Puy Story

Histoire d'une région.

Basilique (Pourquoi ?)

 DSC03268

A Saint Laurent sur Sèvre, on y retrouve une Basilique.
Mais c'est quoi une basilique ??
Ce mot vient du grec, repris en latin : basilica, signifiant "roi".
Il s'agit donc d'une importance particulière que l'on entend donner à cette "église", qui n'est que rarement la cathédrale du diocèse.
Le plus souvent, on y retrouve les reliques d'un Saint, ou toute autre raison qui justifie un culte particulier en ce lieu.
La religion chrétienne accordant un rôle très important à Marie, les basiliques sont souvent dédiées à Notre Dame (Paris, Lyon, Lourdes, Marseille, … )
Ce titre honorifique de basilique est accordé sur décision papale.
On en retrouve donc les attributs dans la plupart des blasons.
On y retrouve le privilège de porter l'ombrellino – ou "pavillon" – pontifical (parasol aux couleurs papales rouge et or) près de l'autel et lors des processions, ainsi que le tintinnabule (clochette sur une hampe du parasol).
Quel qu'en soit le nom, église, cathédrale ou basilique, si elle est construite après 1905, son entretien est intégralement à la charge du diocèse.
Si elle est construite avant, date à laquelle elle a été "confisquée" sans contrepartie, la charge en revient alors à l'État pour la cathédrale et à la mairie pour l'église.

DSC03249

Posté par Puystory le 02 juin 2012 - VENDEE - Commentaires [0] -


les plages de Vendée

SH109346

Comme partout en France, l'avancée allemande est rapide et massive: les forces allemandes entrent en Vendée dés le 21 juin 1940.
La Vendée a été aussi entièrement soumise au régime d'occupation jusqu'au 17 septembre 1944, date officielle de la libération du département.
La situation côtière et les possibilités de débarquement qu'offrent ses longues plages de sable, les allemands vont faire ériger un nombre important de blockhaus.
Les Nazis craignent en effet un débarquement allié massif sur la côte Atlantique : C'est le mur de l'Atlantique.
Le Mur de l’Atlantique imaginé par le chef ingénieur Fritz Todt (créateur de la Ligne Siegfried) était un système extensif de fortifications côtières, construit par le IIIe Reich pendant la Seconde Guerre mondiale et destiné à protéger l’Europe d’une invasion par les Alliés.
Pour Gerd von Rundstedt, cette défense fixe devait être assistée par des troupes armées et blindées en retrait dans les terres. Mais, les divergences d’opinions furent rapidement balayées par Adolf Hitler qui se rangea du côté du maréchal Rommel qui soutenait que cette ligne serait infranchissable et qu’elle rejetterait à la mer les alliés avant même qu’ils n’aient pu poser un pied sur le sol.
Bien que les autorités aient après la guerre, fait détruire un grand nombre de ces constructions, il est possible d'en percevoir quelques vestiges sur les plages vendéennes.

SH109348

Posté par Puystory le 01 mai 2012 - VENDEE - Commentaires [1] -

Origine de la Guerre de Vendée

Cinéscénie 147

La liberté de culte fut l'une des causes majeures de la guerre de Vendée.
Profondément religieux, les Vendéens, bien que dans leur grande majorité, ils aient souhaité d'importantes réformes en 1789, ont été très choqués par la Constitution civile du Clergé
(12 Juillet 1790, qui faisait élire les évêques et curés par le peuple, lesquels devaient aussi prêter serment à cette Constitution et n'étaient donc plus des prêtres dépendants de l'église de Rome)
qu'ils n'ont pas admise.
En Janvier 1793, l'exécution du Roi Louis XVI les a révoltés et, comme dans d'autres parties de la France, de nombreux soulèvements sporadiques se sont produits.
Le 24 février 1793, une Conscription de 300 000 hommes est décrétée par la Convention.
C'est le détonateur qui déclenche une guerre civile qui va durer de 1793 à 1796, va faire des milliers de morts et générer des atrocités.
La levée de cette  armée décrétée par la Convention pour défendre la Révolution contre les autres pays d'Europe, entraina de nombreuses révoltes dans l'Ouest.
Les troupes républicaines parvinrent à les limiter au nord de la Loire.
Près de Laval, l'ancien faux-saulnier Jean Cottereau rallia ses hommes cachés dans la forêt en imitant le cri de la chouette. C'est de son surnom de Jean Chouan que naquit le terme de "chouanneries".
Le 19 mars, l'armée républicaine fut mise en déroute en Vendée.
La Vendée, qui désignait un espace plus vaste que le département actuel, englobant une partie du Maine-et-Loire, de la Loire-Atlantique et des Deux-Sèvres, devint le symbole de la contre-révolution à abattre.
Une armée de 25 000 paysans-soldats se plaça sous les ordres du voiturier Cathelineau, du garde-chasse Stofflet, et des aristocrates Bonchamps, d'Elbée, Charette, La Rochejaquelein, Lescure ou Talmont.

