Puy Story

Histoire d'une région.

Les Esclaves

Puy du Fou 2011 - 2538mod1

L’esclavage fait partie intégrante de la société romaine et on un rôle important au point de vue économique, politique ou autre.
Les esclaves romains sont des prisonniers de guerre (généralement des femmes et des enfants car les hommes sont tués), des criminels, des débiteurs ou membre de leurs familles pour rembourser leurs dettes.

On retrouve des esclaves dans divers métiers :

- gladiateurs au service du secrétariat privé du princeps (Titre porté par les empereurs romains).
- Les plus instruits pouvaient être : pédagogues, secrétaires, médecins ou lecteurs.

On retrouve plusieurs catégories (famille - Familia) d’esclaves.

  1. 1. La rustica : Vivant et travaillant dans les campagnes au service d’une petite ou moyenne exploitation et domaine.
  2. Les impériaux : Travaillant pour l’Empereur (Service des Villas, mineurs de plombs, ouvrier dans les carrières de marbre, gestionnaires à la ville etc….)
  3. L’Urbana : Vivant et travaillant dans les villes et destiné aux travaux ingrats et pénibles imposés par un maître (Ménage, entretien de maison, soins du maître etc….).
  4. Les publics : Ils sont la propriété de l’état et sont employés aux services municipaux dont la réparation des voiries.

Les esclaves ne portaient pas de toge, ils portaient une simple tunique en tissus épais et grossier de couleur sombre tenue par une corde à la taille.
Le vêtement était plus court que celui des citoyens, de façon à ne pas les gêner dans les travaux manuels ou physiques qu’ils avaient à accomplir.
La fuite était hasardeuse et sévèrement punie par le maître, mais les punitions étaient rarement mortelles.
La mort d’un esclave représentait pour le maître une perte sèche.

Posté par Puystory le 01 juillet 2013 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -


Le Signe du Triomphe

Signe Triomphe

En l’an 300, une dizaine de prisonniers gaulois sont condamnés à remporter les Jeux du Cirque pour sauver leurs vies.
Dans les tribunes survoltées du Stadium Gallo-Romain, l’apparition du cruel gouverneur romain assombrit le ciel et un gigantesque velum de toile rouge se referme lentement sur les spectateurs.
Les Jeux du Cirque peuvent commencer !

Posté par Puystory le 27 juin 2013 - Présentation - Commentaires [1] -

Sainte Soline

PuyStory 2011 Aout 0238

Soline est un prénom rare et provient du latin "Sollemnia", "Solemnis" qui signifie "solennel" ou du grecque "Solên" signifiant "enveloppe".
Sainte Soline était une vierge qui aurait vécu au 3ème siècle et qui serait morte en martyre dans la région du Poitevin, victime des persécutions ordonnées par l'empereur Décius (201-251).
Décius (Dèce) a mis en œuvre une persécution plus méthodique des chrétiens, qui reprendra en 303 sous le règne de Dioclétien.
Son histoire :
Nous sommes au 3ème siècle, Soline est chrétienne et originaire du Poitou et vit à Chartres près d'un sanctuaire dédié à Marie Mère de Dieu.
Arrêtée, elle refuse de renoncer à sa foi religieuse et elle sera condamnée à mort.
Canonisée par l Église catholique, elle est fêtée le 17 octobre.
Le signe astrologique qui lui est associé est Cancer.
Sainte-Soline est une ville de France, située dans le département Deux-Sèvres, de la région Poitou-Charentes.

Posté par Puystory le 03 juin 2013 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [1] -

La Cavea

Stadium 13092012-362

Dans la Rome antique, la cavea (creux comme sens premier en latin), désigne la partie d'un théâtre romain ou d'un amphithéâtre où se trouvent les gradins sur lesquels s'assoient les spectateurs.
La cavea est formée de l'ensemble des rangées concentriques de gradins organisés de façon à distinguer les classes sociales.
Le premier niveau était réservé à l'empereur et au Sénat, le second aux aristocrates et le troisième, lui même divisé accueillait la population.
Le recours à la technique de la voute permet cependant d'alléger la maçonnerie de la superstructure.
Selon l'importance de l'édifice, les rangées de gradins sont partagées en plusieurs étages distincts.
Parmi les gradins, on distingue notamment :
cavea prima : le premier rang.
cavea ultima : le dernier rang.
Les accès aux gradins se font par en dessous, en utilisant le réseau de galeries couvertes appelé vomitoire (Vomitorium).

