Puy Story

Histoire d'une région.

Saint Maurice

DSC03044mod01

Mauricius était le tribun de la légion “thébaine” (+/- six mille hommes) nommée en raison de sa résidence à Thèbes (Égypte).
D’origine égyptienne (Kémèt), Saint Maurice était un Noir.
Vers 290, l’empereur romain Maximien voulant réprimer des paysans chrétiens en révolte contre le fisc impérial, remit en vigueur les persécutions et transféra dans ce but cette légion à Agaune (Suisse).
Maurice et ses compagnons, se rappelant qu’il vaut mieux obéir à leur Dieu qu’aux hommes, refusèrent d'exécuter les ordres impériaux.
Aussitôt l’empereur Maximien, associé à l'empire par Dioclétien, donna l’ordre de décimer la légion de Maurice et de la sacrifie aux idoles.
Le 22 septembre 286, la légion romaine entière, général en tête, fut immolée pour n’avoir pas voulu renoncer à leur foi chrétienne.
Le bataillon de six mille hommes rangés en ordre de combat, ayant à sa tête Maurice, à cheval, avec ses brillants officiers.
Avant de mourir, ils envoient au tyran un message :

"Empereur, nous sommes vos soldats ; nous sommes prêts à combattre les ennemis de l’empire ; mais nous sommes aussi chrétiens, et nous devons fidélité au vrai Dieu.
Nous ne sommes pas des révoltés, nous aimons mieux être des victimes que des bourreaux : mieux vaut pour nous mourir innocents que de vivre coupables."

Maximien, les fit massacrer tous en masse.
Une basilique fut élevée par Saint Théodore dès le IVème siècle, puis une abbaye y fut créée.
A la fin du IVème siècle, les reliques furent déplacées à Angers et devint ainsi titulaire de la cathédrale et patron du diocèse.
Maurice est l’un des saints dont le culte est le plus répandu en Savoie, et devient en 1603, le patron particulier de la Maison régnante de Savoie.
Il est un Saint militaire, invoqué par les gens d’armes, les seigneurs, les hauts barons ainsi que les cités qui redoutent d’être prises d’assaut et pillés.
Il est le patron des chasseurs alpins.
Il y a 1700 ans, Maurice et ses compagnons de la Légion thébaine offrirent leur vie, en proclamant leur foi et en refusant de s’en prendre à une population chrétienne.
Toujours représenté comme Saint à peau blanche, il apparaît à partir du 12ème siècle avec sa couleur d’origine.

Saint_Maurice_Magdeburg

Posté par Puystory à 02:14 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -


Le Signe du Triomphe au Puy du Fou

Version 2011

Posté par Puystory à 02:12 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -

Les principaux amphithéâtres

Panorama 1

Les amphithéâtres marquent le passage de la domination romaine dans les contrées.
Les principales villes où des amphithéâtres furent érigés, sont :
Albe ou Albano, Bologne, Canusium (Canosa), Capoue, Cumes, Garigliano, Otricoli, Paestum, Pompéi, Pouzzoles, Rimini, Todi, Vérone, Rome, Pola, Agrigente, Catane, Syracuse, Tarragone.
Autun, Bordeaux, Fréjus, Lyon, Nîmes, Arles, Vienne, Saintes, Limoges, Périgueux, Poitiers, Béziers, Auxerre, Angers, Langres, Bourges, Cahors, Le Mans, Tours.
Dans la partie des Gaules dont s'est formée la France, on en comptait trente-cinq, presque tous détruits. Celui de Cran (Loiret), qu'on voit encore maintenant, n'avait de gradins que d'un côté, il ne devait pas contenir un grand nombre de spectateurs.
En Afrique, il y en avait sur plusieurs points de l'Algérie entre autres à Lambessa, à Cherchell et dans la province de Tunis, à Dimas, et à Tisdra (El-Djem).

 Panorama 21

Posté par Puystory à 01:14 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -

Le Podium

Puy du Fou 2011 - 6035 mod1

L'arène était entourée d'un soubassement élevé de 4 ou 5 mètres, appelé "podium", formant une plate-forme où l'on établissait quelques rangs de sièges portatifs pour les vestales, les sénateurs et les magistrats, le suggestus ou cubiculum, (la loge de l'empereur).
Un siège à part pour la personne qui donnait les jeux, l'éditeur des jeux.
Le podium protégeait le public contre les atteintes des bêtes féroces, ainsi qu'un fossé ou canal plein d'eau, nommé euripe, que l'on creusait souvent au pied, tout autour de l'arène.
On ornait généralement le podium, à sa partie supérieure, d'une balustrad ou d'un treillis en métal.

Puy du Fou 2011 - 9493

Posté par Puystory à 01:16 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [1] -

Le Signe du Triomphe

La scène se déroule au IIIe siècle après J.-C.
L’Empire est entré dans une longue période de décadence où les troubles se multiplient.
A cette époque, la religion chrétienne continue de s’étendre rapidement dans tout l’Empire grâce aux échanges de marchandises et aux déplacements des personnes, favorisés par les routes et par la "paix romaine".
Mais sous son règne (284 - 305), l’empereur Dioclétien parvient temporairement à réorganiser l’État et l’armée, à contenir les invasions, et il encourage la dernière grande vague de persécutions des chrétiens.

