Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Puy Story

1 août 2009

A la fenêtre

DSC03456mod01

A la fin du spectacle, je décide de prendre une photo et un phénomène étrange apparait à la fenêtre centrale.
Le château du Puy du Fou serait-il encore habité ?

30 juillet 2009

Histoire du Puy du fou

DSC02636mod

Amis visiteurs, les spectacles proposées sont tirés d'évènements qui se sont déroulés autour du site.
Si cette région est actuellement connue sous le nom de Vendée, les livres d''histoire font mention de "Bas Poitou".
Mais pourquoi ?

23 juillet 2009

LESCURE

250px_Louis_de_Lescure1

Louis-Marie de Salgues, marquis de Lescure, né à Versailles le 13 octobre 1766, mort à La Pellerine, (Mayenne), le 4 novembre 1793.
Lorsque le triomphe de la Révolution fut décidé, il alla organiser la première insurrection vendéenne.
Dès le début du soulèvement de la VENDEE et à la demande de ses paysans, il se met à la tête de l'insurrection.
Dès les premiers jours il étonna les Vendéens par son intrépidité, en se précipitant le premier, et seul, sur un pont barricadé et gardé par les troupes républicaines devant Thouars 25 mai 1993).
A Fontenay (16 mai 1793), il entra aussi dans la ville sans que personne n’osât d'abord le suivre, tant il était pressé d'aller délivrer des prisonniers vendéens qui y étaient enfermés.
A Saumur dont il s'empare, il fut blessé ; enfin, en toute affaire ; nul ne fut plus empressé et plus dévoué que lui.
Au combat de Torfou, qui fut le dernier succès des Vendéens sur la rive gauche de la Loire, et où leurs efforts héroïques parvinrent à repousser pour quelques jours les troupes aguerries du général Kléber, on vit M. de Lescure mettre pied à terre et crier aux paysans découragés :
«Y a-t-il quatre cents hommes assez braves pour venir périr avec moi?
- Oui, Monsieur le marquis !»
répondirent les gens de la paroisse des Echaubrognes ;
et, à leur tête, il se maintint pendant deux heures.
Après l'attaque infructueuse de Nantes (29 juin 1793) qui marque un tournant dans la guerre de Vendée, il s'installe à Bussières où il tente en vain de rassembler les troupes dispersées de l'Armée catholique et royale.
Chassé de son quartier général par le général François-Joseph Westermann, il prend sa revanche à Tiffauges.
Blessé grièvement, atteint d'une balle à la tête, au combat de La Tremblaye, il est porté agonisant par ses hommes, tout au long de la retraite de l'armée vendéenne après le désastre de la bataille de Cholet (la Virée de Galerne), emmenant avec elle une population éploree et fugitive.
M. de Lescure, dont la blessure laissait quelque espérance, aida encore de ses conseils et de sa constance ses compagnons.
Il contribua à faire nommer M. de la Rochejaquelein chef de l'armée.
Après le passage de la Loire, il suivit la marche pénible des Vendéens à travers l'Anjou et la Bretagne.
Les soins touchants de sa femme, les hommages de l'armée, ne pouvaient empêcher l'effet de tant de douleurs accablantes qui venaient à chaque instant envenimer sa blessure.
Celui qu'on appelait le "Saint du Poitou" mourut le 4 novembre 1793 dans la voiture dans laquelle on le transportait, au lieu-dit Les Besnardières près de La Pellerine sur la route entre Ernée et Fougères, après un long et douloureux calvaire.
Son beau-père, le général de Donissan, le fit enterrer dans un lieu qui est resté inconnu.
Ce fut sans doute afin d'épargner à son cadavre les outrages dont celui de Bonchamps avait été l'objet.
Sa veuve, qui l'avait suivi dans la Vendée, acquit plus tard une grande célébrité, sous le nom de Madame de La Rochejacquelein.
Cette femme a connu l'exil jusqu'en 1816.
Elle a publié ses Mémoires au commencement de la Restauration.
En 2009 en son honneur, LE LOGIS DE LESCURE est créé  un ensemble de 6 ou 8 suites hôtelière pour accueillir nos visiteur.

10 juillet 2009

Les grandes eaux. *

DSC00920

Entre chaque spectacle, les visiteurs du Grand Parc pourront également activer les fontaines grâce à quatre claviers interactifs placés autour de l'étang et devenir les chefs d'orchestre de leur propre spectacle aquatique.