Posté par Puystory le 12 mai 2013 - Gladiateurs - Commentaires [0] -

La toge

 Puy19061139

La toge (d’origine étrusque, descendant de l'himation grecque) vient du verbe "Tegere" (recouvrir).
C’était le vêtement le plus important de la parure vestimentaire des Romains et était le moyen d’identifier le citoyen.
Elle était taillée en demi-cercle et avait un diamètre d'environ 6, 5 mètres sur 2,5 mètres.
Jusqu’au 2éme siècle avant JC, la toge a été portée par les deux sexes et ne portait aucune distinction de rang.
Par la suite, une femme vêtue d'une toge était considérée comme une prostituée.
Pour se distinguer, les femmes portaient la "Stola", longue robe couvrant les pieds (parfois brodées dans le bas), portée par-dessus la tunique (Tunica) et fixée aux épaules par des fibules.
La "Stola" avait des plis et était serrée à la taille.
La toge était un vêtement interdit aux étrangers et aux esclaves et portaient la "Paenula" (pèlerine à capuchon).
La qualité des matières et des couleurs dépendait de la classe sociale (riche ou pauvre).

Puy180601441

Il existait plusieurs toges, de qualités, de couleurs et de noms différents :

  1. La Toga Pura ou Toga Virilise, (la toge pure (blanche)) était portée à partir de 16 ans (maturité politique) par le citoyen et le tribun.
  2. La Toga Praetextata, (la toge prétexte) était blanc cassé avec une bordure pourpre ou rouge (la largeur de la bande indique le rang du porteur), était portée par les magistrats, sénateurs, prêtes et chevaliers lors des cérémonies officielles.
  3. La Toga Candida, (Toge des élections) portée par les candidats qui se présentaient à une élection.
    Cette toge était blanchie à la craie pour être d'un blanc éclatant : candida.
    Ce mot donnera le nom français "candidat".
    Cette toge était aussi appelée "Togam Candidam", quant elle était portée par des jeunes mariés le jour des nôces, et pendant les fêtes des réjouissances de leur mariage.
  4. La Toga Lutea. (La toge des augures et prêtresses) était une toge couleur safran.
  5. La Toga Picta ou Toga Palmata, (La toge du triomphe) de couleur pourpre richement brodée d’or et d’argent était portée par les généraux triomphateurs.
    Elle fut aussi adoptée par les empereurs lors de grande cérémonie.
    La toge (entièrement) rouge était uniquement réservée à l'Empereur.
  6. La Toga Pulla (la toge du deuil) était une toge noire ou brune portée strictement en période de deuil.
  7. Toga Trabea (toge violette et blanc rayé), était portée par des statues de divinités et des empereurs.

Posté par Puystory le 08 mai 2013 - Gladiateurs - Commentaires [0] -


Les amphithéâtres

SH109022

Les combats de gladiateurs ont été inventés par les Etrusques.
Il s'agissait à l'origine de remplacer par des combats, le sacrifice de prisonniers de guerre.
Au début, les combats de gladiateurs se déroulaient au Forum.
Il n'y avait pas de places assises.
Les premiers amphithéâtres furent construits en bois.
Ils étaient démontables.
Plus tard, les Romains construisent des amphithéâtres en pierre, dont le plus célèbre, le Colisée, mesure 188 métres sur 150, avec une hauteur de 52 métres.
Il peut accueillir de 50.000 à 60.000 spectateurs.

Signe triomphe 18082012 - 046

Au Puy du Fou, le Stadium Gallo-Romain a une dimesnion de 107 m sur 79m.

Puy19061201

Posté par Puystory le 06 mai 2013 - Gladiateurs - Commentaires [1] -

Le quadrige

 Puy19061384

Char monté sur deux roues et attelé par quatre chevaux placés de front utilisé dans l'Antiquité (Jeux Olympiques aux autres jeux solennels de la Grèce et de l’Empire Romain).
L’origine du mot viendrait du latin : "quadrigae", "quadr-igae", de "quadr" (quatre)..., et de "agere", (conduire).
Dans l’Antiquité, les courses de quadriges à Rome se déroulaient principalement au Circus Maximus Dans la mythologie grecque, les quatre chevaux du quadrige d’Hélios portaient les noms suivants (noms Latin et noms Grecs) :
Eous (Eôos) - de l'Orient
Eton (AIthon) - de feu 
Phlegon (idem en grec) - brulant 
Pyros (Pyroeis) - enflammé.

Puy17060961

Les premières trace du quadrige viendrait de la mythologie grecque, où Phaéton ou Phaéthon (fils d'Hélios , dieu Soleil), serait mort foudroyé pour avoir perdu le contrôle du quadrige de son père, et de ce fait, aurait manqué d'embraser le monde.
Le conducteur du char s’appelle "Aurige".
Les chevaux ont aussi une dénomination.
Les extrêmes sont les Galériens et les centraux sont les timoniers.
La condition physique des chevaux à une grande importance au Puy du Fou.
Le galérien de droite court à 40 km/h soit 10 km/h en plus que celui de gauche.