PuyStory 2011 Aout 4356

Posté par Puystory le 01 avril 2012 - VENDEE - Commentaires [0] -

Le château des Essarts

Visiter la Vendée.

Une petite présentation du Château des Essarts.
Sur le site, vous découvrirez un fabuleux personnage "Monsieur Jeandré BOUQUIER".
Encyclopédie vivante de l'histoire, Il vous raconte avec passion l'histoire du Château mais aussi l'histoire de France.
Mais il est bon de savoir que le château des Essarts a plus de 2000 ans d'histoire et constitue l'un des plus importants patrimoine civil et militaire castral du département, sur un camp de transit romain.
La motte féodale date du Xèmes, le châtelet d’entrée du XIIIème, l’imposante tour carrée -dite sarrasine- du XIIème et le Logis Renaissance du XVIème.
Au XIXèmes, un nouveau château a été construit à proximité, l’ensemble implanté dans un parc paysager dessiné par les célèbres frères Bûlher, architectes des grands parcs de France.

D782_893_Panorama_43_JPG

L’imposante tour carrée "dite sarrasine" du XIIème.Baronnie sous vassalité de la Vicomté de Thouars, le domaine des Essarts voit s'élever d'imposantes constructions de pierre.
Des remparts et quatre tours, dont la haute tour sarrazine, des chatelets d'entrée à pont levis témoigneront encore longtemps de cette belle époque des chevaliers.
La pierre murmure toujours le nom des grandes familles qui ont marqué son histoire: les maisons d'Aspremont, de Brosse, de Chabot, de Rochefort, de Vivonne, de Penthièvre, de Luxembourg, de Lorraine, de Vendôme, de Savoie Nemours, de La Rochefoucauld, de Lespinay, de Rougé.

D778_893_Panorama_40_JPG

Le Logis Renaissance du XVIème.

Le logis Renaissance que fit construire Jean IV de BROSSE n'a pas échappé aux feux révolutionnaire des colonnes infernales, pendant les guerres de Vendée en 1794.
Charette emprisonna les 300 républicains du camp des Essarts en juin 1795.
Subsistent les ouvertures, la fenêtre à Meneau, la cheminée, la colonne d'escalier évoquant toute la richesse architecturale qui l'orna 2 siècles durant.
Pour mieux connaitre l'histoire du Château, je vous propose de visiter le site internet du Château.
http://www.chateau-des-essarts.com/Historique.htm

Extraits publiés avec l'autorisation du château des Essarts.

img_Plaquette_1022

Découvrez-le aussi en vidéo.

 

Le château est ouvert :
Juillet et Août de 10h00 à 18h30.
Juin et Septembre de 14h30 à 18h30.
Lors des Fêtes et Journées du Patrimoine.

Posté par Puystory le 22 janvier 2012 - VENDEE - Commentaires [2] -

CNEA

logo_cnea

La Vendée est une région chargée d'histoire.
Aujourd'hui, petite présentation du CNEA.
Le Conservatoire National d'Escrime Ancienne (CNEA) est une structure qui, basée sur des recherches sur l'escrime ancienne, forme des amateurs ou des professionnels à l'escrime artistique.

Outre l'enseignement, Le CNEA est un centre de recherche et de documentation historique.
Son équipe collecte et étudie des documents propres à approfondir la connaissance des pratiques anciennes de l'escrime aux différentes armes .
Ces ressources, à terme, seront mises à la disposition de ses adhérents .

Posté par Puystory le 01 décembre 2011 - VENDEE - Commentaires [0] -


Saint-Philbert-de-Grand-Lieu

DSC03135

Le nom de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu vient de Saint Philibert de Tournus (vers 616-vers 684), évangélisateur du Pays de Retz, descendant d’une famille noble d’Aquitaine, et fondateur de la paroisse de Noirmoutier.
La ville, qui s’appelait auparavant Déas (ancien nom de la ville, d’origine gallo-romaine), a pris le nom du saint lors de l’installation de moines de l’abbaye de Noirmoutier en 800.
Grand-Lieu est le nom du Lac de Grand-Lieu voisin de la ville.

