté d'acheter leur départ : pas fous, les Normands sont revenus.
Bientôt, devant l'impuissance des rois, les grands aristocrates se taillent des principautés qu'ils défendent contre les incursions.
Parmi eux, dans les premières décennies du Xème siècle, Hugues le Grand entre Loire et Seine, les comtes Guillaume en Poitou, et jusqu'à Rollon, le chef viking, qu'à défaut de le vaincre le roi Charles le Simple a installé à l'embouchure de la Seine pour en assurer la défense.

PUY_9320

Mais le morcellement du royaume ne s'arrête pas là.
Les grands se sont entourés depuis longtemps d'une clientèle de soldats, à qui ils fournissent, en échange du service militaire et de leur fidélité, nourriture, biens et protection.
Ces vassaux, en échange de leurs services, reçoivent en fief des terres d'où ils tirent leurs subsistances.
Ce sont eux les constructeurs des châteaux forts, qu'ils bâtissent sur les terres qu'ils ont reçues, à la demande de leur suzerain ou sur leur propre initiative, lorsqu'ils deviennent à leur tour quasiment indépendants.

PUY_2057

Car, vers l'An Mil, l'anarchie est telle que les princes eux-mêmes n'ont plus toujours l'autorité nécessaire pour faire respecter l'ordre dans les campagnes.
Alors, la défense que les paysans ne trouvent plus au plus haut niveau, c'est au niveau local qu'ils vont la chercher, auprès des petits seigneurs.
A leur tour, ceux-ci accordent leur protection aux paysans d'un ou plusieurs villages, en échange de taxes et de corvées qui les font vivre, leur permettent d'acheter leurs armes ... et d'agrandir leurs châteaux.
Ils deviennent rapidement les seuls maîtres, exercent la justice, perçoivent les impôts, font la guerre aux envahisseurs et aux brigands, toutes tâches que le roi impuissant ne peut plus accomplir que sur un petit domaine, loin d'ici, entre Paris et Orléans.

Balois 039

Paradoxalement, ces petits seigneurs, batailleurs le plus souvent, pillards aussi, bandits de grand chemin parfois, qui vivent en grande partie par et pour la guerre, deviennent pour un temps les derniers représentants de la puissance publique, tandis que leur château devient le seul refuge du petit peuple.

Posté par Puystory le 06 janvier 2020 - VIKINGS - Commentaires [0] -

Cinéscénie du Puy du Fou

PUY_8173

PUY_8218

PUY_8248

PUY_8261

PUY_8296

Posté par Puystory le 03 janvier 2020 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Le café

PUY_5879

Café ... Le caféier est originaire de la région éthiopienne de Kaffa (d'où son nom !).
La légende veut qu'un berger d'Arabie découvrît ses vertus excitantes en remarquant le comportement de ses chèvres qui mangeaient les baies d'un petit arbuste.
Cette infusion servit d'abord de remède, avant de devenir d'un usage courant au Moyen-Orient.
Ce fut l'ambassadeur de Turquie qui fit découvrir le café à la France lors d'une visite officielle à Louis XIV en 1669.

PUY_6567

"Le café au lait", tant prisé des Français, semble être une idée des Viennois qui trouvaient la boisson trop âpre à leur goût.
A noter que ces mêmes Viennois nous ont aussi transmis le "croissant" fabriqué par un boulanger local pour rappeler la victoire autrichienne de 1683 sur les Turcs musulmans dont l'emblème était le "croissant" ... !

Posté par Puystory le 01 janvier 2020 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -


Vendée 93*

Vend_e93

À une époque où les régions réaffirment avec conviction leur identité et leur patrimoine au travers des chansons Didier Barbelivien a été un des premiers à consacrer un album à la sienne.
Sur le thème des Guerres Vendéennes, au lendemain de la révolution Française, cet album est le reflet du combat du peuple vendéens.
C'est un album écrit, composé et produit par Didier Barbelivien en septembre 1992.
Très rapidement, l’artiste a eu envie de rendre un hommage à sa région, ce pays qui l’avait vu grandir.
Inutile de dire que ce projet, pour le moins audacieux, tranchait avec ce que l’artiste avait pu faire auparavant… et n’était pas gagné d’avance !
Inspiré du roman de Victor Hugo Quatrevingt-treize, il retrace en chansons, une tranche de l’histoire de la Vendée, plus précisément la contre-révolution qui sévit dans la région entre 1793 et 1796, opposant républicains et royalistes, Bleus et Blancs.
Le disque est aujourd’hui encore utilisé dans certaines écoles pour amener, d’une autre façon, les enfants à l’histoire, leur histoire. 
Monté comme le livret d’un véritable spectacle musical, "Vendée 93" fait appel à de nombreux artistes.
Bien entendu, tout le monde se souvient du duo d’Anaïs et Didier Barbelivien ("Les mariés de Vendée"- "Puy du Fou" ou de "Peuple de géants").
Mais n’oublions pas les autres intervenants : Margaux ("Vendéen mon fils"), le complice de toujours Tony Meggiorin ("Dieu"), Julie Estardy ("La p’tite fille au tambour"), Dominique Gozzi, Vincent Handrey, Les Bertell et Raffi ("Monsieur d’Elbée").
Cet album a rencontré un vif succès en France, et la chanson "Les Mariés de Vendée", a atteint la 2ème place du Top 50, dans lequel elle est restée 23 semaines.
Le livret d'introduction est de Monsieur Jean PIAT et commence comme suit :
La Vendée..... tu connais ?
Cette belle province de France.
Alors........ écoute.......
On te conte une part de son histoire....
Comme au bon vieux temps de ton enfance.....
Avec la dure réalité des histoire de France.....  Il était une fois....... (à suivre)

Posté par Puystory le 30 décembre 2019 - Divers - Commentaires [0] -

Quand le château du Puy du Fou s'endort !!

