Puy Story

Histoire d'une région.

Le Charron

PUY_2968

 Depuis que l’homme utilise la roue pour construire des véhicules, il y a des charrons.

Vikings015

Ce métier existe probablement depuis plus de 4000 ans.
Avec les premiers carrosses apparus au Moyen-âge, les charrons faisaient partie de la corporation des "entrepreneurs de carrosses, coches, chariots, litières, brancards, calèches".
Le statut de charron est officiellement reconnu en 1658 par Louis XIV.

PUY_2616

Le charron, maître de tout ce qui tourne et roule dans un village, était un artisan spécialiste du bois et du métal et fabriquait des roues en bois, mais aussi des voitures de charge, des engins agricoles et artisanaux tel que : chariot à timon et quatre roues, charrette à brancard, char à bancs, corbillards, brouettes, etc…

PUY_3147

Jusqu’à la dernière guerre la charrette, tirée par les chevaux ou par les bœufs, était encore présente dans les campagnes et il avait du travail pour le charron du village.
De nos jours, ce métier est plus orienté vers la restauration de voitures à cheval anciennes pour une utilisation en sécurité (loisir, attelage de tradition, musée...).
Sainte Catherine d'Alexandrie (martyrisée avec une roue à pointes) est la patronne des charrons.

PUY_4241

 Les étapes importantes de la fabrication d'une roue sont : 

(A venir prochainement)

Posté par Puystory à 00:16 - CINESCENIE - Commentaires [0] -


Les Artisans du Puy du Fou

PUY_3465

 

Les artisans du Puy du Fou.... sur une musique originale et composée par Richard Liegeois pour Puystory.

Posté par Puystory à 18:49 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

Le Puy du Fou encore récompensé

 

"Notre force c'est la création artistique"

Posté par Puystory à 14:21 - Divers - Commentaires [0] -

Les jardins du Puy du Fou

Puy du Fou 2011 - 8021

PUY_4675

Puy du Fou 2011 - 1575

PUY_9289

PUY_3332

PUY_8808

Posté par Puystory à 00:02 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

Réduction du minerai de fer.

DSC07217

PUY_7264

DSC07220

PUY_7277

PUY_7287

PUY_7255

PUY_7305

PUY_7319

PUY_7327

PUY_7335

Posté par Puystory à 00:19 - Fort de l'An Mil - Commentaires [1] -


Féodalité dans la région du Haut Bocage (4).

PUY_3192_DxO - Puystory

Le châtelain possédait le droit de fourches patibulaires à trois piliers où après un jugement rendu par sa Justice seigneuriale, pouvaient être pendus les criminels.
De nos jours, certains lieux appelés "Judices" ou "Justices" marquent souvent les lieux où étaient dressés ces poteaux d'exécution.
On trouvait aussi le droit de sceaux à contrats, sortes de bureaux d'enregistrement où les nombreux notaires dépendant de la châtellenie, qui seuls avaient le droit d établir des actes publics, devaient venir y faire apposer le sceau du châtelain, en payant naturellement un droit d'enregistrement.
Droit aussi de poids et mesures, mesures à blé, mesures à vin, qui variaient d'une châtellenie à l'autre.
Droit du four à ban, ou four banal, où les sujets de la châtellenie devaient faire moudre leurs grains et cuire leur pain, toujours moyennant une certaine redevance.
Seul le châtelain possédait le droit de forteresse, qui l'autorisait à doter son château de tours canonnières, fossés, pont-levis.

DSC_0225

Un curieux procès au début du XVème siècle opposa le seigneur châtelain de Mortagne à son vassal Pierre Foucher, seigneur des Herbiers, qui ne possédant pas le droit de forteresse, avait fait entourer son château des Herbiers de fortifications et de fossés.
Procès qui dura quelques années et se termina par une transaction le 9 novembre 1495, par laquelle le seigneur de Mortagne acceptait que son vassal conserve les fortifications de son château des Herbiers sa vie durant, lequel accepte à son tour, qu'à sa mort, elles fussent démolies.
Le châtelain possédait aussi le droit de juridiction et seul, lui ou son sénéchal pouvait rendre la justice dans toute l'étendue de son domaine.
Egalement droits d'établir des foires près de leur château, après approbation royale.
On connaît les quatre Foires de la Saint-Jean aux Epesses, concédées au seigneur du Puy du Fou par le Roi de France.

