Puy Story

Histoire d'une région.

La Guerre de cent ans

PuyStory 2011 Aout 1475

L’appellation "Guerre de Cent Ans" désigne une période de troubles où les combats occupent en fait une place restreinte en regard des moments de trêve.
C’est un conflit qui prend sa source dans une rivalité séculaire entre la France et l’Angleterre.

PUY_2976

Dès le XIIème siècle, suite au mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le comte d’Anjou Henri II Plantagenêt, l’Angleterre avait en partie réalisé ses ambitions conquérantes sur la France.
En 1337, le roi Édouard III d’Angleterre revendique la couronne de France et passe à l’offensive, infligeant plusieurs défaites à l’armée française, dont celle de Crécy (1346).

Puy du Fou 2011 - 7353

Au péril de l’étranger vient bientôt s’ajouter la guerre civile.
La folie du roi de France Charles VI éveille la convoitise de ses oncles les ducs de Bourgogne.
Le royaume se divise alors entre le parti d’Orléans (mené par Louis d’Orléans, frère de Charles VI) qu’on appellera bientôt des Armagnacs, et le parti des Bourguignons (dont Jean Sans Peur, duc de Bourgogne, est le chef), ces derniers n’hésitant pas à requérir l’aide des Anglais pour réaliser leurs ambitions politiques.
L’anarchie fait le jeu de l’Angleterre.
En 1413, le roi Henri V revendique la couronne de France et la main de la fille de Charles VI.

Puy du Fou 2011 - 8885

Débarquant sur le continent avec six mille hommes, il inflige aux armées françaises l’écrasante défaite d’Azincourt (1415) où la chevalerie française est décimée.
En 1418, la capitale passe aux mains des Bourguignons.
En signant l’infamant Traité de Troyes, en 1420, Charles VI déshérite son propre fils au profit du roi d’Angleterre auquel il accorde la main de sa fille.
Henri V devient l’héritier de la couronne de France.

Puy15060567

Écarté du trône, désavoué par ses parents, le dauphin Charles VII vient à douter de sa légitimité.
La France est divisée entre les possessions anglaises au nord, les possessions bourguignonnes à l’est, et les provinces demeurées fidèles au Dauphin au sud.

PUY_9820

Au nord, seules quelques places fortes sont restées fidèles à Charles VII, dont le Mont Saint-Michel et Vaucouleurs…
Cantonné à Bourges, le dauphin est appelé par dérision le "petit roi de Bourges".

PUY_3594

L’épopée de Jeanne d’Arc s’inscrit dans ce contexte désespéré.
A l’abandon de la couronne s’ajoutent les famines, les épidémies et le brigandage.

Posté par Puystory le 09 septembre 2020 - Secret de la lance - Commentaires [0] -


Mais qui est Jeanne ? (résumé)

PUY_9955

Née à Domrémy, en Lorraine, en 1412.
D'après son témoignage, elle entendit des voix célestes qui l'invitaient à sauver la France alors sous la domination Anglaise et bourguignonne.
Elle obtient de se faire conduire au près de Charles VII dont la cour se tenait à Chinon, le reconnut parmi la foule et parvint à le convaincre de sa mission.
A la tête d'une armée que le roi lui fournit, elle délivra la ville d'Orléans assiégée par Suffolk et Talbot.

PUY_9263

Le mois suivant, elle vainquit encore les Anglais à Patay, puis Auxerre, Troyes, Chalons et s'ouvrit la route de Reims où elle fit sacrer Charles le 17 juillet 1429.
Elle ne put prendre Paris (septembre 1429), mais s'empara peu après de Compiègne.
Pour sa perte hélas, car tentant une sortie le 24 mai 1430, elle tomba aux mains de Jean de Luxembourg qui la vendit aux Anglais.
A la suite d'un procès de trois mois, elle fut condamnée comme hérétique et sorcière à être brûlée vive.
Son supplice eut lieu sur la place du vieux marché, à Rouen, le 30 mai 1431.

M.G.

Posté par Puystory le 31 août 2020 - Secret de la lance - Commentaires [0] -

L'épopée de Jeanne D'arc.

Puystory_05188

Née en 1412 à Domrémy, aux marches de la Lorraine, Jeanne est d’abord une enfant simple, bonne et pieuse.
Sa vie bascule lorsqu’à l’âge de treize ans elle entend l’archange Saint Michel lui dire "la pitié qui était au royaume de France " et lui révéler que le Ciel l’a élue "pour apporter aide et protection au dauphin Charles, expulsé de son domaine".
C’est le point de départ d’une course de géant.

PUY_4173

Guidée par son Conseil (les voix de Sainte Marguerite et Sainte Catherine), Jeanne parvient à convaincre le sceptique Robert de Baudricourt (représentant du roi à Vaucouleurs) de lui accorder quelques hommes pour l’escorter jusqu’à Chinon, où elle reconnaît Charles VII dissimulé parmi ses courtisans.