Saint_Philbert_de_Grand_Lieu

Puy_2010___0558

Posté par Puystory le 31 mai 2011 - VENDEE - Commentaires [0] -

Talmont Saint Hilaire

DSC03615

Vers 1030-1040, pour des raisons de confort de vie pour lui et sa "Mesnie", puis de guerres intestines familiales, Guillaume le Chauve entreprend la construction d'un nouveau château qui deviendra le siège d'une riche principauté.

Agrandi au XVe siècle et démantelé sur ordre de Richelieu, le château a conservé une partie de sa triple enceinte et son donjon avec une façade romane et une chapelle intérieure.

Il reçut la visite de Richard Cœur de Lion et de plusieurs rois de France dont Louis VII, Louis XI ou Henri IV.

DSC03611

De nos jours, vous pouvez assister à des manifestations médiévales durant la période estivale.

En 1189, Richard Cœur de Lion roi d'Angleterre, hérite de sa mère Aliènor d'Aquitaine, du conté du Poitou et ainsi du château de Talmont.

DSC03714

Le château devient alors la résidence secondaire de Richard Cœur de Lion, qui y venait chasser et s'y reposer.
Par l'intermédiaire de son vassal, Raoul de Mauléon seigneur de Talmont.
Il fit fortifier l'ancien château en le dotant de nouvelle machine de guerre.
Il fit construire une deuxième enceinte, avec tours de contrôle circulaires.
Renforcé la face Nord avec un impressionnant éperon triangulaire, la face est avec un mur de protection, ainsi que la tour de l'assommoir, unique passage entre la basse et haute cour.
Le château est alors une véritable forteresse de guerre.

Pano_Talmon_04

Posté par Puystory le 18 mai 2011 - VENDEE - Commentaires [0] -

L'historial de Vendée

L'Historial est un musée présentant les 7000 ans d'Histoire de la Vendée.
Il se trouve aux Lucs-sur-Boulogne à proximité du Mémorial de la Vendée.
Il a ouvert ses portes le 26 juin 2006.

Le musée se divise en 9 espaces muséographiques indépendants :

  1. La Préhistoire
  2. L'Antiquité
  3. Le Millénaire Médiéval
  4. L'Époque Moderne
  5. La Guerre de Vendée
  6. Le XIXème et le premier XXème
  7. À l'aube du IIIème Millénaire
  8. Le musée des enfants
  9. Une salle d'expositions temporaires

 

Posté par Puystory le 10 mai 2011 - VENDEE - Commentaires [0] -

Le château de Tiffauge

Pano_Tiffauge_03

  • Le château de Tiffauges est la dot de Catherine de Thouars qui épouse Gilles de Rais en 1420.
  • A la fin du XVeme siècle la seigneurie de Tiffauges était rattachée à la vicomté de Thouars qui appartenait à la famille d'Amboise.
  • Après l'épopée aux côtés de Jeanne d'Arc Gilles de Rais se retire à Tiffauges.
  • Le château est incendié en 1569 et démantelé par ordonnance royale en 1626.
  • Le château joue encore un rôle dans la bataille de Torfou, dernière victoire vendéenne, le 19 septembre 1793.

Pano_Tiffauge_01

Gilles de Rais, fils de Guy de Montmorency-Laval, né en 1404 était un grand seigneur du 15ème siècle, a été surnommé par les populations de Bretagne et de Vendée ” Barbe Bleue “.

Gilles_de_Rais

  • Gilles participe aux côtés de Jeanne d'Arc aux victoires sur l'anglais lors de la guerre de 100 ans.
  • Il est présent en temps que noble vainqueur au sacre de Charles VII en la cathédrale de Reims où il est chargé de remettre la Sainte Ampoule du Sacre.
  • Au lendemain de ce couronnement le roi lui manifeste sa gratitude en le nommant Maréchal de France à vingt cinq ans.
  • Ce seigneur fut pendu et brûlé à Nantes, le 27 octobre 1440 pour crimes de trahison envers le duc de Bretagne et meurtres d'enfants.
  • Après la mort de Jeanne d'Arc, ce riche seigneur était devenu gênant pour le Roi de France et le Duc de Bretagne.
  • En 1992, une commission d'experts, réunis au Sénat, remit en cause sa culpabilité et organisa une révision du procès. Gilles de Rais fut réhabilité mais ce jugement reste indicatif.
  • Les nombreux ouvrages sur Gilles de Rais se partagent entre plaidoyer d'une grande figure militaire, dénonciation d'un procès qui fit de lui une victime de l'Inquisition ou biographie d'un assassin sanguinaire…
  • Criminel ayant côtoyé Jeanne d'Arc fait encore couler beaucoup d'encre.

