Puy Story

Histoire d'une région.

Renaissance

Château 2012 - 003

L’histoire nous replonge aux origines du château dont les parties du XVe siècle sont toujours visibles dès l'entrée.
1432 voit sous Seigneur Guy II du Puy du Fou entreprend la construction de son nouveau château.
Le vieux château ayant été totalement détruit par les anglais en 1430 (Ruines du Bal des Oiseaux Fantômes).

Chateau - 240

1540-1577, le château médiéval est transformé en château renaissance.

Chateau - 230

1577, suite au décès de Catherine de Larochefoucauld, les travaux s’arrêtent et laissant dans le paysage un château inachevé.

 Cine1606010157

Le château du Puy du Fou (unissant le granit et la brique) a faillit pourtant disparaître sous la Révolution, lorsque les Colonnes infernales le saccagèrent et l'incendièrent, le 24 janvier 1794.

Cinéscénie 2010 - 111

Laissé à l'abandon, le château devint une ferme tout au long du XIXe siècle.
Il faut attendre l'année 1977 (année de mise en vente du château), pour qu'il soit remarqué par un architecte des Bâtiments de France qui en signala l'intérêt au Conseil général de Vendée.

Cine1606030230

C'est à ce moment qu'intervint un jeune homme, Philippe de Villiers, qui rêvait de promouvoir l'histoire de la Vendée par un spectacle nocturne (Ce soir, la Vendée, qui deviendra la Cinéscénie).

Posté par Puystory à 09:28 - CINESCENIE - Commentaires [0] -


Citroën

Cinéscénie15082012-394

Le modèle du présenté au Puy du Fou est un 11B datant de 1954.
La Citroën Traction Avant a été produite entre les années 1934 et 1957.
Présentée le 18 avril 1934, elle s'appelle Citroën 7, pour 7 chevaux fiscaux, mais la population et l’histoire finiront par la rebaptisée traction avant.
Traction vient de son mode de motricité.
Tirée par les roues avant, contrairement aux autres automobiles qui étaient propulsées (roues arrière).
Son histoire est étroitement liée à celle de la France et tout particulièrement lors de la Seconde Guerre mondiale.
Son excellente tenue de route et ses qualités de routière feront que la traction est adoptée par l'armée française.
En 1940, elle sera réquisitionnée par l'armée allemande, qui la fera aller dans les chaleurs du désert africain ou dans le froid de l'hiver russe, sans avoir de problèmes.
Voiture fétiche des résistants pendant la guerre, elle reflète l’image patriotique.
Ce nouveau modèle se singularise esthétiquement par sa ligne entièrement aérodynamique.
De plus, c’est la première voiture à disposer d’un châssis monocoque, freins à tambour hydraulique, roues indépendantes, suspensions par barre de torsion et des pneumatiques Michelin Super confort.
Au fil des années, sa mécanique évoluera de 7 Cv au 11 Cv pour un 4 cylindre à 15 cv pour un 6 cylindres.
Un V8 de 22 cv ne sera jamais produit en série.
Grâce aux nouveautés technologiques, son poids de 1120 kg peut atteindre la vitesse de 120 Km/h.
Sa couleur sera noir jusqu’en 1953.
Au salon de Paris 1952, la voiture recevra une malle arrière rectangulaire.
La 15 sera équipée en 1954 d’une suspension hydropneumatique sur l’essieu arrière (modèle 15 H), innovation montée l’année suivante sur la DS (sur les quatre roues).
Ce véhicule sauvera l’entreprise Citroën de la faillite.

Posté par Puystory à 02:00 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Robespierre : bourreau de la Vendée ?

 PuyStory 2011 Aout 4266

Entre 1793 et 1796, la Vendée fut le théâtre d'affrontements d'une rare violence entre des paysans insurgés et le pouvoir révolutionnaire dirigé par Robespierre.
170 000 Vendéens furent massacrés par les armées de la République, au point que certains historiens n'hésitent pas à employer aujourd'hui le terme de génocide.
La population Vendéenne a-t-elle fait l'objet d'une élimination méthodique et programmée ?