PUY_5845

Elle le convainc de sa légitimité :
"Le Roi des Cieux vous mande par moi que vous serez sacré et couronné en la ville de Reims, et que vous serez lieutenant du Roi des cieux, qui est Roi de France".
Devenue chef de guerre, elle arrache Orléans aux Anglais en l’espace de cinq jours (8 mai 1429).
Mais Jeanne n’a de cesse d’imposer la volonté du Ciel.
Pour mettre fin à l’anarchie, le dauphin doit être couronné à Reims.

PUY_1275_08232

Le sacre de Charles VII a lieu le 17 juillet 1429.
La légitimité de Charles VII consacrée, la mission de Jeanne s’achève.
Blessée devant Paris, trahie par des conseillers royaux perfides et jaloux, vendue aux Anglais par les Bourguignons, abandonnée par le roi désireux de se réconcilier avec le duc de Bourgogne, Jeanne est emprisonnée, injustement jugée par un tribunal ecclésiastique acquis à l’ennemi et brûlée vive à Rouen le 30 mai 1431.

PUY_9789

Réaffirmant sans relâche et sans défaillance :
"Mes Voix ne m’ont point trompée…
Les révélations que j’ai eues venaient de Dieu".
Le sacrifice de Jeanne porte rapidement ses fruits.
Par le traité d’Arras (1435), Philippe le Bon, duc de Bourgogne, se rallie à Charles VII.

PUY_1403

Le roi de France reprend l’offensive contre les Anglais.
Paris est prit en 1436.
La Normandie reconquise en 1450 et pour finir la Guyenne.
La bataille de Castillon (17 juillet 1453) marque la fin de la guerre de cent ans et des prétentions de l’Angleterre sur la France.

PUY_9760

Posté par Puystory le 06 mai 2020 - Secret de la lance - Commentaires [0] -

Jeanne d'Arc au Puy du Fou

Puy du Fou 2011 - 8843

Le Secret de la Lance rappelle, à travers l’attaque du château, la redoutable efficacité de l’archerie anglaise, qui anéantit la chevalerie française à la bataille d’Azincourt (1415).
Les engins de siège contribuent à l’évocation de la guerre médiévale tout en amplifiant le spectaculaire de l’action.

PUY_6089

Le spectacle évoque l’épopée de Jeanne d’Arc à travers la scène purement imaginaire d’un arrêt au Puy du Fou décidé par la jeune fille sur le chemin d’Orléans (en réalité, Jeanne n’a jamais dépassé Saumur).
Désireuse de sélectionner les cavaliers qui l’aideront à remporter la bataille d’Orléans, Jeanne nous permet d’assister à une éblouissante démonstration équestre.

Puystory_05382

Reconnaissable à son étendard fleurdelisé, la Pucelle mentionne l’apparition de l’archange Saint Michel, tandis que le texte d’entrée fait entendre les "Voix" instigatrices de sa mission…

"Va, fille de France… ".

Posté par Puystory le 24 janvier 2020 - Secret de la lance - Commentaires [0] -

En l'An 1429, Les Légendes Chevaleresques (Richard Liègeois)

Puystory_9181

Posté par Puystory le 26 février 2017 - MUSIQUE - Commentaires [1] -


L’anneau de Jeanne d’Arc racheté par le Puy du Fou

web-ring-joan-of-arc-c2a9-c2a9-timeline-auctions

Dérobé à la Pucelle par l'évêque Cauchon lors de son procès en 1431, la relique a été rachetée aux Anglais par le célèbre parc d'attraction français lors d'une vente aux enchères historique.
L'anneau de Jeanne d'Arc pèse 4,90 grammes pour un diamètre interne de 18,25 mm et un diamètre externe de 21 mm.
Il est accompagné d'une boite pesant 127 grammes, mesurant 79 x 58 x 77mm.
Cet anneau en argent doré est une relique du XVème siècle.
Cet anneau fut offert à Jeanne d'Arc par ses parents.
Un anneau qu'elle porta tout au long de son existence et qui fut un élément central de son procès.
C'est au moment de ce procès que les Anglais lui confisquèrent l'anneau.
Il aura finalement passé 600 ans en Angleterre avant son retour en France.

http://fr.aleteia.org/2016/03/03/lanneau-de-jeanne-darc-rachete-par-le-puy-du-fou/

*****

PUY_9691

L'histoire renaît avec le retour de l'anneau en France.
Et que dire de plus sur la symbolique du retour sur les terres du Puy du Fou.
En 1431 le Vieux château est détruit par les Anglais en représailles à l'alliance et participation de Guy II à la bataille de "cent ans" à côté de Jeanne D'Arc.
Deux grands personnages de l'histoire se sont rencontrés et combattus pour leurs convictions.
A présent, il nous restera deux valeurs hautement symboliques au Puy du Fou.....
Les ruines d'un "Vieux Château" et "l'anneau.....de la Sainte Patronne de la France".
*****
Lire l'histoire sur :
http://www.puydufou.com/histoires-de-ouf/

*****

Medieval Joan of Arc Devotional Ring with Casket

  

Posté par Puystory le 03 mars 2016 - Secret de la lance - Commentaires [4] -

La Bataille du Donjon. *

Pano__41_

Né sous "Spectacle équestre" en 1989,  il prendra en 1996 le nom de "Fête de Chevalerie".
Le spectacle évoluera pour devenir en 2000 "La Bataille du Donjon".
Pendant ce spectacle, près du château du Puy du Fou, le visiteur reprenait l'histoire en marche sur les traces des Chevaliers de l'ancien temps.
Il présentait à l'origine, des cascades et des figures équestres de l'époque médiévale.

