Puy Story

Newsletter
8 février 2021

Roseraie

PUY_9604

Puystory_05788

PUY_4845 Puystory

PUY_4848 Puystory

PUY_8110

6 février 2021

La Cinéscénie.*

"La Cinéscénie", le grand spectacle de nuit du Puy du Fou, est devenue un mythe.

PUY_3447

Découvrez la bande annonce du plus grand spectacle nocturne du monde, joué depuis 1977 au Puy du Fou.

PUY_3867

Superproduction d'environ 1h30 et présentée par 2 550 comédiens, 190 cavaliers et 80 techniciens, "La Cinéscénie" du Puy du Fou vous fait revivre le légendaire français du Moyen-Âge à la Seconde Guerre mondiale.

PUY_3551

Les technologies et les effets spéciaux les plus récents sont au service de ce spectacle à couper le souffle, sur les 23 hectares de la plus vaste scène du monde.

 

PUY_6617

Sur une musique originale de Nick Glennie Smith, les plus grands comédiens français ont posé leur voix: Philippe Noiret, Gérard Depardieu, Alain Delon...

PUY_3609

5 février 2021

Les Principaux Thèmes du Roman Arthurien

DSC_8819

L’aventure, le combat, le merveilleux et l’amour sont les quatre éléments récurrents permettant d’identifier le roman de chevalerie médiéval.
"Chevalier errant", le héros du roman arthurien est toujours disponible pour l’aventure.
Il mène une quête initiatique destinée à prouver sa valeur, qui le conduit à vivre des événements hors du commun.

Puystory_01542

L’aventure lui permet d’acquérir ou de faire valoir des vertus physiques (la prouesse équestre, le maniement des armes, la force) ou morales (vaillance, endurance, loyauté, fidélité, générosité, sens de l’honneur).
À la différence des héros des chansons de geste, lancés dans une entreprise collective, le chevalier fait valoir des qualités individuelles dans un but d’accomplissement moral personnel.
Par ses exploits cependant, il rehausse le prestige de la chevalerie tout entière.
Les valeurs exaltées par les romans arthuriens fondent sur une exigence éthique faite de mesure, de charité, d’aide et de protection des faibles qui rejoint les valeurs chrétiennes de la chevalerie médiévale.
La vaillance du chevalier trouve son expression la plus concrète dans un élément clé de l’aventure.

Puy du Fou 2011 - 5629

Le combat.
Qu’il s’agisse de tournois ou de rencontres singulières avec un géant ou un redoutable chevalier inconnu, le combat rythme l’action des romans, revenant quasiment à chaque chapitre.
Les récits ne cherchent pas l’originalité mais la production d’effets épiques.
D’un combat à l’autre reviennent les mêmes expressions hyperboliques.

PUY_4596

Les cavaliers s’élancent "à bride abattue", échangent de "si rudes coups de lance" que les écus sont "mis en pièces", les lances "volent en éclats", jusqu’à ce que le héros assène le coup de grâce qui consiste à "trancher la tête" de son adversaire.
Ces joutes prolongées et acharnées de combattants accomplis sont davantage propres à séduire le public médiéval des barons que nos esprits modernes.
Les légendes arthuriennes sont également imprégnées de motifs merveilleux hérités de la tradition celtique.

PUY_8559

Le merveilleux se décline à travers des lieux enchantés (forêt de Brocéliande, châteaux ensorcelés, fontaine magique), des animaux fabuleux (dragons ou serpents malfaisants), des personnages monstrueux (géants, nains hideux) ou dotés de pouvoirs surnaturels fascinants (enchanteur Merlin, fées Viviane et Morgane).
Ces prodiges ont une double fonction.
D’une part, ils renforcent la puissance dramatique du récit mais ils revêtent aussi une fonction esthétique par la poésie profonde et la coloration onirique qu’ils infusent au récit dont ils parviennent à sublimer les aspects réalistes et guerriers.
Le Moyen-âge s’efforcera de christianiser les éléments de merveilleux légués par le paganisme celtique, comme en témoigne l’évolution du motif du Graal.

PUY_7941

Le développement de la légende arthurienne coïncide enfin avec l’émergence d’une conception originale de l’amour chez les nobles du XIIème siècle.
Les exploits du héros, les épreuves qu’il affronte, les défis qu’il relève, ne sont jamais purement gratuits ni seulement destinés à son accomplissement personnel, ils ont pour but de gagner, conserver ou reconquérir le cœur d’une dame.
La prouesse est au service de l’amour.

PUY_4168

Idéalisé et spiritualisé, cet amour est absolu.
Caractérisé par la délicatesse, l’obéissance et une fidélité indéfectible, il reproduit le modèle féodal en faisant de la femme une suzeraine à qui le chevalier rend hommage en vassal soumis, loyal et dévoué.
Inaccessible car souvent mariée et de rang social élevé, la femme acquiert une dimension nouvelle, quasi divine, comme en témoigne l’adoration respectueuse des prétendants.