Posté par Puystory à 02:10 - CINESCENIE - Commentaires [2] -

Lumière !!!

 Ci 069

En 1524, 1526 et 1553, tout propriétaire de maison devait installer après neuf heures sur une fenêtre en hauteur une lumière.
Cela devint le premier éclairage public.
En 1729, la capitale comptait 5772 lanternes ou fanaux.
Le réverbère fût inventé le 28 décembre 1745 par Bourgeois de Châtel-blanc.

Posté par Puystory à 02:19 - Divers - Commentaires [1] -

COULEURS LITURGIQUES

DSC02817

Les vêtements liturgiques nous rappellent que la Messe n'est pas une action ordinaire et nous met en contact avec Dieu.
La diversité des vêtements nous permet de reconnaître la fonction propre de chaque ministre.
Les couleurs expriment les caractéristiques de la cérémonie.
C'est au XVI° siècle, que le Concile de Trente a défini cinq couleurs :
Le blanc : Joie, pureté.
Le rouge : Feu du Saint-Esprit, Sang des martyrs.
Le vert : Printemps, espérance de vie éternelle.
Le violet : Prière intense et pénitence.
Le noir : Deuil, défunts.
 Et c'est au XIX° siècle que ces couleurs liturgiques ont été définitivement codifiées.
Cependant, d'autres couleurs, issues des traditions, sont admises
Le rose : Joie dans le temps de pénitence.
Le bleu : Fêtes mariales
Le gris cendré, n'est pas une couleur liturgique, mais est un rite lyonnais, prévu les jours de semaine pour les temps de pénitence (Avent et Carême).

Posté par Puystory à 02:23 - VIKINGS - Commentaires [2] -


Le tocsin

SH109773

Le premier sens indiqué est naturel, le tocsin étant une sonnerie de cloche répétée et prolongée destinée à signaler un évènement grave comme un incendie, une émeute ou la guerre, par exemple.
Tocsin avec cette orthographe date de 1611 et est une déformation de 'Touquesain' qui date de 1379.
En février 1793, la levée d'une armée de 300 000 hommes par la convention met le feu aux poudres.
Le tocsin sonne dans 800 paroisses de plusieurs départements de l'Ouest.
D'abord dirigés par les roturiers comme Cathelineau, les insurgés demandent aux nobles de devenir leurs chefs.
Ils forment alors l'armée "catholique et royale" ou "des Blancs", capable de mobiliser entre 30 000 et 70 000 hommes, commandée par les chefs dont les noms deviennent célèbres: Bonchamps, d'Elbée, Charette de la Contrie ou le comte de La Rochejaquelein.

Posté par Puystory à 02:03 - XVIII EME SIECLE - Commentaires [0] -

Charette de la Contrie François Athanase (1763-1796)

PuyStory 2011 Aout 4330

Né à quelques kilomètres de Nantes dans une famille de nobles bretons, Charette entre dans la marine à 16 ans et participe à la guerre d'Indépendance américaine.
Il émigre à Coblence en 1790 et revient défendre le roi aux Tuileries en 1792.
Il réussit à s'échapper et se retire dans son manoir de la Garnache (Vendée) où il accepte à contre cœur et sans espoir de diriger les paysans insurgés qui viennent le chercher en mars 1793.
Grand meneur d'hommes, fin tacticien, il remporte de nombreuses victoires contre les bleus (Torfou, Montaigu et Saint Fulgent).
Il échoue devant Nantes en juin 1793.
Jaloux de son indépendance, il refuse à plusieurs reprises de s'associer à la Grande Armée Catholique et Royale.
C'est ainsi qu'il ne participe pas à la désastreuse virée de Galerne qui finit en massacre à Savenay en décembre 1793. Resté quasiment seul il poursuit une guérilla meurtrière et échappe souvent de peu à la capture en 1794.
En février 1795, il signe le Traité de la Jaunaye avec la Convention Thermidorienne.
Mais les combats reprennent en juin 1795.
Abandonné par les anglais et les nobles émigrés, Charette est capturé et grièvement blessé le 23 mars 1796.
Il est exécuté le 29 du même mois, place Viarme.

