Puy Story

Histoire d'une région.

La Guerre de cent ans

PuyStory 2011 Aout 1475

L’appellation "Guerre de Cent Ans" désigne une période de troubles où les combats occupent en fait une place restreinte en regard des moments de trêve.
C’est un conflit qui prend sa source dans une rivalité séculaire entre la France et l’Angleterre.

PUY_2976

Dès le XIIème siècle, suite au mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le comte d’Anjou Henri II Plantagenêt, l’Angleterre avait en partie réalisé ses ambitions conquérantes sur la France.
En 1337, le roi Édouard III d’Angleterre revendique la couronne de France et passe à l’offensive, infligeant plusieurs défaites à l’armée française, dont celle de Crécy (1346).

Puy du Fou 2011 - 7353

Au péril de l’étranger vient bientôt s’ajouter la guerre civile.
La folie du roi de France Charles VI éveille la convoitise de ses oncles les ducs de Bourgogne.
Le royaume se divise alors entre le parti d’Orléans (mené par Louis d’Orléans, frère de Charles VI) qu’on appellera bientôt des Armagnacs, et le parti des Bourguignons (dont Jean Sans Peur, duc de Bourgogne, est le chef), ces derniers n’hésitant pas à requérir l’aide des Anglais pour réaliser leurs ambitions politiques.
L’anarchie fait le jeu de l’Angleterre.
En 1413, le roi Henri V revendique la couronne de France et la main de la fille de Charles VI.

Puy du Fou 2011 - 8885

Débarquant sur le continent avec six mille hommes, il inflige aux armées françaises l’écrasante défaite d’Azincourt (1415) où la chevalerie française est décimée.
En 1418, la capitale passe aux mains des Bourguignons.
En signant l’infamant Traité de Troyes, en 1420, Charles VI déshérite son propre fils au profit du roi d’Angleterre auquel il accorde la main de sa fille.
Henri V devient l’héritier de la couronne de France.

Puy15060567

Écarté du trône, désavoué par ses parents, le dauphin Charles VII vient à douter de sa légitimité.
La France est divisée entre les possessions anglaises au nord, les possessions bourguignonnes à l’est, et les provinces demeurées fidèles au Dauphin au sud.

PUY_9820

Au nord, seules quelques places fortes sont restées fidèles à Charles VII, dont le Mont Saint-Michel et Vaucouleurs…
Cantonné à Bourges, le dauphin est appelé par dérision le "petit roi de Bourges".

PUY_3594

L’épopée de Jeanne d’Arc s’inscrit dans ce contexte désespéré.
A l’abandon de la couronne s’ajoutent les famines, les épidémies et le brigandage.

Posté le 09 septembre 2020 - Secret de la Lance *


A la Cinéscénie du Puy du Fou.

PUY_7789

PUY_7993

PUY_8041

PUY_8197

PUY_8974

Posté le 07 septembre 2020 - Cinéscénie en Photos. *

Village 18ème.*

Entre deux spectacles, le Village XVIIIème et les artisans d'art du Puy du Fou offrent une pause insolite aux visiteurs amoureux de vieilles pierres.

DSC_5619

Selon vos humeurs, vous pourrez flâner dans les ruelles entre les vieilles bâtisses, rencontrer les animaux de la ferme ou apprécier le travail des artisans qui révèlent leur savoir-faire dans les maisons d’époque !

DSC04576

Ici, le temps semble suspendu...

Posté le 05 septembre 2020 - Village 18ème Siècle *

La Fauconnerie au Puy du Fou.*

Puystory_08098

Les Vikings et le Bal des Oiseaux Fantômes mettent en scène des rapaces en nous rappelant l’importance de la fauconnerie et la valeur des oiseaux de chasse au Moyen-âge.
L’aigle pêcheur fait l’objet d’un présent de noces pour le jeune seigneur de l’an mil tandis qu’un chevalier revenant de croisade et probablement rempli d’espérances matrimoniales, offre à sa belle dans un geste plaisamment anachronique, un oiseau exotique qu’on ne découvrira qu’avec le "Nouveau Monde", le cara-cara.