3 février 2021

Premier Royaume

PUY_2377

IMG_7216

IMG_7429

PUY_1953

PUY_1969

1 février 2021

Le Triomphe du Verre et du Métal.*

Puy du Fou 2011 - 3328

A partir du milieu du XIXème siècle, de nombreux architectes affirmèrent leur originalité en recourant aux armatures métalliques apparentes et aux grandes surfaces de verre.
La Tour Eiffel (1889), les grands magasins parisiens, le Petit et le Grand Palais (1900), les Halles Baltard (1852-1936) sont quelques brillants exemples des réalisations de cette époque.
L’association des poutrelles métalliques apparentes et du verre est particulièrement visible sur la façade du magasin de cycles et sur celle du bistrot.

PUY_7577

Observons le mélange de réalisations de type Art nouveau et d’ouvrages architecturaux de facture plus traditionnelle comme le puits, la boulangerie ou l’Hôtel du Lion d’Or.
L’architecture d’un site n’est jamais figée dans un style ou dans une époque, mais elle est le fruit des nombreuses évolutions techniques et esthétiques que peuvent subir les bâtiments au cours de leur existence.

Puystory_01128

C’est ce dont témoigne le Bourg 1900 à travers une reconstitution aussi précise que conviviale.

29 janvier 2021

La Quintaine

PUY_8207

PUY_6276

Puystory_01019

PUY_8859

PUY_3523

27 janvier 2021

Le Laser.

PUY_3234

LASER "ln french in the texte". Light Amplification by Simulated Emission of Radiation.
D'après EINSTEIN (1917), il s'agit d'un amplificateur de lumière spéciale doté d'un système d'amplification par émission stimulée de rayonnement dans le spectre visible.
L’histoire du laser commence avec un des trois articles que publia Albert Einstein en 1905, celui qui propose une explication de l’effet photoélectrique et introduit la quantification de la lumière en photons.
Ces particules (quanta) d’énergie l’aidèrent à ériger sa théorie de 1917 où il explique les phénomènes d’émission spontanée, d’émission stimulée et d’absorption.
La première démonstration expérimentale fut faite en 1954 par Basov et Prokhorov avec leur M.A.S.E.R. (Microwave Amplification by Stimulated Emission of Radiation), à ceci près qu’ils utilisaient une radiation dans le domaine des micro-ondes et non dans le domaine optique.
Le premier LASER a été fabriqué, dans un petit laboratoire industriel à Malibu en Californie par Theodore Maiman en mai 1960, avec un système de rubis pompé par des lampes flash (inspiré par Kastler et son pompage optique, 1950).
Furent élaborés ensuite le premier laser à gaz (Javan des Bell Labs en 1961) et l’ancêtre du laser à semi-conducteurs, mis au point par quatre équipes indépendamment (Hall, Holonyak et Bavacqua, Nathan, et Quist, en 1962).
Puis vint le temps des récompenses avec l’attribution de deux prix Nobel : à Townes, Prokhorov et Basov pour leurs travaux sur le laser (1964) et à Kastler pour ses travaux sur le pompage optique (1966).
Plus récemment, S. Chu, Claude Cohen-Tannoudji (également Académicien des sciences) et William D. Phillips ont obtenu un prix Nobel en 1997 pour le développement de méthodes servant à refroidir et piéger des atomes avec la lumière laser.
La recherche sur les lasers est plus que d’actualité et les chercheurs continuent à imaginer les applications que vous utiliserez peut-être dans quelques années…
Un LASER est l’association d’un amplificateur optique et d’une cavité optique composée de deux miroirs (dont l’un est partiellement réfléchissant).
En clair, dans un tube une lumière est émise à partir de l'excitation d'un gaz par une énergie électrique.
Cette lumière y est concentrée et amplifiée.
La couleur du rayon varie suivant la nature du gaz à l'intérieur du tube.

Puystory_3177

L'intensité du faisceau est très forte.
Cela tient au fait que toute la lumière produite est concentrée en un point et la dispersion est très faible.
Le diamètre du rayon à la sortie du tube est de 1,58 mm.
A la différence, la lumière produite dans une ampoule d'éclairage domestique est diffusée dans toutes les directions, ce qui permet d'y voir clair !
De nos jours, le laser est utilisé dans de nombreux secteurs d'activité : travaux publics, médecine, instrumentation et mesure, industrie, recherche, spectacle, et show laser...,
En médecine pour des traitements ophtalmologiques, chirurgie (scalpel de précision), désobstruction des artères, dermatologie : traitement de verrues, tâches, traitement de tumeurs.
Dans l’industrie pour la découpe de matériaux ou pour la mesure de distances avec une précision remarquable (ex : distance Terre-Lune).
Présent dans la vie de tous les jours, c’est lui qui permet de lire des DVD ou les codes-barres au supermarché.