Posté par Puystory à 02:44 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Quenouille

5746633

Définition 1 :

Bâton à l'extrémité supérieure duquel on attache du chanvre ou du lin, pour le filer en le dévidant au moyen du fuseau ou du rouet.
Charger une quenouille.
Coiffer une quenouille.
Monter une quenouille.
Il se dit aussi de la Quantité de lin ou de chanvre dont une quenouille est chargée.
Filer une quenouille.
Elle a achevé sa quenouille.
Cette maison est tombée en quenouille,
Une femme en est devenue héritière.
On dit dans le même sens :
Le royaume de France ne tombe point en quenouille,
Les femmes ne sont point appelées à succéder au trône de France.

Définition 2 :

se dit, par analogie, des Colonnes, des piliers qui sont aux quatre coins de certains lits.
Quenouilles dorées.
Un lit à quenouilles.
Il se dit, en termes d'Agriculture, des Arbres fruitiers qui sont taillés de manière que le branchage se rapproche de la forme d'une quenouille.
J'ai fait planter des quenouilles qui n'ont pas réussi.

Posté par Puystory à 03:52 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

La guillotine

Le sujet qui suit n'est pas amusant, mais il fait aussi partie de l'histoire.

Cinéscénie 154

Le docteur Joseph Guillotin présente aux députés de l'Assemblée Constituante une nouvelle machine servant à exécuter les condamnés à mort.
L'engin, mis au point en collaboration avec le chirurgien Antoine Louis, est selon ses inventeurs le moyen "le plus sûr, le plus rapide et le moins barbare."
Il sera d'abord appelé 'Louison" ou "Louisette" mais très vite les parlementaires et les journalistes lui donneront le nom de "guillotine" en souvenir du nom de son créateur.
Le peuple surnommera la machine: "la veuve".
La première exécution aura lieu le 25 avril 1792, elle s'appliquera à un bandit de grand chemin (Nicolas Jacques Pelletier).
La guillotine fonctionnera jusqu'en 1977 (Hamida Djandoubi).

18039949

Peut-être avez-vous un ancêtre guillotiné ?.
Dans la colonne des liens, un site vous aidant à le retrouver.

Posté par Puystory à 02:10 - CINESCENIE - Commentaires [1] -

le Père de Montfort

grignion_de_montfort_1

Né le 31 janvier dans la ville de Montfort près de Rennes, mort à St Laurent-sur-Sèvre le 28 avril 1716.
Prêtre, fondateur des Filles de la Sagesse des Prêtres Missionnaires, de la compagnie de Marie et des Frères de Saint Gabriel. Canonisé le 20 juillet 1947 par Pie XII.
Il est fêté le 28 avril.
Ordonné prêtre le 5 juin 1700.
Louis-Marie était en décalage avec son époque, sa simplicité, son désintéressement dérange.
Il doit surmonter de nombreuses difficultés.
Finalement il trouve appuis auprès de l'évêque de Poitiers et devient aumônier de l'hôpital général de Poitiers.
En 1711 le Père de Montfort est appelé par l'évêque de la Rochelle.
En 1713, il rédige la Règle des missionnaires de la Compagnie de Marie, un engagement par vœu de pauvreté de chasteté et d'obéissance.
En 1716, il débute sa dernière mission à St Laurent sur Sèvre.

DSC03237
Souffrant d'une pleurésie, il meurt le 28 avril à l'âge de 43 ans.
On a dit que l'une des raisons pour laquelle les Vendéens se sont opposés aux tendances antireligieuses de la Révolution, 80 ans plus tard, c'est que leur foi avait été affermie par la prédication du Père de Montfort.
A l'heure actuelle, beaucoup se consacrent au Christ et à la Sainte Vierge selon la méthode du Père de Montfort, le plus illustre d'entre eux étant le Pape Jean-Paul II dont la devise " Totus tuus " (Je suis tout à Toi, ô Jésus en Marie) est empruntée au Père de Montfort.
Beaucoup demandent que le Père de Montfort soit déclaré docteur de l'Église.

DSC03244

Posté par Puystory à 02:36 - GLOIRE DE VENDEE - Commentaires [1] -