PUY_7008

Quant à Aliénor du Puy du Fou, la femme "moitié oiseau, moitié sirène", elle nous rappelle que la fauconnerie est aussi une passion féminine.
Les deux spectacles proposent des exercices de chasse au vol.
Dans les Vikings, l’aigle pêcheur fait la démonstration de ses talents halieutiques en s’abattant sur une proie jetée au milieu de l’étang.
Puis un aigle des steppes, particulièrement agressif, s’élance sur un villageois traîné par un cavalier nordique.

Puystory_00849

Pour obtenir cette attaque spectaculaire, le villageois est "acharné", c’est-à-dire qu’un appât (morceau de viande, de "chair") est fixé dans sa tenue.
Au Bal des Oiseaux Fantômes, dans une chorégraphie minutieusement ordonnée, les oiseaux de poing s’élancent et se posent au gré des appels des fauconniers, puis deux faucons sont incités à fondre alternativement sur des leurres tournoyants, avant qu’un aigle lâché de la "Licorne volante" (un ballon situé à 200m d’altitude) n’exécute un impressionnant piqué suivi d’un gracieux atterrissage au centre de la scène.

Puystory_01097

Le décor (avec ses cages à blasons d’équipage) et les personnages (maîtres fauconniers, fauconniers-cagiers, dresseur de buses avec son furet) contribuent à ressusciter, le temps d’un spectacle, l’atmosphère du cérémonial très codifié mais exaltant des anciennes chasses au vol.

Posté le 04 septembre 2020 - BAL DES OISEAUX *

En Panoramique

Panorama 19

Panorama 25

Panorama 29

Panorama 10 (5)

Panorama 2 (2)

Posté le 02 septembre 2020 - Grand Parc en Photos. *


Mais qui est Jeanne ? (résumé)

PUY_9955

Née à Domrémy, en Lorraine, en 1412.
D'après son témoignage, elle entendit des voix célestes qui l'invitaient à sauver la France alors sous la domination Anglaise et bourguignonne.
Elle obtient de se faire conduire au près de Charles VII dont la cour se tenait à Chinon, le reconnut parmi la foule et parvint à le convaincre de sa mission.
A la tête d'une armée que le roi lui fournit, elle délivra la ville d'Orléans assiégée par Suffolk et Talbot.

PUY_9263

Le mois suivant, elle vainquit encore les Anglais à Patay, puis Auxerre, Troyes, Chalons et s'ouvrit la route de Reims où elle fit sacrer Charles le 17 juillet 1429.
Elle ne put prendre Paris (septembre 1429), mais s'empara peu après de Compiègne.
Pour sa perte hélas, car tentant une sortie le 24 mai 1430, elle tomba aux mains de Jean de Luxembourg qui la vendit aux Anglais.
A la suite d'un procès de trois mois, elle fut condamnée comme hérétique et sorcière à être brûlée vive.
Son supplice eut lieu sur la place du vieux marché, à Rouen, le 30 mai 1431.

M.G.

Posté le 31 août 2020 - Secret de la Lance *

Au vieux château

Balois 039

BalOis13092012-010

BalOis15092012-023

DSC_5559

PUY_9296 (2)

Posté le 28 août 2020 - Château Médiéval en Photos. *

Les Moulins de "La Pérouse"

PUY_0206

Les moulins à farine sont une innovation de l’expédition "La Pérouse", connus au point de devenir un symbole de la silhouette d’au moins un navire.
On sait par ailleurs que le capitaine de vaisseau "de Langle" était très inventif, notamment dans le domaine des instruments culinaires pour la santé des équipages, qu’on devait préserver dans une aussi longue campagne.

