Puy Story

Histoire d'une région.

Les artisans de la Cité

Cité Médiévale 001

Construite à proximité des remparts du vieux château (signe jadis du pouvoir militaire et politique), la cité médiévale du Puy du Fou, abrite des boutiques qui ouvrent leurs devantures aux passants.

On y retrouve :

Le Talmelier,
Le Tonnelier,
L'Atelier du Sellier,
L'Atelier des miniatures,
L'enluminure,
Le Maître Verrier,
L'Emailleuse
La Portraitiste,
Le Sculpteur sur Bois,
Le Sculpteur sur Pierre,

Mais retournons 1000 ans en arrière......

Puy du Fou 2011 - 9031

A l'époque, la cité était un lieu de commerce située, comme les châteaux, aux carrefours des routes ou des rivières.
Les cités étaient protégées des pillages par de grandes murailles percées de portes qui étaient gardées et fermées la nuit.

PUY_8110

Les acheteurs ne rentraient pas dans la boutique, mais se présentaient devant l'ouvroir (grande fenêtre fermée par deux planches en bois, une pour l'auvent, l'autre pour le comptoir).

*******

Après ce bref retour historique, nous allons, comme pour les artisans du Village 18ème, vous présenter les boutiques de la Cité.

Les présentations proposées sont en accords avec les artisants et le Puy du Fou.

Posté le 07 mai 2014 - Artisans *


Sellier harnacheur *

C'est un métier noble et très ancien, déjà depuis le quatrième siècle, en France.
Le métier de sellier se décline en 4 spécialités : sellier bourrelier, sellier garnisseur, sellier harnacheur et sellier maroquinier.

DSC_1376

Ces métiers pratiqués sous un même toit et par un même homme étaient indispensables dans le monde traditionnel rural et les transports d’antan.

DSC_0057

L’atelier du sellier fabrique et répare tout le matériel servant à la pratique de l’équitation et de l’attelage.

Puy du Fou 2011 - 3711

A la bourrellerie, différentes sortes de cuirs interviennent dans la réalisation ou la réparation du matériel.
Cuir tannage végétal, cuir tannage au chrome, avec des épaisseurs allant jusqu’à 5.5 mm, mais aussi différentes sortes de peausseries.

PUY_4990

De par son expérience et son parcours professionnel, il réalise également des accessoires qui interviennent dans la présentation de différents spectacles équestres.
Mélangeant savoir-faire traditionnel et technique moderne il confectionne toutes sortes de projets à base de cuir, d’acier et de résine.

Artisans 030

http://www.resotpe.com/Sellier-harnacheur-atelier-du-sellier-44-Nantes

Posté le 23 avril 2014 - Artisans *

Le Scribulorium.*

Panorama 73

Le scribe ou clerc, est une personne employée aux écritures.
On le croise depuis l'antiquité et particulièrement en Egypte et Mésopotamie.
Elle est chargée de copier les textes liturgiques et les actes publiques.
Ce nom est issu du latin scribere signifiant bien évidemment "écrire" et désigne aussi bien le copiste que le calligraphe.
Dans la Bible, il désigne un homme (docteur- enseignant) instruit dans la loi Mosaïque et dans les écritures sacrées et qui les enseignaient et interprétaient au peuple.
Le scribe - ou encore clerc - passe ensuite ses écrits à l'enlumineur.

Puy du Fou 2011 - 5007

Au cour des siècles, il devient le trait d'union entre les arts, les découvertes et les lettres.

Puy22060810

Depuis des siècles, le scribe utilise la plume d'oie.
Pour épaissir les caractères, il l'a fait tourner sa plume d'un quart de tour.
Avec la modernisation de l’écriture le scribe utilisera la plume en métal.
Et pour augmenter les traits, il lui suffira d’appuyer plus fortement sur son porte-plume.
Mais, les écoliers d’un autre âge s’en souviennent !!!!

Posté le 09 avril 2014 - Artisans *

Le Talmelier

CIMEDIE 42

TALEMELIER, Talmelier, Tallemandier, qui signifiaient anciennement boulanger, en latin talemetarius ou talemarius.

DSC_9881

Pour faire du pain, le talmelier étaient obligés de tamiser ou bien de taler (qui signifiait battre -idée de pétrissage) et mêler la mouture grossière (opération qui consiste à réduire en farine des grains de céréales) provenant du blé, de l'orge, du seigle...

Artisans 084

C'est donc du verbe tamiser que vient le nom de Talmelier, nom que portaient les boulangers à cette époque.
Le mot boulanger apparaît vers la fin du 12ème siècle.

DSC_1239

Au Puy du Fou, vous pouvez déguster (gratuitement) du pain élaboré à l'ancienne.