6 juillet 2009

Louis Sapinaud de la Verrie

sapinau1

Le chevalier Louis Sapinaud de la Verrie (1738 - 1793) fut l'un des premiers chefs de la Vendée et assura le commandement de la première Armée catholique et royale.
Il battit le général républicain Marcé, donnant à ses troupes leurs premières victoires.
Sapinaud de la Verrie dirige l'offensive contre les républicains.
Il occupe les villes de Tiffauges, Mortagne, les Herbiers et rallie les angevins pour constituer la grande armée.
Il tombe aux mains des Bleus après la première défaite devant Luçon, il fut mis à mort le 25 juillet 1793

30 juin 2009

Apremont

Chateau_bas_jardin

Apremont dispose de l'un des premiers châteaux Renaissance de la Vendée (avec le château du Puy du Fou), construit sur l'emplacement même sur lequel où se trouvait jadis une forteresse médiévale, dont il nous reste aujourd'hui une partie des remparts.
Un châtelet d'entrée qui porte encore les traces de pont-levis, un souterrain glaciaire, qui avait pour fonction de conserver les aliments.
Bâti entre 1534 et 1542, à la demande de Philippe Chabot de Brion, Amiral de France et ami d'enfance de François 1er il ne reste aujourd'hui de ce château Renaissance que les ruines montre bien l'époque de transition pendant laquelle il a été construit, entre le Moyen-Age et la Renaissance.

Apremont_Centre_Village

18 juin 2009

Odyssee

SH100022

A travers l’Odyssée du Puy du Fou, le public se mêle aux tableaux, partageant les sensations des acteurs, pour un spectacle interactif qui traverse quatre périodes phares de l’Histoire.

à vous de devinez lesquels ?

14 juin 2009

villages d’époque.*

CIMEDIE___40

Entre deux spectacles ou deux attractions, les visiteurs ont la chance de découvrir des villages d’époque.
Au fil de leur promenade devant les bâtisses construites avec des matériaux naturels, ils rencontreront des artisans d’art (Maître verriers, sculpteurs etc...
Une manière de découvrir des métiers devenus rares aujourd’hui et la vie quotidienne des époques traversée.

SH101161

13 juin 2009

GONFALON *

1047

Le gonfanon ou gonfalon (en ancien français, confenons) est un morceau d'étoffe quadrangulaire, comme la bannière, ou terminé par des pointes.

Il était attaché à la hampe ou au fer d'une lance et pouvait y être enroulé.

On disait, fermer le gonfanon, pour l'attacher à la hampe.

L'orthographe gonfalon — et gonfalonier ou gonfalonier  pour le porteur — est également très fréquente, bien que l'étymologie fasse préférer gonfanon.

Il ne fallait pas que le gonfanon soit très grand, puisque l'on combattait avec la lance auquel il était fixé et que l’étoffe pouvait gêner les mouvements du porteur ou se prendre dans les jambes du cheval.

1 juin 2009

LA LOIRE

14202

La Loire, fleuve majestueux séparant les chouans au nord et les vendéens au sud .
JOACHIM du BELLAY lui dédie un beau poème:

