Puy Story

Histoire d'une région.

Château du Puy du Fou.

PUY_4773

PUY_9397

PUY_0133

PUY_0130

PUY_8943

Posté par Puystory à 00:10 - RENAISSANCE - Commentaires [0] -


Renaissance du château (Puy du Fou)

PUY_7998

PUY_8021

PUY_8100

PUY_8119

PUY_3418

Posté par Puystory à 00:24 - RENAISSANCE - Commentaires [0] -

Mais qui est St. Jacques ?????

PUY_7031

Jacques le Majeur est l'un des douze apôtres de Jésus Christ.
Il est nommé "Jacques, fils de Zébédée" dans le Nouveau Testament Fils de Marie Salomé. 
Saint Jacques est appelé le Majeur.
Cette épithète lui vient de sa qualité d'aîné.
Il est le frère aîné de l'apôtre Jean, et tous deux sont surnommés Boanerges, c'est-à-dire "Fils du tonnerre" (Marc III:17).
Cela permet aussi de le distinguer de l'autre apôtre "Jacques, fils d'Alphée".
Saint Jacques est l'un des tout premiers disciples à suivre Jésus, et il est un de ses plus proches.
Il participe, avec Pierre et Jean, à des évènements importants : la Transfiguration, l'agonie de Jésus au Mont des Oliviers.
Ce même groupe de trois apôtres est le seul à le suivre lorsqu'il va ressusciter la fille du chef de la synagogue.

DSC_1964

Enfin Jacques est cité parmi les témoins de la troisième apparition de Jésus après sa mort, sur les bords du lac de Tibériade (épisode de la pêche miraculeuse rapporté par saint Jean).
Jacques est le seul apôtre dont la mort est rapportée dans le Nouveau Testament : "Il (Hérode) fit périr par le glaive Jacques, frère de Jean."(Actes, XII:2).
Il est fêté le 25 juillet Il y a trois personnages nommés Jacques dans le Nouveau Testament:    
1) Jacques fils de Zébédée, frère de Jean, un des Apôtres.
2) Jacques le Juste, frère du Seigneur,
3) Jacques le fils d'Alphée, un des Apôtres.
Il faut y ajouter le Jacques, rédacteur de l'Epître de Jacques qui selon l'exégèse contemporaine n'est aucun de ces trois (ce pourrait être un anonyme avec un prénom d'emprunt).
Mais pour la Chrétienté médiévale et pour Compostelle en particulier,
il n'y avait qu'un seul Jacques,
apôtre et rédacteur de l'Epître.

800px_Santiago_Catedral_060510_001

Posté par Puystory à 00:31 - RENAISSANCE - Commentaires [2] -

Renaissance du château (Puy du Fou)

PUY_2909

PUY_2925

PUY_2969

PUY_2938

PUY_3023

Posté par Puystory à 00:50 - RENAISSANCE - Commentaires [1] -

Les gisants.

10258295_10203761190099488_3695868324594301763_o

L’usage du sarcophage est courant jusqu’au 4ème siècle après J.-C.
Du 8ème au 10ème siècle (époque carolingienne), on posera de simples pierres tombales sur les sépultures.
Le Moyen-âge vivait avec ses morts et renoue avec la tradition des sarcophages et créa le gisant, représentation du corps glorieux du défunt prêt à se relever au moment de la Résurrection des morts.
Les cimetières étaient déjà organisés autour des églises, les tombes et gisants des puissants occupent à partir du 12è siècle l’intérieur des lieux de culte rappelant aux vivants leur devoir de prière qui leur est dévolu pour le salut des âmes.