PanoPuydufou_20

En 2000, l'apparition du Donjon de 20 mètres de haut (100 tonnes, mobile grâce à une base similaire au pas de tir des fusée Arianne) ouvre une fenêtre sur  un épisode de la guerre de cent ans.
Et que dire des petites querelles entre le Bouffon et le Maître Canonnier du Puy du Fou.

Panorama 85

L'année 2010 est signe du renouveau.
Le spectacle "Le Secret de la Lance" ouvre la porte sur l'histoire avec des moyens techniques hors du commun avec un rempart escamotable de 50m de long sur 8m de haut.

Posté par Puystory le 12 octobre 2015 - DONJON - Commentaires [0] -

Le tournoi.

PUY_0996

Le chevalier est un soldat professionnel de la guerre au service d’un seigneur.
Propriétaire d'armes offensives et défensives, il doit souvent remplacer après un combat.
Il doit donc gagner de l'argent.
Au Moyen-âge, on ne se bat pas en hiver et pendant les périodes saintes (Avent, Carême).
L'Église ayant défini depuis la fin du Xe siècle des paix de Dieu et des trêves de Dieu pour limiter les guerres.

PUY_8038

Les tournois (combats simulés) sont devenus une manière de gagner de l'argent, de confisquer des chevaux et des armes aux chevaliers vaincus, mais aussi une façon de montrer sa bravoure, son courage et de ne pas perdre la main pendant les périodes sans combat.

PUY_5037

Pendant les tournois, qui duraient plusieurs jours, beaucoup de chevaliers périrent car tous les coups étaient permis et les combats étaient aussi violents qu'une bataille (une guerre).
Il existait trois sortes de tournoi :

1. Le premier est le "Pas d'arme".
Tournoi où s'affrontaient des chevaliers à pied dans un enclos appelé la Lice.
Ils combattaient épée et tentait de gagner le prix , en or ou en nature (objet).

DSC_9487

2. Le deuxième est la "Joute".

Pratiquée à cheval et avec une lance, les chevaliers s'élançaient l'un contre l'autre avec leur monture afin de désarçonner (mettre bas de la selle) leur adversaire.

PUY_9226

3. Le troisième le "Tournoi".
Affrontement entre deux camps, tout au long de la journée comprenant plusieurs épreuves dont notamment une mêlée.
*****
Bien que les lances étaient épointés et les épées privées de tranchant, les accidents était fréquents.
A Nuys, près de Cologne, en 1240, un tournoi coûta le vie à soixante chevaliers ou écuyers.
En 1559, au cours d'un double mariage se produisit un spectacle de bien funeste mémoire.
Pour clôturer les festivités, un tournoi eu lieu à Paris.
Le roi de France Henri II décida de participer pour affronter le comte de Montgomery (fine lame de l'époque).
Au cours de la troisième passe, la lance de Montgomery, déviée par l'écu d'Henri pénétra sous la visière du casque du roi et lui traversa l'œil.
Le roi agonisa dix jours, puis mourut.
La reine Catherine de Médicis interdit alors les tournois et les joutes sur le sol français.

Posté par Puystory le 29 juin 2015 - Secret de la lance - Commentaires [2] -

La guerre de cent ans *

PUY_5053

A partir des années 1340, la guerre impose régulièrement sa présence.
La longue suite de conflits que l’on appelle la Guerre de Cent ans débute à la Toussaint 1337.
La lutte ouverte entre Philippe VI de Valois et Edouard III d’Angleterre ne sera pas continue mais la peur des gens d’armes et la hantise des dévastations s’installent.

PUY_0901

Après la défaite française (1340-1360) et l’occupation anglaise (1360-1372), la reconquête du Poitou est entreprise par Du Guesclin en 1372-1373 (siège de Mortagne en août).
Après une accalmie, la guerre reprend vers 1412 entre les Armagnac et les Bourguignon.

DSC_5237

Jeanne d’Arc aide Charles VII à prendre le dessus et le roi peut rentrer à Paris en 1436.
A partir des premiers combats, les habitants n’ont dû le plus souvent compter que sur leurs propres forces pour résister.

Puy21060146

Rapidement, le pays se couvre de fortifications de toutes sortes.
Les villages s’entourent de palissades, les paroissiens transforment leurs églises en tours de défense.
La plupart des églises fortifiées de Vendée datent de la Guerre de Cent ans (Le Boupère, Réaumur…).

Posté par Puystory le 22 juin 2015 - Secret de la lance - Commentaires [0] -

Les chevaux au Puy du Fou.

PUY_3609

Publié en accord avec "Hélène et les Animaux".

PUY_5164

 

 

Posté par Puystory le 19 juin 2015 - Secret de la lance - Commentaires [0] -