Au fleuve de Loire

Ô de qui la vive course
Prend sa bienheureuse source,
D'une argentine fontaine,
Qui d'une fuite lointaine,
Te rends au sein fluctueux
De l'Océan monstrueux,
Loire, hausse ton chef ores
Bien haut, et bien haut encores,
Et jette ton oeil divin
Sur ce pays Angevin,
Le plus heureux et fertile,
Qu'autre où ton onde distille.
Bien d'autres Dieux que toi, Père,
Daignent aimer ce repaire,
A qui le Ciel fut donneur
De toute grâce et bonheur.
Cérès, lorsque vagabonde
Allait quérant par le monde
Sa fille, dont possesseur
Fut l'infernal ravisseur,
De ses pas sacrés toucha
Cette terre, et se coucha
Lasse sur ton vert rivage,
Qui lui donna doux breuvage.
Et celui-là, qui pour mère
Eut la cuisse de son père,
Le Dieu des Indes vainqueur
Arrosa de sa liqueur
Les monts, les vaux et campaignes
De ce terroir que tu baignes.
Regarde, mon Fleuve, aussi
Dedans ces forêts ici,
Qui leurs chevelures vives
Haussent autour de tes rives,
Les faunes aux pieds soudains,
Qui après biches et daims,
Et cerfs aux têtes ramées
Ont leurs forces animées.
Regarde tes Nymphes belles
A ces Demi-dieux rebelles,
Qui à grand'course les suivent,
Et si près d'elles arrivent,
Qu'elles sentent bien souvent
De leurs haleines le vent.
Je vois déjà hors d'haleine
Les pauvrettes, qui à peine
Pourront atteindre ton cours,
Si tu ne leur fais secours.
Combien (pour les secourir)
De fois t'a-t-on vu courir
Tout furieux en la plaine?
Trompant l'espoir et la peine
De l'avare laboureur,
Hélas! qui n'eut point d'horreur
Blesser du soc sacrilège
De tes Nymphes le collège,
Collège qui se récrée
Dessus ta rive sacrée.
Qui voudra donc loue et chante
Tout ce dont l'Inde se vante,
Sicile la fabuleuse,
Ou bien l'Arabie Heureuse.
Quant à moi, tant que ma Lyre
Voudra les chansons élire
Que je lui commanderai,
Mon Anjou je chanterai.
Ô mon Fleuve paternel,
Quand le dormir éternel
Fera tomber à l'envers
Celui qui chante ces vers,
Et que par les bras amis
Mon corps bien près sera mis
De quelque fontaine vive,
Non guère loin de ta rive,
Au moins sur ma froide cendre
Fais quelques larmes descendre,
Et sonne mon bruit fameux
A ton rivage écumeux.
N'oublie le nom de celle
Qui toutes beautés excelle,
Et ce qu'ai pour elle aussi
Chanté sur ce bord ici.

1 juin 2009

Les Académies du Puy du Fou

vlcsnap_68470

Crée en 1998 l'Académie junior est née en vue de transmettre aux jeunes les savoir-faire accumulés et développés au fil des années par ceux qui les ont précédés dans l'engagement Puyfolais.
Assurer en interne la relève des équipes en place.
L'Académie Junior est un pari sur le futur !
Le choix qui s'offre aux jeunes est vaste et séduisant.
Une trentaine d'écoles leur sont ouvertes.

Nous allons via le blog, essayer de vous les faire connaitre.

.Image016

28 mai 2009

NATURE.*

Parc___34

Au coeur d’une nature préservée, le Puy du fou invite au voyage dans une forêt centenaire et au détour de jardins mis en scène.
Au Puy du Fou, la nature, d'une rare diversité, occupe une place prépondérante.
130 espèces d’arbres composent la forêt de 50 hectares agrémentée de 250 types de plantes et près de 200 sortes de plantes sauvages, 5 000 pieds de rosiers de 85 races différentes, 20 espèces de plantes aromatiques et médicinales.

Parc___48

24 mai 2009

almanachs *

322px_Almanach_des_Muses_1767

Calendrier annonçant les fêtes mobiles, les lunaisons et la date des changements de saison.

Des almanachs manuscrits ont été diffusés dès l'Antiquité, mais c'est l'invention de l'imprimerie qui a permis leur multiplication.
Objets de colportage par excellence, les almanachs ont très vite été complétés par diverses indications pratiques (lieux et heures de départ des courriers ou des diligences), voire par des prédictions météorologiques, astrologiques et autres.
Refondus annuellement, les almanachs ont été, à partir du XVIIIe siècle, le principal ouvrage vendu dans les campagnes.
Certains ont joué un rôle dans la formation de l'opinion publique.
Simple publication privée à l'origine, l'Almanach royal a fourni, à partir de 1698, la liste des personnes composant les grands services de la Cour et de l'administration.(...)
Du XVe siècle au début du XXe siècle, les almanach étaient une lecture très populaire et figuraient après la Bible parmi les ouvrages les plus imprimés et les plus lus.
Certains comportaient des pictogrammes afin de pouvoir être lus en rébus par les analphabètes.
Outre les saints du jour et les bontés des saisons, on y trouve des contes, faits divers et coïncidences folles, télégrammes historiques, pensées de bon aloi, gourmandises de bouche, conseils potagers et horticoles, langage des fleurs, remèdes d'ancêtres et autres savoirs traditionnels.