PUY_3160

En France, le défunt est représenté allongé (opposition à orant ou priant), vivant ou endormi (opposition au transi) à plat dos sur une dalle, le plus souvent les mains jointes.
En Angleterre du 13ème au 14ème siècle, le chevalier était représenté "en mouvement", couché sur un côté, les jambes croisées, dégainant son épée.
Après le décès, on ouvre le ventre du défunt et l'on en retire les viscères.
Ensuite on procède à l'ablation du cœur.
Suite la multiplication des sépultures, il en découle des difficultés de conservation des corps lors de leur transport.
La technique de conservation consistait, pendant le transport, de le recouvrir de sel, d'aromates et de vin qui jouait alors un rôle d'antiseptique.
Au Moyen Âge, on réalisait généralement trois gisants :
- Un gisant de cœur présentant un petit cœur sculpté dans la main gauche.
- Un gisant d'entrailles présentant un petit sac dans une main.
- Un gisant de corps.
A la fin du 13 ème siècle, les traits du gisant se rapprochèrent de ceux du modèle (le visage paisible et les membres restaient ceux de vivants endormis).
Ils étaient revêtus de vêtements d'apparat, dont les plis restaient ceux qu'ils devaient avoir si la statue était à la verticale.

PUY_3086

Un certain nombre de symboles (repose-tête, animaux symboliques, chiens, dragons, furets, lions…, ou familiers) accompagnent le défunt lors de cette traversée selon un usage en vigueur dans l'art funéraire.
Il y a des nuances en fonction de la façon de mourir du défunt (heaume, de l'épée à la ceinture ou posée à côté).
Un chien aux pieds auprès des gisants féminins symbolisant la fidélité et lui sert aussi de guide.
Le lion représente la puissance, mais aussi le symbole du Christ, qui a vaincu la mort comme la lionne ressuscite ses petits (texte des Bestiaires).
Le dragon le défend contre le mal, l'oiseau a le pouvoir de s’envoler vers l’amour divin, etc…..

Posté par Puystory à 00:16 - RENAISSANCE - Commentaires [0] -

Saint Jacques de Compostelle

PUY_1564

Dans la petite église du Puy du fou, un détail m'interpelle.
La représentation de St. Jacques de Compostelle.

DSC_2023

Ça me rappelle que le chemin des pèlerins venant du Nord passait non loin du Puy Du Fou.
(Une carte des pénitents est ci-dessous).

420px_Stjacquescompostelle

Saviez-vous que pour votre procession soit validée par l'église,
vous devez faire les derniers 100 Km à pieds (Bon à savoir).

Mais que représente le pèlerinage de St. Jacques de Compostelle.

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle est un pèlerinage chrétien, dont le but est la crypte de la cathédrale de la ville de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice (Espagne) dans laquelle se trouve une urne contenant les restes supposés de l'apôtre Jacques le Majeur.
En effet, depuis le IXe siècle, l'Église locale prétend posséder le corps (les reliques) de Saint Jacques, apôtre du Christ, à la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle.

PUY_8989

Au Moyen Âge, le pèlerinage de Compostelle comptait parmi les trois grands pèlerinages de la Chrétienté, avec :

1) Le Pèlerinage de Rome, (dont un exemple est celui effectué à partir de Canterbury par la via Francigena).
2) Recueillement sur les tombeaux de Saint Pierre et Saint Paul.
3) Le Pèlerinage de Jérusalem, avec le recueillement sur le Saint-Sépulcre.

Afin de préparer votre pélérinage, je vous conseil de lire les conseils de "Ami Gilbert" sur le site http://www.stjacquespassion.com/

Posté par Puystory à 00:16 - RENAISSANCE - Commentaires [0] -

La cité

Puy du Fou 2011 - 3788

Dans cette cité reconstituée pierre par pierre, on y retrouve la cité type (Murs d'enceintes, tours de guet, meurtrières, Etc......).
Un pont-levis permet d'accéder à ce charmant village du 14' s., protégé par une enceinte fortifiée.
A l'ombre de ses tours, artisans d'art (verrier, sellier, tonnelier,..... etc) et ménestrels se croisent au hasard des ruelles.

Puy du Fou 2011 - 3648

Posté par Puystory à 00:03 - RENAISSANCE - Commentaires [0] -

Trève de midi

Bourg_27

DSC04885

Trève sympathique.
A l'heure de la halte, le Relais de poste et la Halle Renaissance vous invitent à la détente.
Il est vrai, que ces deux "restaurants" incitent à la fête sous leurs airs avenants, perpétuent le saut dans le temps.
Ambiance joyeuse, aubades des trouvères et service en costumes d'époque.

Posté par Puystory à 18:08 - RENAISSANCE - Commentaires [0] -