Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Puy Story

6 mars 2023

L’arroche rouge.

PUY_7361

L’arroche rouge Opéra, Atriplex hortensis, autrefois appelée “bonne - belle dame des jardins” ou “chou d’amour", est une variété de légumes-feuilles d’origine française.
L'arroche est une plante ancienne, qui fut très cultivée du Moyen Age au 19e siècle.
De culture facile, elle fait partie de ces légumes oubliés qui reviennent au goût du jour.
Cette plante est cultivée dans les zones tempérées et mesure en moyenne entre 50 et 80 cm.
Mais peut atteindre une hauteur de 1m50 voir 3 mètres avec de grosses tiges cannelées et ramifiées.
Sa croissance rapide permet aux jardiniers de récolter rapidement de mai à novembre en grande quantité.
Ses longues tiges pourpres portent de larges feuilles rouges, peuvent être consommées crues ou cuites comme des épinards.
Même si son goût est moindre que l’épinard, elle peut se consommer crue avec son petit goût iodé.
C’est pourquoi les enfants la préfèrent aux épinards.
C’est une plante qui accompagne parfaitement des plats tels que des soupes, des ragouts, des quiches, des pâtes ou des crêpes et se marie aussi facilement avec des légumes-racines râpés.

PUY_7363

Elles sont aussi utilisées dans la confection de colorant alimentaire, comme la betterave rouge.
Il existe également l’arroche verte, variété rustique au goût très proche de l’épinard, ou encore l’arroche blonde, aux feuilles vert pâle et arrondies, moins haute mais plus prolifique que l’arroche rouge.
Ses vertus rafraîchissantes et laxatives sont les principales propriétés de l'arroche.
De plus, elle apaise les maux de gorge, les affections du foie et la fièvre.
Cette plante dispose de propriétés laxatives et diurétiques qui sont très recherchées notamment pour celles qui suivent un régime amincissant.
En consommant régulièrement les feuilles, vous aidez votre transit intestinal à mieux fonctionner.
​Il est aussi possible de réaliser des cataplasmes avec les feuilles qui vont venir soulager les piqures d’insectes et les coups de soleil.
Sur le plan nutritionnel, l’arroche contient de nombreux nutriments comme le fer, le magnésium, la vitamine C, A, K, le calcium, du phosphore, de carotènes, de protéines, d'acide oxalique, etc…..
Cette teneur élevée en acide ascorbique, renforce considérablement le système immunitaire, stimule la production de globules blancs et accélère les fonctions corporelles telles que la régénération cellulaire et la cicatrisation des plaies.
Et traite aussi les maladies respiratoires et pulmonaires.

5 mars 2023

Nouveauté 2023 au Puy du Fou.

le-mime-et-l-etoile_0

"Le Mime et l'Etoile".
Ce spectacle, préparé par les équipes créatives du Puy du Fou depuis plus de trois ans, est créé dans un lieu spécialement dessiné et construit au cœur du parc sera située à côté du Théâtre des Géants, à proximité du Bourg Bérard (anciennement Bourg 1900).
Cette nouvelle salle de spectacle aura l’aspect d’un ancien bâtiment industriel de 1900 sur le thème du cinéma et sera intitulée Le "Cinématographe".
Vous pourrez revivre les premiers pas du cinéma.
Un thème inédit pour le parc en suivant un tournage de film.

PUY_7129

A travers ce spectacle, une nouvelle fois grandiose et une scène dynamique, les arts du cirque et du mime y seront également à l’honneur.
Les spectateurs revivront les premiers pas du cinéma en assistant au tournage en noir et blanc du réalisateur, nommé Félix, qui est convaincu que seul un amour sincère et réciproque pourra rendre à ses personnages leur voix et la vraie couleur de leur visage.

PUY_7278

À la vue des réalisations du Puy du Fou, nous ne pouvons que nous attendre à un spectacle grandiose.
Les talents artistiques et techniques du Puy du Fou sont actuellement en pleine ébullition pour donner naissance à cette nouvelle création extraordinairement ambitieuse.