29 avril 2009

LA MESNIE

PUY_4394

MESNIE (maisonnée, famille) est peu utilisé depuis le moyen age.
Il désignait à l'époque les gens de même sang ou non vivant ensemble sous un même toit.
C'est une notion assez vague, l'administration fiscale (déjà à l'époque) préférait appeler
cela les feux (foyer fiscal actuellement utilisé).
Le feu est devenu au cours du XIV siècle une unité fictive de taxation des villageois ou communautés urbaines.

PUY_0120

L'ensemble du mobilier s'appelle le MESNAGE.
Plus tard, cela désignera la famille conjugale : le couple marié
origine de l'expression
"faire le ménage" nettoyer les meubles.
L'histoire des mots n'est elle point une part importante de notre patrimoine.

4 avril 2009

crieur public.*

SH100744

Son existence était importante dans l'Antiquité (notamment en Grèce), au Moyen Âge, et même jusque dans les années 1960.
En Basse-Bretagne jusqu'à la fin du XIXe siècle, les crieurs se colportaient en criant les informations locales d'une ville, d'un village ou d'un hameau à l'autre, à la manière d'un véritable relais de transmission oral.

23 mars 2009

Pathé Baby *

PUY_8465

Pathé Baby est le nom donné par Charles Pathé à un système de cinéma amateur grand public lancé en 1922 et utilisant un film de 9,5 mm de largeur à perforations centrales.
Le Pathé Baby était un petit projecteur à manivelle capable de projeter ces courts films de format 9,5 mm dans une cartouche métallique qui contenait moins d’une dizaine de mètres de pellicule ininflammable.
C'est pour Noël 1922 que plusieurs milliers de projecteurs Pathé Baby furent mis sur le marché accompagnés d’un catalogue important de 192 titres extraits de la cinémathèque Pathé.

Pathe_baby

27 janvier 2009

Nature.*

Parc___51

Quand le Grand Parc entre dans sa dimension écologique,
c'est pour suivre les sinuosités d'un sentier et découvrir près de 400 variétés de plante sauvages aux détours des allées.

Parc___16

24 décembre 2008

Suzanne Flon

Flon01

La comédienne Suzanne Flon, dont la carrière est longue de près de 60 ans, a marqué le public pour ses rôles au cinéma où elle tourna sous la direction des plus grands réalisateurs, mais surtout au théâtre, son art de prédilection.

Née le 28 janvier 1918 au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), dans un milieu modeste où l'on ne songeait pas au théâtre, Suzanne Flon a découvert la comédie grâce à l'une de ses institutrices qui lui apprit à bien dire les vers et lui donna surtout le goût de les réciter.

Retrouvez la dans la colonne des liens ou cliquez ICI

26 novembre 2008

Marc Cassot

Marc_Cassot_2

Marc Cassot est devenu comédien dans les années 40.
On l’a vu au cinéma dans quelques films mais c’est surtout au théâtre qu’il s’est épanoui pleinement.
En 2007, il a interprété sur scène le Pape Jean-Paul II pour la dernière production de Robert Hossein.
Mais Marc Cassot, c’est aussi une célèbre voix de cinéma puisque depuis la fin des années 50, il a très souvent doublé Paul Newman mais aussi Richard Widmark, William Holden…
Ces dernières années, on l’a entendu sur Dick Van Dyke dans la série Diagnostic Meurtre et sur le personnage de Dumbledore dans la saga des Harry Potter.
Rencontre avec une « légende » du doublage.

21 novembre 2008

Marc ALFOS

marc_alfos

Marc Alfos est un acteur spécialisé dans le doublage.
Côté cinéma, il a prêté sa voix à Battlin' Jack Murdock (David Keith) dans Daredevil et on le connaît surtout pour son interprétation du héros de Gladiator (Russel Crowe).
Il était également le Dr Jeckyll (Jason Fleming) dans La Ligue des Gentlemen extraordinaires, Zim (Clancy Brown) dans Starship Troopers, ou encore Davidov (Ulrich Thomsen) dans James Bond : Le monde ne suffit pas.
On a pu aussi l'entendre dans Aliens, Robocop 2, Le Roi Arthur, Armageddon...…
Au Puy du Fou, il prête sa voix dans "L'Odyssée du Puy du Fou".

<< < 100 101 102 103 > >>
Visiteurs
Hier 85
Ce mois ci 3 132
Depuis la création 1 002 969
Catégorie