PUY_7591 Puystory

La Féodalité est remplie de multiples droits et devoirs.
Certains très onéreux pour ceux qui les paient, d'autres purement honorifiques et quelquefois burlesques.
Ainsi les deux roitelets (petite espèce de passereau) que le seigneur du "Vieil Puy du Fou" devait conduire ou faire conduire chaque année, sur une charrette attelée de deux bœufs au château de son suzerain, le seigneur-baron de Mortagne.
Les paires de gants blancs que certains prieurs, chapelains et meuniers devaient rendre à la dame de leur châtelain à certaines époques de l'année.
De même que l'hospitalité que devait le vassal à son suzerain à l'occasion d'une visite et au cours de laquelle il devait nourrir le châtelain, sa dame, ses serviteurs, sans oublier "une poule pour ses chiens".
N'oublions pas aussi les différents droits de "cuissage", de quintaines, etc…
Tous ces droits qui formaient un véritable tissu de contraintes de toutes sortes.
Ils entretenaient souvent des rapports très amicaux entre les diverses couches de la Société de l'ancienne France.
Rapports, contraintes, que vint abolir la Révolution de 1789 supprimant en même temps la joie que certains d'entre eux apportait.

Posté par Puystory à 00:15 - VENDEE - Commentaires [0] -

Jacques Le Veilleur (Cinéscénie du Puy du Fou)

PUY_7647 Puystory

C'est l'occasion, pour le Marchand de quenouilles, d'évoquer Catherine du Puy du Fou, qui, à son retour d'Italie, fait reconstruire son château où elle accueille François 1er, en 1532.
Le Marchand de quenouilles fait glisser la "Fille des terres à grands soleils" sur l'étang, et prêtant sa corne au Petit Jacques, l'invite à rassembler bergers, potiers et tisserands, tous coutumiers de ces rassemblements annoncés soudainement à la corne de vache, d'une colline à l'autre.

PUY_5187

Le petit Jacques déclenche alors en écho, une succession de cornes, faisant apparaître bergers et trompettes, les musiciens-paysans, la foule des corporations avec leurs emblèmes et les habitants des bourgades environnantes.

PUY_3780

François 1er arrête son carrosse à l'avant-scène, et assiste aux évolutions des flûtistes, du cracheur de feu, des acrobates et jongleurs, avant de repartir sur la digue, accompagné par une danse populaire dite "Danse des Emblèmes".

Posté par Puystory à 00:08 - CINESCENIE - Commentaires [1] -

Prélude (Cinéscénie du Puy du Fou)

PUY_3684_DxO - Puystory

On regarde le temps qu’il fait, on ne voit pas le temps passer. 

PUY_7555_00103_DxO - Puystory

Chacun prend sa peine derrière sa charrue.... Dans la même lignée. 

Ciné 17082012 - 0019_DxO - Puystory

De la veille au matin, les mêmes amours de borderie depuis le Moyen Age. 

PUY_7543_00091_DxO - Puystory

Les mains qui se rejoignent, et le doigt de la mère qui vient refermer les mêmes lèvres. 

PUY_5798_DxO - Puystory

C’est la grande coulée des siècles, avec un seul Jacques, devant l’histoire, pour tous les Maupillier.

Posté par Puystory à 00:09 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Visiter le Village 18ème.

Village 18 - 002

En parcourant le village XVIIIème, le visiteur découvre avec étonnement que sa construction remonte aux années 1988-1989.
Ce village a été le décors principal du film "Vent de Galerne" et portera le nom de "Puy de Galerne" 
Jacques Boissière, architecte des Bâtiments de France, s'est appuyé sur un important travail de recherches historiques afin de donner l'authenticité d'un village du Bas-Poitou tel que vous auriez pu le découvrir au XVIIème ou XVIIIème.

PUY_5310 Puystory

Peu de bâtisses remontent au-delà du XVème siècle.
En composant cet ensemble architectural, différents éléments de construction ont été repris. 
Si l'âme du village repose sur ses vieilles pierres, les artisans n'y sont pas non plus étrangers.
Les musiques anciennes sont aussi là pour nous rappeler la richesse de notre culture régionale.

Je vous propose de parcourir les bâtiments ayant servit pour le film "Vent de Galerne".

img011(Photo Frédéric ALBERT)

En entrant dans le village, on découvre :

---1---

Grand Parc 165

Une forge au volume simple est adossée à la maison du forgeron.