Nous sommes en 1914.
Le réalisateur rêve de donner la couleur et le son au cinéma.
Il est convaincu que seule une histoire d’amour permettra ce prodige. 
Il faut pour cela que des personnages se rencontrent. 
Il y a un mime nomade, issu du monde du cirque, et une étoile montante du cinéma. 
Pour que cette rencontre ait lieu, il faut qu’ils soient tous les deux dans l’œilleton de la caméra et que leur amour soit sincère et réciproque.
Alors, le cinéma pourra devenir parlant et coloré.
C’est en tout cas la conviction du réalisateur. 

 

3 mars 2023

Chez le sculpteur de pierre.

IMG_2720

PUY_0097

PUY_6605

Puystory_169

Puystory_562

1 mars 2023

La dernière bataille.*

PUY_2336

Le 16 novembre 1799, Bonaparte (1769-1821) vient de renverser le Directoire et la Vendée est officiellement pacifiée par Travot (1767-1836).
Un général de brigade, Duhesme (1766-1815), chargé de traquer les derniers Brigands du Bocage, termine son rapport par ces mots :
"Il paraît qu'auprès du Puy du Fou, il y a eu une action assez vive qui n'a pas tourné à l'avantage des troupes de la République...".

PUY_3475

Deux jours plus tôt en effet, le 14 novembre 1799, une brigade de gendarmerie avait suivi à la trace l'ultime troupe de Blancs menée par Grignon (1775-1799), marquis de Pouzauges et ancien compagnon d'arme de Stofflet (1753-1796).
Celle-ci ne comprenait plus que quelques centaines de Vendéens "partis aux Chouans".
Ils étaient 800 à occuper les Épesses sept jours plus tôt.
Arrivés dans ce bourg, les Bleus en avaient aperçu une douzaine, qui s'enfuyait vers les bois du Puy du Fou.
Trop sûrs d'eux sans doute, ils ne pensèrent pas un instant à une embuscade ...

Puystory_03166

Arrivés aux alentours des ruines du vieux château de Renaud, au cœur des bois du Puy du Fou, ils furent pris en étau.
Les Blancs sortirent soudain de leur cachette.
La fusillade fut si vive que toute la brigade succomba ou prit la fuite.
Cette ultime défaite républicaine leur coûta une trentaine d'hommes, à l'exception du capitaine, épargné à la demande d'un soldat de Grignon (1775-1799).
Elle fit écrire au général Travot (1767-1836) :

PUY_3484

"Voilà une grande perte qui sera peut-être difficile à réparer car ces résultats donnent de l'audace aux rebelles".
En réalité, cette victoire "vendéenne" était sans lendemain.
Le 18 novembre suivant, le marquis de Grignon (1775-1799) fut tué au bourg voisin de Chambretaud, et sa troupe dispersée par deux ou trois compagnies républicaines.
L'armistice fut déclaré six jours plus tard par le général républicain Hédouville (1755-1825).
Et le 11 janvier suivant, Bonaparte promettait la liberté de culte.
La guerre de Vendée s'était vraiment terminée au Puy du Fou.

27 février 2023

Amoureux de Verdun

PUY_0360

PUY_0368

PUY_0381

PUY_0392

PUY_0398

24 février 2023

Avec les enfants.

PUY_3684

Lorsque la journée s'achevait, que toute la famille se retrouvait et que la soupe répandait une bonne odeur de choux.
Chaque soir, mes petits frères et mes petites sœurs m'attendaient pour bavarder dans la maison, au bout de la grande table.

PUY_1188

Il y avait Armand, Louise, Auguste et Gabrielle.
J'aimais les enfants.
Je bavardais avec eux.
J'appréhendais parfois leur regard angoissé, car déjà ils supportaient mal les tourments de la vie.

Cine1606020309

Ils désiraient notre compagnie, c'est pourquoi ils nous suivaient toujours dans les champs.
Au temps de la fenaison, ils profitaient des premières chaleurs et venaient avec nous dans les près.

