Puy Story

Histoire d'une région.

Le Mégissiers

PuyStory 2011 Aout 2242

Avant toutes transformations, la préparation des peaux est confié principalement à deux artisans :

1. Le Tanneur (Grandes peaux brutes tels que : Vaches, Chevaux) et le Mégissier (Petites peaux).
2. Le terme de mégissier vient du verbe "mégir" qui signifie "préparer".
Ils travaillent en blanc (bain d’eau et de centre) et par tannage à l'alun (action de blanchir les peaux), les petites peaux, délicates et fines (agneaux, moutons, chèvre ou veau).
L'alun (du grec als, alos, signifiant "le sel").
La technique consiste à débarrasser la peau de ses impuretés, entre autres de ses poils ou de sa laine.

Les Mégissiers préparent :

- Les peaux dont on veut conserver le poil ou la laine.
- Quelques cuirs propres destinés aux Bourreliers.
- Parchemin et vélin (peau de veau mort-né) avant qu'ils passent entre les mains du parcheminier.

La profession s'inscrit dans l'industrie de la confection.
La mégisserie est un art destiné à l'industrie de la chaussure, de la ganterie, de l'habillement, sacs divers dans le cadre de la production du cuir.
En latin médiéval, on trouvera la profession sous le nom "Alutarius".

Posté par Puystory le 20 août 2014 - Artisans - Commentaires [0] -


L'harnacheur

PUY_9717

La sellerie attire les amoureux du cheval et du beau cuir.
Ces artifices sont les liens qui relient le cheval à son cavalier/meneur.
Le sellier-harnacheur réalise essentiellement selles et harnachements de cuir qui permettent de dresser ou conduire un cheval de selle ou d’attelage

DSC_0049

Ses réalisations pour l’attelage, permettent la traction d’une voiture hippomobile grâce à un ou deux (paire ou tandem) à trois (en flèche) ou quatre (voir plus) chevaux.
Ce métier ancien, relève d’une longue tradition et de savoir-faire ancestraux.
Ce métier évolue, mais le sellier doit tenir compte de deux contraintes qui sont : le cheval et le cavalier.

Puy du Fou 2011 - 3759

Les produits réalisés ont tous une fonction précise et il ne peut pas privilégier l’originalité au préjudice de l’aspect purement fonctionnel.
Il peut se distinguer sur l’esthétique, la finesse, la finition de son travail.

DSC_0046

Suite aux progrès techniques dans le secteur agricole, ce métier a disparu.
Aujourd’hui le bourrelier est devenu le sellier harnacheur (à ne pas confondre avec le sellier garnisseur).

Puy17060283

Autres métiers du cuir :

Garnisseur : Habille des sièges et aménagements intérieurs pour le secteur automobile (auto et moto), les transports en commun et routiers (bâches pour poids lourds et remorques…), l’aéronautique, le secteur industriel (tapis alimentaires…), le secteur du plein air (toiles de stores, housses d’articles de sport, chapiteaux…).
Cordonnier : Réparation de chaussures, d’articles en cuir (sacs…)…
Maroquinier : Fabrication d’objets en cuir : sacs, portefeuilles, ceintures, sacoches...

Le sellier est amené aussi à exécuter de nombreux articles tels que :

  • Bâts pour ânes et mulet.
  • Bagagerie pour la randonné.
  • Collier de chien.
  • Articles de chasse (étui à fusil…).
  • Ceinture.
  • Différents types de sacs…

Et il doit aussi savoir réparer les objets endommagés.

Posté par Puystory le 30 juillet 2014 - Artisans - Commentaires [0] -

La ferronnerie du Puy du Fou.

Notre balade dans le Grand Parc, nous conduit vers le village 18ème (XVIII).

Puy du Fou 2011 - 2396

Aujourd'hui, partons à la découverte de l'atelier "Ferronnerie".
Forge : nom féminin, XIIème siècle, aussi faverge; du provençal faurga, du latin fabrica "atelier, fabrique".

DSC_3643

Fabriquer des objets artistiques en fer c’est faire vivre, par le geste du forgeron, la matière inerte et minérale. 