Posté le 03 avril 2014 - Artisans *

L'enluminure.*

Puy20061274

L'enluminure est un art savant conçu pour l'ornementation du livre manuscrit, bien avant l'invention de l'imprimerie.
Tout en miniature, l'art de "mettre en lumière", comme il se définit, est empreint de minutie et de finesse.

Puy du Fou 2011 - 2325

C'est un travail de haute précision, héritier des maîtres enlumineurs du Moyen-Age.
Métier certes du passé, mais bien plus encore du présent et de l'avenir, à l'heure où l'on redécouvre les matières nobles et naturelles, l'enlumineur utilise de préférence le parchemin (peau d'animal), les pigments purs et l'or véritable.
Pendant de longs siècles, les manuscrits luxueux ont été décorés d'images peintes ou dessinées, enrichis de lettrines richement enluminées et d'ornementations des marges.

PuyStory 2011 Aout 1017

L'enlumineur exerce son art exclusivement avec un pinceau.
Le parchemin désigne une peau de couleur claire apprêtée par un artisan parcheminier.
Les peaux animales (de chèvre, de mouton, de veau, de porc ou d'agneau) sont dégraissées et écharnées pour ne conserver que le derme.

 

Pour plus d'informations sur cet art, je vous propose de visiter le site de :
Claire Biteau-Guillemain

http://www.enlumine.org/

Posté le 26 mars 2014 - Artisans *


Sculpteur sur Pierre.*

Puy du Fou 2011 - 3743

Le métier apparaît dès que l'homme désire bâtir des édifices imposants et conçus pour durer (temples, fortifications,...) donc dès l'Égypte antique et dans l'Antiquité grecque et romaine.
Au fil des siècles, le métier se poursuit en conservant les mêmes techniques et outils (certains types d'outillage utilisés par les tailleurs de pierre actuels n'ont pas changé en 2000 ans).
Le sculpteur choisit la pierre qu'il va tailler en fonction de sa dureté, de son aspect (Texture et couleur).

Artisans 092012-050

Au Puy du Fou, le sculpteur utilise principalement de la pierre calcaire (roche sédimentaire composée essentiellement de carbonate de calcium).
Sur les 138 jours d’ouverture de la saison, Alexandre Lamotte aura travaillé sur 6 sculptures.
Cela peut sembler peu mais selon la taille de l’œuvre, il faut compter de 3 à 50 jours de création.

Puy du Fou 2011 - 3749

 http://www.alexandre-lamotte.com/

Posté le 12 mars 2014 - Artisans *

L'ébéniste

PuyStory 2011 Aout 0988

Ebéniste vient du mot ébène.
C’est un artisan qui travaille l’ébène et d’autres bois précieux, ou qui fait des ouvrages de marqueterie.

DSC_0052

L’art et technique de l'ébéniste sont caractérisés par l'utilisation d'essences de bois diverses, et des oppositions de couleurs sur des surfaces planes.

DSC_0239

Les plus anciennes techniques relevant de l'ébénisterie remontent au moyen-âge avec l'apparition du parquetage en damier appelé Point de Hongrie, et appliqué à de grandes surfaces et sur certains meubles précieux.

Puy du Fou 2011 - 1908

C'est en 1732 que le mot ébénisterie apparaît pour la première fois dans le dictionnaire de l'Académie, pour le différencier du terme menuiserie.
La différence entre menuiserie et ébénisterie tient à la destination de l'ouvrage réalisé par l'artisan.

Puy20061331

On parlera de menuiserie lorsque l'ouvrage est destiné au bâtiment (escaliers, fenêtres, portes, placards, parquets...) et d'ébénisterie lorsqu'il s'agit de mobilier.
Les meubles d'ébénistes peuvent être de style ancien ou de création contemporaine.

Puy du Fou 2011 - 1910

Dans le Village, vous pourrez visiter l'atelier de CHAILLOU-HERMOUET.
C'est l'amour de l'ébénisterie d'art.

DSC_5632

Tout est mis en oeuvre pour produire des meubles de qualité à la finition parfaite.
Un meuble estampillé CHAILLOU-HERMOUET, vous apportera la satisfaction de posséder un mobilier de grande valeur.