PuyStory 2011 Aout 4099

A la fin de la journée de moisson, les enfants nous apportaient la collation et la soupe au vin pour nous rafraîchir.
Ils savaient nous émouvoir, ces enfants, que vous avez fait vivre dans "la Cinéscénie".

PUY_7587_00135

Avec des gestes simples et naturels ils ont accompagné les adultes dans le temps de la seigneurie, dans le temps "des travaux et des cantiques" comme dans le temps de la révolte.

105933839_o

Ils étaient touchants, parce qu'ils étaient vrais.
Eux aussi se souviendront longtemps du Puy du Fou.

Jacques Maupillier (Garde)

22 février 2023

04. Dans l'entrée du Château du Puy du Fou.

IMG_6920

PUY_0649

PUY_1208_01733

PUY_2160

PUY_8923

20 février 2023

La poubelle et le gestion des déchets.

Puystory_5996

Pendant la préhistoire, il n'y avait pas de problèmes de gestion des déchets.
Avant les premières civilisations "modernes", nos ancêtres préhistoriques vivaient en harmonie avec la nature et ne produisaient que des déchets alimentaires.
Les restes de nourriture étaient jetés à l’endroit même où ils mangeaient et la nature en assurait la décomposition.
Pendant l'Antiquité, les immondices prenaient grande importance que des mesures s'imposaient.
A cette époque, on invente les latrines, les égouts et les décharges publiques en des lieux isolés.
A Athènes et Rome se sont les esclaves qui se chargent de l'éloignement des détritus.

PUY_1998

À Rome : installation de toilettes publiques ainsi que de fosses en dehors de la ville où les habitants déposent leurs ordures et les restes d'animaux sacrifiés.
A la fin de l'Empire Romain, de nouvelles cités voient le jour en oubliant parfois les bienfaits des différentes décharges.
Les rues sont en terre battue, souvent boueuses suite aux pluies fréquentes.
Au Moyen-âge, la rue est une véritable décharge publique.
Les villes sont envahies par la présence des déchets et, aussi, leur odeur.
Les ordures ménagères, sang des abattoirs, les pots de chambre sont jetés dans la rue ou/et rivières et envahissent les villes répandant de graves épidémies.

108690744

A l'époque, on pense que ce sont les odeurs qui en sont les responsables des épidémies.
On ne sait pas encore que les bactéries prolifèrent dans les déchets.
Avant de jeter ses déchets par la fenêtre, il est obligatoire de crier "Gare à l’eau" trois fois !
En 1185, le roi Philippe II Auguste (1165-1223) prend des mesures et il ordonne le pavage dans les rues, aménagement de canaux ainsi qu'un fossé central pour l'écoulement des eaux et interdit de jeter les ordures par les fenêtres.
Au XIIIe siècle, création de règlements avec obligation de paver les rues, nettoyer une fois par semaine devant sa maison et ne pas laisser traîner les ordures et les déchets.
Mais les épidémies sont nombreuses et dévastatrices car les gens ne respectent pas toujours les règlements.

DSC_1950

Les bactéries présentent dans les ordures créent des épidémies telles que la peste noire (1346 à 1353) qui fait 25 millions de morts en Europe.
En 1348, une ordonnance du prévôt de Paris prononce pour la première fois des amendes contre le défaut de nettoiement.
Louis XII (1462-1515) décide, en 1506, que la royauté se chargera du ramassage des ordures et de leur évacuation moyennant une taxe, la " taxe des boues et des lanternes".
Cette taxe sera abandonnée suite à l'hostilité générale.
Au 16e siècle, les médecins obtiennent par ordonnance que l'on munisse chaque maison d'une fosse à déchets.
Vers 1531, la cohabitation avec les cochons, les volailles, les lapins est également interdit.
Au XVIIe (1601-1700), un nouveau métier est créé : celui de chiffonnier.
Ces déchets y sont amenés dans des voitures tirées par des chevaux.
Les chiffonniers récupèrent tous les matériaux afin de ne laisser que les matières organiques avec lesquelles on fera du compost.