Puy20061323

---2---

PuyStory 2011 Aout 0988

La première maison (de l'ébéniste) est supposée être celle du forgeron.

Puy du Fou 2011 - 6363

Elle est à deux niveaux et couverte en croupe surmontée d'un épi de faîtage sur la toiture.
C'est à cette époque qu'apparaissent les menuiseries à six ou huit carreaux.

PUY_1077

La cheminée est une récupération qui provient de la Charrie de Montournais et date sans doute du XVème.

---3---

Puy du Fou 2011 - 1762

La maison des senteurs, la plus petite des maisons, doit être considérée comme un "reste" de logis plus important.

PUY_3389

Le linteau de la porte d'entrée est une pierre armoriée authentique provenant du prieuré de Chambretaud aujourd'hui disparu.

---4---

Village 18ème 092012-79

L'atelier de l'Enluminure est une maison de tisserand composée selon l'étude faite par le C.A.U.E. (Conseil en Architecture Urbanisme et Environnement) de Vendée.
Elle possède deux pièces superposées.

DSC_5619

Au rez-de-chaussée semi-enterré, il y avait la salle de travail et à l'étage la pièce d'habitation qui communique directement avec un jardin potager.

---5---

PUY_0022

La maison du Sellier est aussi à regarder comme une partie de construction modifiée.
Sa petite dépendance actuellement l'atelier du Relieur.

PUY_9279

La porte d'entrée est une copie fidèle de la porte du donjon d'Ardelay près des Herbiers et la fenêtre est copiée sur une du château de Vendrennes.

---6---

SH109766

La grange provient du Châtellier de Dompierre, elle figurait sur le cadastre Napoléonienet pour la sauver de la ruine elle a été entièrement démontée pour être reconstruite sur le site..
Une ferme (élément de charpente) étant trop détériorée, la grange a été réduite d'une travée.

Village 18ème 092012-35

La grande grange-étable si caractéristique du paysage du bocage s'est surtout développée au XIXème.
Mais elle apparaît à la fin du XVIIIème comme le révèlent quelques granges datées.
La plus ancienne se situe aux Moulières de l'Hermenault.

---7---

SH101183 - Copie

Le modèle de moulin utilisé au XVIII est le moulin tour avec ailes à voiles.
Le moulin du village provient de deux constructions. 
Les maçonneries anciennes proviennent du moulin de l'Epinay à Chambretaud daté de 1840 et la charpente du moulin du mont des Alouettes qui provenait auparavant du moulin du Parc Soubise.
La charpente est datée de 1827.

---8---

SH109765

La maison de la faïencière représente avec des menuiseries plus tardives le presbytère de la petite église contiguë (l'église étant disparue pour les raisons du film).

DSC_0689

Le volume est simple, couvert par un toit à quatre pans, comme souvent à cette époque. 

---9---

Puystory_00774

La Maison du Préfou est la plus réduite en dimension.

Village 18 - 095

Le four accolé est reconstruit le plus fidèlement possible.

SH100044

Plusieurs éléments ont été récupéré et notamment l'entrée et la hotte du four aux Châtelliers-Châteaumur.

---10---

VdG 30

A l'endroit où se trouve l'Auberge et le Relais de Poste, se trouvait une église qui à été incendiée et détruite pour les raisons du film.

img080mod1

Panorama 16

"L'Auberge - Ralais de Poste" s'inspire largement du "Relais de Poste" de Montaigu.

Panorama 15

Posté par Puystory à 00:04 - XVIII EME SIECLE - Commentaires [4] -

Au bout du chemin,

Parc___35

Le début de l'aventure.
L'Odyssée, où le spectateur devient acteur en pénétrant la Vendée par la Grande Porte de l'histoire.

Puy20061213

Le spectateur est invité à vivre une odyssée à travers les siècles, plongé dans un voyage à la recherche de secrets enfouis qui ont tissé au fil du temps la fabuleuse histoire du Puy du Fou.

Panorama Odyssée 2013-1

A la fois témoin et acteur de cette représentation,
le visiteur sera transporté sur plus de 2 000 m² de scène,
successivement de l'ère gallo-romaine au Moyen-âge, puis à la Renaissance, pour arriver dans une forêt fantastique ouverte sur l'avenir.

Posté par Puystory à 00:09 - ODYSSEE - Commentaires [0] -