Artisans 037

C’est le geste du forgeron qui forme et modèle ; qui perce à chaud.
C’est le marteau du forgeron qui façonne ; qui bat.
Un travail précis, un battement en rythme.
Le pouls du métal est là, depuis que la forge existe.

Puy du Fou 2011 - 8040

La fabrication artisanale d’objets forgés, de la décoration intérieure à l’utilitaire ; de l’objet d’antan à l’outil moderne, la diversité des produits saura séduire les amateurs du bel ouvrage…

Puy22060844

Les protège-lampes situés dans la crypte de la chapelle de la Cité Médiévale proviennent de la forge.

Posté par Puystory le 16 juillet 2014 - Artisans - Commentaires [0] -

Le sculpteur sur bois

Puy du Fou 2011 - 0874

Art traditionnel, la sculpture sur bois se pratique depuis la nuit des temps.
Depuis toujours, l'homme ne cesse de sculpter des figures, de créer et de décorer des objets à partir du bois.
Le bois est une matière très tactile, chaude et douce.
Avant de réaliser son œuvre, le sculpteur garde à l'esprit que le bois qu’il va travailler est issu de l'Arbre.
Cet Arbre a une histoire liée à la vie et au temps qui passe.

Puy du Fou 2011 - 5979

Au Puy du Fou, le maître-artisan travaille plusieurs essences d’arbre, comme le tilleul, le merisier, le chêne, le noyer, l’orme, le frêne…
Sa méthode est artisanale, traditionnelle et authentique.
Les étapes principales du sculpteur sont :
Choisir ses arbres avec le bûcheron.
Contrôler la durée et les conditions de séchage, (le bois doit être sec pour obtenir une qualité maximale).

Les étapes principales pour la réalisation de son oeuvre sont :

Puy du Fou 2011 - 3731

1. Le traçage, consistant à dessiner la pièce à tailler sur un bloc de bois
2. Le dégrossissage, consistant à dégager les contours rudimentaires d’une pièce.
3. La Sculpture, consistant à façonner la pièce, en affinant le dégrossissage.
4. La finition, consistant à soigner les détails et à polir la surface d’une pièce afin qu’il ne subsiste aucune trace du travail des outils.

Puy19060847

http://www.sculpture-minguet.com/

Posté par Puystory le 02 juillet 2014 - Artisans - Commentaires [0] -

La faïence au village 18ème

Puy du Fou 2011 - 1755

Les premiers spécimens de porcelaine chinoise arrivèrent très tôt en Mésopotamie, dès le IXe siècle.
Par sa blancheur virginale, par sa translucidité magique et son incroyable finesse, cette céramique venue d'un autre monde fascinera et envoutera l'Occident pendant des siècles.
C'est ainsi qu'au IXe siècle déjà, les potiers de Mésopotamie inventèrent la faïence.
La technique consistait à remplacer la glaçure transparente de la terre cuite traditionnelle par une glaçure rendue opaque et blanche grâce à la simple adjonction d'oxyde d'étain.

SH109760

Cette nouvelle technologie céramique s'implanta en Europe - probablement dès le XIIe siècle à la faveur de la présence arabe en Espagne, en Sicile et dans le sud de l'Italie.
Au XVIIe siècle, l'art de la faïence connut de nouveaux développements techniques et stylistiques.
Au XVIIIe siècle, la France s'affirma comme le phare culturel de l'aristocratie européenne.
L'art de vivre cultivé à Versailles faisait école.
Confronté à de sérieux problèmes de trésorerie, Louis XIV en vint à ordonner la fonte de toute vaisselle d'or et d'argent.
La faïence prit dès lors une place prépondérante dans l'art de la table.

Puy du Fou 2011 - 1865

Dans cet atelier et en costume d'époque et à travers différents décors de fleurs et d'oiseaux, que la faïencière du village 18ème se tient à votre disposition pour que votre table soit toujours un enchantement.

Panorama 30

Plusieurs étapes sont nécessaires à ses réalisations.