101720815

Ce sont les premiers recycleurs.
Sous Louis XIV (1638-1715), la situation commence à s'améliorer parce que la police taxe lourdement les gens qui ne respectent pas la loi !
En 1799, une ordonnance de police impose aux propriétaires et locataires parisiens de balayer chaque jour devant leur logis.
Au XIXe SIÈCLE (1801-1900), c'est le début d'une réelle gestion des déchets.
A Paris, dès 1864, à l'annonce d'une corne, les habitants devaient sortir leurs ordures dans des seaux que ramassaient les balayeurs... mais les résultats n'étaient pas très probants.
En 1883, les découvertes de Pasteur (1822-1895) se révèlent décisives dans l'histoire de l'hygiène.
Les découvertes de la science sur le danger des bactéries rendent les gens sensibles à l'importance d'une meilleure hygiène et on crée des réseaux d'eau potable et d'égouts.
La même année, Eugène Poubelle (1831-1907) arrive sur la scène politique parisienne et prend les fonctions de préfet de la Seine.

101719880

En 1884, Eugène Poubelle , par arrêté, impose à tous les Parisiens d'utiliser un récipient (boîtes à ordures) pour mettre leurs déchets, au lieu de les jeter dans la rue comme auparavant.
Au début, personne n'aima ce changement et pour se moquer du préfet, on appela ce récipient une "poubelle" (du nom du préfet).
Les Parisiens ont pour obligation de disposer de trois récipients : un pour les matières putrescibles, un pour les papiers et chiffons et le troisième pour le verre et la faïence ou les coquilles d'huîtres.
C’est presque le début de la collecte sélective !
Il aura fallu patienter près d'un siècle entre l'invention de la poubelle et la mise en place d'une véritable collecte et de lieux de stockage des déchets.
De nos jours, 15 juillet 1975 : première grande loi-cadre française sur la gestion des déchets promulguée.
Elle instaure l'obligation pour chaque commune de collecter et d'éliminer les déchets des ménages.

101720482

Au Puy du Fou, trier les déchets est une obligation légale et le Parc s'y attelle avec ferveur puisque sa déchetterie emploie une quinzaine de personnes !
De nombreuses poubelles sont réparties dans tout le parc avec un effort notable.
L'apparition d'une poubelle pour le compost, en plus des celle pour le recyclage.
Dans le cadre de sa démarche environnementale, le Puy du Fou s'engage aussi à respecter les exigences légales et réglementaires.
Elle s'appuie sur 5 grands principes :
- Gérer nos déchets en améliorant la part de déchets valorisés.
- Gérer notre consommation d'énergie en utilisant des nouveaux équipements plus économes en énergie,
- Préserver la ressource en eau en maîtrisant notre consommation d'eau potable avec des nouveaux équipements plus performants, mais aussi en assurant un traitement optimal de nos rejets d'eaux usées.
- Protéger la biodiversité via des programmes internes sur le parc mais aussi via des programmes de conservation nationaux et internationaux des espèces sauvages et de leurs habitats.
- Sensibiliser les visiteurs et les employés à la préservation du patrimoine naturel.

IMG_4033

Depuis 2022, les équipes du Puy du Fou s’engagent dans la réduction de l’utilisation du plastique !
Tous les verres en RPET ont été remplacés par des ecocups sur l’ensemble de nos restaurants de vente à emporter.
Basé sur un système de consigne, et en lien avec les engagements du Puy du Fou pour l’environnement et la réduction des déchets, cela représente 500 000 gobelets en moins sur une saison.

17 février 2023

Chez l'Enluminure.

PUY_2910

Puystory_237

Puystory_238

Puystory_241

Puystory_01142

15 février 2023

Le Gypsier du Village 18ème.

CartVisitAtrisans0003mod1

L'artisan "Gypsier- Moulage d'Ornement", travail avec de la terre de gypse mélangée avec de la poudre de marbre et du blanc de Meudon.
Sur le travail de l'artisan, on peut vaporiser des huiles essentielles, mais au 18ème siècle la ménagère plaçait de l'huile de cèdre/romarin et lavande pour faire action d'antimite.