PUY_2055

PUY_3250

PUY_8603

Puystory_01320

Puystory_01777

Posté par Puystory le 27 décembre 2019 - Château - Commentaires [0] -

Petit Claus devient le Père Noël

Puystory_00048

Lors d'une nuit glaciale, un 25 décembre, est né un petit garçon nommé CLAUS.
Ce jour-là, il faisait si froid, que même le sapin de Noël, à l'intérieur de la maison était recouvert de glaçons.
Depuis ce jour, le nouveau-né adorait le froid, la gelée, la neige...
Et ceci au grand désespoir, de son grand frère et de sa grande sœur.
VICTOR et ANNE qui eux, préféraient le soleil, la chaleur.
Même la maman de CLAUS était inquiète à son sujet.
Elle craignait qu'il n'attrape un rhume.
La saison préférée de ce dernier s'avéra donc l'hiver.
Dès qu'il sut marcher, il aimait jouer à l'extérieur.
Il construisait des bateaux, des châteaux ... de neige.
Il ne se sentait bien que dans un univers de fraîcheur.

DSC_0488

Sa maman redoutant qu'il ne se perde dans la neige, lui confectionna un petit ensemble rouge bordé de fourrure blanche ainsi qu'un petit bonnet rouge (forme et couleur qu'il portera toute sa vie).
Elle lui épingla même sur une manche la clé de la maison.
Afin qu'il puisse entrer chez lui quand il le souhaiterait.
Cependant, un jour, il perdit la clé que sa maman lui avait confiée.
Gardant son calme, il monta sur le toit de la maison et rentra chez lui par la cheminée.
CLAUS adoptait un comportement très différent de celui d'Anne et Victor.
Il était de nature très calme, solitaire mais toutefois gaie.
Quant à son frère et sa sœur, ces derniers aimaient attirer l'attention de tout leur entourage par des récitations, des chants... et ceci jusqu'à applaudissements.
Anne et Victor s'appropriaient tout ce qu'il possédait.

Puystory_00055

Et CLAUS donnait généreusement tous ses jouets.
Il aimait que tout le monde soit heureux auprès de lui.
Mais son frère et sa sœur lui en faisaient voir de toutes les couleurs en collant du chewing-gum sur sa luge, faisant des nœuds aux manches de son manteau, inventant même une chansonnette pas très élogieuse à son égard.
Puis vint le temps pour CLAUS d'aller à l'école.
Sa bonté resta la même.
Il continuait d'offrir ses jouets à ses camarades de classe, ainsi que son déjeuner.
Il alla même jusqu'à offrir son orange à la maîtresse.
Celle-ci enchantée, le remercia en le comparant à un saint "SANTA CLAUS".

Puystory_00049

Devenu adulte, CLAUS décida alors de se retirer et dit :
"Je vais m'établir dans un endroit très froid et me laisser pousser la barbe.
Et chaque année, le jour de mon anniversaire, je rendrai visite dans toutes les maisons du monde pour y déposer des jouets".
Décidé, il se mit à fabriquer un traîneau et se fit deux amis.
Des rennes appelés PRINCE et RACHEL.
Ces derniers tireraient son traîneau.
Le jour du départ arriva.
CLAUS dit au revoir à toute sa famille.
Le chemin fut très long.
Mais arrivé au pôle nord, il rencontra des petits lutins qui voulurent bien l'aider dans son entreprise.

DSC_6607

Pour commencer, ils lui fabriquèrent une immense et ravissante maison.
Ensuite, ils l'aidèrent à fabriquer des millions et des millions de jouets.
Il en fallait pour tout le monde.
Puis, ils perfectionnèrent le traîneau afin que celui-ci puisse porter tous les jouets.
Le lutin magicien donna même un pouvoir aux rennes.
Dorénavant PRINCE et RACHEL voleront dans les airs.

PUY_3188

Aujourd'hui, chaque année, lorsque le 25 décembre approche, CLAUS quitte tous ses amis et le pôle nord pour distribuer tous les cadeaux qu'il porte dans sa hotte.
Cette année il n'oubliera personne.
Tous les enfants de la terre trouveront dans leurs souliers les jouets qu'ils ont désirés.

Posté par Puystory le 25 décembre 2019 - NOËL - Commentaires [0] -

Vœux.

Noel01

Posté par Puystory le 23 décembre 2019 - Divers - Commentaires [0] -

Au Passage obligé

DSC_4110

DSC04625

PUY_8446

PUY_9296

Puystory_4980

Posté par Puystory le 23 décembre 2019 - GRAND PARC - Commentaires [0] -