 http://www.tapissier-ebeniste.fr/

Posté le 26 février 2014 - Artisans *

L'émail.*

PuyStory 2011 Aout 1773

L'histoire de l'émail commence en Egypte et en Grèce au 6ème siècle avant J.C et connaît un essor important au cours du 2ème siècle av. J.-C.
Le secret de fabrication de l’émail viendrait des Scythes peuples nomades, d'origine indo-européenne.
Cet art fut introduit en Chine et fut transmis aux Phéniciens et aux Assyriens.
Les Byzantins tirèrent les techniques qu’ils transmirent en Europe vers le XI° siècle Les musées et les églises conservent un nombre considérable d'émaux byzantins, ottoniens et carolingiens.
On retrouve parmi les plus belles œuvres, l'aiguière de l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune (Suisse), la reliure de l'Évangéliaire de Metz (Paris, Bibliothèque nationale) et le Paliotto de Saint-Ambroise (Milan).
L'émail s'impose en Occident au XIIe siècle et de véritables corporations se forment, avec des règlements bien particuliers.
A partir des XVIIe et XVIIIe siècles, la production des émaux commence à décliner.
Les émaux ne sont plus utilisés à des œuvres de grande taille, mais réservés à la décoration d'objets familiers comme dans l'ornement des bijoux et des fibules (broches).
L'émail, substance cristalline poudreuse, vitrifiable au feu, et composée d'un mélange complexe d'oxyde de plomb et de sable quartzeux se combinent avec une base (soude ou potasse) grâce à des liants comme la magnésie, le nitre ou le salpêtre.

Artisans 107

Le travail se fait sur une base de métal généralement en cuivre, L’artisan peut aussi utiliser de l’or, argent ou du fer.
Dès que la plaque ou l'objet métallique est prête à recevoir l'émail, il procède à la pose des poudres ensuite c’est la cuisson.
La cuisson se situe entre 850 et 900° et révèle les couleurs définitives de l'émail, ainsi que l'intensité de son éclat.
Plusieurs passages au four sont nécessaires pour la création.
Le procédé est travailler les poudre d’émail les plus dures (Haute température) vers les plus tendres (basse température).
Certaines pièces peuvent subir jusqu'à 10 cuissons différentes.

DSC_9902

L'émail a occupé une place importante dans l'histoire de l'art et est aujourd'hui en voie de disparition.
Bien souvent imité et banalisé, l'émaillerie artisanale essaie de survivre avec la minutie et la patience qu'elle exige.
Le savoir-faire de l’artisan fait que chaque pièce est unique et originale.

Posté le 12 février 2014 - Artisans *

l'Atelier du relieur (Village 18ème).*

Puy20061243

Le relieur est un artisan qui intervient après le travail du Scribe et de l’Enlumineur.
La reliure était déjà classée comme un art chez les Romains.
Pendant le Moyen Âge, les reliures furent quelquefois splendides, mais le plus souvent sobres et peu ornées.
Après la découverte de l’imprimerie et à l’époque de la Renaissance, cet art prit un grand essor.

Artisans 092012-011

Il donne la forme finale au livre en assemblant les différentes pages le composant.
La fonction du relieur est de :
Créer, embellir, restaurer, protéger des ouvrages ou d'autres documents papier, augmenter la durée de vie et de faciliter la consultation, en réalisant leur reliure de manière artisanale en appliquant :
1) les techniques traditionnelles (débrocher, préparer et coudre les cahiers).
2) de la reliure (encoller, emboîter la couverture).
3) de la couverture (recouvrir le livre).

Puy20061264

Il existe trois grands types de reliure en fonction de son usage futur.
La reliure courante : la plus pratiquée pour les bibliothèques, les archives...
La reliure d'art ou de création, pour les collectionneurs et les particuliers.
La restauration de reliure.

Artisans 092012-014

Créativité, patience, minutie... et connaissance de l'histoire du livre sont les qualités demandées.

Posté le 29 janvier 2014 - Artisans *

Le tonneau

Puy du Fou 2011 - 3653

Protégés par les murs de la cité médiévale, les artisans vous ouvrent les portes de leurs ateliers.

Puy du Fou 2011 - 3665

Le tonneau est connu en Europe depuis 2000 ans et est une invention gauloise.
Il servait essentiellement à stocker des produits liquides (vin, bière, cidre, eau), mais également solides comme les grains, les salaisons et même les clous.
Son emploi se généralisa dans l'Empire romain à compter du IIIe siècle.
Les Romains l'empruntèrent aux Gaulois pour la conservation et le transport car il était plus résistant que les amphores grecques.
D'abord appelé "charpentier de tonneau" , les maitres tonneliers "tonloiers" ou "bariliers" étaient déjà réunis en corporation au IXe siècle.

Puy du Fou 2011 - 3670

Vers 1650, ce récipient fut associé à une expérience célèbre : le crève tonneau.
Il permit d'écrire le Principe de Pascal.
Le bois du tonneau apporte des tannins aux liquides qu'il contient.
Cette dernière caractéristique est utilisée pour fabriquer le vinaigre balsamique.

Posté le 15 janvier 2014 - Cité Médiévale *