IMG_4006

Le gypse, autrefois qualifié de pierre à plâtre ou chaux sulfatée naturelle, permet de fabriquer le plâtre ou de réaliser l'ensemble des gypseries, souvent décoratives.
Il entre aussi dans la composition des ciments. 

IMG_4005

La poudre de marbre broyée en granulométrie fine est une charge minérale recherchée pour ses utilisations en peinture pour donner de la matière aux badigeons et aux enduits, en papeterie pour donner de la densité et de la brillance.
Le blanc de Meudon (aussi appelé blanc de Toulouse, blanc de Troyes, blanc de Champagne, marne blanche, blanc de craie) est un blanc à base de craie.
Le Blanc de Meudon trouve son origine dans les carrières de craie de Meudon, en région parisienne.

13 février 2023

Noces de Feu

PUY_9376

PUY_8422

PUY_1146

PUY_1023

PUY_3906

PUY_7210

10 février 2023

l’échauguette *

Secret_de_la_Lance_2010___161

Au XIVe au XVIe siècle, l’échauguette (ou eschauguette, eschargaite ou escharguettes, escargaite, eschelgaite, esgaritte, garite, pionnelle, maisoncelle, centinelle, hobette) désignait la sentinelle.
Le terme désigne aussi une petite construction destinée à abriter, dans un château fort, le veilleur.
Cette petite tourelle qui couronne le décrochement d’un mur de fortification ou les coins d’une tour carrée et permettant de surveiller les abords.
Elles sont couvertes et munies d’une saillie sur un angle, le long d’une courtine, de manière à offrir un flanquement (Angle de tir ou de vue) destiné à faciliter la surveillance.
La base s’appelle "Cul-de-lampe" et possédait un mâchicoulis. Les défenseurs pouvaient ainsi laisser tomber des pierres verticalement.

8 février 2023

VAINCRE OU MOURIR - Critique !

PUY_8150

Alors, ça vaut le coup ce Vaincre ou Mourir qui fait une polémique d'enfer depuis sa sortie ?
Et bien oui, pourquoi dans cette critique !

8 février 2023

03. Le château renaissance.

PUY_2899

PUY_6899

Puy20060544

PUY_0955

PUY_2356

6 février 2023

Histoire de la poste

PUY_2724

Des hommes au service des hommes.
Depuis toujours, les hommes ont voulu communiquer entre eux.
L'histoire de la Poste commence probablement avec le roi perse Cyrus qui, d'après Xénophon et Hérodote, avait installé vers 500 av. J-C des relais de chevaux sur les routes de son vaste empire.
Une organisation semblable aurait existé en Chine à la même époque.
Les Indiens d’Amérique avec leurs signaux de fumée et les tribus d’Afrique avec leur "tam-tam".
Pendant de nombreux siècles, on n’écrivait pas de lettres.
Seuls les souverains avaient besoin d’écrire et d’envoyer des messages.
Ceux-ci étaient transportés à pied par un coureur ou par une estafette à cheval.
Les gens du peuple ne sachant ni lire ni écrire ne communiquaient pas.
Plus tard au, sous la période romaine l'empereur Auguste (-0063 - 0014) crée pour tout le territoire romain, le premier service officiel des messagers.
Les "cursus publicus" transportaient le courrier militaire et administratif.