PUY_7394_07117

Après le départ des Îles Hawaii (Maui) vers l’Alaska, Lapérouse est préoccupé pour la santé des équipages avec la fraîcheur qui apparaît, route au nord.
Il encourage diverses mesures de lutte contre l’humidité, fait ajouter secrètement du quinquina au rhum du grog, et parle du grain, embarqué en France et au Chili de préférence à la farine, pour des raisons de conservation.

PUY_9347_06071

Il dit en juin 1786 :
"On nous avait donné des meules de 24 pouces (60 cm) de diamètre sur 4,5 pouces (11 cm) d’épaisseur.
Quatre hommes devaient les mettre en mouvement.
On assurait que Mr de Suffren n’avait point eu d’autre moulin pour pourvoir au besoin de son escadre.
Il n’y avait plus dès lors à douter que ces meules ne fussent suffisantes pour un aussi petit équipage que le nôtre, mais lorsque nous voulûmes en faire usage le boulanger trouva que le grain n’était que brisé et point moulu, et le travail d’une journée entière de quatre hommes que l’on relevait toutes les demi-heures, n’avait produit que 25 livres (11 kg) de cette mauvaise farine.
Comme notre blé représentait prés de la moitié de nos moyens de subsistance, nous eussions été dans le plus grand embarras sans l’esprit d’invention de Mr de Langle qui, aidé d’un matelot ancien garçon meunier, imagina d’adapter à nos petites meules un mouvement de moulin à vent.
Il essaya d’abord avec quelque succès des ailes que le vent faisait tourner, mais bientôt il leur substitua une manivelle.
Nous obtînmes par ce nouveau moyen une farine aussi parfaite que celle des moulins culinaires, et nous pouvions moudre chaque jour deux quintaux de blé".

laper2

La manivelle et un système de démultiplication de l’effort (axes, poulies ou engrenages de diamètres différents, éventuellement courroies) étaient ce qu’il y avait de plus productif pour une manutention commode de la meule mobile.
Le procédé, quand il a été au point, a évidemment été appliqué aux deux navires.

piguet-lot-275-astrolabe-(precedemment-autruche)-(1783)-maquette-bois-long

Le moulin à vent de l’Astrolabe a été laissé à Monterey.
Bien qu’il n’était pas très agréable pour les officiers qu’on vienne moudre le grain au-dessus de leurs locaux, à l’extrême arrière pour ne pas gêner la voile d’artimon, de Lesseps, un des rares survivants de l’expédition précise que De Langle a demandé d’en reconstruire un autre après le départ.

PUY_7414_07136

Sur la Boussole, navire de Laperouse, qui bénéficiait d’une demi-dunette légère à la poupe, l’installation d’un tel moulin, juste au-dessus des locaux abritant le chef d’expédition, aurait supposé des madriers pour le supporter.
Il n’a donc mis en place que la manivelle.
Le dispositif de Langle (qui en a peut-être fait un compte rendu par courrier à l’Académie de Marine, dont il était membre), cela peut être aussi une concession aux équipages post-révolutionnaires, bien décidés à minimiser les corvées.

PUY_9386

On sait en tout cas que ces moulins ont rapidement disparu du paysage de la marine à voile, car ils devaient présenter beaucoup d’inconvénients d’encombrement.
Par contre la “manivelle” a dû être adoptée partout, et éventuellement perfectionnée.

Posté le 26 août 2020 - Mystère de La Pérouse *

Dans le Grand Parc

PUY_2761

PUY_3096

PUY_3622

PUY_3623

PUY_3632

Posté le 24 août 2020 - Grand Parc en Photos. *

Le Bourg 1900.*

À l’entrée du Puy du Fou, le "Bourg 1900", véritable village "Belle Epoque", vous transporte 100 ans en arrière avec ses boutiques alléchantes et ses bâtiments Art Nouveau !

273

La Halle "Eiffel", les "Automates Musiciens" et les verrières du Bistrot donnent toute son authenticité à cette grande place de village à la charnière de deux siècles.

Puystory_01128

Posté le 22 août 2020 - Bourg 1900 *