Puystory_02059

En ce qui concerne la partie spectacle, de nombreux effets sont possibles avec l'utilisation de miroirs, de lentilles, de fibres optiques, de systèmes de graphismes (écriture, dessins figés ou animés).
Au moment de sa découverte, le laser fait naître les espoirs les plus fous, inspirés de la science fiction et il se présente comme la solution magique à bien des problèmes : utilisation pour faire fondre les dangereux icebergs, remplacement du réseau téléphonique par un rayon laser, transport des hautes tensions continues supérieures au million de volts ( ?)...
Laissant de côté ces applications fantaisistes (ou, pour ce qui concerne les télécommunications, prématurées), certains voient dès 1965 le réel intérêt du laser comme bistouri de lumière pour les applications médicales, comme potentiel outil permettant d'obtenir la fusion nucléaire, comme découpeur de précision pour les métaux, ou comme moyen de stocker l'information (les CDs) et d'obtenir des images en relief (l'holographie).

PUY_1218

Il est amusant de remarquer que le laser ne fut pas inventé en réponse à un besoin exprimé par l'industrie, la communauté scientifique ou le grand public, contrairement à la plupart des inventions majeures du XXème siècle. 
Dans les premières années suivant sa mise au point, le laser est un sujet de railleries pour bon nombre d'industriels.
Le laser est quant à lui sorti de nulle part et personne n'en 'avait besoin".
Personne n'attendait son invention pour l'appliquer à quoique ce soit de réellement utile.
Inutile de préciser que l’histoire a donné tort à cette première réaction.
Aujourd’hui, le laser et la fibre optique sont au cœur des télécommunications mondiales.
Ils permettent de transmettre rapidement des informations sur toute la surface de la planète.
Les différents types de laser peuvent être classés en fonction de la nature du milieu amplificateur : gazeux, liquide (colorant) ou solide.

Puystory_4240

Un laser se définit par 2 éléments fondamentaux :
1. Un milieu amplificateur : celui-ci peut être de différents types (gaz, plasma, solide voire liquide).
Dans ce milieu, on trouve des atomes, molécules, ions ou électrons dont les niveaux d'énergie sont utilisés pour accroître la puissance d'une onde lumineuse au cours de sa propagation.
2. Un système d'excitation du milieu amplificateur (aussi appelé système de pompage).
De la lumière est injecté dans le dispositif fabriquant le laser, ce qui augmente la quantité de lumière.
Par une réaction en chaîne, cela amplifie la libération de lumière.
Puis, par un jeu de miroirs, les émissions sont encore enrichies en énergie.
Tous les rayons qui sortent alors par l'extrémité du laser sont identiques : même direction, même forme des ondes.

Puystory_4825

Le laser est donc très puissant et très fin.
Le système de pompage ou injection de lumière peut être de différente nature.
Pompage optique (le soleil, lampes flash, lampes à arc continues ou lampes à filament de tungstène, diodes laser ou autres lasers...), électrique (décharges dans des tubes de gaz, courant électrique dans des semi-conducteurs ...) ou même chimique.

25 janvier 2021

Mousquetaire de Richelieu

PUY_0053

PUY_2133

PUY_7143

PUY_4540

PUY_7140

23 janvier 2021

Mousquetaire de Richelieu

Découvrez la bande annonce du spectacle "Mousquetaire de Richelieu" et revivez les combats, les danses flamenco et le final majestueux de cette création originale du Puy du Fou.

PUY_8877

Au cœur du Grand Siècle, la belle Sérafina et l'orphelin Bouton d'Or vivent un amour impossible.

PUY_8896

Savant mélange de duels à l'épée, de ballets flamenco et de prouesses équestres, le spectacle "Mousquetaire de Richelieu" tire sa force d'une mise en scène intense agrémentée d'effets spéciaux impressionnants.

PUY_7189

Le théâtre géant dans lequel se produit ce spectacle est notamment équipé du plus grand rideau de scène au monde.

PUY_0346

22 janvier 2021

Le caramel.*

422

En France, le premier bonbon au caramel fut le Négus.
Un fondant enrobé d'une mince couche de sucre, né dans les années 1900, à Nevers.

Puystory_1607

Le plus délicieux de tous serait, paraît-il, la "Vérité de La Palisse".
Une spécialité à pâte molle, parfumée au chocolat, au café, à la noisette ou encore au rhum.

421

Le célèbre "Carambar", quant à lui, fut découvert en 1954 (sans doute par erreur de manipulation), dans une chocolaterie du Nord.
On en consommerait dans le monde, 800 millions chaque année ...

Puy Story
Archives