DSC03395

Solidement accrochée à un éperon rocheux, cette forteresse composée d'un enceinte de 700 mètres vous fait découvrir d'extraordinnaires machines de guerre misent au point pour assièger les châteaux forts.

DSC03430

Posté par Puystory le 02 mai 2011 - VENDEE - Commentaires [0] -

Terroirs Vendéens

58860293

Les personnes étrangères à la Vendée s'y perdent parfois à la lecture de certains noms de lieux : les Mauges, le Loroux, le Marais…
Voici quelques éclaircissements pour localiser ces différentes régions.

Anjou : Le Haut-Anjou désignait autrefois la région de Saumur et de la Vallée, tandis que le Bas-Anjou regroupait les terres plus ingrates de l'ouest de la douce province.

Aujourd'hui l'appellation Haut-Anjou a glissé vers le bocage Segréen, formant l'angle nord-ouest du département de Maine-et-Loire, pays de chouannerie.

Bocage : Région de champs clos de haies qui s'étend sur une grande partie de l'Ouest de la France.
On distingue, dans le département de la Vendée, le Haut-Bocage qui couvre les collines le long de la Sèvre nantaise, et le Bas-Bocage qui s'étend en contrebas jusqu'à l'Océan.

Bressuirais : Région de Bressuire au nord des Deux-Sèvres.

Châtillonnais : Région de Mauléon (dont l'ancien nom était Châtillon-sur-Sèvre), formant l'angle nord-ouest des Deux-Sèvres.

Choletais : Région de Cholet en Maine-et-Loire, aujourd'hui étendue aux Mauges jusqu'à la Loire.

Gâtine (vendéenne) : Région de Parthenay au centre des Deux-Sèvres.

Layon : Région de transition au sud du Maine-et-Loire, entre les Mauges (insurgées en 1793) et le Saumurois (républicain).

Loroux : Région de Loire-Atlantique enclavée entre la Loire au nord, la Divatte à l'est, les marais de Goulaine à l'ouest et la vallée de la Sèvre nantaise au sud.

Marais : On distingue, dans le département de la Vendée, le Marais breton (aujourd'hui breton-vendéen) au nord-ouest entre Challans et la côte, et le Marais poitevin au sud, qui déborde sur les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime.

Mauges : Région de bocage au sud-ouest du Maine-et-Loire, bordée par la Loire au nord, le Layon à l'est et la Divatte à l'ouest.
Historiquement, les environs de Cholet n'en font pas partie, même si le Choletais est parfois devenu synonyme de Mauges.

Pays de Retz : Région au sud-ouest de la Loire-Atlantique, formant une presqu'île entre l'estuaire de la Loire et la baie de Bourgneuf.

Pays de Pareds : Région de collines au sud du Haut-Bocage vendéen.

Plaine : Région située entre le Bocage vendéen et le Marais poitevin.

Poitou : L'ancien Bas-Poitou couvrait l'actuel département de la Vendée et la région de Mauléon (Deux-Sèvres).
Le Haut-Poitou s'étendait  plus ou moins sur le reste des Deux-Sèvres et de la Vienne.

Saumurois : Région de Saumur en Maine-et-Loire, à cheval sur les deux rives de la Loire.

Vallée : Nom donné aux bords de la Loire en Anjou, plus étendue sur la rive droite entre Angers et Saumur.

Vendée : La Sèvre nantaise sépare la Haute-Vendée à l'est (Mauges, Choletais, Bressuirais) de la Basse-Vendée à l'ouest (sud de la Loire-Atlantique et Bocage vendéen).

Vendée Angevine : Nom donné à la partie du Maine-et-Loire qui participa aux Guerres de Vendée.
Elle comprend les Mauges, la région de Cholet, et la basse vallée du Layon.

Vendée Militaire : Territoire où se déroulèrent les Guerres de Vendée, en partie sur quatre départements : Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, Vendée et Deux-Sèvres.

Articles provenant de http://guerredevendee.canalblog.com

Posté par Puystory le 15 décembre 2010 - VENDEE - Commentaires [0] -