Puy Story

Histoire d'une région.

Automates musiciens

PUY_0938

Pendant tout l'été dix automates musiciens vont animer le Bourg 1900, et ce malgré l'interdit émis par notre fameux garde champêtre.
Pour mettre en place cette grande animation, il a fallu aux équipes techniques et artistiques travailler encore une fois très étroitement pendant près d'un an.

Bourg 1900 - 2012 - 048

Renato Boaretto, le père de ces automates, s'est inspiré de photos et de diverses descriptions pour réaliser dix automates qui ont chacun une tenue et un visage différents.
Ainsi parmi ces musiciens.

DSC_0012

Nous pouvons reconnaître un joueur de sabot à musique du Haut Bocage Vendéen, un joueur de veuze de Challans, une paysanne jouant de la flûte, un vacher à la grosse caisse ...
Toutes les couleurs traditionnelles vendéennes seront ainsi représentées dans le Bourg 1900.

PUY_0942

Stéphane Grémaud, un des meilleurs compositeurs de musique pour automates, a dû se baser sur la vitesse des moteurs pour trouver les différents tempi utiles pour réaliser son œuvre.
Grâce à cette composition originale, il a su assembler dix instruments représentatifs de cette époque, et de notre campagne française.

PuyStory 2011 Aout 3014

Ainsi, l'orgue de Barbarie, le sabot à musique, la veuze, les percussions, la vielle à roue, la flûte, l'accordéon, l'hélicon, la grosse caisse, la clarinette sont utilisés pour cette musique.
C'est Laurent TIXIER qui a enregistré les trois-quarts des instruments avec un spécialiste du son Frédéric BOURGEAIS.

DSC04874

Laurent a dû adapter sa technique et les tonalités de ses instruments à l'exigence d'un spectacle d'automates.
Reste ensuite un très long et minutieux travail technique puisqu'il faut caler l'action de l'automate avec la musique.

DSC04870

C'est ainsi que Jocelyn BOUCHET et Jérôme FONTENEAU ont réussi après plus d'un mois de travail, à rendre crédible le play-back de ces faux musiciens.

Posté par Puystory le 22 avril 2016 - Bourg 1900 - Commentaires [0] -


La Quintaine (Cinéscénie du Puy du Fou)

Cinéscénie 14092012-0037_DxO - Puystory

Je suis Jacques Lépouraille, 

DSC_4223_DxO - Puystory

je garde les champs contre les grolles, quand vient le mai de la quintaine,

PUY_7607_00155_DxO - Puystory

 c’est moi qui dispose les mannequins figurant les traitres et les païens.

DSC_1764_DxO - Puystory

DSC_1794_DxO - Puystory

DSC_1865_DxO - Puystory

Posté par Puystory le 20 avril 2016 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Le Charron

PUY_2968

 Depuis que l’homme utilise la roue pour construire des véhicules, il y a des charrons.

Vikings015

Ce métier existe probablement depuis plus de 4000 ans.
Avec les premiers carrosses apparus au Moyen-âge, les charrons faisaient partie de la corporation des "entrepreneurs de carrosses, coches, chariots, litières, brancards, calèches".
Le statut de charron est officiellement reconnu en 1658 par Louis XIV.

PUY_2616

Le charron, maître de tout ce qui tourne et roule dans un village, était un artisan spécialiste du bois et du métal et fabriquait des roues en bois, mais aussi des voitures de charge, des engins agricoles et artisanaux tel que : chariot à timon et quatre roues, charrette à brancard, char à bancs, corbillards, brouettes, etc…

PUY_3147

Jusqu’à la dernière guerre la charrette, tirée par les chevaux ou par les bœufs, était encore présente dans les campagnes et il avait du travail pour le charron du village.
De nos jours, ce métier est plus orienté vers la restauration de voitures à cheval anciennes pour une utilisation en sécurité (loisir, attelage de tradition, musée...).
Sainte Catherine d'Alexandrie (martyrisée avec une roue à pointes) est la patronne des charrons.

PUY_4241

 Les étapes importantes de la fabrication d'une roue sont : 

(A venir prochainement)

Posté par Puystory le 18 avril 2016 - CINESCENIE - Commentaires [0] -

Les Artisans du Puy du Fou

PUY_3465

 

Les artisans du Puy du Fou.... sur une musique originale et composée par Richard Liegeois pour Puystory.

Posté par Puystory le 17 avril 2016 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

Le Puy du Fou encore récompensé

 

"Notre force c'est la création artistique"

Posté par Puystory le 17 avril 2016 - Divers - Commentaires [0] -


Les jardins du Puy du Fou

Puy du Fou 2011 - 8021

PUY_4675

Puy du Fou 2011 - 1575

PUY_9289

PUY_3332

PUY_8808

Posté par Puystory le 15 avril 2016 - GRAND PARC - Commentaires [0] -

Réduction du minerai de fer.

DSC07217

PUY_7264

DSC07220

PUY_7277

PUY_7287

PUY_7255

PUY_7305

PUY_7319

PUY_7327

PUY_7335

Posté par Puystory le 13 avril 2016 - Fort de l'An Mil - Commentaires [1] -

Féodalité dans la région du Haut Bocage (4).