Puy17061081

La difficulté de cette course vient de la conception du Stadium.
En effet, c’est la seule infrastructure au monde qui associe l’architecture du Colisée et celle du Circus Maximus.
Le Colisée étant destiné aux combats de gladiateurs et/avec la présence de fauves, et le Circus Maximus orienté sur la course de chars avec sa légendaire Spina.
La course dure environ deux minutes pour une distance totale de neuf cents mètres.

Stadium 13092012-162

Posté par Puystory le 22 avril 2013 - Gladiateurs - Commentaires [0] -

Saint Maurice

DSC03044mod01

Mauricius était le tribun de la légion “thébaine” (+/- six mille hommes) nommée en raison de sa résidence à Thèbes (Égypte).
D’origine égyptienne (Kémèt), Saint Maurice était un Noir.
Vers 290, l’empereur romain Maximien voulant réprimer des paysans chrétiens en révolte contre le fisc impérial, remit en vigueur les persécutions et transféra dans ce but cette légion à Agaune (Suisse).
Maurice et ses compagnons, se rappelant qu’il vaut mieux obéir à leur Dieu qu’aux hommes, refusèrent d'exécuter les ordres impériaux.
Aussitôt l’empereur Maximien, associé à l'empire par Dioclétien, donna l’ordre de décimer la légion de Maurice et de la sacrifie aux idoles.
Le 22 septembre 286, la légion romaine entière, général en tête, fut immolée pour n’avoir pas voulu renoncer à leur foi chrétienne.
Le bataillon de six mille hommes rangés en ordre de combat, ayant à sa tête Maurice, à cheval, avec ses brillants officiers.
Avant de mourir, ils envoient au tyran un message :

"Empereur, nous sommes vos soldats ; nous sommes prêts à combattre les ennemis de l’empire ; mais nous sommes aussi chrétiens, et nous devons fidélité au vrai Dieu.
Nous ne sommes pas des révoltés, nous aimons mieux être des victimes que des bourreaux : mieux vaut pour nous mourir innocents que de vivre coupables."

Maximien, les fit massacrer tous en masse.
Une basilique fut élevée par Saint Théodore dès le IVème siècle, puis une abbaye y fut créée.
A la fin du IVème siècle, les reliques furent déplacées à Angers et devint ainsi titulaire de la cathédrale et patron du diocèse.
Maurice est l’un des saints dont le culte est le plus répandu en Savoie, et devient en 1603, le patron particulier de la Maison régnante de Savoie.
Il est un Saint militaire, invoqué par les gens d’armes, les seigneurs, les hauts barons ainsi que les cités qui redoutent d’être prises d’assaut et pillés.
Il est le patron des chasseurs alpins.
Il y a 1700 ans, Maurice et ses compagnons de la Légion thébaine offrirent leur vie, en proclamant leur foi et en refusant de s’en prendre à une population chrétienne.
Toujours représenté comme Saint à peau blanche, il apparaît à partir du 12ème siècle avec sa couleur d’origine.

Saint_Maurice_Magdeburg

Posté par Puystory le 15 avril 2013 - Stadium Gallo-Romain - Commentaires [0] -

Arbre des religions abrahamiques

Comme nous avons déjà parlé du poisson, voici un arbre des religions.

Arbre des religions abrahamiques

Posté par Puystory le 11 décembre 2012 - Gladiateurs - Commentaires [0] -

L'arbre des religions

La Religion, système de croyances et de pratiques fondé sur la relation à un Être suprême, à un ou plusieurs dieux, à des choses sacrées ou à l'univers.
À travers l'histoire, les hommes ont élaboré de multiples religions.
Certaines se sont répandues dans le monde entier et sont très pratiquées.
On peut distinguer notamment quelques grandes familles du point de vue des aires culturelles et géographiques :

Les religions antiques (généralement éteintes) :

  1. la religion gauloise
  2. la religion grecque
  3. la religion romaine

Les religions orientales :

  1. le Bouddhisme
  2. l'Hindouisme,
  3. le Jaïnisme,
  4. le Brahmanisme

les spiritualités de l'Inde :

  1. le Shintoïsme
  2. le Taoïsme

Les religions occidentales :

  1. le Christianisme
  2. l'Islam
  3. le Judaïsme
  4. la Foi bahá'íe
  5. le Rastafarisme

Les religions des sociétés traditionnelles :

  1. l'Animisme
  2. le Chamanisme
  3. le Totémisme

Les religions récentes ou nouveaux mouvements religieux :

  1. wicca ou néo-animisme

Du point de vue de l'idéologie :

  1. Monothéisme,
  2. Polythéisme,
  3. Panthéisme,
  4. Syncrétisme,
  5. Dialogue inter-religieux

Posté par Puystory le 09 décembre 2012 - Gladiateurs - Commentaires [1] -