PUY_7101

Avec les invasions barbares, les postes entrent au Moyen Age (476-1453) dans un long sommeil dont le roi Louis XI (1423-1483) les tirera à la fin du XVI siècle.
Au Moyen-âge, c’était un courrier à cheval qui transportait un message écrit sur un parchemin.
Les courriers utilisent les relais de la poste aux chevaux, organisation qu'avait ressuscitée Louis XI vers 1477.
Au XVIIIème siècle, la distance moyenne entre 2 relais est de 16 kilomètres.
Une lettre expédiée de Paris met 2 jours et 8 heures pour atteindre Lyon, un peu plus de 4 jours pour Marseille.
On comptait à cette époque environ 1400 relais de poste.
C'est le temps des messageries particulières, celles des grands du royaume, des corps organisés comme les villes, les communautés religieuses ou les universités.
Le souverain avait ses propres courriers.
On les appelait les chevaucheurs de l'écurie du roi.
Ils ne transportaient que la seule correspondance du monarque.
Ces cavaliers portaient sur leur vêtement l’écusson de leur ville.
En 1576, Henri III créa des messagers royaux, spécialisés dans le transport des sacs de procédure résultant de l'activité des tribunaux.
Ces messages royaux, à ne pas confondre avec les messagers du roi attachés à son service personnel, acheminaient également les lettres des particuliers.

Puy du Fou 2011 - 8015

Au 16è siècle, la diligence ou malle poste était tirée par plusieurs chevaux et transportait des colis et aussi des voyageurs.
Celui qui conduisait les chevaux était un employé des postes, c’était le postillon.
Il avait priorité sur les chemins comme aujourd’hui les pompiers ou l’ambulance.
Arrivé au village, il annonçait sa présence en soufflant dans un cor.
Voilà pourquoi, cet instrument est devenu l’insigne de la poste.
Le postillon percevait les taxes car c’était le destinataire qui payait le transport.
En 1672, Louvois, alors surintendant général des postes, crée la ferme générale des postes.
Jusqu'alors exploitées par des maîtres des courriers, sortes de directeurs régionaux, les postes sont désormais gérées par un seul individu : le fermier des postes.
En réalité, le fermier des postes était l'homme de paille de puissantes compagnies de financiers qui se succéderont à la tête de l'administration jusqu'à la Révolution.
Moyennant finance, le fermier achetait au roi le droit exclusif d'exploiter les postes et d'en percevoir les revenus.
Les cautions de la ferme des postes bâtirent ainsi des fortunes considérables sur le produit des lettres, tandis que le roi ne pouvait compter que sur le prix du bail qu'il tentait d'augmenter à chaque renouvellement.
La ferme des postes qui détient le monopole rachète alors les messageries royales et celles de l'université.
La ferme des postes avait porté tous ses efforts sur l'acheminement des lettres et l'encaissement des taxes mais ne s'était guère préoccupée de distribution.
Elle ne s'intéressait pas davantage aux lettres nées dans la ville et à distribuer dans la ville jusqu'au jour où Piarron de Chamousset (1717-1773), un philanthrope, eut l'idée de créer en 1760 à Paris une petite poste, c'est-à-dire un service de collecte et de distribution du courrier urbain.

PUY_7134

Le facteur de ville était né.
A Paris, 200 facteurs agitaient leur claquoir pour avertir de leur passage et assuraient 3 distributions par jour.
Constatant les profits que Chamousset tirait de la petite poste, la ferme agrégea l'invention de son initiateur à la grande poste en 1780.
A la Révolution, la ferme est supprimée, les postes sont mises en régie et administrées directement par l'Etat.
Vers 1840, avec l’apparition des premiers trains, le courrier sera transporté par wagon postal.
Ce mode de transport est plus rapide et plus sûr.
Les maisons commencent à être numérotées.
Le timbre-poste qui sert à payer le courrier fait son apparition.
Il y a très longtemps, c’était le destinataire qui devait payer pour recevoir la lettre que le facteur lui apportait personnellement.
Le prix du courrier dépendait, comme aujourd’hui, du poids et de la taille de la lettre, mais aussi de la distance qu’elle avait parcourue.
Il arrivait quelquefois que le destinataire ne puisse ou ne veuille pas payer.
Sir Rowland Hill voulait améliorer le système depuis longtemps déjà.
Lors d’un voyage en Ecosse, il vit une jeune fille refusant une lettre de son amoureux parce qu’elle ne pouvait soi-disant pas le payer.