 Artisans 003

La pièce en argile est coulée dans un moule ou tournée par le potier. Cuite, elle est appelée "biscuit".
Ensuite, elle est trempée dans un bain d'émail cru.
La pièce est ensuite peinte avec des oxydes de couleurs à l'aide de pinceaux en poils de martre et de soies de porc.
Une fois déposée dans le foyer, elle va y cuire pendant 7 heures et se vitrifier sous des températures atteignant 980°C.

Artisans Fabi 2012 - 024

Seules les pièces impeccables sont conservées.

http://www.arisis-d-anne.fr/index.php

Posté par Puystory le 18 juin 2014 - Artisans - Commentaires [2] -


La maison des senteurs

Puy du Fou 2011 - 2335

La nature est une source d'inspiration inépuisable.
Scientifiques et parfumeurs mettent en œuvre leur créativité et leur curiosité pour identifier de nouvelles sources :
une fleur rare au parfum exquis, un fruit fraîchement cueilli, une épice de l'autre bout du monde.
Ces odeurs vivantes sont souvent inimitables, éphémères.
L'échantillon une fois choisi, il faut en capturer l'odeur.

Puy du Fou 2011 - 2343

Le mot de parfum vient du latin per fumus (à travers la fumée).
L'encens, composé d'aromates broyés, fut la première forme de parfum, celui que l'on offrait aux dieux.
Depuis l'ère romaine jusqu'à nos jours, toutes sortes d'efforts ont été accomplis pour extraire l'essence des planes.

Artisans 121

Les procédés d'extraction utilisés sont : la distillation à la vapeur d'eau, la distillation aux solvants ou l'enfleurage.

Puy20061377

 La distillation à la vapeur d'eau trouve son origine déjà dès le IIe millénaire avant J.C. par les mésopotamiens.
Elle constitue aujourd’hui l’un des procédé de séparation les plus classiques à l’heure actuelle...
Cette méthode permet de séparer des mélanges liquides à températures d’ébullition différentes.

Puy du Fou 2011 - 2342

La rectification sous vide est une méthode connue aujourd’hui pour purifier des solutions naturelles issues de la distillation directe des matières premières.
Le procédé consiste à purifier les essences obtenues grâce à des températures basses qui respectent mieux les matières fragiles.

Carte visite 01JPG

Pour vos commandes, contactez le :
0033 (0) 2 51 51 35 07
0033 (0) 6 83 18 16 72

Posté par Puystory le 04 juin 2014 - Artisans - Commentaires [8] -

Le maître-verrier

PuyStory 2011 Aout 3906

Il y a environ 5000 ans, dans la région du Croissant fertile et la Vallée du Nil, l'homme a commencé à fabriquer du verre.
Sa fabrication était un mélange de cendre et de sable, porté à haute température dans un four.
Fasciné par ses propriétés étranges, les Égyptiens et les Romains ont excellé dans la fabrication de petits objets de verre coloré.

Artisans 027

Le vitrailliste, aussi appelé maître verrier met en œuvre le verre afin de réaliser une " image translucide et colorée ".
Le vitrail, véritable "peinture de lumière", associe la sensibilité de l'artiste, la technicité, le savoir-faire de l'artisan et la lumière de l'environnement.
Un vitrail est une composition décorative ou iconographique formée à l’aide de pièces de verre coloré.

Puy du Fou 2011 - 3681

La technique du vitrail, pièces sont assemblées par des baguettes de plomb, s’est développée principalement au Moyen Age (entre 950 et 1240), époque où les vitraux jouaient un rôle important dans l’enseignement religieux des populations illettrées (extrait de bibles et représentation d’un Saint) et devient avec le temps un élément d’architecture (voir les rosaces).

Artisans 092012-025

Les verres utilisés pour les vitraux sont généralement colorés dans la masse, au moment de la fusion de la silice, par ajout d'oxydes métalliques, ou recouverts de peintures vitrifiables recuites au four.

