Puy Story

Histoire d'une région.

Regard sur la Vendée

Posté par Puystory à 18:00 - VENDEE - Commentaires [4] -


La Vendée en 85 secondes

Posté par Puystory à 23:44 - VENDEE - Commentaires [2] -

Rencontre avec Richard Coeur de Lion

Richard_coeur_de_lion

Richard Ier d'Angleterre dit Cœur de Lion (8 septembre 1157, palais de Beaumont, Oxford – 6 avril 1199, château de Châlus Chabrol).
De 1189 à 1199, il fut roi d'Angleterre, duc de Normandie, duc d'Aquitaine, comte du Maine et comte d'Anjou.
Richard a de nombreuses qualités admirables, ainsi que beaucoup d’autres, moins brillantes.
C’est un génie militaire, astucieux en politique de plusieurs façons, bien qu’incroyablement écervelé dans d’autres.
Il est par ailleurs désireux de ne pas prêter le flanc à l’opinion publique.
Il est à la fois capable de grande humilité et d’arrogance.
Il est très respecté par son plus grand rival militaire, Saladin, ainsi que par l’empereur Henri, mais il est également haï par nombre de ses anciens amis, en particulier le roi Philippe.

Richard1TombFntrvd

Posté par Puystory à 16:27 - VENDEE - Commentaires [1] -

Le mont des Alouettes

DSC03292

Outre les bois et les forêts, les moulins à vent jouaient un rôle de tout premier plan dans la défense du pays.
Grâce à la position de leurs ailes, les vendéens communiquaient de colline en colline, prévenant du danger, signalant une victoire.
Le Mont des Alouettes, aux Herbiers,  est un des points culminants du déportement de la Vendée.
Avec ses 231 mètres d'altitude, il servit pendant la Guerre de Vendée de poste d'observation aux Blancs.
Huit moulins à vent s'y élevaient et les Républicains eurent tôt fait de bruler.
Aujourd'hui, on peut y voir trois moulins et une chapelle néo-gothique, édifiée grâce aux dons de la fille de Louis XVI, qui y passa, en 1823, elle ne fut terminée qu'en 1968.
A proximité des Herbiers la "Gaubretière", appelée aussi Panthéon de la Vendée est le lieu de sépulture de nombreux officiers et combattants Vendéens.

Posté par Puystory à 18:40 - VENDEE - Commentaires [0] -

L'Historial de la Vendée

Pano_Chateau_01

Le château a été classé monument historique en 1974.
En 1978, le conseil général de la Vendée l'achète et y crée, avec l'aide de l'État et dans l'esprit des projets muséographiques de Georges-Henri Rivière, un écomusée (ainsi qu'un centre de recherches et de documentation) animé par le conservateur départemental Francis Ribémont.
Cet écomusée a depuis fermé ses portes, ses collections ayant rejoint en 2006 l'Historial de la Vendée, nouvel équipement muséographique réalisé aux Lucs-sur-Boulogne par le conseil général.

DSC03090

Pour plus d'info sur "l'historial" cliquez ICI

Posté par Puystory à 18:00 - VENDEE - Commentaires [0] -


A la découverte de Saint Louis-Marie de Monfort.

DSC03236

En m'approchant du tombeau de Saint Louis-Marie de Monfort, j'ai aperçu le noms de Marie-Louise TRICHET.
Sur le coup, je n'en ai pas compris la signification.

DSC03235

Voici son histoire :

Née à Poitiers le 7 mai 1684, Marie-Louise TRICHET rencontre le Père de Montfort à l'âge de 17 ans.
Elle lui fait part de son désir d'être religieuse.
Il l'envoie à l'hôpital général vivre avec les pauvres. En 1703, il lui remet l'habit des Filles de la Sagesse et ajoute à son nom de Marie-Louise celui de Jésus, pour marquer sa consécration à Dieu.
Elle reste seule pendant dix années et supporte avec courage une série d'épreuves peu communes.
Catherine Brunet devient sa première compagne.
35 fondations sont faites du vivant de Marie-Louise de Jésus, surtout dans l'Ouest de la France.
Elle meurt à Saint-Laurent-sur-Sèvre le 28 avril 1759, âgée de 75 ans.
Elle a donné corps à la congrégation et a formé avec soin les premières Soeurs.
L'Eglise a reconnu la sainteté de sa vie: Jean-Paul II  l'a béatifié en 1993 à Rome.

Marielouisetrichet

Posté par Puystory à 17:37 - VENDEE - Commentaires [0] -

Guerre de vendée

Chateau_0004

En 1793, la France faisait front à l'Europe,
la Vendée tenait tête à la France.
La France était plus grande que l'Europe.
La Vendée était plus grande que la France.

Victor Hugo.

Posté par Puystory à 04:10 - VENDEE - Commentaires [1] -

Le Père de Montfort

DSC03244

Le 28 avril 1716, le Père de Montfort tombe d'épuisement au cours de la mission paroissiale.
Il n'a que 43 ans et 16 ans de sacerdoce.
Il a pourtant prêché près de 200 missions et retraites dans l'Ouest de la France.
Avant de mourir, Montfort avait passé le flambeau à quelques disciples, hommes et femmes.
Ils étaient si peu nombreux qu'on pouvait douter de l'avenir.
Ils sont aujourd'hui près de 6000, répandus dans le monde entier.
Le Père de Montfort a été canonisé par Pie XII en 1947, à Rome.
Les Missionnaires Montfortains sont aujourd'hui répandus en 35 pays sur les 5 continents.
Ils participent à la mission universelle de l'Eglise, dans la ligne de leur spiritualité propre.

Posté par Puystory à 17:29 - VENDEE - Commentaires [0] -

la Chabotterie

SH100715

Le logis de la Chabotterie, construit entre le XVe et le XVIIie, s'élève, non loin des Lucs, sur la commune de Saint Sulpice le Verdon.
C'est dans le bois proche du château que Charette a été arrêté par 'les armées républicaines, le 23 mars 1796.
Une croix en rappelle toujours le souvenir Blessé, Charette sera transporté dans la cuisine du logis, soigné à même la table puis mené à Nantes où il sera fusillé quelques jours plus tard.
A la Chabotterie, a été reconstitué le cadre de vie d'un logis vendéen à la veille de la Révolution.
Dans une annexe contemporaine, un parcours multimédias guide le spectateur au cœur de la Guerre de Vendée.

Posté par Puystory à 18:00 - VENDEE - Commentaires [0] -

LA ROCHE SUR YON

La_Roche_sur_Yon_Vend_e_

La Roche-sur-Yon se situe au centre du département et au cœur du bocage vendéen, dans la vallée de l'Yon, affluent du Lay.
La ville est construite sur une roche granitique qui surplombe la vallée de l'Yon et donne à la ville une position stratégique.
Napoléon Bonaparte a d'ailleurs choisi La Roche-sur-Yon comme préfecture pour sa position centrée au cœur d'un département qui devait être pacifié après la guerre de Vendée.

SH109283

Si le cheval d’une statue équestre a
deux jambes en l’air,
le cavalier est mort au combat.

S’il a un seul antérieur soulevé,
le cavalier est mort des suites
de ses blessures reçues au combat.

Enfin, si les quatre sabots touchent le socle,
l' honoré est mort de mort naturelle.

Posté par Puystory à 18:00 - VENDEE - Commentaires [1] -