PUY_2301

Mais en fait, sans ouvrir la lettre, elle savait où elle pouvait rencontrer son amoureux, car il avait dessiné le lieu sur l’enveloppe.
“Astucieux”, pensa Sir Rowland !
Mais il ne trouvait pas cela très honnête.
C’est comme ça qu’il inventa le timbre-poste
Depuis 1900, pour être plus rapide et plus efficace, le courrier est distribué par trains, par avions, par bateaux….
Aujourd’hui, la technologie a bien évolué et l'emploi de SMS, messages via les réseaux sociaux fait partie de notre quotidien, mais le facteur continue encore sa tournée en camionnette, à vélomoteur ou à bicyclette et rarement à pied.
Il fait la levée des boîtes aux lettres et emporte le courrier vers la poste centrale où il sera trié selon les destinations.
Tout le monde aime le facteur qui apporte les nouvelles (sauf pour les mauvaises nouvelles, factures et impôts) !

4 février 2023

“Vaincre ou Mourir” : pourquoi tant d’acharnement ?

131806849mod1

Au premier jour de la sortie du film, et au vu des critiques, je formulais sur les réseaux sociaux mon sentiment d'incompréhension sur l'acharnement de certaine personne.
J'ai maintenant décidé de vous les partager sur ce site.
+++++

PUY_3991


Les "bonnes" publicités pour "Vaincre ou Mourir" ne font que de mettre au jour la volonté des Vendéens de raconter leur histoire.....
Les critiques de mauvais goûts pour ce film ouvrent la voie vers l'envie pour le commun des mortels de tout horizon de découvrir et d'enfin comprendre cette histoire Vendéenne... et ce en ouvrant à nouveau une porte vers la reconnaissance pour la souffrance du peuple Vendéens pendant la révolution française....
+++++

PUY_6358


On sait très bien que lorsque le Puy du Fou innove, il y a toujours des critiques déplacées venant de personnes hostiles au Puy du Fou et à la famille De Villiers.....
A toutes ces personnes démunies de capacités intellectuelles à apprécier et comprendre une réalisation portant l'histoire soit en spectacle ou à l'écran, passez votre chemin, le Puy du Fou n'a pas besoin de vous, ni de vos lignes dans vos journaux (poubelles).
++++

PUY_9274


Je viens de lire les commentaires et il est temps de rappeler aussi que l'histoire appartient à notre éducation, nos valeurs et notre devoir de mémoire.
Dire maintenant qu'elle n'appartient qu'aux historiens, c'est une façon de dire que nous sommes et allons vers l'emprise d'un "Mémoricide" et que nous devrions croire aveuglement la réécriture de l'histoire aux profits de celui qui la raconte (On voit bien ce qu'il en est aujourd'hui).
Maintenant, on est en droit de critiquer le film du Puy du Fou, sauf qu'il a le courage et la volonté de ne pas mettre aux oubliettes l'histoire de la Vendée pendant la révolution française.
Certes, ce n'est qu'un épisode de cette époque ayant comme fil conducteur "François Athanase Charette de la Contrie", mais comme dans tout bons "films" historiques, il faut un "personnage" qui a défendu ses convictions, ses actes au profit de la liberté.
Maintenant, j'ouvre une parenthèse, si nous en sommes actuellement à discuter du bien fondé pour présenter l'histoire, je pense que c'est aussi la faute de l'éducation nationale qui depuis des décennies, retire des programme scolaires les cours d'histoire, géographie, etc......
 
++++

PUY_9285

Ceci dit, à chacun son avis sur la perception de l'histoire….

3 février 2023

Chez la Portraitiste

PUY_3962 Puystory

PUY_4758

PUY_9616_00350

Puystory_309

Puystory_06084mod1

2 février 2023

Vaincre ou Mourir.... Ils en parlent......

VM

1 février 2023

«Grâce aux prisonniers !».

PUY_8041 Puystory

A la Restauration (1814 – 1852), les familles des victimes vendéennes de la Révolution reçurent le droit d'honorer leurs morts.