Artisans 099

Les principales étapes de réalisation d'un vitrail au plomb sont : La conception, la maquette, la coloration, le tracé, le calque, le calibrage, la coupe, le sertissage, le soudage et finalement pour les vitraux extérieurs le masticage.

http://www.jacques-monnier.fr/

Posté par Puystory le 21 mai 2014 - Artisans - Commentaires [1] -

Les artisans de la Cité

Cité Médiévale 001

Construite à proximité des remparts du vieux château (signe jadis du pouvoir militaire et politique), la cité médiévale du Puy du Fou, abrite des boutiques qui ouvrent leurs devantures aux passants.

On y retrouve :

Le Talmelier,
Le Tonnelier,
L'Atelier du Sellier,
L'Atelier des miniatures,
L'enluminure,
Le Maître Verrier,
L'Emailleuse
La Portraitiste,
Le Sculpteur sur Bois,
Le Sculpteur sur Pierre,

Mais retournons 1000 ans en arrière......

Puy du Fou 2011 - 9031

A l'époque, la cité était un lieu de commerce située, comme les châteaux, aux carrefours des routes ou des rivières.
Les cités étaient protégées des pillages par de grandes murailles percées de portes qui étaient gardées et fermées la nuit.

PUY_8110

Les acheteurs ne rentraient pas dans la boutique, mais se présentaient devant l'ouvroir (grande fenêtre fermée par deux planches en bois, une pour l'auvent, l'autre pour le comptoir).

*******

Après ce bref retour historique, nous allons, comme pour les artisans du Village 18ème, vous présenter les boutiques de la Cité.

Les présentations proposées sont en accords avec les artisants et le Puy du Fou.

Posté par Puystory le 07 mai 2014 - Artisans - Commentaires [0] -

Sellier harnacheur

C'est un métier noble et très ancien, déjà depuis le quatrième siècle, en France.
Le métier de sellier se décline en 4 spécialités : sellier bourrelier, sellier garnisseur, sellier harnacheur et sellier maroquinier.

DSC_1376

Ces métiers pratiqués sous un même toit et par un même homme étaient indispensables dans le monde traditionnel rural et les transports d’antan.

DSC_0057

L’atelier du sellier fabrique et répare tout le matériel servant à la pratique de l’équitation et de l’attelage.

Puy du Fou 2011 - 3711

A la bourrellerie, différentes sortes de cuirs interviennent dans la réalisation ou la réparation du matériel.
Cuir tannage végétal, cuir tannage au chrome, avec des épaisseurs allant jusqu’à 5.5 mm, mais aussi différentes sortes de peausseries.

PUY_4990

De par son expérience et son parcours professionnel, il réalise également des accessoires qui interviennent dans la présentation de différents spectacles équestres.
Mélangeant savoir-faire traditionnel et technique moderne il confectionne toutes sortes de projets à base de cuir, d’acier et de résine.

Artisans 030

http://www.resotpe.com/Sellier-harnacheur-atelier-du-sellier-44-Nantes

Posté par Puystory le 23 avril 2014 - Artisans - Commentaires [0] -

Le Scribulorium

Panorama 73

Le scribe ou clerc, est une personne employée aux écritures.
On le croise depuis l'antiquité et particulièrement en Egypte et Mésopotamie.
Elle est chargée de copier les textes liturgiques et les actes publiques.
Ce nom est issu du latin scribere signifiant bien évidemment "écrire" et désigne aussi bien le copiste que le calligraphe.
Dans la Bible, il désigne un homme (docteur- enseignant) instruit dans la loi Mosaïque et dans les écritures sacrées et qui les enseignaient et interprétaient au peuple.
Le scribe - ou encore clerc - passe ensuite ses écrits à l'enlumineur.

Puy du Fou 2011 - 5007

Au cour des siècles, il devient le trait d'union entre les arts, les découvertes et les lettres.

Puy22060810

Depuis des siècles, le scribe utilise la plume d'oie.
Pour épaissir les caractères, il l'a fait tourner sa plume d'un quart de tour.
Avec la modernisation de l’écriture le scribe utilisera la plume en métal.
Et pour augmenter les traits, il lui suffira d’appuyer plus fortement sur son porte-plume.
Mais, les écoliers d’un autre âge s’en souviennent !!!!

Posté par Puystory le 09 avril 2014 - Artisans - Commentaires [0] -