Posté par Puystory à 08:28 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [1] -


XP

Puy du Fou 2011 - 1512

Le XP ou croix de Constantin, représente le Chi-Rho, une des plus anciennes symboles chrétiens. XP sont les deux premières lettres du mot grec pour le Christ.
D'après la légende, c'est ce signe que portait l'étendard (labarum) de Constantin Ier quand il marcha contre son rival Maxence et le battit à la bataille du pont Milvius en 312.
Par la suite, Constantin déclara qu'il avait eu un songe où il avait vu ce signe accompagné du message : "Sous ce signe tu vaincras" (In hoc signo uinces en latin, - En touto nika en grec).
En réalité, l'association de ces deux lettres pour former un symbole préexiste à Constantin et au moment où il manifesta sa faveur envers le christianisme.
Dans le monde grec païen, c'était l'abréviation du mot χρηστός (chrêstos), qui signifie "utile, de bon augure" et il indiquait soit un souhait soit un commentaire approbateur, de la même manière qu'on utilise aujourd'hui l'image de certains panneaux routiers pour symboliser l'interdiction ou le sens à suivre en dehors du code de la route.
Quoi qu'il en soit, le symbole fut adopté par le christianisme et il servit d'emblème aux empereurs chrétiens qui succédèrent à Constantin.

Posté par Puystory à 06:13 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [1] -

IHS

Puy du Fou 2011 - 1510

L'IHS est un emblème chrétien de monogramme qui représente le Saint Nom de Jésus composé des trois lettres: IHS.
La signification la plus probable est tout simplement les trois premières lettres de "Jésus" en grec: ΙΗΣΟΥΣ.
Les deux premiers caractères, iota (Ι) et l'ETA (Η), sont presque identiques en apparence à du latin "IH".
Comme il n'existe pas de caractères latins pour le troisième caractère sigma (Σ), la prononciation nous donne une bonne approximation du latin "S", nous donnant l'ensemble "IHS".
Pendant le Moyen Age, le Nom de Jésus a été écrit: IHESUS.
Ce sigle se retrouve sur le socle des croix, dans les cimetières, dans les églises, sur des linteaux de porte.
Pour certains c’est le signe de la présence d’un établissement des chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (IHS = Sancti Johannis Hospitalis ?)
Pour la plupart c’est "Jésus Sauveur des Hommes", formule répandue après la prédication de Saint-Bernardin de Sienne, vers le milieu du XVe siècle, initiateur de la dévotion  "au saint nom de Jésus" et du monogramme I.H.S.

Posté par Puystory à 06:29 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -

Il y a bien longtemps......

65042537

(Photo Fulgent).

Le Circus Maximus est le plus grand stade de tout les temps entre 250 000 et 300 000 places.
Des courses de quadriges à 4 chevaux, la formule 1 de l'époque, des paris étaient engagés, ancêtre du PMU, la vedette était Caius Appuleius Dioclés  : 1462 victoires, 35 millions de sesterces, un équivalent jamais égalé de nos jours .

(Article inspiré par Fulgent - http://fulgentissime.canalblog.com)

Thomas bouchez

(Photo Natacha).

Posté par Puystory à 08:00 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -

Les gaulois (02)

Puystory_06339

Le terme de Gaulois désigne les populations protohistoriques de langue celtique qui résidaient en Gaule (Gallia en latin), c'est-à-dire approximativement sur les territoires actuels de la France, de la Belgique, de l'Allemagne (rive gauche du Rhin), de la Suisse et de l'Italie du Nord, probablement à partir de l'âge du bronze (IIe millénaire av. J.-C.).

Les Gaulois célèbres :
Brennos, qui conquiert Rome en 390 av. J.-C.
Brennos, qui pille Delphes en 279 av. J.–C.
Vercingétorix, roi arverne, chef de la coalition gauloise qui s'opposa à César en -52.
Lucterios, (grec Lucterios) un des derniers chefs gaulois résistant à Jules César sur le site d'Uxellodunum.
Diviciacos, vergobret éduen, druide, ami de Cicéron.
Ambiorix, roi des Eburons chef de la révolte de -54. (Il réussit à échapper à César).
Ambigatos, roi des Bituriges

Posté par Puystory à 08:54 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -

La Spina

Gladiateurs002

La Spina représente une barrière implantée dans un champ de courses mieux connu sur la dénomination "Cirque".

Le plus célèbre est le Circus Maximus (Grand Cirque) situé à Rome.

circus3

Long mur bas s'étendant au milieu du cirque et sur 2/3 de sa longueur, servant à déterminer la longueur de la course et empêchant les chars de se heurter face à face.
Les chars devaient en faire sept fois le tour. La Spina est équipée de bornes (metae) situées aux extrémités, de dauphins (delphinorum columne) servant à informer les spectateurs du nombre tours à parcourir.
On peut aussi y retrouver un autel, statues de divinités, ...

Puy_2010___0328

Posté par Puystory à 17:45 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [1] -