PUY_1665

Le roi Louis XVIII (17 novembre 1755 -16 septembre 1824) autorisa l'édification d'un monument funéraire au général Charles Melchior Artus de Bonchamps (10 mai 1760 - 18 octobre 1793).
En octobre 1793, les blancs, vaincus devant Cholet, rejoignent Saint-Florent-le-Viel avec 5000 prisonniers républicains.
Lors de la bataille de Cholet (17 octobre 1793), le général vendéen a reçu une balle dans le dos et est transporté agonisant dans le village.

PUY_8089_00634

Depuis son lit de mort, il ordonne qu'on fît grâce aux prisonniers républicains retenus dans l'église de Saint-Florent-le-Vieil.

PUY_1639

La charité, la bonté, la générosité n'étant pas les valeurs de leur république, les soldats républicains reçurent la consigne de ne jamais parler de cet épisode et furent contraints de reprendre les armes contre ceux qui les avaient graciés.

PUY_1652

Le père du petit Pierre-Jean David, (Pierre-Louis David, ébéniste) engagé volontaire dans l'armée de la République, était parmi les graciés.

PUY_1666

Pierre-Jean David (républicain et franc-maçon), devenu sculpteur, immortalise le général Charles de Bonchamps, royaliste et très chrétien, dans le marbre en signe de gratitude qui sera déposé et inauguré en 1825 dans l'abbatiale de St-Florent-le-Vieil.

 PUY_1684 PUY_1698

PUY_1697 PUY_1703

Marquée par le néoclassicisme du début du 19e siècle (nu antique) et par les codes du portrait historique du siècle précédent (attributs militaires), l'œuvre de David d'Angers (12 mars 1788 - 5 janvier 1856) est très symbolique dans son appel à la clémence.
Il est toujours accompagné de la légende :

"Grâce aux prisonniers !".

On remarque le contraste entre le marbre noir du tombeau et blanc de la statue.
Finement décoré, festons (Guirlande de feuillage sculpté ou peint) de lauriers et de cyprès.
On retrouve aussi trois noms évocateurs de la vie du héros.

PUY_1694

THOUARS, V-MAI (Prise d'assaut par les Vendéens de la ville Thouars le 5 mai 1793).

PUY_1695

TORFOU, XIX-SEPTEMBRE (défaite des Républicains commandés par Kléber le 19 septembre 1793).

PUY_1696

SAINT-FLORENT, XVII-OCTOBRE (bataille de Cholet, le 17 octobre 1793 et retraite vers Saint-Florent le Vieil – Episode de "La Virée de Galerne).

PUY_1692  PUY_1693

Deux bas-reliefs. A droite, représentant la "France" et à gauche, la "religion".

PUY_1705

Le premier exemplaire de la "Religion" s'est brisé pendant le transport et est appliqué sur le mur.
Sur le tombeau, on remarque un blason.

PUY_1669

Ce sont les armoiries de la famille d'Artus de Bonchamps.
Depuis le XIIIe siècle, les seigneurs de Bonchamps rendant hommage au roi avaient pour armes ce blason.
Un aveu (Charte délivrée par le vassal à son seigneur, attestant sa prestation de foi et d'hommage et l'acquisition de son fief) mentionne que Guillaume de Bonchamps rendit à Saumur en 1312 pour son fief de Pierrefitte situé dans la paroisse de Berthegon.

PUY_1680

La "Couronne de Marquis" et "Gueules" à deux triangles vidés d’or entrelacés en forme d'étoile.
La figure représente l'Etoile de David, encore appelée le Sceau de Salomon.
Pour les Juifs, les six branches du Sceau de Salomon représentent les six jours de la création du monde et le point central est le 7ème jour où Dieu se reposa.

DSC_2715

Pour les Chrétiens, les 6 branches du Sceau de Salomon peuvent symboliser deux fois la Trinité.Le triangle pointe en haut, représente le bien (le paradis) et l'autre pointe vers le bas représente le mal (l'enfer).

30 janvier 2023

Chapeaux.

IMG_0294

Puy Noël 2017_00073

Puy Noël 2017_00113

PUY_6885

PUY_7178

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Visiteurs
Hier 85
Ce mois ci 3 132
Depuis la création 1 002 969
Catégorie