PUY_3192_DxO - Puystory

Le châtelain possédait le droit de fourches patibulaires à trois piliers où après un jugement rendu par sa Justice seigneuriale, pouvaient être pendus les criminels.
De nos jours, certains lieux appelés "Judices" ou "Justices" marquent souvent les lieux où étaient dressés ces poteaux d'exécution.
On trouvait aussi le droit de sceaux à contrats, sortes de bureaux d'enregistrement où les nombreux notaires dépendant de la châtellenie, qui seuls avaient le droit d établir des actes publics, devaient venir y faire apposer le sceau du châtelain, en payant naturellement un droit d'enregistrement.
Droit aussi de poids et mesures, mesures à blé, mesures à vin, qui variaient d'une châtellenie à l'autre.
Droit du four à ban, ou four banal, où les sujets de la châtellenie devaient faire moudre leurs grains et cuire leur pain, toujours moyennant une certaine redevance.
Seul le châtelain possédait le droit de forteresse, qui l'autorisait à doter son château de tours canonnières, fossés, pont-levis.

DSC_0225

Un curieux procès au début du XVème siècle opposa le seigneur châtelain de Mortagne à son vassal Pierre Foucher, seigneur des Herbiers, qui ne possédant pas le droit de forteresse, avait fait entourer son château des Herbiers de fortifications et de fossés.
Procès qui dura quelques années et se termina par une transaction le 9 novembre 1495, par laquelle le seigneur de Mortagne acceptait que son vassal conserve les fortifications de son château des Herbiers sa vie durant, lequel accepte à son tour, qu'à sa mort, elles fussent démolies.
Le châtelain possédait aussi le droit de juridiction et seul, lui ou son sénéchal pouvait rendre la justice dans toute l'étendue de son domaine.
Egalement droits d'établir des foires près de leur château, après approbation royale.
On connaît les quatre Foires de la Saint-Jean aux Epesses, concédées au seigneur du Puy du Fou par le Roi de France.

PUY_7591 Puystory

La Féodalité est remplie de multiples droits et devoirs.
Certains très onéreux pour ceux qui les paient, d'autres purement honorifiques et quelquefois burlesques.
Ainsi les deux roitelets (petite espèce de passereau) que le seigneur du "Vieil Puy du Fou" devait conduire ou faire conduire chaque année, sur une charrette attelée de deux bœufs au château de son suzerain, le seigneur-baron de Mortagne.
Les paires de gants blancs que certains prieurs, chapelains et meuniers devaient rendre à la dame de leur châtelain à certaines époques de l'année.
De même que l'hospitalité que devait le vassal à son suzerain à l'occasion d'une visite et au cours de laquelle il devait nourrir le châtelain, sa dame, ses serviteurs, sans oublier "une poule pour ses chiens".
N'oublions pas aussi les différents droits de "cuissage", de quintaines, etc…
Tous ces droits qui formaient un véritable tissu de contraintes de toutes sortes.
Ils entretenaient souvent des rapports très amicaux entre les diverses couches de la Société de l'ancienne France.
Rapports, contraintes, que vint abolir la Révolution de 1789 supprimant en même temps la joie que certains d'entre eux apportait.

Posté par Puystory le 11 avril 2016 - VENDEE - Commentaires [0] -

Jacques Le Veilleur (Cinéscénie du Puy du Fou)

PUY_7647 Puystory

C'est l'occasion, pour le Marchand de quenouilles, d'évoquer Catherine du Puy du Fou, qui, à son retour d'Italie, fait reconstruire son château où elle accueille François 1er, en 1532.
Le Marchand de quenouilles fait glisser la "Fille des terres à grands soleils" sur l'étang, et prêtant sa corne au Petit Jacques, l'invite à rassembler bergers, potiers et tisserands, tous coutumiers de ces rassemblements annoncés soudainement à la corne de vache, d'une colline à l'autre.

PUY_5187

Le petit Jacques déclenche alors en écho, une succession de cornes, faisant apparaître bergers et trompettes, les musiciens-paysans, la foule des corporations avec leurs emblèmes et les habitants des bourgades environnantes.

PUY_3780

François 1er arrête son carrosse à l'avant-scène, et assiste aux évolutions des flûtistes, du cracheur de feu, des acrobates et jongleurs, avant de repartir sur la digue, accompagné par une danse populaire dite "Danse des Emblèmes".

Posté par Puystory le 08 avril 2016 - CINESCENIE - Commentaires [1] -

Prélude (Cinéscénie du Puy du Fou)

PUY_3684_DxO - Puystory

On regarde le temps qu’il fait, on ne voit pas le temps passer. 

PUY_7555_00103_DxO - Puystory

Chacun prend sa peine derrière sa charrue.... Dans la même lignée. 

Ciné 17082012 - 0019_DxO - Puystory

De la veille au matin, les mêmes amours de borderie depuis le Moyen Age. 

PUY_7543_00091_DxO - Puystory

Les mains qui se rejoignent, et le doigt de la mère qui vient refermer les mêmes lèvres. 

PUY_5798_DxO - Puystory

C’est la grande coulée des siècles, avec un seul Jacques, devant l’histoire, pour tous les Maupillier.

Posté par Puystory le 06 avril 2016 - CINESCENIE - Commentaires [0] -